Are you the publisher? Claim or contact us about this channel


Embed this content in your HTML

Search

Report adult content:

click to rate:

Account: (login)

More Channels


Showcase


Channel Catalog


Channel Description:

LA TRIBUNE D' UN HOMME LIBRE, REVUE DE PRESSE NON-CONFORMISTE

older | 1 | .... | 169 | 170 | (Page 171) | 172 | 173 | .... | 246 | newer

    0 0

     

    Mistral : l'ultimatum de la Russie à la France

    Le Point - Publié le 14/11/2014 à 08:34 - Modifié le 14/11/2014 à 09:21

    La France a deux semaines pour livrer le premier navire de guerre à la Russie, faute de quoi elle s'expose à de "sérieuses" demandes de compensation.

    Le Vladivostok dans le port de Saint-Nazaire.Le Vladivostok dans le port de Saint-Nazaire.© Jean-sébastien Évrard / AFP
     

    La France a jusqu'à fin novembre pour livrer un premier navire de guerre Mistral à la Russie si elle ne veut pas s'exposer à de "sérieuses" demandes de compensation, a déclaré vendredi une source russe "haut placée" citée par l'agence Ria Novosti. "Nous nous préparons à différents scénarios. Nous attendrons jusqu'à la fin du mois (la livraison du 1er Mistral, NDLR) et ensuite nous présenterons nos sérieuses réclamations" financières, a déclaré cette source.

    Les Mistral, des bâtiments de projection et de commandement vendus par la France à la Russie en juin 2011 pour 1,2 milliard d'euros, sont au centre d'un imbroglio diplomatico-militaire depuis la décision du président François Hollande de lier leur livraison au règlement politique de la crise ukrainienne.

    Fin octobre, Moscou avait affirmé avoir été invité à recevoir le 14 novembre le premier de ces navires, le Vladivostok. L'annonce avait été immédiatement démentie par le constructeur, le groupe DCNS, et le gouvernement français sur fond de critiques des pays de l'Otan.

    "Aucune date de livraison"

    Le ministre français de la Défense a affirmé mercredi qu'"aucune date de livraison" d'un navire Mistral à la Russie "ne (pouvait) être fixe à ce stade".

    La question épineuse des Mistral devrait sans doute être au programme de la rencontre entre les présidents français François Hollande et russe Vladimir Poutine lors du sommet du G20 de Brisbane, samedi et dimanche.

    Si elle se décide à livrer ces bâtiments, véritables "couteaux suisses" de la marine en raison de leur polyvalence (ils peuvent emporter 16 hélicoptères, 4 chalands de débarquement, 13 chars, un état-major, 450 fantassins et un hôpital), la France est assurée de semer l'émoi en Pologne et dans les pays baltes, qui s'estiment en première ligne face à la Russie et redoutent de faire à leur tour les frais de son imprévisibilité.

     

    À l'inverse, une annulation risque de placer la France dans la difficile position du partenaire qui n'honore pas ses contrats. Et une telle décision coûterait cher en pénalités à la France alors que ses finances sont dans le rouge

     

    Source et publication:  http://www.lepoint.fr/monde/mistral-l-ultimatum-de-la-russie-a-la-france-14-11-2014-1881061_24.php#xtor=EPR-6-[Newsletter-Mi-journee]-20141114


    0 0


    Le National Émancipé

     


    Poutine va créer la Légion islamique de l’armée russe!

     


    Posted: 14 Nov 2014 05:07 AM PST



    La Russie va non seulement créer sa légion étrangère, elle veut également créer ses mercenaires à la Academi. La Douma a récemment proposé des textes de loi pour légaliser des compagnies de sécurité.

    C’est sans doute un antidote aux tentatives de      « jihadisation » du Caucase et de l’Asie centrale : les députés de la Douma russe viennent de proposer la création d’une « légion islamique » à l’image de la «légion étrangère » en France !

    Le site Europainfo qui rapporte cette information, citant les députés russes, affirme que la formation d’une armée musulmane «composée de soldats non russes constituerait une garantie pour la stabilité de l’Asie centrale ». C’est une initiative destinée à préserver la Russie de la menace des islamistes radicaux, disent les députés.

    Cette légion islamique comportera des soldats ouzbeks, et tadjiks et d’autres soldats musulmans. Ils rallieront cette armée via des contrats qu’ils signeront avec le ministère russe de la Défense. Ces soldats seront rémunérés par le gouvernement russe et pourront obtenir la nationalité russe au bout de six ans de service.

    Selon les derniers chiffres publiés, quelques 295 ressortissants étrangers servent dans l’armée russe soit 89 ouzbeks, 66 tadjiks, 22 azéris, 22 arméniens, 8 biélorusses, 9 ukrainiens entre autre. Selon les observateurs, cette initiative est destinée à empêcher le mercenariat en Asie centrale, un mercenariat qui pourrait être nourri par les Etats-Unis et leurs alliés arabes avec en toile de fond le recrutement des jihadistes takfiristes d’origine caucasienne et centre asiatique.


    0 0

     

    Coalition anti-Daesh : Les États-Unis ont assuré près de 85% des frappes

     

     
     
     
    Share
     

    Le 8 août dernier, l’aviation américaine intervenait en Irak pour la première fois depuis 2011 pour bombarder des positions tenues par les jihadistes de l’État islamique (EI ou Daesh), lesquels s’approchaient dangereusement d’Erbil, la capitale du Kurdistan irakien et menaçaient les minorités religieuses, dont les chrétiens et les yazidis.

    Trois mois plus tard, les États-Unis ont été rejoints au sein d’une coalition formée par quelques pays arabes (Jordanie, Émirats arabes unis, Bahreïn, Arabie Saoudite) ainsi que par la France, l’Australie, le Royaume-Uni, le Danemark, le Canada, la Belgique et les Pays-Bas. Et, depuis le 23 septembre, les frappes ont été étendues à la Syrie où l’EI a pris le contrôle de vastes territoires et menace la ville kurde de Kobané.

    Au total, 863 frappes ont été effectuées, tant en Syrie qu’en Irak. Et 2.400 munitions (bombes et missiles) ont été utilisées. Comme l’on peut s’en douter, l’essentiel de ces raids ont été menés par l’aviation américaine. En fait, cette dernière en a assuré près 85%.

    En Syrie, 393 frappes ont été effectuées, dont 56 par les pays arabes engagés dans la coalition. Quant aux Occidentaux, qui ont limité leur intervention au nord de l’Irak, ils ont mené 70 raids aériens sur 470. Dans le lot, les Rafale de l’armée de l’Air, engagés dans l’opération Chammal, ont frappé à 9 reprises, la dernière fois remontant au 31 octobre.

    L’essentiel de l’activité aérienne consiste à effectuer des vols de reconnaissance, de renseignement et de ravitaillement. Ainsi, selon le Pentagone, 9.020 ont été effectués en 3 mois. Toutefois, il ne précise pas si ceux accomplis par des drones sont comptés.

    Ainsi, par exemple, l’aviation française, qui compte 9 Rafale, 1 AWACS, 1 ravitailleur C-135FR et un avion de patrouille maritime Atlantique 2, a réalisé 20 sorties au cours des 7 derniers jours, dont 7 de reconnaissance armée, 3 de renseignement, 5 de ravitaillement en vol et 2 de « command and control ».

    Quant au bilan, il est en demi-teinte. Si l’avancée des jihadistes a été freinée, les forces de sécurité irakiennes ont toujours du mal à reprendre l’initiative, même si elles viennent de s’emparer de la ville stratégique de Baïji.

    Toutefois, cette campagne de frappes ne servira à rien tant que l’EI disposera de ses bases arrières en Syrie. Et c’est justement là que le bât blesse…

    Car les rebelles modérés, soutenus par les Occidentaux, doivent se battre sur plusieurs front (contre les forces du régime et les jihadistes).

     

    Et, ces derniers jours, ils ont été contraint à reculer devant le front al-Nosra, la branche syrienne d’al-Qaïda.

     

    Source et publication: Zone militaire


    0 0

    Mélenchon et Pape Diouf : même francophobie, même préférence étrangère


    HollandeetMélenchonIl y a une analogie intéressante à faire entre deux événements récents qui ont défrayé la chronique, ces derniers jours. Commençons par la décision de la Cour de Justice Européenne, qui prend de court, comme l’expliquait Eric Zemmour, l’ensemble de la classe politique française, en réhabilitant la notion de préférence nationale, alors que, jusqu’à ce jour, on imposait la notion de discrimination pour défendre l’égalité entre les nationaux et les étrangers.

    Seul, l’ineffable Mélenchon se sentait obligé de se distinguer, en nous faisant le coup des immigrés qui seraient indispensables à nos régimes sociaux, rapportant davantage qu’ils ne coûteraient. Deux solutions.

    Soit Mélenchon est le dernier des crétins, et ne comprend pas qu’en période de chômage de masse et de grande précarité des salariés de ce pays, ajouter trois cent mille nouveaux venus tous les ans ne peut que briser les solidarités sociales dont il se réclame, au détriment de nos compatriotes.

    Soit Mélenchon, pour des raisons dogmatiques et idéologiques, a décidé qu’il fallait en finir avec la France, et accélérer ce que le journaliste Eric Zemmour appelle le suicide français. A part cela, on le trouve plutôt aigri, fatigué, irritable, bien sûr, et il donne l’impression de ne plus croire à son catéchisme, et d’avoir intégré le fait qu’il est largement minoritaire dans l’opinion, et encore davantage dans le monde du travail, qui subit de plein fouet les conséquences du discours immigrationniste du révolutionnaire en peau de lapin Mélenchon.


    Jean-Luc Mélenchon : « Les immigrés cotisent…par rtl-fr

    Il y a quelques jours, des déclarations de Willy Sagnol, entraîneur des Girondins de Bordeaux, sur le surnombre de joueurs africains dans son club, avaient également mis le feu aux poudres dans le landernau du football, et suscité l’émoi des imposteurs de l’antiracisme.

    On a alors assisté à une réaction digne de Mélenchon du nommé Pape Diouf, qui s’est fait connaître en étant agent de joueurs, majoritairement africains (donc un intermédiaire vivant sur les commissions qu’il touche à chaque transfert), puis fut président de l’Olympique de Marseille, avant de se faire éjecter pour avoir mal apprécié des rapports de forces internes.

    Il se lança dans les dernières municipales, à Marseille, et fit un score dérisoire. Mais ayant besoin de montrer qu’il existait encore, il utilisa donc la polémique grotesque ayant suivi les propos de Sagnol pour jouer, comme un vulgaire Thuram, la carte du racisme, et demander aux professionnels africains de ne pas jouer une journée pour leur club.

    Proposition d’autant plus stupide que la Coupe d’Afrique, qui, tous les deux ans, se joue entre janvier et février, prive déjà les clubs français de leurs principaux internationaux africains. Puis il affirma que, sans les Africains, il ne pouvait y avoir de championnat de France, affirmation péremptoire et bien imprudente.

    Surtout, exactement comme les propos de Mélenchon, le résultat n’aurait pas été à la hauteur de ses attentes, ni la démonstration qu’il voulait faire. N’en déplaise à l’ancien candidat à la présidentielle, l’immigration et son coût insensé coûtent fort cher à la collectivité nationale, y compris aux étrangers qui travaillent.

    Et, n’en déplaise à tous les Diouf, Plenel et Thuram de France et de Navarre, les Français préféreraient voir leurs équipes de club constituées de jeunes du cru, et leur ressembler davantage.

    Il suffit de regarder la réalité des nombre d’équipes de Ligue 1, Paris Saint-Germain excepté, pour comprendre qu’elles n’ont plus rien à voir avec l’identité des clubs et de leurs régions.

    Surtout, en réagissant ainsi, Mélenchon et Pape Diouf se sont faits les défenseurs de la préférence étrangère et d’une certaine francophobie, alors que nulle société démocratique ne peut survivre sans préférence nationale.

    Ils se sont donc, chacun de leur côté, discrédités un peu plus.

    Martine Chapouton

     

    http://ripostelaique.com/melenchon-et-pape-diouf-meme-francophobie-meme-preference-etrangere.html


    0 0

     

    Les pires islamistes regroupés à Fresnes

    15 Novembre 2014, 07:41am

    Publié par Thomas Joly

    Plutôt que de remettre en vigueur la peine de mort ou d’expulser massivement tous les étrangers, le gouvernement se livre à des expérimentations extrêmement risquées dont les seules victimes seront, au final les Français. La dernière idée de Christiane Taubira a été de regrouper les pires islamistes à la prison de Fresnes.

    Au prétexte de vouloir les empêcher de convertir d’autres prisonniers, ils constitueront, comme d’autres forment de véritablement centres nerveux de gangs au sein des prisons, des cellules islamistes extrêmement dangereuses.

     

     

    10552440_567820723351414_1246307708625766113_n.jpg

    Source


    0 0

     

     

    Moscou dénonce la présence de l’OTAN le long de ses frontières

     

    Arguant de la nécessité de garantir la sécurité des alliés, l’OTAN a dépêché des renforts en mer Baltique et en Méditerranée.

    Des avions de reconnaissance de l'Alliance survolent régulièrement les Etats Baltes, la Pologne et la Roumanie.

    L’OTAN a en outre annoncé l'augmentation des effectifs, l'élargissement du programme d'exercices militaires, le renforcement de son système d'alerte précoce et de ses forces de réaction rapide.

    Le porte‑parole de la diplomatie russe, Alexandre Loukachevitch, a dénoncé hier ce comportement. Selon lui, l’Alliance cherche à justifier le renforcement de sa propre présence militaire près des frontières de la Russie par des accusations exagérées.

    Le diplomate a déclaré, je cite : "On entend des déclarations fracassantes des représentants de l’OTAN sur la soi‑disant présence de militaires russes en Ukraine.

    A quoi cela sert‑il ? (…)

     

    A attiser la tension, à argumenter le comportement de l'Alliance elle‑même qui n'hésite pas à instrumentaliser la crise ukrainienne pour justifier ses démarches, qu'il s'agisse d'exercices d'envergure ou de l'accroissement de son potentiel militaire à proximité des frontières russes".

    Source: http://www.lesobservateurs.ch/2014/11/14/radio-courtoisie-bulletin-reinformation-14-11-2014/


    0 0

     

    Le plan secret de Poutine pour détruire l’OTAN (ZeroHedge)

    novembre 14th, 2014 | by Mickael - Fondateur de News360x
    Le plan secret de Poutine pour détruire l’OTAN (ZeroHedge)
    International
    0

    Les 11 et 12 septembre derniers s’est tenue la réunion d’une organisation dont la plupart des américains n’ont jamais entendu parler. La couverture des médias grands public était à peu près inexistante.

    La réunion s’est tenue à Dushanbe, la capitale du Tadjikistan, un pays que peu d’occidentaux sauraient situer correctement sur une carte. Mais vous pouvez parier votre dernier rouble que Vladimir Poutine sait exactement où se trouve ce pays. Car le groupe qui s’est réuni là-bas est le bébé du président russe. Il s’agit de l’organisation de coopération de Shanghai, constituée de six états membres : la Russie, la Chine, le Kazakhstan, le Kyrgyzstan, le Tadjikistan, et l’Ouzbekistan.

    L’organisation de coopération de Shanghai (OCS), a été fondée en 2001 pour donner une réponse collective à l’extrémisme et assurer la sécurité des frontières. Mais son véritable but est plus large. Poutine la voit dans un contexte plus vaste comme un contrepoids à l’OTAN (une position que l’OCS ne nie du reste pas). Sa ligne de conduite officielle est de promouvoir le non-alignement, la non confrontation, et la non interférence avec les politiques des autres pays mais ses membres conduisent des exercices militaires conjoints.

    Pourquoi devons-nous porter attention à cette réunion au milieu de nulle part ? Parce qu’évidemment, tout ce qu’entreprennent de manière conjointe la Chine et la Russie justifie notre attention. Et il y a beaucoup à dire à ce sujet.

    Depuis la création de l’OCS, la Russie a avancé précautionneusement, afin que le groupe ne devienne pas un cheval de Troie pour l’expansion de la Chine dans ce qu’elle considère comme son espace stratégique, l’Asie Centrale. Dans le même temps, Poutine a noué de nouvelles alliances partout dans le monde aussi vite qu’il a pu. S’il veut contrecarrer l’hégémonie globale US, il aura besoin d’autant d’alliances que possible.

    De nombreux observateurs ont prédit que la réunion de Dushanbe serait historique. Ils s’attendaient à ce que l’organisation s’ouvre à de nouveaux membres. Cependant, cette réunion a été focalisée sur la situation en Ukraine. Les membres de l’organisation ont soutenu les positions russes et apporté leur soutien à la poursuite des pourparlers dans le pays. Ils ont salué les accords de Minsk et l’initiative du président russe en faveur de la paix.

    Cependant, l’idée d’inclure de nouveaux membres est passée à la trappe. De nombreux pays cherchent à rejoindre l’organisation depuis des années. Maintenant, avec la présidence tournante de l’organisation passée à Moscou, et la tenue du prochain sommet en juillet 2015 à Ufa en Russie, les conditions seront favorables à une expansion de l’organisation l’été prochain, a déclaré Poutine.

    A cette fin, les participants au sommet de Dushanbe ont signé un document commun qui aborde les questions suivantes : « un mémorandum sur les obligations des états candidats pour obtenir le statut d’état membre de l’OCS », et «sur la procédure d’octroi du statut d’état membre de l’OCS. »

    Ceci est extrêmement important aussi bien pour la Russie que pour les occidentaux car les nations désireuses de rejoindre l’OCS sont des acteurs géopolitiques majeurs : l’Inde et le Pakistan. Et un autre acteur majeur attends également de rejoindre l’organisation : l’Iran.

    En expliquant le report de l’admission de ces pays, l’assistant du président Poutine, Yuri Ushakov, a fait une déclaration très franche. Il a dit aux médias russes que cette expansion était prématurée à ce moment là, à cause des difficultés potentielles liées à l’acrimonie entre la Chine et l’Inde, et l’Inde et le Pakistan, mais également aux sanctions occidentales contre l’Iran. Ces sources de conflits auraient pu affaiblir l’alliance, ce que la Russie veux éviter.

    Amener à la même table des pays antagonistes requerra de délicates manoeuvres diplomatiques, mais il s’agit d’un exercice dans lequel Poutine excelle (qui d’autres à réussi à maintenir d’excellentes relations à la fois avec l’Iran et Israël ?).

    Comme toujours, Poutine n’a pas une réflexion à court terme.

    Les priorités de la présidence russe sont les suivantes : renforcer le rôle de l’OCS pour la sécurité régionale, porter des projets économiques multilatéraux majeurs, améliorer les liens culturels et humanitaires entre les nations membres, et dessiner une approche globale aux problèmes mondiaux. Il prépare également le développement stratégique de l’OCS pour la période 2015-2025, et pense que ces objectifs devraient être finalisés pour le prochain sommet.

    Nous devrions prêter attention à ce qui se déroule au sein de l’OCS. L’Inde et le Pakistan vont rejoindre l’organisation, et l’Iran suivra peu après, ce sera un tournant majeur du jeu géopolitique.

    Poutine est en train de prendre le leadership d’une alliance internationale qui comptera quatre des dix états les plus peuplés au monde, le population combinée des pays membres comptera près de 40 % de la population mondiale avec presque 3 milliards de personnes. Elle englobera les deux économies mondiales les plus dynamiques. Avec l’Iran, ses membres contrôleront près de la moitié des réserves de gaz naturel. Le développement des réseaux de gazoducs et de pipelines d’Asie vont doper les pays de la région sur le plan économique et vont les rapprocher plus étroitement.

    Si Poutine suit cette voie, l’OCS ne deviendra pas seulement une rivale de l’OTAN, mais pourra façonner une nouvelle structure financière qui entrera directement en compétition avec le FMI et la Banque Mondiale. La nouvelle banque de développement des BRICS, lancée l’été dernier au Brésil, était une première étape dans cette direction. Et cela conduira a détrôner le dollar comme monnaie de réserve internationale avec des conséquences catastrophiques pour l’économie US.

    Comme je l’ai dit dans The Colder War, je pense qu’il s’agit du but ultime de Poutine : mener un assaut contre le dollar qui ramène les états-unis au rang d’une nation ordinaire… et dans le même processus, élevé la Russie le plus haut possible.

    Ce qui s’est passé au Tadjikistan cette année et ce qui se passera à Ufa l’été prochain, voilà des événements réellement capitaux.

    Source : ZeroHedge  

    Traduction Ender pour Les Moutons Enragés

     

    http://news360x.fr/plan-secret-poutine-detruire-lotan-zerohedge/


    0 0

    02/11/2014

    Maxence Buttey élu du Front National, tombe dans le piège des islamistes de l’Union des Associations Musulmanes de Seine-Saint-Denis (UAM 93) de Noisy-le-Grand, et crée la polémique

    Noisy-le-Grand est une commune de Seine-Saint-Denis d'un peu plus de 60 000 habitants, dans la banlieue Est parisienne.

    L'assocation locale des Musulmans, présidée par l'imam de Noisy-le-Grand Enis Chabchoub, est en relation avec l'Union des Associations Musulmanes de la Seine-Saint-Denis (UAM 93), une organisation politique islamiste qui vise à implémenter la charia en France.
    Cette organisation milite pour le port du voile intégral dans l'espace public alors qu'il a été interdit par l'état français, pour la mise en place d'une Loi contre le blasphème religieux, milite pour la polygamie, et développe une campagne de propagande antisioniste en demandant aux Musulmans de boycotter l'État d'Israël.
    Cette association a une énorme influence sur la communauté musulmane de banlieue parisienne, et jouit par conséquent d'une complaisance excessive auprès des grandes figures des partis politiques de France (François Bayrou, Laurent Fabius, Éric Raoult, Roger Karoutchi, Jean-François Copé, Valérie Pécresse, François Fillon, etc...).

    Depuis plusieurs années, face au taux de croissance important de la population musulmane sur Noisy-le-Grand, l'UAM 93 fait pression sur la mairie pour obtenir un véritable lieu de culte. En attendant, les préches des imams se font dans un gymnase prété par la municipalité.


    prières de rue islamiques à Noisy-le-Grand, en attendant la construction d'une véritable Mosquée


    Musulmans de Noisy-le-Grand écoutant un prèche de l'imam Enis Chabchoub dans le gymnase servant de Mosquée provisoire

    Au terme de longues négociations et de pressions par des prières de rue (hard-copy), des revendications militantes, un projet de construction d'une Grande Mosquée est finalement arrêté.
    La municipalité dirigée par le maire socialiste Michel Pajon a délivré le permis de construire de l'édifice religieux.Ce complexe islamique se constituera d'une entrée et d'une salle de prière pour les hommes, d'une entrée et d'une salle de prière pour les femmes, (ainsi, hommes et femmes pourront donc venir prier sans se croiser (mixité vous avez dit ?)), ainsi qu'une salle de cours coranique, pour endoctriner les jeunes musulmans aux préceptes de l'Islam.
    Le coût du projet est estimé à 1 650 356 euros.


    Le projet de la Grande Mosquée de Noisy-le-Grand

    L'association islamique de Noisy-le-Grand suit les principes de l'UAM 93, et développe un militantisme très actif afin de parvenir à long terme à faire adopter les principes de la Charia en France.
    L'imam Enis Chabchoub de la Mosquée de Noisy-le-Grand est par exemple contre la loi qui interdit le port du voile intégral sur les lieux publics, qui "stigmatise" les Musulmans :

    "C'est tout simplement une gifle que va prendre la communauté musulmane, il y a une stigmatisation qui n'est pas en fait du tout nécessaire, c'est un projet de loi qui concerne même pas 2000 femmes voilées intégralement, qui portent le niqab, sur 5 millions de Musulmans."
    [00:07]


    L'imam de la Mosquée de Noisy-le-Grand, Enis Chabchoub, milite pour le port du voile intégral (niqab)

    Comme l'UAM 93, on retrouve également sur la page Facebook officielle de la Mosquée de Noisy-le-Grand (chaîne Youtube) (hard-copy), la même propagande antisioniste et pro-palestinienne. Les responsables de l'association appellent les Musulmans à boycotter l'État d'Israël :


    campagne de propagande antisioniste de l'association UAM 93 à Noisy-le-Grand, et appel au boycott d'Israël (hard-copy 1) (hard-copy 2) (hard-copy 3)

     

    La critique d’Israël est unilatérale.Aucune remarque n’est fait quant à la propagande antisémite menée par certains pays Arabe, le Hamas, le Fatah, contre Israël, ou de remarques quant aux attentats-suicide perpétrés dans les restaurants, écoles ou discothèques israéliens.

    Pour plus d’informations, on peut par exemple se référer à l’excellent petit livre de David Horowitz et Guy Millière « Comment le peuple palestinien fut inventé », ou encore le livre « La guerre d’Oslo » disponible en partie en ligne au format PDF sur les négociations menées entre le gouvernement israélien et l’OLP de Yasser Arafat durant les années 1990-2000,  et d’autres articles qui démystifient la propagande de désinformation diffusée sur l’Histoire d’Israël (en partculier sur la fameuse carte ci-dessus).

    Est-ce le rôle d'un lieu de Culte de faire de la propagande politique militante contre un État ?

    Nacer Meddah, ex-préfet de Seine-Saint-Denis (Nacer Meddah est aujourd'hui préfet de Lorraine, de la Moselle et de la zone de défense et de sécurité Est), travaille avec les islamistes de Noisy-le-Grand pour progressivement implémenter des carrés musulmans dans les cimetières et la généralisation de l'abattage halal, tout ceci toujours en collaboration avec l'association islamiste de l'UAM 93.

    "Sur la question de l'abattage, on aurait pu vous dire qu'il y a une autre réunion qui s'est tenue à la préfecture, et j'en profite : Laurent Nuñez, directeur de cabinet qui est là, et qui suit de très près toutes les questions qui vous intéressent, et notamment tant sur la question de l'abattage rituel que sur la question des carrés musulmans, on suit ça de très près, il y a des groupes de travail au niveau de la préfecture de région et on travaille étroitement avec toutes les associations qui vous représentent. [...] y compris en y associant les grandes surfaces."
    Nacer Meddah, ex-préfet de Seine-Saint-Denis, discours devant l'association de l'UAM 93 à Noisy-le-Grand le 9 mars 2009

    Question : est-ce que cela n'est pas en contradiction avec l'article n°2 de la Loi de 1905 : "La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte" ?
    Que n'aurait-on pas dit, si le préfet de Seine-Saint-Denis et ses associés organisaient la messe de Noël, sa chorale, le choix des textes des Psaumes lus ?

     

    Le prosélytisme islamique de l'UAM 93 fonctionne à plein régime sur tous les partis politiques comme on l'a déjà constaté.La branche UAM 93 de Noisy-le-Grand a même récemment reçu le soutien officiel d'un élu du Front National, Maxence Buttey. Ce militant du FN revendique son appartenance à l'Islam, sous la coupe de l'imam de la Mosquée de Noisy-le-Grand Enis Chabchoub.


    L'élu du Front National Maxence Buttey a succombé au prosélytisme islamique de l'UAM 93 à Noisy-le-Grand, dirigé par l'imam Enis Chabchoub


    Maxence Buttey soutenant les prières de rue islamiques à Noisy-le-Grand (hard-copy)

    Endoctriné à la théorie du complot par les islamistes, le jeune élu a du mal à croire à la version officielle des attentats du 11 septembre 2001. De même qu'il estime qu'il y a beaucoup de flou autour de l'affaire Merah.

    Maxence Buttey a été pendant un moment suspendu de ses fonctions pour avoir diffusé par mail aux militants du Front National la vidéo suivante sur les "Miracles du Coran" :

     

    Les dirigeants du FN ont estimé qu'il s'agissait là de prosélytisme religieux.Les vidéos des "Miracles du Coran" sont issues à la base d'une propagande orchestrée au niveau mondial par l'islamiste turc Harun Yahya (de son vrai nom Adnan Oktar, déjà condamné pour antisémitisme et pédophilie dans son pays), afin de convaincre son auditoire que toutes les découvertes scientifiques faites par les Occidentaux étaient déjà décrite dans le Coran.
    Le but est simple, démontrer ainsi la validité et la Puissance des Écrits du Coran pour mieux convaincre les auditeurs, les faire adhérer à ses thèses (en particulier, la théorie de l'évolution de Darwin est une supercherie, ou encore sur la nocivité des Juifs et du Christianisme), et se convertir à l’Islam.
    Pour diffuser sa Propagande, Harun Yahya dispose de moyens financiers considérables, il suffit de voir la profusion de ses sites internet, de très grande qualité esthétiques et ergonomiques, très professionnels, quelques liens :

    http://www.miraclesducoran.com

    http://harunyahya.com
    http://www.jesusreviendra.com
    http://www.mensongedelevolution.com

    http://www.lafindestempsetlemahdi.com

    (Liste complète)


    L'islamiste turc Harun Yahya
    (de son vrai nom Adnan Oktar), condamné pour antisémitisme et appartenance à une secte dans son pays, est le principal diffuseur dans le Monde des vidéos de propagande des "Miracles du Coran" repris par Maxence Buttey

    Maxence Buttey, comme nombre de politiques français, est victime de l'Islam politique prosélyte et revendicatif de l'UAM 93.L'élu du FN a depuis été réhabilité au sein du Front National.

    "Je suis heureux et fier aujourd'hui, de vous annoncer qu'un terrain situé rue de l'Université a été proposé pour accueillir le prochain lieu de Culte, votre prochain lieu de Culte. Une réunion a eu lieu hier soir à l'Hotel de ville, entre les services de la ville et les représentants de l'association "Fraternité et Loisirs".
    Je ne doute pas que les échanges se poursuivront et permettront d'aboutir à la signature d'un acte qui précisera les conditions de cession de ce terrain."
    Discours du maire socialiste de Noisy-le-Grand Michel Pajon lu par son adjoint Emmanuel Constant, le jour de l'Aïd-el-Khébir, en octobre 2013 devant les militants de l'UAM 93. L'islamisation de Noisy-le-Grand est en marche.
    [03:33]

    article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 2 novembre 2014

    26/10/2014

    François Fillon encourage le développement de l’antisémitisme et la diffusion des lois de la Charia sur le territoire français, en soutenant personnellement les islamistes de l’Union des Associations Musulmanes de la Seine-Saint-Denis (UAM 93)

    En 2014, le gouvernement français allié à une coalition internationale est en guerre contre l'État Islamique, un nouveau Califat qui a fait sa réapparition, après presque un siècle d'absence (le dernier Califat s'est éteint en 1924, lors de la prise de pouvoir d'Attatürk en Turquie) et qui veut imposer la Charia, la Loi islamique, à toute l'Humanité.
    Ardent défenseur des Libertés et des Droits de l'Homme à l'extérieur du pays que ce soit au Mali, en Libye et maintenant en Syrie, l'État Français néglige complètement les dangers de l'enracinement de l'idéologie islamiste à l'intérieur même du territoire.On va en effet constater que par cet aveuglement, non seulement l'implantation de l'Islam radical n'est pas combattue...mais elle est même officiellement soutenue par nos politiques.

    L'UAM 93 est une association musulmane installée à Aulnay-sous-Bois en Seine-Saint-Denis, qui veut revenir aux fondements rigoristes de l'Islam tel que l'a énoncé et mise en oeuvre le Prophète Mohamed : l'application stricte de la Charia, la loi islamique.
    Les prédicateurs de l'association officient en banlieue parisienne sur plus d'une trentaine de Mosquées (Mosquée de Torcy, Aulnay-sous-Bois, Bobigny, Aubervilliers, Rosny-sous-Bois, Montreuil, Livry-Gargan, Montfermeil, Le Raincy, Clichy-sous-Bois, etc..) et jouent de leur immense influence sur l'Islam et les Musulmans de la banlieue de Paris pour tenter de soumettre leur revendications aux grands partis politiques, en particulier lors de périodes électorales.

    Par exemple, pendant la campagne présidentielle de 2007, François Bayrou, à l'époque président de l'UDF (qui deviendra le MODEM par la suite) a donné un discours devant les militants de l'UAM 93.

    François Bayrou donne une conférence devant les militants de l'association islamiste de l'UAM 93 en février 2007 (hard-copy 1) (hard-copy 2)

    Le 5 octobre 2007, pour la rupture du jeune du Ramadan à Rosny-sous-Bois l'UAM 93 a invité des cadres du parti socialiste et de l'UMP comme Laurent Fabius, Christiane Taubira, Roger Karoutchi, Éric Raoult ou Claude Bartolone.


    Laurent Fabius et plusieurs autres figures politiques importantes du parti socialiste et de l'UMP invités par l'UAM 93 pour rompre le jeûne du Ramadan à Rosny-sous-Bois le 5 octobre 2007

    le 30 mars 2011, c'est Jean-François Copé, alors secrétaire général de l'UMP, qui a reçu au siège de l'UMP les dirigeant de l'UAM 93.

    Le 30 mars 2011, Jean-François Copé, secrétaire général de l'UMP, invite les dirigeants de l'organisation islamiste de l'UAM 93 au siège de l'UMP (le président de l'UAM 93 Hassen Farsadou est à gauche sur la photo) (hard-copy)

    Le 9 octobre 2014, c'est François Fillon, ex-premier ministre sous Sarkozy et cadre dirigeant de l'UMP, qui est invité dans les locaux de l'UAM 93 par son président Hassen Farsadou (hard-copy) pour discuter des préoccupations et des revendications des Musulmans de la banlieue : en particulier les menaces dont seraient victimes les Musulmans, et de l'islamophobie.

    L'ex-premier ministre UMP François Fillon en réunion avec les dirigeant de l'UAM 93 le 9 octobre 2014

    Que veut précisément cette organisation, et quel est son but ?L'UAM 93 soutient sur son site internet officiel la mise en place de plusieurs lois provenant directement de la charia et du droit musulman, visant à interdire toute critique de l'Islam.(hard-copy)Voici l'intitulé de la proposition de Loi émise par Éric Raoult à l'Assemblée Nationale et soutenue par l'UAM 93 :N°2993 - 30 mars 2006 - Proposition de loi de M. Éric Raoult visant à interdire la banalisation du blasphème religieux par voie de caricature

    Cette proposition de loi a pour objectif de contrer toute opposition au lent processus d'islamisation du pays, toute tentative de limiter ou de dénoncer le port du voile islamique, la viande halal, la revendication de salles de prières sur le lieu de travail, la non-mixité homme/femme dans les piscines, etc... sera ainsi perçu comme une attaque "islamophobe" contre l'Islam et les Musulmans.
    Le simple fait de caricaturer le Prophète Mohamed dans un journal ou dans toute autre publication, film, théatre, etc... pourrait être passible d'une amende ou d'une peine de prison. François Fillon encourage ainsi une association activiste militante qui veut introduire en France le délit de blasphème, un totalitarisme islamique, tel qu'il est pratiqué dans tous les pays musulmans. (Les 57 pays de l'Organisation de la Coopération Islamique (OCI) interdisent en effet toute caricature du Prophète Mohamed dans la presse, dans les média, sous peine de prison ou de condamnation à mort).La fin de la Liberté d'expression en Occident au nom de la "tolérance religieuse" islamique.

    Toujours concernant la mise en place des lois de la Charia, dans un article en ligne sur le site officiel de l'UAM 93, les responsables de l'association encouragent les femmes Musulmanes à porter le voile intégral (niqab), qui recouvre tout le corps et le visage sauf les yeux, parce qu'il est clairement spécifié dans les Écrits Saints de l'Islam. extraits de l'article de l'UAM 93 en gras italique ci-dessous (hard-copy 1) (hard-copy 2) :

    "Le niqab supérieur à jamais au dévoilement du visage. Les lois de Dieu supérieures à jamais aux lois de la République.""Le Coran nous enseigne que Dieu, dans son infinie miséricorde, a révélé une multitude de législations poursuivant les mêmes fins bien que divergentes sur les moyens à mettre en œuvre.
    Sa dernière législation, la voie (sharia) islamique, intervient à un stade d’avancement intellectuel de l’humanité tel qu’elle demeure valable selon toutes les époques et tous les contextes géographiques, sociétaux, etc. La sharia constitue alors le prototype même de la justice, d’une part du fait que ses principes fixes permettent le jugement eschatologique des hommes selon une matrice unique, mais aussi du fait qu’elle garantit aux individus une égalité de traitement ici-bas, quel que soit l’endroit et l’époque de naissance".

    "Des milliers de prêches, des milliers de clics sur des forums ou des sites Internet ont, en effet, sensibilisé les jeunes femmes au fait que le voile historique de l’Islam était bien intégral."

    "Déjà deux ans, 11 octobre 2010, que la loi “anti-voile intégral dans l’espace public” condamne certaines de nos sœurs à l’internement, à la verbalisation voire aux interpellations."

    "Aussi, les porteuses de cette voilette la conservent, malgré les oppressions, les contrôles policiers, les insultes, les crachats, les agressions, tout autant pour exprimer leur fierté d’appartenir à la communauté de Muhammad que pour signifier leur résistance symbolique à l’oppression laïque et islamophobe en Europe."

    Les responsables de l'UAM 93 expliquent dans cet article que la Charia est la législation de l'Islam, et doit s'appliquer "à toutes les époques". Cette loi est "supérieure à jamais aux lois de la République". Donc la législation islamique autorisant le port du niqab entre en contradiction avec les lois de la République Française. Il y a conflit.
    La République Française devient ennemie de l'Islam générant une "oppression laïque et islamophobe en Europe". Et, si on applique rigoureusement la Parole d'Allah dans le Coran et la Sunnah du Prophète, les ennemis de l'Islam doivent être supprimés, soit par la persuasion (da'wa), soit par la force (jihad).

    L'article incite les Musulmans à la haine des institutions françaises qui les empêchent d'appliquer leurs lois.Pour renforcer et souder la communauté musulmane contre cet ennemi commun qu'est l'état français, les responsables de l'UAM 93 développent également une propagande anti-française, en ressassant le conflit de la guerre d'indépendance de l'Algérie, dans le but de criminaliser l'état français. Sur la page Facebook officielle, accessible à partir de la page d'accueil du site UAM 93, (hard-copy) on trouve par exemple (hard-copy) :
    "Événement du 17 Octobre 1961, témoignage d'un soldat français: Ici on noie les algériens"

    Un autre article militant de l'UAM 93 pour la propagation de la Charia, explique aux musulmans que la polygamie est "une pratique pleine d'avantages et de sagesse pour toute la société". (hard-copy). L'homme pourrait donc ainsi disposer d'une femme pour la chambre, une femme pour faire la vaisselle, une autre pour faire à manger. Question : mais où sont passées les féministes ??

    Les responsables de l'UAM 93 versent aussi dans le militantisme politique antisioniste et pro-palestinien.Sur la page Facebook officielle, accessible à partir de la page d'accueil de leur site, l'UAM 93 soutient les collectifs et associations qui organisent des opérations de boycott de produits en provenance de l'état d'Israël dans les grandes surfaces (hard-copy).

    Toujours sur la page Facebook, l'UAM 93 soutient officiellement Dieudonné (hard-copy), le militant politique antisémite, plusieurs fois poursuivi en justice pour incitation à la haine raciale pour des propos tenus contre les français et les juifs :

    "les noirs sont considérés en France comme de grands enfants, des clowns pour le Blanc esclavagiste"

    "les Juifs, c'est une secte, une escroquerie. C'est une des plus graves parce que c'est la première"

    "Il faut être Juif pour avoir la liberté d'expression en France, c'est tout, c'est une réalité, et dire le contraire, c'est avoir peur. Mais on n'a plus peur, ils nous ont tout fait. Ils nous ont trainés dans la boue, ils nous ont transformés en tas d'esclaves, ils nous ont colonisés, qu'est-ce qu'on a peur ? C'est fini, la mort sera plus confortable que la soumission à ces chiens."
    [01:32]

    Propos de Dieudonné sur les Juifs lors d'une interview

    "C'est le sionisme qui a tué le Christ""Israël ne survivra pas à cette décennie""Les chrétiens doivent rejoindre l'Islam"
    Dieudonné lors d'une interview donnée pendant son séjour en Iran

    Il est très inquiétant pour l'avenir des Musulmans de France de voir une des plus puissantes associations musulmanes de la banlieue parisienne défendre et prendre ainsi parti pour les thèses racistes et antisémites de Dieudonné.

     

    Daniel-Youssof Leclercq, converti à l'Islam, est un activiste pro-charia de l'UAM 93 (il rédige sur le site la plupart des articles) et milite dans les Mosquées de banlieues parisiennes. Le 15 mars 2014 à la Mosquée de Torcy, en compagnie d'autres activistes, Daniel-Youssof Leclercq a tenu une conférence contre la Loi du 15 mars 2004 interdisant le port du voile islamique à l'école, mise en place il y a dix ans. Court extrait de la conférence (hard-copy):


    Le prédicateur de l'UAM 93 Daniel-Youssof Leclercq (à droite sur la photo) en compagnie d'autres islamistes en conférence à la Mosquée de Torcy, est en guerre contre la civilisation du Sheïtan (Diable) qui empêche les Musulmans de pratiquer leur religion

    "Cela fait dix ans que les Musulmans souffrent, baissent la tête. Parce que cet anniversaire, c'est pas seulement dix ans d'une loi, c'est dix ans de lâcheté, de bassesse, d'humiliation, cela fait dix ans que l'on rase les murs, sans que l'on entende beaucoup de voix s'élever, ou beaucoup de personnes entreprendre des actions contre cela.
    Alors, je vais me faire manichéen, je vais retourner aux grands principes de notre religion, la lutte du Bien contre le Mal, la lutte de notre parti contre le Shaïtan, qui cherche justement à préconiser et diffuser la transgression, et le fait de baisser les bras et de se résigner.

    En ce qui concerne l'islamophobie et ses lois, qui ont interdit le voile sous différentes formes, on constate dans la communauté que l'on ne fait pas grand-chose, on fait surtout de la comptabilité : on recense les actes islamophobes, on s'indigne, on laisse un commentaire sur islametinfo.fr ou sur d'autres sites, mais concrètement, peu de gens s'engagent réellement ou cherchent à s'organiser pour remédier à ces problèmes. Certes ces dernières années, il y a eu des initiatives : la ligue des droits des Musulmans qui a apporté pour la première fois une aide judiciaire gratuite."
    [19:38]

    "Je vois ce conflit entre deux modèles civilisationnels, entre notre civilisation qui représente la tradition héritée des Prophètes et mise en exergue partout dans le Monde car Allah envoyait des Messagers à toute époque et en tous lieux jusqu'à Mohamed, face à une civilisation qui est la civilisation du Shaïtan (Diable), qui vise à rendre le faux vrai, le vrai faux, à tromper les gens, et les gens malheureusement abandonnent ce combat."
    [22:07]

    Donc d'après ces prédicateurs, la loi contre le port du voile islamique est vue comme une loi contre la civilisation musulmane, une loi préconisée par la civilisation du Diable (Shaïtan). Les Musulmans vivent donc en France sur un territoire hostile, où ils sont confrontés continuellement au Mal, au faux, au vice, et ils doivent se réveiller.Est-ce que ce type de prédication incite les Musulmans de Torcy à intégrer la société civile ? N'incite-t-elle pas au contraire au choc des civilisations ?

    L'UAM 93 dirige également l'école coranique de l'Espérance Musulmane de la Jeunesse Française (EMJF) à Aulnay-sous-Bois, dans le nord de la ville (hard-copy). L'organisation a les mains libres pour endoctriner des milliers de jeunes Musulmans à l'Islam antioccidental, antisioniste et pro-charia contre les lois de la république française.

    L'école coranique d'endoctrinement des jeunes Musulmans à la charia de l'UAM 93à Aulnay-sous-Bois. Une usine à fabriquer de futurs islamistes.

    Pour se faire une idée de cet enseignement, l'EMJF reçoit des prédicateurs de l'Islam radical. Par exemple le 31 décembre 2012, la Mosquée Al Irchad d'Aulnay-sous-Bois en association avec l'EMJF a invité trois imams radicaux pour venir y donner des conférences.

    - Hassen Bounamcha (à gauche sur la photo), imam de la Mosquée d'Aubervilliers,explique devant ses Fidèles, que la mixité sociale homme/femme est un vice, que la femme occidentale se comporte comme une femme sans honneur. Hassen Bounamcha tient également des propos à caractère homophobe. Il milite aussi pour le mariage forcé, car c'est d'après lui un précepte de l'Islam.
    - Nader Abou Anas (au centre sur la photo), imam de la Mosquée du Bourget, expliqueque la musique est « la voix de Satan », que les Musulmans ne doivent pas imiter les Juifs et les Chrétiens, car ils sont les « Supérieurs », ou encore que la fête de la Saint-Valentin, fête des amoureux, est interdite aux Musulmans, hommes et femmes n’ayant pas le droit de montrer publiquement qu’ils s’aiment.

    - Mehdi Kabir (à droite sur la photo), prédicateur qui arpente les plus Grandes Mosquées de France, explique que les femmes sont responsables de tous les vices, (alcool, drogue, musique), celles qui se parfument sont des fornicatrices, les mangeurs de porcs sont sales et se comportent comme des porcs en offrant leur femme au plus offrant.

    L'imam de la mosquée d'Aubervilliers Hassen Bounamcha (2ème en partant de la gauche), en compagnie des dirigeants de l'UAM 93 (Hassen Farsadou est à droite sur la photo) et des instances de l'état tunisien le 15 février 2013 (hard-copy)

    Quel avenir pour les Musulmans de la banlieue parisienne sous l'influence de l'UAM 93 ?Va-t-on vers une intégration, ou vers un conflit, un rejet et une partition entre la communauté musulmane et la société civile occidentale avec l'aide de nos élites politiques ?

    article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 26 octobre 2014

    19/10/2014

    Conférence du prédicateur Hani Ramadan à la Grande Mosquée de Massy : « Le sionisme est une idéologie barbare, colonisatrice, raciste, terroriste, qui doit nous amener à nous engager davantage »

    Massy est une commune française d'environ 43 000 habitants au sud-ouest de Paris, dans le département de l’Essonne (91) en région Île-de-France.
    Pour satisfaire la communauté musulmane florissante, la municipalité de la ville dirigée par le maire UDI Vincent Delahaye, a cédé à la principale association islamique créée en 2003, le Conseil des Musulmans de Massy (CMM), un terrain de 3 200m² pour la modique somme de 100 000 euros afin d'y construire une Mosquée.Cet accord va à l'encontre des principes même de la laïcité, l'état français ne devant promouvoir aucun culte en offrant un terrain à un prix aussi dérisoire.
    La municipalité de Massy a délivré le permis de construire de l'édifice le 4 janvier 2008. Le coût total du projet est estimé à 2,6 millions d'euros.Vincent Delahaye a participé à la cérémonie de la pose de la première pierre de la Mosquée de Massy le 25 juin 2011.
    Ce gigantesque complexe islamique, non encore finalisé en 2014, se constitue d'une salle de prière pour hommes, d'une salle de prières pour femmes, d'une bibliothèque, d'une salle de conférence, d'un centre commercial, d'une école coranique, d'un minaret pour bien marquer la visibilité de l'édifice dans l'espace public, et d'un parking.


    Le projet de la Grande Mosquée de Massy et son minaret

    Le maire Vincent Delahaye porte le projet de la Grande Mosquée de Massy à bout de bras : il a participé à la cérémonie de pose de la première pierre le 25 juin 2011


    La Grande Mosquée de Massy en cours de construction en 2013

    La Mosquée est depuis quelques années déjà en fonction, et permet d'accueillir les précheurs de la religion de "Paix et Tolérance".Les enseignements de ces théologiens favorisent-ils le vivre-ensemble, l'Amour du prochain, la Tolérance et le Respect, ou embrigadent-ils la oumma de Massy dans le communautarisme ?

    On peut remarquer tout d'abord, sur le site officiel de l'association islamique CMM (hard-copy), qu'elle est infiltrée par le réseau de prédicateurs de l'Union des Organisations Islamiques de France (UOIF).L’organisation est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia.

    L'ex-président de l'UOIF, Ahmed Jaballah, vient régulièrement donner des conférences dans la Mosquée de Massy, comme le 18 octobre 2013 (hard-copy). D'après lui : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

    Parmi les autres prédicateurs de l'UOIF invités par le CMM, on peut noter la présence régulière de l'imam de la Mosquée d'Escaudain Hassan Iquioussen.Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites.Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.


    Le prédicateur Musulman de l'Islam politique antisioniste et antioccidental Hassan Iquioussen, en conférence à la Grande Mosquée de Massy le 21 août 2011, le 31 août 2012, et le 20 juillet 2014

     

    Nabil Ennasri, un fervent militant politique antisioniste, appelant les Musulmans à"faire tomber Manuel Valls, l'ami Éternel d'Israël", lors des élections, a donné une conférence à la Mosquée de Massy le 2 mai 2014 (hard-copy).


    Le prédicateur de l'Islam politique antisionisle Nabil Ennasri, en conférence à la Grande Mosquée de Massy le 2 mai 2014

    Autre invité prestigieux de l'Islam politique militant, Hani Ramadan a donné une conférence à la Mosquée de Massy le 19 juillet 2014.
    Hani Ramadan, petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans.
    Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.

    Un court extrait de la conférence du prédicateur Hani Ramadan donnée à Massy le 19 juillet 2014 en gras italique ci-dessous (hard-copy):
    "Il y a actuellement des manifestations ici à Paris en faveur de nos Frères qui souffrent en Palestine. La situation absolument monstrueuse à laquelle nous assistons dans l'agression du sionisme, qui révèle, par ce que nous pouvons voir, sa véritable nature, une idéologie barbare, colonialiste, raciste, terroriste, qui doit nous amener à nous engager davantage."
    [35:40]

    "Les gens qui sont dans le mouvement islamique, qui sont formés dans le mouvement islamique depuis qu'ils sont jeunes, ils connaissent l'adversité par rapport à Israël, par rapport à l'entité sioniste."
    [40:49]

    Un discours classique de Hani Ramadan, transformant un lieu de culte, en tribune d'endoctrinement des Musulmans de Massy à la haine de l'état d'Israël, "l'entité sioniste".

    L'Islam politisé antisioniste n'est pas la seule cause défendue par les prédicateurs militants de Massy. Les précheurs Musulmans vident le Christianisme de sa substance, en affirmant la supériorité de l'Islam sur toutes les religions.

    Pour se faire une idée de la propagande employée, quelques extraits de sermons de conférenciers à la Mosquée de Massy, en gras italique ci-dessous, Abdesslam Souiki en démonstration :

    "Tu lis les Évangiles. Déjà, le fait de lire les Évangiles, c'est une problématique, parce que Allah parle d'un Évangile, pas des Évangiles au pluriel. Après, il y a plein de traces perdues déjà, par le Coran, on le sait. Si cet Évangile, était le vrai Évangile, j'aurai dû trouver une trace du jeûne. Or le jeûne n'existe nulle part dans les Évangiles.
    Cela prouve, on ne va pas dire que tout l'Évangile est falsifié, mais on peut dire ce que dit le Coran, il y a eu dans ces livres, une grande partie qui a été abrogée, une partie est tombée dans l'amnésie des gens, sans parler de falsification, parce que Allah n'a pas prévu que ces livres soient éternels, et soient à l'adresse de toute l'Humanité. Ïssa (le Jésus musulman) a été envoyé pour bannir Israël.
    Allah n'a pas prévu pour ce livre d'être Universel. D'où le fait d'être affecté par cette notion d'abrogation, d'amnésie. Il y a des notions qui sont à l'égal de ce qui a existé dans la Bible, par exemple le Décalogue, les Dix Commandements de Moïse, on les retrouve dans [les textes Sacrés de l'Islam]. Tous les versets que Allah a révélé en guise de dernière mise à jour pour servir et profiter à l'ensemble de l'Humanité ne parlent pas d'une abrogation intra-coranique, mais d'une abrogation inter-livres. C'est une abrogation qui oppose le Coran aux livres précédents."
    [49:00]
    "A chaque fois qu'il y a un brin de paix, d'accalmie, ils nous créént : le 11 septembre, le RER B, ...pour faire régner un climat de terreur, parce que l'homme quand il est dans la terreur, il ne peut pas réfléchir, il ne peut faire bon usage de ses facultés, l'étincelle entre le Coran et la lumière imprimée par Allah en nous, ne fera pas masse parce que la terreur est là. Les média qui font peur, qui font augmenter l'islamophobie, c'est parce que tu as une lumière qui épouse parfaitement la nature de l'homme."
    [01:20:31]

    conférence sur le thème "Islam et Liberté" du prédicateur Abdesslam Souiki à la Grande Mosquée de Massy le 12 septembre 2013(hard-copy)

     


    Le prédicateur antichrétien Hatim Achikhan en conférence à la Mosquée de Massy le 17 novembre 2013. D'après lui, le Christianisme oppresse la femme, tentatrice et pécheresse, alors que l'Islam la libère.

    "On voit comment Allah dans le Coran, à aucun moment n'a fait une séparation entre l'homme et la femme. Les deux ont reçu le message divin, au même titre."
    [17:12]
    "A aucun moment on est sur le rythme du récit biblique où la femme, c'est elle qui est la source du péché. C'est elle qui pousse l'homme vers la tentation, l'homme c'est un saint, et c'est la femme qui le pousse vers la tentation. ça, c'est une compréhension biblique, qui n'a rien à voir avec cet esprit de la compréhension musulmane.
    [18:55]

    Hatim Achikhan - "La femme musulmane: constats, défis et engagements" - 17 novembre 2013 (hard-copy)

    Pour ces prédicateurs, l'Islam est la SEULE religion valable, puisque le Coran annule et remplace la Bible et le Christianisme, une religion qui mépriserait la femme source de péchés, alors que les préceptes islamiques libèreraient la femme, que le Coran aurait élevé à l'égal de l'homme d'après Hatim Achikhan.
    On remarque également de la part d'Abdesslam Souiki l'habituelle réthorique sur la théorie du complot, les média inciteraient à l'islamophobie, à la haine des Musulmans, alors qu'ils ne font que rendre compte des atrocités de l'Islam à travers la planète (11 septembre, jihad au Mali, en Syrie, en Irak, en Indonésie, ...).
    Comment les Musulmans de Massy peuvent-ils respecter les Chrétiens, si les imams préchant dans la Mosquée de Massy leur expliquent que le Christianisme méprise les femmes ? Que le Coran a été envoyé pour remplacer la Bible ? Que les média occidentaux complotent contre les Musulmans ? Cela facilite-t-il le respect entre communautés ?

    Peut-être Hatim Achikhan devrait-il également relire les sourates du Coran sur les femmes :

    "Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu'Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu'ils font de leurs bien. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l'absence de leurs époux, avec la protection d'Allah. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d'elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes, Haut et Grand !"
    Le Coran - Les femmes - 4:34

    "Voici ce qu'Allah vous enjoint au sujet de vos enfants : au fils, une part équivalente à celle de deux filles."
    Le Coran - Les femmes - 4:11

    Hatim Achikhan devrait aussi se poser quelques questions : si la femme dans le Christianisme est seule source de péché et de tentation comme il le prétend, pourquoi tant de Basiliques, d'Églises, de Cathédrales, de chapelles à travers le Monde portent-elles des noms de femmes ?



    La Basilique Sainte-Clotilde à Paris

    Vincent Delahaye, maire UDI de Massy, collabore activement à l'islamisation de la ville, et contribue au communautarisme en autorisant la venue de prédicateurs de l'Islam politique antioccidental, antisioniste, intolérants, et antisémites sur la commune. Quel avenir pour les jeunes Musulmans qui sortiront de l'école coranique de la Grande Mosquée de Massy ? Seront-ils des citoyens parfaitement intégrés dans la société ?


    article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 18 octobre 2014

    30/09/2014

    A la Grande Mosquée marocaine de Gien, les Musulmans sont endoctrinés par des prédicateurs misogynes, intolérants et antisionistes

    Gien est une commune française d'environ 15 000 habitants située dans le département du Loiret (45) en région Centre. La ville connaît ces dernières décennies une transformation de certains de ces quartiers. Une islamisation progressive, que l'on peut constater en notant la construction récente de Mosquées (une Mosquée marocaine, une Mosquée turque).
    La Mosquée turque fut inaugurée en grandes pompes le 25 mai 2008, en présence de plusieurs maires des villes alentours. Il est intéressant de constater que les autorités turques interdisent le culte catholique en Turquie, mais que les autorités françaises permettent la réalisation d'édifices religieux islamiques turcs en France. Cherchez l'erreur.

    Commencée au début des années 2000 et terminée en 2010, un autre édifice islamique, la Grande Mosquée marocaine de Gien, qui peut accueillir 500 fidèles, a été inaugurée en septembre 2014 à Orléans, en présence du consul du Maroc.

    La Grande Mosquée marocaine de Gien

    Fidèles Musulmans écoutant un sermon à la Grande Mosquée marocaine de Gien

    Comme le rappelle l'observatoire de l'islamisation, le gouvernement marocain qui inaugure des Mosquées en France (par exemple, la Grande Mosquée Mohammed VI de Saint-Etienne et ses prédicateurs fondamentalistes diffusant une propagande antichrétienne, antisioniste, antisémite, et misogyne, est une propriété du roi du Maroc), diffuse une politique intolérante envers les Chrétiens, en les discriminant et les expulsant légalement du pays.

    L'édifice religieux de Gien comprend une salle de prière pour femmes au premier étage, orientée vers La Mecque, à l'est, comme celle du rez-de-chaussée réservée aux hommes. Également à l'étage, le bâtiment compte une salle pour les ablutions, une école coranique pour les enfants avec plusieurs salles de classe d'enseignement de la charia, et un parking.

    Le président de l'association islamique de Gien, Farid Amachiak explique que « L'islam souffre d'un traitement médiatique douloureux », y aurait-il une raison à cela ? Pour faire connaître la "Religion de Paix et Tolérance", une chaîne Youtube officielle permet d'informer les Fidèles sur les évènements se produisant dans le lieu de Culte, en particulier par la diffusion gratuite en ligne des conférences ayant lieu dans la Mosquée de Gien (hard-copy).

    Parmi les prédicateurs invités par l'association islamique de Gien, on peut noter la présence du fondamentaliste Chakil Omarjee. Un court extrait de sa prédication donnée à Gien en gras italique ci-dessous :

    Le prédicateur fondamentaliste Chakil Omarjee à la Grande Mosquée marocaine de Gien

    "Aujourd'hui, ils disent que la fille en hijab est contrôlée par son papa, sa cousine, son cousin, sa grand-mère, etc... Demain, lorsqu'ils verront cette fille en hijab, les parents des autres diront : "Comment ils ont de la chance ! Leur fille est pudique, elle garde sa pudeur, et pourquoi ma fille n'est pas capable de faire ça ?". Nous, on va faire en sorte de se faire respecter dans ce sens. Et cette fille en hijab, qui s'habille bien, les gens voudront ressembler à cette pudeur, les gens voudront adopter cette pudeur. On va juste retourner la table [...]. Vous savez que la France c'est mon pays ? Et que j'aime la France. Et vous savez que la France, on l'aime, ou on la change."
    [06:06]
    extrait de la conférence donnée par Chakil Omarjee : "Ma vision, Ta vision... NOTRE VISION"à la Mosquée de Gien (hard-copy).

    D'après Chakil Omarjee, le modèle parfait pour les sociétés futures sont les femmes en hijab, elles représentent le modèle à suivre, des femmes pudiques, qu'on respecte. Ce qui sous entendrait qu'une femme qui ne porte pas le hijab n'est pas respectable ? Chakil Omarjee demande aux Musulmans de travailler en profondeur afin de "retourner la table" pour changer la France, et faire adopter ce modèle. Est-ce que la vision de la femme, du féminisme, avancée par le prédicateur Chakil Omarjee, est compatible avec le socle d'intégration, les valeurs de la France ?

    Autre invité de marque de l'Islam fondamentaliste, le prédicateur intolérant et misogyne Mehdi Kabir qui officie dans plusieurs Grandes Mosquées de France (Villetaneuse, Champigny-sur-Marne, Aubervilliers, Aulnay-sous-Bois, Montmagny, Mérignac, Garges-Les-Gonesse, Halluin, Lille, la nouvelle Grande Mosquée de Saint-Louis près de la frontière Suisse…). Il a donné une conférence à la Grande Mosquée marocaine de Gien le 9 février 2013 (hard-copy).

    Le prédicateur fondamentaliste Mehdi Kabir en conférence à la Mosquée de Gien le 9 février 2013 (hard-copy)

    Dans ses conférences diffusées dans les Mosquées de France, Mehdi Kabir nous enseigne que les femmes sont responsables de tous les vices sur Terre : argent, alcool, drogue, musique, que les mangeurs de porc sont sales, ne se lavent pas les mains, et offrent leur femme dénudée au premier venu.

    On constate également que le fondamentaliste Mustapha Abou Oumama, est également régulièrement invité par l'association islamique de la Mosquée.

    Le prédicateur antisioniste Mustapha Abou Oumama régulièrement invité à la Grande Mosquée marocaine de Gien (hard-copy).Ce prédicateur est un militant politique antisioniste, selon lui, la Palestine est "colonisée par les sionistes", et il faut la délivrer.
    Par ailleurs, d'après lui, les Musulmans sont de perpétuelles victimes du gouvernement français intolérant (même si, en l'espace 30 ans, plus de 3000 Mosquées ont été construites sur notre territoire !), Nicolas Sarkozy est, par exemple, "indirectement" responsable du meurtre des sept victimes de Mohamed Merah.

     

    L'imam de la Mosquée du Bourget, Nader Abou anas est aussi un conférencier invité par l'association islamique de Gien.

    Le prédicateur Nader Abou Anas en conférence à la Mosquée de Gien le 6 juin 2014

    Nader Abou Anas explique dans ses cours que la musique est un danger, car c'est "la voix de Satan". Il invite les Musulmans à ne pas participer à la Fête de la Saint-Valentin, car non-islamique et dangereuse, incitant à la dépravation et à la débauche. Pour Nader Abou Aas, il ne faut pas suivre les Juifs et les Chrétiens, car les Musulmans sont les "Supérieurs".

    Encore un modèle d'intégration dans la République Française ?

    Pour faire connaître la "Religion de Paix et Tolérance", une page officielle Facebook permet également d'alerter les Fidèles sur les évènements à venir dans le lieu de Culte, et qui réoriente vers la chaîne Youtube de la Mosquée de Gien (hard-copy).

    La page Facebook est surtout utilisée comme véritable outil de propagande politique antisioniste, il s'agit avant tout de défendre la cause palestinienne, et appeler les Musulmans de Gien au boycott de l'état d'Israël.

    Propagande politique antisioniste, appelant les Musulmans de Gien à boycotter les produits venant d'Israël, ainsi que le Coca-Cola, boisson américaine, symbolisants l'ennemi "américano-sioniste" (hard-copy 1), (hard-copy 2), (hard-copy 3), (hard-copy 4).
    La France est aussi considérée comme ennemie de l'Islam, Laurent Fabius, ministre des Affaires Étrangères, venant en aide aux Chrétiens, mais délaissant les Musulmans.

    Christian Bouleau, maire UMP de la ville de Gien, autorise des prédicateurs de l'Islam radical misogyne, antisioniste et antioccidental à endoctriner les Musulmans de sa commune.

     

    article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 24 septembre 2014

    20/09/2014

    D’après Abderahim Braihim, imam de la future Grande Mosquée de Sevran : « sans les Musulmans, l’Occident serait toujours resté à un stade sous-développé »

    Sevran est une commune française de 50 000 habitants située dans le nord-est du département de la Seine-Saint-Denis (93), en banlieue parisienne.

    La ville connaît une forte population d'origine immigrée extra-européenne, et beaucoup de pauvreté avec plus de 40% de chômage chez les jeunes, à tel point que le maire EELV Stéphane Gatignon a entamé une grève de la faim en novembre 2012 afin de demander un coup de pouce budgétaire pour financer la politique de la ville.

    La communauté musulmane s'est fortement développée à Sevran sur les trois dernières décennies. Pour pouvoir être intégrée et se sentir dignement "comme chez soi", la municipalité de Sevran a octroyé, le 27 août 2009, un permis de construire à la principale structure islamique de la ville, l'Association Cultuelle et Culturelle Musulmane Sevranaise (ACCMS), pour élever un lieu de culte.Il ne s'agira là pas simplement d'une salle de prière, mais d'un immense complexe islamique constitué de salles de conférence, d'une bibliothèque, d'un pôle commercial, d'un restaurant, d'une librairie, qui pourra accueillir 2 600 hommes et 1 600 femmes. Les prédicateurs pourront diffuser l'enseignement des sciences islamiques (charia). Le coût total du projet est estimé à 5 millions d'euros.

    Le projet de la Grande Mosquée de Sevran

    Demande de Dons pour initier le projet de la Mosquée de Sevran


    Musulmans en prière à la Mosquée temporaire de Sevran (gymnase Maurice Baquet) et prières de rue

    Le projet est actuellement gelé, des fouilles archéologiques sont en cours sur le site, Sevran est une ville avec un riche passé historique, la cité existe depuis plus de 1200 ans.En attendant d'occuper un lieu de culte décent, la municipalité de Stéphane Gatignon a mis à disposition de l'ACCMS un gymnase (Maurice Baquet) faisant office de Mosquée temporaire. L'imam de la Mosquée est le cheikh Abderahim Braihim, qui ne parle pas un mot de français, et diffuse tous ses prêches en arabe. Ses prédications sont traduites par un Fidèle, et sont intégralement disponibles gratuitement en ligne sur la chaîne Youtube de la Mosquée de Sevran (hard-copy).


    Abderahim Braihim
    , imam de la future Grande Mosquée de Sevran, un prédicateur anti-occidental, qui donne toutes ses conférences en arabe

    le traducteur des prêches de l'imam de la Mosquée de Sevran

    Que prêche Abderahim Braihim aux Musulmans sevranais ? Un court extrait d'une de ses conférences en gras italique ci-dessous, (traduite par un Fidèle en français) :

    "Une chercheuse allemande (Sigrid Hunke) née en 1913, a écrit un livre, que le Cheikh nous recommande de lire, "le soleil d'Allah illumine l'occident", cette chercheuse, doctoresse, qui a étudié l'Islam, qui est partie vivre au Maroc pendant la seconde guerre mondiale, que dit-elle dans son livre ? La première des choses, c'est qu'elle remercie les Musulmans, alors qu'elle n'est pas Musulmane, elle dit que sans les Musulmans, l'Occident serait toujours resté à un stade sous-développé.
    Vous savez au moyen-âge les occidentaux étaient sous-développés, les pays d'Europe étaient dans une situation de sous-développés, alors que les Musulmans et les pays Musulmans étaient dans une situation avancée et développée. Elle dit que grâce aux Musulmans et grâce à l'Islam, les mathématiques, la médecine, l'astronomie, les différentes sciences ont été avancées et ont permis que les occidentaux puissent les étudier, grâce à ces Musulmans."
    [06:35]
    sermon de l'imam Abderahim Braihim le 16 mai 2014 à la Mosquée de Sevran - "nulle contrainte en religion !"(hard-copy)

    L'imam Abderahim Braihim brandit le livre de propagande pro-islamiste écrit en 1960 par Sigrid Hunke "Le soleil d'Allah brille sur l'Occident", une nationaliste allemande néopaganiste et anti-chrétienne, inscrite au parti nazi le 1er mai 1937.


    Le livre de Sigrid Hunke sert de propagande anti-occidentale pour l'imam de la Mosquée de Sevran

    Dans son livre, Sigrid Hunke vise à démontrer que l'Occident n'aurait jamais atteint son niveau de civilisation actuel sans l'Islam, en s'appuyant sur des allégations fausses ou déformées.Les occidentaux seraient donc redevables d'une dette envers les Musulmans, puisque sans eux, la civilisation Occidentale n'existerait pas.Abderahim Braihim reprend cette thèse, mais oublie, comme Sigrid Hunke, de préciser certains détails :
    - que les conquêtes musulmanes se sont effectuées sur le terreau de civilisations millénaires : (perses, assyriens, chaldéens, égyptiens, byzantins, etc...), avec un socle, une culture, des connaissances que les arabo-musulmans ont exploité. Ils n'en sont pas les inventeurs.Les historiens ont démontré par ailleurs que les grands auteurs grecs, médecins, mathématiciens, philosophes, ont été traduits à partir du syriaque ou directement du grec vers l'arabe par des Chrétiens syriaques et nestoriens, et non par des Musulmans.
    On peut par exemple citer les Chrétiens arabes Théodore Abu Qurra, Yuhanna ibn Masawayd (Jean Mesué), Théophile d'Edesse, Yahya ibn al-batriq,... et sûrement le plus célèbre d'entre eux, Husayn Ibn Ishaq, qui a traduit, avec son équipe, plus d'une centaine d'ouvrages, dont une partie des oeuvres de grands médecins de l'Antiquité, comme Galien et Hippocrate.

    Il faut également noter que les Occidentaux n'ont jamais rompu leurs liens culturels avec les Chrétiens d'Orient et ont entretenu avec eux, tout au long des siècles, des échanges, des connaissances, en particulier avec les byzantins de Constantinople, le "Vatican de l'Orient" avant qu'il ne soit conquis par les Musulmans en 1453.

    - Des intellectuels occidentaux, comme Jacques de Venise ou Burgundio de Pise, ont par ailleurs traduits des ouvrages directement du grec vers le latin sans passer par l'arabe dès le XIIème siècle. Jacques de Venise et son équipe de traducteurs ont ainsi traduit, entre autres, "la Physique", "Métaphysique", "petits traités d'histoire naturelle" d'Aristote, sans avoir recours à l'Islam ou à la langue arabe.

    - Pour justifier la soi-disant légendaire tolérance de l'Islam, "religion de Paix", on ne cesse de citer la grandeur de penseurs Musulmans tels qu'Averroès qui auraient "illuminé" l'Occident.Averroès était un juriste espagnol musulman, et dans ses textes publiés, un défenseur de la charia et du Jihad offensif (guerre sainte), ce n'est donc pas l'esprit tolérant d'un véritable humaniste comme on veut bien le laisser entendre.Ses commentaires sur la philosophie d'Aristote n'ont été diffusés qu'en Occident au Moyen-âge et pas dans les territoires islamiques.
    L'introduction de la pensée hellénistique (falsafa) dans le monde musulman fut considérée comme une hérésie et condamnée, les textes d'Averroès furent brûlés, tout ce qui nous reste de lui a été sauvegardé par les dhimmis, et le juriste a dû se réfugier au Maghreb pour échapper à la décapitation.
    En Occident, c'est Thomas d'Aquin qui a réfuté les thèses d'Averroès en publiant une des oeuvres magistrales de la pensée occidentale : "De l'unité de l'intellect contre Averroès". Thomas d'Aquin, contrairement à Averroès défend que l'homme dispose d'un libre-arbitre, rétablissant ainsi la pensée d'Aristote.

    "Contre Averroès", le livre du théologien Chrétien Thomas d'Aquin qui réfute les thèses d'Averroès

    - Le concept même d'état moderne occidental repose sur les idées de l'héritage politique gréco-romain. Un livre aussi célèbre que "La politique" d'Aristote, qui décrit la notion de citoyen, de constitution, d'état de droit, n'a même pas été traduit en arabe, car incompatible avec les lois de la Charia islamique.
    L'Islam a progressivement rejeté l'héritage grec, que les arabo-musulmans avaient pourtant pu redécouvrir lors de leurs conquêtes militaires.
    On voit là que l'Occident, même s'il a pu bénéficié de l'apport d'ouvrages traduits du grec vers l'arabe, n'a jamais été influencé par l'Islam, et même qu'il n'a absolument rien de commun à cette doctrine, étant totalement étranger aux préceptes du dogme islamique.Pour plus de détails sur le sujet, lire par exemple le remarquable ouvrage "Aristote au mont Saint-Michel" de Sylvain Gouguenheim, très sourcé.

    L'imam Abderahim Braihim utilise une propagande mensongère contre la civilisation occidentale, dans le but de renforcer l'identité islamique, la communauté musulmane valable et saine, afin de souder la oumma et de rejeter tout ce qui n'est pas islamique.

    Autre prédication de l'imam dans la même optique, quelques extraits ci-dessous :

    "Chaque bébé qui sort du ventre de sa mère naît en tant que Musulman, naît en tant que soumis à Allah, naît sous la sainte nature de l'Islam. En effet, il y a un hadith qui dit : "chaque enfant naît sous la sainte nature de l'Islam, ensuite, ses parents vont le judaïser, ou bien le christianiser, ou bien le rendre mal." Qu'est-ce qu ça veut dire ? ça veut dire qu'un bébé qui sort du ventre de sa mère, il est soumis à Allah, il est soumis à Dieu et ensuite, son environnement, ses parents, son contexte, les gens autour de lui, vont l'influencer dans sa croyance à Dieu, à tel point qu'il va l'influencer, ou même qu'il va renier les bienfaits d'Allah sur lui, il va oublier qu'il a un seigneur unique qui veille sur lui à chaque moment. Mais à la base, il est Musulman, il est soumis à Allah."
    [05:10]
    sermon de l'imam Abderahim Braihim à la Mosquée de Sevran le 3 janvier 2014 (traduit pas un fidèle) (hard-copy)

    L'imam révèle ici l'aspect totalitaire de l'Islam. Chaque être humain sur Terre naît Musulman !Ce n'est que par la suite qu'il est perverti et se détourne du droit chemin en étant "judaïsé" ou "christianisé".Les Chrétiens, les Juifs, les Boudhistes, les athées, etc...sont des Musulmans qui se sont égarés, ils peuvent donc de fait être considérés comme inférieurs puisqu'ils ont délaissé la Vérité, la saine religion.Ce type de sermon incite-t-il au respect entre communautés ?

    On continue dans la même veine, la diffusion de propagande de décrédibilisation de l'Occident par rapport à l'Orient, autre conférence de l'imam :

    "Il y a en Europe quelques siècles auparavant, il y avait un séminaire à Rome, en Italie. Et dans ce séminaire, les gens venus de l'Europe entière se sont réunis pour se poser une question : "savoir si la femme était considérée comme un être humain, ou bien si elle avait une âme". A la fin de ce séminaire, ils ont conclu que la femme n'était pas un être humain, elle était plutôt un Diable, c'était quelqu'un qui n'avait pas d'âme. Alors que l'Islam, il y a 1400 ans, a considéré la femme. Il lui a donné les droits à la propriété, l'Islam a donné les droits d'être propriétaire de ses biens, le droit de dépenser, il lui a donné le droit de faire du commerce aussi. Il lui a donné le droit de faire serment d'allégeance à son gouverneur, le droit de choisir, de voter."
    [02:50]
    "En Europe, on vante souvent les droit de la femme, le droit des personnes. Mais ces droits ne sont arrivés que très tardivement. Par exemple, le droit de vote, ce n'est qu'en 1945, ou bien après pour certains pays, alors que en Islam, la femme devait faire allégeance à la personne qui gouverne, elle devait le choisir et le reconnaître en tant que gouverneur."

    [08:35]
    Sermon de l'imam "La libération de la femme" (traduit en français par un Fidèle de la Mosquée) (hard-copy)

    L'imam opppose l'Occident tyranique oppresseur des femmes, à l'Islam, la religion de Paix, libératrice de la cause féminine.La femme en Occident, ne serait pas considérée comme un être humain, mais comme une créature du Diable, alors qu'en Islam, elle est magnifiée.Si c'était le cas, pourquoi des milliers d'Églises et de Basiliques en France et en Europe portent-elles des nom de femmes ? (Notre-Dame de Paris, églises sainte-Geneviève, sainte-Blandine, sainte-Thérèse, basilique sainte-Clotilde, cathédrale sainte-Cécile,...)

    La cathédrale sainte-Cécile d'Albi, serait-elle une oeuvre du Diable, d'après l'imam de la Mosquée de Sevran ?

    Dans les pays musulmans...combien de Mosquées portent-elles le nom de femmes ?En France, les femmes ont eu le droit de vote en 1945. Mais qu'en est-il dans les pays musulmans ? De quand datent les démocraties et le droit de vote ? Qui l'a introduit en supprimant les califats et la Charia ? Depuis quand les Musulmanes peuvent-elles choisir leur gouverneur ?
    Avant les colonisations occidentales, les califats et leurs dynasties se sont succédés de manière héréditaire sous la charia, il n'y avait pas de multipartisme, pas de droit de vote, avant que l'Occident n'introduise le concept de démocratie dans ces pays. Quant aux droits des femmes, dans combien de pays musulmans les femmes ont-elles été aux commandes du pouvoir, comme en Europe, Blanche de Castille, Aliénor d'Aquitaine, Marie de Médicis ou Catherine de Médicis ?

    La future Grande Mosquée, qui sera pilotée par un prédicateur anti-occidental, sera-t-elle un lieu de rencontres qui aidera la communauté musulmane sevranaise à s'intégrer dans la société civile ?

    "Avoir des lieux de culte normaux où chacun peut vivre normalement sa religion, c'est la condition si l'on veut empêcher l'islam des caves ou des appartements, propice aux dérives"
    Le maire EELV Stéphane Gatignon autorise le projet de la construction de la Grande Mosquée de Sevran, et la diffusion de prédications anti-occidentales par son imam Abderhaim Braihim

    "Depuis le 20 mars (2011), les règlements de comptes armés entre gangs de trafiquants de drogue pour récupérer les points de vente dans les halls d'immeubles se sont intensifiés. On a déjà l'hélicoptère, la police, et ça ne suffit pas. Dès qu'il y a moins de pression, ça tire à nouveau. Il faut des forces d'interposition, des casques bleus, comme ceux qu'on envoie à l'étranger pour empêcher les belligérants de s'entre-tuer"
    Le maire EELV Stéphane Gatignon constate l'échec de sa politique de la ville en réclamant la venue de "casques bleus", résultat de la libanisation progressive de quartiers de la cité par la communautarisation.

    article publié le 20 septembre 2014 sur http://islamineurope.unblog.fr/

    06/09/2014

    Mohamed Bajrafil, imam de la Mosquée d’Ivry-sur-Seine, développe une propagande anti-occidentale et donne une « leçon d’Humanité à la France » : « Des Tariq Ramadan ? Il en faudrait 36 000 ! »

    Ivry-sur-Seine est une ville de près de 60 000 habitants de la banlieue sud de Paris dans le département du Val-de-Marne (94).L'importante communauté musulmane installée dans la ville s'agrandit au fil des années et ne veut plus se contenter d'un gymnase servant de Mosquée temporaire, rue Jean-Jacques-Rousseau. Les associations islamiques réclament depuis plusieurs années, un lieu de culte décent.


    Mosquée d'Ivry-sur-Seine, en attendant la construction d'un futur complexe islamique


    prière de rue islamique pendant la fête de l'aïd à Ivry-sur-Seine, organisée par le Collectif Annour

    Le 20 juin 2013, pour satisfaire ces revendications, la municipalité dirigée par le maire communiste Pierre Gosnat a renouvelé un protocole avec l’Association du Collectif Annour, prévoyant la réalisation d’un centre cultuel et culturel musulman sur la commune.Le 11 juillet 2014, le maire et les élus sont invités par l'association Annour pour peaufiner le projet du futur grand complexe islamique, tout ceci au détriment et au mépris de la Loi de 1905 sur la séparation du Culte et de l'État, l'argent des contribuables ne devant financer aucun culte.


    Le maire communiste Pierre Gosnat et des élus de la ville invités dans la Mosquée temporaire par l'imam Mohamed Bajrafil le 11 juillet 2014, pour discuter du projet de construction de la future grande Mosquée d'Ivry-sur-Seine. Et la laïcité dans tout ça ?

    L'imam de la Mosquée d'Ivry-sur-Seine est un comorien, Mohamed Bajrafil. Son blog officiel (hard-copy) sur Internet regroupe plusieurs dizaines d'enregistrements vidéos de ses conférences données dans la Mosquée, (un gymnase temporaire réaménagé), devant ses fidèles, que l'on peut consulter gratuitement en ligne, ainsi que sur son compte Youtube. (hard-copy).



    L'imam de la Mosquée d'Ivry-sur-Seine, Mohamed Bajrafil

    Quelle doctrine est enseignée aux Musulmans d'Ivry-sur-Seine par cet imam, sous la bienveillance de la municipalité de Pierre Gosnat ?

    Il est tout d'abord inquiétant de constater que Mohamed Bajrafil a participé au Rassemblement Annuel des Musulmans de France (RAMF) tenu au Bourget du 18 au 21 avril 2014, il a donné une conférence le 19 avril 2014 pendant ce meeting.Le RAMF est organisé par l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF). L’organisation est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia.


    En avril 2014, Mohamed Bajrafil a participé aux RAMF de l'UOIF au Bourget, un rassemblement d'islamistes militants qui soutiennent l'organisation politique des Frères Musulmans pro-Morsi, classée comme terroriste en décembre 2013 par les dirigeants égyptiens actuels.

    Pour se faire une idée des influences idéologiques dispensées lors de ce rassemblement, on pouvait noter comme principaux intervenants en plus de Mohamed Bajrafil (hard-copy) :

    - Tariq Ramadan (qui explique dans ses livres vouloir construire un état dirigé par un imam sous la charia)
    - Hani Ramadan, frère de Tariq Ramadan, qui enseigne que l’Occident est décadent, contaminé par le « Dajjal », un borgne de l’oeil droit, que seule la charia, la loi islamique peut encore sauver
    . Il a tenu des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans.

    - Tareq Oubrou, qui déclarait dans les années 1990 vouloir construire un Califat pour tous les musulmans.
    - Nabil Ennasri qui appelle, lors des élections, les Musulmans « à faire tomber Manuel Valls », l’ami « Éternel d’Israël »
    - Amar Lasfar, président de l'UOIF, qui glorifie la conquête du monde arabe par l'organisation politique des Frères Musulmans. - Ahmed Jaballah, ex-président de l'UOIF, a déclaré que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »
    - le prédicateur antisioniste Abdallah Benmansour, membre fondateur de l'UOIF, explique à la Mosquée d’Aulnay-sous-Bois que la Charia est la seule Loi valable pour l’Humanité, et que les français sont en retard de quinze siècles sur l’Islam.
    - Hassan Safoui, prédicateur militant dans les Mosquées contre la Loi interdisant le port du voile islamique à l'école.
    - Moncef Zenati, un prédicateur antisioniste virulent de l'UOIF.

     

    Importation du conflit israélo-palestinien pendant le RAMF en avril 2014 au Bourget : des milliers de militants crient : "Nous sommes tous des palestiniens !"

    Mohamed Bajrafil est-il pour autant un adepte de l'idéologie des Frères Musulmans ? On constate que l'imam n'hésite pas à inviter des conférenciers de l'Islam politique fondamentaliste dans sa Mosquée à Ivry-sur-Seine.

    Abdallah Benmansour, un des membres fondateurs de l'UOIF qui voit dans les Musulmans l'avenir de l'Humanité sous la Charia, et déjà présenté ci-dessus, était invité le 5 juillet 2014 pour donner une conférence à la Mosquée d'Ivry-sur-Seine (hard-copy).



    le prédicateur Mohamed Ahsaini, pour qui une femme non voilée est une hérésie, a donné une conférence en juillet 2014 à la Mosquée d'Ivry-sur-Seine

    Le prédicateur Mohamed Ahsaini est également un invité régulier à la Mosquée d'Ivry-sur-Seine (hard-copy). C'est un fondamentaliste qui considère que le voile islamique est une obligation pour les femmes, d'après lui,dans un sermon donné à la Grande Mosquée de Savigny-le-Temple,«une fille de sept ans qui commence à s’intéresser à ses cheveux, ça amène à l’échec scolaire, et à la perturbation psychologique.»

     
    Nabil Ennasri, déjà présenté plus haut dans l'article, un militant politique antisioniste et antioccidental, est également dans les petits papiers de Mohamed Bajrafil. Il fut invité à la Mosquée d'Ivry-sur-Seine en juillet 2014 (hard-copy)

     

    On va constater que la vision de l'Islam dispensée par Mohamed Bajrafil suit le fil conducteur de ces prédicateurs. Elle est essentiellement antioccidentale et anti-américaine Court extrait de ses conférences données à la Mosquée d'Ivry-sur-Seine, consultables gratuitement en ligne.

    "Le dhimmi, c'est le non-musulman, le chrétien ou le juif qui vit dans une population à majorité musulmane. Celui-ci bénéficie d'un statut particulier qu'on appelle le dhimmisme. On fait un pacte de non-agression dans ce qu'on appelle aujourd'hui la concitoyenneté.
    Parmi les français, il y en a qui sont musulmans, et d'autres qui ne le sont pas. Si la composante de la population française était à majorité musulmane, et c'est ce que ne comprennent pas les gens, il aurait fallu que nous nous occupions autant de nous même que de ceux qui ne sont pas musulmans."

    [0:40]
    Conférence de Mohamed Bajrafil, L'État musulman(hard-copy)

    "La première constitution de l'Histoire de l'Humanité, ce ne sont ni les romains, ni les grecs, ni les persans qui l'ont établie, c'est le Prophète Mohamed qui l'a écrit, qui l'a demandé."
    [16:49]
    Conférence de Mohamed Bajrafil, "jihad, jizya et patrie : une résistance intellectuelle"

    Mohamed Bajrafil développe une vision idéologique totalitaire, et nous montre que l'Islam n'est pas simplement une religion dans le sens spirituel du terme, qui ne concerneraient que la communauté musulmane. Les populations non-musulmanes sont englobées dans le système islamique en tant que sous-citoyen (le dhimmi) soumis par une loi islamique, qui serait d'après l'imam,"la première constitution jamais écrite dans l'Histoire de l'Humanité" (sic).
    Plus grave, Bajrafil nous explique que si un jour la population française devient majoritairement musulmane....les décisions devront se faire par des dirigeants musulmans, ce seraient eux qui deviendraient responsables en "s'occupant" des non-musulmans.Le retour du statut de dhimmi !
    Pour comprendre ce qu'est ce fameux "pacte de non-agression", évoqué par Mohamed Bajrafil, voyons en résumé le traité établi par le Calife Omar au VIII siècle pour "protéger" les non-musulmans, qui a servi de base de juridiction islamique jusqu'au XIXème siècle pour régir la vie des dhimmis dans le monde musulman :

    - Nous ne construirons plus dans nos villes et dans leurs environs, ni couvents, ni églises, ni cellules de moines, ni ermitages. Nous ne réparerons point, ni de jour ni de nuit, ceux de ces édifices qui tomberaient en ruine, ou qui seraient situés dans les quartiers musulmans.

    - Nous tiendrons nos portes grandes ouvertes aux passants et aux voyageurs. Nous donnerons l'hospitalité à tous les Musulmans qui passeront chez nous et les hébergerons durant trois jours.

    - Nous ne cacherons rien aux Musulmans qui soit de nature à leur nuire.

    - Nous n'enseignerons pas le Coran à nos enfants.

    - Nous ne manifesterons pas publiquement notre culte et ne le prêcherons pas. Nous n'empêcherons aucun de nos parents d'embrasser l'Islam, si telle est sa volonté.

    - Nous serons pleins de respect envers les Musulmans. Nous nous lèverons de nos sièges lorsqu'ils voudront s'asseoir.

    - Nous ne chercherons point à leur ressembler, sous le rapport des vêtements, par la calotte, le turban ou les chaussures, ou par la manière de peigner nos cheveux.

    - Nous ne monterons point sur des selles.

    - Nous ne ceindrons pas l'épée. Nous ne détiendrons aucune espèce d'arme et n'en porterons point sur nous.

    - Nous ne vendrons point de boissons fermentées.

    - Nous nous tondrons le devant de la tête.

    - Nous nous habillerons toujours de la même manière, en quelque endroit que nous soyons; nous nous serrerons la taille avec une ceinture spéciale.

    - Nous ne ferons point paraître nos croix et nos livres sur les chemins fréquentés par les Musulmans et dans leurs marchés. Nous ne sonnerons la cloche dans nos églises que très doucement. Nous n'y élèverons pas la voix en présence des Musulmans. Nous ne ferons pas les processions publiques du dimanche des Rameaux et de Pâques. Nous n'élèverons pas la voix en accompagnant nos morts. Nous ne prierons pas à voix haute sur les chemins fréquentés par les Musulmans et dans leurs marchés. Nous n'enterrerons point nos morts dans le voisinage des Musulmans.

    - Nous n'aurons point de vue sur les maisons des Musulmans.

    - .........

    Ces contraintes sont basées sur la sourate 9:29 du Coran :
    "Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n'interdisent pas ce qu'Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu'à ce qu'ils versent la capitation par leurs propres mains, après s'être humilies."
    Est-ce que les règles énoncées dans ce pacte de "non-agression" vous semblent respectueuses des droits des non-musulmans (dhimmi), comme le suggère Mohamed Bajrafil ?

    Cette "constitution"élaborée par le Prophète Mohamed, qui met sous protectorat musulman les minorités religieuses, gère également les comportements en société des individus, des familles, au détriment de leur vie privée. Tout doit être sous contrôle.Extrait d'une des conférences dans laquelle Mohamed Bajrafil donne une "leçon d'Humanité à la France" sur les punitions à infliger en cas d'adultère.

    "Il faut que cela soit au nom de l'État. Exactement comme aux États-Unis aujourd'hui, il y a des états qui appliquent la peine de mort. Mais ce n'est pas l'individu qui a le droit de se faire justice. Si vous expliquiez tout ça aux gens, même l'histoire du moratoire, on n'en parlerait même pas.
    Du temps du Prophète, quatre personnes ont vu une personne faire l'acte adultérin. Il a rappelé les quatre. Il en a appelé un, deux, trois, qui ont dit qu'ils ont vu, le quatrième a dit qu'il n'était pas sûr. Il les a pris les quatre : BOUM, BOUM, BOUM, BOUM, ils se sont fait flagellés, pourquoi ? Parce que vous n'êtes pas sûr, et que vous avez porté atteinte à l'honneur d'un homme et d'une femme, donc c'est vous qui méritez d'être punis, pas lui."

    [13:02]
    Mohamed Bajrafil - "Leçon d'Humanité à la France"(hard-copy) et sur Youtube

    On pourrait croire que Mohamed Bajrafil est un Musulman progressiste, mais à aucun moment par exemple, il ne remet en cause les punitions pour acte d'adultère préché par le Prophète Mohamed dans la Charia islamique. Si quatre témoins se présentent et prouvent l'acte d'adultère, le couple accusé sera flagellé en public, sinon, ce seront les calomniateurs qui seront flagellés s'ils ne peuvent apporter les preuves de l'acte.Est-ce que cet enseignement de la Charia est adapté à nos sociétés occidentales ?

    "Les dégats qu'Israël a fait en un mois, ne représentent même pas 1% des dégats que commettent les cinémas américains dans la tête de nos enfants."
    [0:00]
    Conférence de Mohamed Bajrafil à la Mosquée d'Ivry-sur-Seine (hard-copy)

    Mohamed Bajrafil est par ailleurs un militant politique antioccidental et anti-américain.Pour faire la promotion de l'Islam, Bajrafil critique le monde occidental, diabolise en permanence l'État français, l'occident et le gouvernement américain. L'Occident est sans cesse décrédibilisé, mis en opposition avec les soient disantes valeurs saines de l'Islam, la religion d'Amour, de Paix et de Tolérance.

    Exemple, parmi une de ses nombreuses conférences traitant le sujet, "Leçon d’Humanité à la France", quelques extraits en gras italique ci-dessous :"On nous parle de choc des civilisations, mais qui a cherché qui ? Nous on s'est opposé à qui ? Si vous comptez la première et la deuxième guerre mondiale, en nombre de victimes, je suis certain que depuis que l'Humanité existe, il n'y a pas eu autant de morts, en deux guerres. Et ça a eu lieu où ça ? L'Islam a appelé à faire quoi dans cette histoire ? L'Islam était où ? Sachez le dire aux gens. Aujourd'hui l'Islam est montré du doigt partout.
    Même dans la campagne présidentielle, ça pose problème. Mais l'Islam n'a jamais appelé à tuer personne ! Bande d'idiots, lisez l'Histoire ! Si Hitler était Musulman, je vous aurai donné raison !
    Même le président sortant Sarkozy l'a dit : "Hitler n'était pas Musulman", sauf que je ne sais pas ce qui s'est passé par la suite pour qu'il réintroduise l'Islam dans la cabane présidentielle, alors qu'il a avoué qu'Hitler n'était pas Musulman, il n'était pas Arabe, il était d'ici, aryen, comme nous ! Enfin, on se comprend. "
    [...]

    "Quand l'Islam était en Espagne, est-ce que les vieilles églises ont été détruites ? Elles sont là ! Si l'Islam était une force d'occupation, aucune de ses Églises ne serait debout. Quand l'Islam est parti, toutes les Mosquées ont été transformées. Qui a des leçons d'Humanité à donner à l'autre ?"
    [02:13]

    "Nous musulmans, nous n'avons à recevoir de leçons de quelque religion que se soit par rapport à ces choses là. Les croisades, qui est parti chercher qui ? C'est l'Islam qui est venu, qui a massacré ? Absolument pas !"
    [03:17]
    "Le Frère Tariq Ramadan, il est devenu porte-drapeau, mais il faudrait qu'il y en ait 36 000, pour faire savoir ce qu'est l'Islam, parce qu'il ne peut pas tout faire tout seul !"
    [14:55]
    Conférence de Mohamed Bajrafil à la Mosquée d'Ivry-sur-Seine - "Leçon d’Humanité à la France"

    L'imam d'Ivry ne fait que taper sur l'Occident, mais jamais sur les atrocités perpétrées par les Musulmans au nom de l'Islam au cours de l'Histoire.Il évoque les Croisades, Hitler, mais jamais les jihad islamiques.
    Mohamed Bajrafil manipule les Musulmans d'Ivry-sur-Seine en passant sous silence les dizaines de millions de morts perpétrés au cours des siècles suite aux persécutions et jihad islamiques pour imposer la Charia dans de vastes parties du monde.
    Si l'Islam est si pacifique et tolérant envers les minorités religieuses comme veut nous le faire croire Bajrafil, alors pourquoi la Grande Mosquée de Cordoue a-t-elle été construite en détruisant la Basilique et le monastère de Saint-Vincent, et pourquoi toutes les autres Églises de la cité furent détruites ? Où est la tolérance en Islam, censée préserver les lieux de culte chrétiens comme l'affirme Bajrafil ?
    L'Empire chrétien byzantin a été totalement démantelé par les ottomans lors des conquêtes islamiques, faisant des centaines de milliers de morts, et les milliers d'Églises ont toutes été transformées en Mosquées (à quelques exceptions près), dont la célèbre Basilique Sainte-Sophie de Constantinople (Istanbul), transformée en Mosquée au XVème siècle, puis devenue musée depuis 1934 sous Attatürk.
    L'anéantissant d'un patrimoine chrétien d'une valeur inestimable, la population turque vivant aujourd'hui sur les vestiges de l'Empire byzantin, est à 99% musulmane. Tout cela est passé sous silence par Mohamed Bajrafil.

    Le but étant bien évidemment de magnifier l'Islam et de montrer un Occident décadent aux valeurs malsaines dont les dirigeants ne cessent de persécuter les Musulmans. Mohamed Bajrafil va même jusqu'à encourager les Fidèles d'Ivry-sur-Seine à suivre le prédicateur Tariq Ramadan, proche de la mouvance des Frères Musulmans, qui appelle officiellement au boycott d'Israël et à la construction d'un état islamique sous la charia.

    Toujours dans la même optique, en opposant l'Islam glorieux et l'Occident oppresseur, Mohamed Bajrafil nous décrit ce qu'est le féminisme islamique, et nous explique comment la femme est glorifiée dans l'Islam, et maltraitée en Occident. Un court extrait de sa conférence "Le féminisme islamique" en gras italique ci-dessous :
    "L'Islam est le féminisme par excellence, au sens noble du terme. Quand il(le Prophète Mohamed) est venu et qu'il a trouvé qu'on enterrait vivante la femme, il a dit : "Les Croyants et les Croyantes sont les surveillants les uns des autres."ça, c'est le féminisme. Et ce n'est pas les avis de Caroline Fourest ou je ne sais qui à gauche ou à droite. Le féminisme, c'était une révolution.
    Mais aujourd'hui, on tape sur quelqu'un de faible, car tout ce qui touche l'Islam vend, surtout quand on dénigre l'Islam.
    Est-ce que ces imbéciles-là lisent l'Histoire de l'Islam, l'Histoire des Arabes ?
    Jusqu'au début du siècle dernier en France, la femme donnait une dot à son mari. Dans la civilisation occidentale pendant très longtemps, la femme était la propriété de son mari. Ils nous prennent pour des imbéciles, où ils croient qu'on ne lit pas l'Histoire ?
    Et il y quatorze siècles, un homme, avec une religion venant d'Allah est venu dire : "non, elle a droit à l'héritage."
    [0:00]

    "Revenons au comportement du Prophète. Les savants de l'Islam disent que le quart du droit musulman vient d'Aïsha (une des femmes du Prophète). Donnez-moi le nom d'une femme au XXIème siècle en France, je vous mets au défi de me trouver une femme qui a autant inspiré une juridiction que Aïsha en Islam. Allez, amenez-la moi, je vous attends !
    Le quart du droit musulman vient de Aïsha, le quart de l'Islam vient d'une femme. Donnez-moi le nom d'une femme dans le monde qui a autant inspiré une juridiction que Aïsha en Islam, Caroline Fourest et compagnie, venez ! Allez trouvez-la moi !
    [...]
    Alors qu'en France, qu'une femme soit premier ministre, c'est une galère. [...] Et on vient nous dire que l'Islam a volé les droits à la femme ?
    "

    [2:59]
    Conférence de Mohamed Bajrafil à la Mosquée d'Ivry-sur-Seine - "le féminisme islamique", et sur Youtube (hard-copy)

    Pour les gens qui connaissent l'Islam, les propos de Bajrafil sont presque risibles. Le Prophète Mohamed, guide de tous les Musulmans, serait l'inventeur du féminisme moderne, le Libérateur de la femme !Pour réhausser le statut de la femme en Islam, Mohamed Bajrafil manipule les musulmans et leur fait avaler des couleuvres.Aïsha, une des femmes du Prophète, (épousée à 6 ans et consommée à 9 ans d'après les hadiths authentiques de Boukhari, pédophilie vous avez dit ?) a inspiré la juridiction islamique, ce qui démontrerait l'avancée du monde islamique en matière de droits des femmes, et qui n'aurait d'après Bajrafil aucun équivalent dans la civilisation occidentale, les femmes étant considérées comme des arrierées en occident, des propriétés de leur mari.

    Mohamed Bajrafil n'a jamais lu de biographie du Prophète ? Aurait-il oublié les hadiths authentiques de Boukhari, Muslim, Abou Da'woud ?Combien de femmes avait le Prophète ? On lui connaît au moins neuf femmes en même temps. Combien d'esclaves sexuelles possédait-il dans son harem, gagnées comme prises de guerre ?Mohamed Bajrafil n'at-il pas consulté, SUR LE PROPRE SITE OFFICIEL DE LA MOSQUÉE D'IVRY-SUR-SEINE, les livres de la Sunnah du Prophète Mohamed (hard-copy) ?N'a-t-il pas lu "les Jardins des vertueux", un livre référence écrit par des auteurs "reconnus pour leurs sciences et leurs bonnes croyances", disponible gratuitement et intégralement en ligne sur le site de la Mosquée d'Ivry-sur-Seine pour parfaire la connaissance de l'Islam ?

    "Les jardins des vertueux", livre référence pour les Musulmans après le Coran, est un véritable manifeste antichrétien, antisémite et misogyne, appelant à la gloire au combat contre les Infidèles (jihad islamique)

    On peut lui rafraichir la mémoire et lui rappeler quelques passages de ce livre concernant "la juridiction féminine" :

    281. Selon Abou Hourayra, le Messager de Dieu a dit : « Lorsque le mari invite sa femme à partager sa couche, qu’elle s’y refuse et qu’il passe la nuit mécontent d’elle, les anges ne cessent de la maudire jusqu’au matin". [Bukhari et Muslim] p84

    282. Toujours selon Abou Hourayra, le Messager de Dieu a dit : « Il n’est pas permis à l’épouse de jeûner en présence de son mari sans son consentement, ni de faire entrer dans sa demeure qui que ce soit sans son autorisation. » [Bukhari et Muslim] p464

    284. Selon Abu Talq Ibn Ali, le Messager de Dieu a dit : « Quand l’homme appelle son épouse pour satisfaire son désir, elle doit y répondre même si elle est en train de cuire son pain ». (Tirmidhi et Nasâ-i) p84

    285. Selon Abou Hourayra, le Prophète a dit : « Si je devais ordonner à quelqu’un de se prosterner devant son semblable, j’ordonnerais sûrement à la femme de se prosterner devant son mari ». (Tirmidhi) p84

    989.Selon Abou Hourayra (das), le Messager de Dieu a dit: «II est interdit à toute femme qui croit en Dieu et au jour dernier de faire un voyage d'un jour et d'une nuit sauf si elle est accompagnée d'un parent n'ayant pas le droit de l'épouser (père, frère, fils etc...)». (Unanimement reconnu authentique) p272

    990. Ibn "Abbàs (das) rapporte qu'il a entendu le Prophète dire: «Surtout qu'un homme ne reste pas en tête à tête avec une femme sauf si elle est accompagnée d'un parent n'ayant pas le droit de l'épouser. De même que la femme n'a pas le droit de voyager sans être accompagnée de ce parent». Quelqu'un dit: «O Messager de Dieu ! Ma femme est sortie en pèlerinage et je viens d'être enrôlé pour telle campagne militaire». Il lui dit: «Va plutôt faire le pèlerinage avec ta femme». (Unanimement reconnu authentique) p272

    "Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu'Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu'ils font de leurs bien. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l'absence de leurs époux, avec la protection d'Allah. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d'elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes, Haut et Grand !"
    Le Coran - les femmes 4:34

    "Voici ce qu'Allah vous enjoint au sujet de vos enfants : au fils, une part équivalente à celle de deux filles."
    Le Coran - les femmes 4:34

    Où est la défense de la femme par le "beau modèle", le Prophète de l'Islam ?Pensez-vous que cet ouvrage, disponible en ligne sur le site de la Mosquée d'Ivry-sur-Seine afin d'endoctriner les Musulmans, peut servir de modèle au "féminisme islamique" ? Comment pensez-vous que se comporte un pieux Musulman envers sa(ses) femme(s), après avoir ingurgité ce livre ? Quel est le statut des femmes musulmanes dans les 57 pays officiellement musulmans (membres de l'OCI), ont-elles la liberté d'épouser des non-musulmans ? D'hériter l'équivalent de ce qu'hérite un homme ?

    Il faudrait que Mohamed Bajrafil nous montre également dans quel califat islamique les femmes ont eu autant de pouvoir que les reines de France, comme Aliénor d'Aquitaine, Blanche de Castille, Marie de Médicis, Catherine de Médicis qui ont gouverné des États, ou Jeanne d'Arc qui a commandé l'armée de France contre les anglais à la fin du Moyen-âge.

    Pour satisfaire la communauté musulmane et récupérer des voix électorales, le maire communiste d'Ivry-sur-Seine Pierre Gosnat est prêt à céder aux revendications des islamistes fondamentalistes diffusant les préceptes de la Charia (juridiction incompatible avec une démocratie) et la haine de l'Occident, détruisant sur le long terme, le tissu social et structurel de la ville.
    Le maire va jusqu'à soutenir le terroriste palestinien Marwan Barghouti en 2009, un des leaders des Brigades des martyrs d'Al-Aqsa, organisation ayant commis des attentats contre des civils israéliens.
    Pierre Gosnat a nommé le terroriste "citoyen d'Honneur" de la ville, et demande sa libération (il est actuellement détenu en Israël), comme le réclament les associations islamistes de banlieues.

    article publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 6 septembre 2014

    17/08/2014

    Aperçu du réseau de prédicateurs islamistes, antisionistes, homophobes et misogynes de la future Grande Mosquée de Rosny-sous-Bois

    Rosny-sous-Bois est une commune d'un peu plus de 40 000 habitants en bordure est de la Seine-Saint-Denis.Depuis environ trois décennies, sur toute la banlieue parisienne, la communauté musulmane s'agrandit , et se regroupe en associations afin de gérer le culte islamique dans les grandes villes.La principale structure de la commune créée en 1999 par son président Salim Amara est l'Association des Musulmans de Rosny-sous-Bois (AMR).
    Au fil des années, l'association croit et s'organise, et fait valoir le droit de disposer d'un lieu de culte décent. La municipalité dirigée par le maire UMP Claude Capillon va alors faciliter les démarches de l'AMR en favorisant l'obtention d'un terrain et octroie le permis de construire d'un gigantesque complexe islamique, une Mosquée.
    En 2011, l’AMR a même perçu une subvention de 15 200 euros de la municipalité, un viol caractérisé de la loi de 1905 sur le respect de la laïcité, l'état ne devant financer aucun culte avec l'argent du contribuable.
    Le projet du complexe islamique prend forme.

    Sur une surface de 3000 m², la Mosquée pourra accueillir 1200 Fidèles.L'édifice sera constitué :
    - d'une salle de prières pour hommes
    - d'une salle de prières pour femmes
    - de salles de cours pour une école coranique
    - de salles de conférences
    - d'un centre culturel
    - d'une piscine
    - d'un local commercial
    - d'un minaret (pour faire l'appel au muezzin, comme à Hambourg ?)

    le tout, près du centre-ville de Rosny-sous-Bois, marquant profondément de son empreinte la visibilité de l'Islam. Le coût du projet est estimé à 6 millions d’euros.

     

    Le projet de la Grande Mosquée de Rosny-sous-Bois et son minaret


    La Grande Mosquée de Rosny-sous-Bois en cours de construction en 2013

    Une des salles de prières de la Grande Mosquée de Rosny-sous-Bois


    Le 13 avril 2013, la première pierre du complexe islamique est posée sur le chantier en présence du maire Claude Capillon (en cravate bleue sur la photo) et des dirigeants de l'associations AMR.

    Le projet avance très vite, et dès juin 2014, la construction de l'édifice est suffisament avancée pour que la municipalité autorise les Musulmans à prier dans le lieu de Culte.

    En attendant la fin des travaux, quel philosophie de vie est enseignée aux Musulmans par l'AMR dans les différentes salles de prières temporaires de Rosny-sous-Bois ? Amour de son Prochain, Respect et Tolérance ?Pour se faire une opinion, on peut se référer au réseau de relations élaboré par l'association AMR, en scrutant les différents prédicateurs invités à précher dans les locaux provisoires.

    On peut noter la présence de l'islamiste Hassan Iquioussen, régulièrement invité par l'AMR (le 24 mai 2009, le 14 mai 2011 (hard-copy) ou encore le 21 juillet 2014 par exemple) pour venir endoctriner les Musulmans de Rosny-sous-Bois.

    Le prédicateur antisioniste et antioccidental Hassan Iquioussen régulièrement invité par l'AMR pour donner des conférences (ici le 14 mai 2011)

    Hassan Iquioussen, a par le passé tenu des propos ouvertement antisémites. Il diffuse aux Fidèles Musulmans dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, une propagande politique antioccidentale, antisioniste et antiaméricaine.Pour lui, les attentats du 11 septembre ne sont qu’un vaste complot orchestré par les américano-sionistes contre les Musulmans.

    Sur la mixité sociale homme/femme, Hassan Iquioussen a publié une cassette audio, toujours disponible à l'achat, pour alerter les Musulmans sur "les dangers de la mixité".

    Dans une conférence donnée dans la Mosquée de Savigny-le-Temple, voilà comment Hassan Iquioussen se représente la mixité homme/femme :

    "La mixité, vous savez ce que c'est ? C'est des hommes et des femmes dans un lieu qui se respectent. C'est ça la mixité. Vous mélangez tout. Vous pensez à la promiscuité. C'est-à-dire on est dans une pièce, et je suis assis, et il y a une femme à ma droite et une femme à ma gauche, on est collé les uns aux autres, ça c'est pas bien ça, vous entendez ? Mais si on est dans la même pièce, les femmes sont derrière, les hommes sont devant, les hommes sont à droite, les femmes sont à gauche, c'est pas haram."
    [03:15]
    Extrait d'une conférence donnée par Hassan Iquioussen à la Grande Mosquée de Savigny-le-Temple (hard-copy)

    Dans les lieux publics, les assemblées, les réunions, hommes et femmes ne doivent pas se retrouver ensemble, mais doivent être regroupés en blocs séparés : hommes d'un côté, femmes de l'autre.
    La société préconisée par Hassan Iquioussen est contre la mixité sociale homme/femme, ce qui est bien évidemment contraire aux libertés individuelles des personnes dans les sociétés occidentales.La jeunesse musulmane de Rosny-sous-Bois est ainsi formatée aux principes islamiques du Coran et de la Sunnah.

    Autre grand propagandiste des banlieues françaises, le prédicateur Hani Ramadan est également un invité de marque de l'AMR, il était en conférence sur Rosny-sous-Bois le 24 mai 2009 (avec Hassan Iquioussen (hard-copy) ) et le 31 mai 2014.

    Affiche de l'invitation du prédicateur antisémite et antioccidental Hani Ramadan le 31 mai 2014 à la Grande Mosquée de Rosny-sous-Bois

    Dans une conférence à Bruxelles, le prédicateur Hani Ramadan a comparé les juifs à des "serpents, une race de vipères"

    Hani Ramadan, petit-fils du fondateur de l’organisation politique des Frères Musulmans Hassan Al-Bannah (et frère de Tariq Ramadan), est le directeur du centre islamique de Genève en Suisse, un prédicateur qui tient des propos à caractère antisémite, n’hésitant pas à comparer les Juifs à des « serpents, une race de vipères » dans une conférence donnée à Bruxelles devant des centaines de Musulmans.
    Dans ses ouvrages et conférences, il explique que tous les Musulmans doivent être gouvernés par un Califat sous les Lois islamiques de la Charia. (conférence à la Grande Mosquée Al-imane de Lille-Sud). D’après lui, l’Occident décadent est contaminé par l’Antéchrist, le « Dadjhal », un borgne de l’oeil droit, et seul l’Islam et la Charia peuvent le guérir.

    Hani Ramadan développe également auprès des Fidèles une violente propagande antisioniste contre ce qu'il appelle "l'état criminel sioniste d'Israël".

    On peut rappeler par ailleurs que Hassan Iquioussen est membre de l'Union des Organisations Islamiques de France (UOIF) et que Hani Ramadan est également proche de cette mouvance. L’organisation est proche idéologiquement des Frères Musulmans, mouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia. Son ex-président Ahmed Jaballah déclarait sans embage que : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. » Le président de l’UOIF actuel, Amar Lasfar, organisateur de l’Islam dans le nord de la France avec l’appui de Martine Aubry, manifeste publiquement son soutien aux islamistes en glorifiant dans une conférence donnée au Palais de Lille le 19 août 2012, la conquête du pouvoir en Égypte par les Frères Musulmans. La confrérie des Frères Musulmans est déclarée organisation terroriste par le gouvernement égyptien actuel.

     

    L'imam fondamentaliste Nader Abou Anas de la Mosquée du Bourget, est invité le 21 juin 2013 (hard-copy) et le 27 juillet 2013 par l'AMR à la Mosquée de Rosny-sous-Bois pour donner des conférences. Il développe un Islam intolérant et incompatible avec les valeurs de la république française.
    Pour avoir un aperçu de l’idéologie de Nader Abou Anas, ce prédicateur enseigne au Bourget que la musique est « la voix de Satan », que les Musulmans ne doivent pas imiter les Juifs et les Chrétiens, car ils sont les « Supérieurs », ou encore que la fête de la Saint-Valentin, fête des amoureux, est interdite aux Musulmans, hommes et femmes n’ayant pas le droit de montrer publiquement qu’ils s’aiment.

    L'imam fondamentaliste de la Mosquée du Bourget Nader Abou Anas, qui est contre la mixité sociale hommes/femmes, et veut interdire la musique, « la voix de Satan », est invité régulièrement par l'Association des Musulmans de Rosny-sous-Bois pour donner des conférences.

     

    Hassen Bounamcha l'imam fondamentaliste de la Mosquée d'Aubervilliers, est également proche de l'AMR, et est reçu dans les locaux de la future Grande Mosquée de Rosny-sous-Bois.Dans ses conférences dispensées devant les fidèles Musulmans, Hassen Bounamcha, surnommé « l’ami Hassen », explique devant ses Fidèles à Aubervilliers, que la mixité sociale homme/femme est un vice, que la femme occidentale se comporte comme une femme sans honneur. Hassen Bounamcha tient également des propos à caractère homophobe.
    Il justifie également le mariage forcé à la Mosquée de Boulogne-Billancourt.

    Hassen Bounamcha, l'imam fondamentaliste de la Mosquée d'Aubervilliers invité par l'AMR à la Grande Mosquée de Rosny-sous-Bois en juillet 2014

    La Mosquée de Rosny-sous-Bois est également infiltrée par une association militante politique antisioniste, l'Association des Fidéles du Masjid de Rosny-sous-Bois, qui appelle les Musulmans à boycotter les produits provenant de "l'entité sioniste", Israël (hard-copy)

    L'association de Musulmans de Rosny-sous-Bois appelle les Fidèles en août 2014 à boycotter les produits provenant d'Israël. L'importation du conflit israélo-palestinien au coeur de la commune.

    "Je suis heureux d’être parmi vous cet après-midi pour poser, ensemble, la première pierre de cette future mosquée. C’est grâce à notre volonté et nos efforts communs que ce projet a pu voir le jour. Certes, il a fallu un peu de temps avant d’en arriver là. Nous nous sommes souvent rencontrés, nous avons réfléchi et discuté ensemble pour aboutir à un projet qui était satisfaisant pour tous.
    Il a fallu également chercher les financements, trouver le lieu, et passer par une validation au Conseil municipal. Mais à présent, les obligations administratives sont réglées et la construction va pouvoir commencer....Et je vous donne rendez-vous rapidement, je l’espère, au même endroit, pour cette fois inaugurer la nouvelle mosquée de Rosny."
    Extrait du discours prononcé le 13 mai 2013, lors de la pose de la première pierre de la Mosquée, par le maire UMP Claude Capillon (hard-copy) responsable de l'enracinement de l'Islam radical fondamentaliste, intolérant, misogyne au coeur même de la commune de Rosny-sous-Bois.


    Les conséquences sur le long terme seront dévastatrices : la désagrégation du tissu social par une communautarisation à outrance suivant des préceptes islamiques non compatibles avec les démocraties de type occidental, et la diffusion en masse d'une propagande antisioniste d'incitation à la haine contre Israël.

     

     Source et  publié sur http://islamineurope.unblog.fr le 17 août 2014


    0 0

     

     
     
     
    Ecrit le 16 nov 2014 à 13:45 par Christian Vannestedans Poing de vue
     

    Mistral : la France soumise à tous les vents…

     
    Photo Wikimedia Commons : Le Bâtiment de Projection et de Commandement (BPC) Mistral

    Photo Wikimedia Commons : Le Bâtiment de Projection et de Commandement (BPC) Mistral

    Champagne ! la France a connu une croissance de 0,3% au 3e trimestre. Trois fois plus que l’Allemagne. A force de ne plus connaître que la médiocrité, on se contente de peu.

    Ces chiffres sont dérisoires. Ils ne permettront nullement de réduire le chômage.

    Si l’Allemagne, manifestement victime de la politique anti-russe que les Etats-Unis imposent à l’Europe, fait moins bien, l’Espagne et la Grèce rebondissent plus (0,5 et 0,7%), à partir d’une pauvreté qui en s’accentuant est devenue plus compétitive.

    Entre le nord de l’Europe, qui a procédé aux réformes structurelles nécessaires, parfois sans adopter pour autant l’Euro et le sud qui s’est imposé un régime sévère d’appauvrissement, la France n’a fait ni les réformes ni subi la cure draconienne. A son habitude, elle s’est tenue dans la voie moyenne, c’est-à-dire médiocre.

    Non seulement la croissance est insuffisante, mais elle est même franchement mauvaise, puisqu’elle cache sous une légère augmentation un recul qui annonce des lendemains plus difficiles encore.

    En effet, la petite croissance s’appuie sur la consommation des ménages (0,2%), et surtout sur la dépense publique de fonctionnement (0,8%). Les investissements, la création de richesse, diminuent : – 0,6% ; les investissements publics de – 1,2% et ceux de ménages, le logement essentiellement, de -1,7%. Quand on augmente la dépense sans augmenter la richesse, cela se traduit par des déséquilibres, notamment pour le commerce extérieur qui dit la vérité sur l’évolution du pays au 3e trimestre. Les exportations croissent de 0,3% et les importations de 1,2%.

    Le déficit se creuse de 1,2 Milliard à 15,4 Milliards. Le solde déficitaire manufacturier est le plus élevé depuis le 3e trimestre 2011. Les importations d’automobiles ont cru de 2,9% malgré la bonne tenue des marques françaises, puisque leurs véhicules sont pour les petites cylindrées surtout fabriquées à l’étranger. Bref, nos collectivités territoriales, qui vont continuer à augmenter leurs impôts, dépensent plus et nos usines produisent moins : cherchez l’erreur !

    Dans ce contexte, la vente de deux Mistral à la Russie revêt une double signification économique et politique. En effet, puisqu’il s’agit d’un contrat entre Etats, c’est la France qui subirait le coût d’une annulation. Les tergiversations assez minables de notre exécutif sur la question semblent se situer essentiellement sur le plan économique, l’alignement sur les Etats-Unis paraissant la constante politique. Soit nous dénonçons le contrat, et nous devrons rembourser la part des bateaux déjà payée par la Russie, verser en outre des indemnités, et nous retrouver avec un bateau que notre marine n’a pas les moyens d’acheter et d’utiliser, qu’aucun autre pays n’a manifesté le désir d’acheter. Les chantiers STX de Saint Nazaire seront en panne pour le second Mistral et un millier d’emplois menacés. Des problèmes annexes se poseront : les poupes ont été construites en Russie ; celle-ci considérera que la rupture du contrat lui permet d’utiliser les plans pour construire les BPC elle-même.

    En outre, la crédibilité du pays sera atteinte, et son industrie d’armement touchée. Que va devenir la vente éventuelle des « Rafale » à l’Inde ? Mais, par ailleurs, la Pologne qui est à la pointe de l’opposition de l’Europe à la Russie du Président Poutine constituerait un marché de 12 Milliards ouvert à la France, avec près de 6 Milliards pour le bouclier anti-missiles de MBDA/Thalès. On voit se dessiner le chantage…

    C’est sur le plan politique qu’il faut donc se situer, pour honorer le contrat avec la Russie et pour le faire avec grandeur. Il est déjà arrivé à la France de soumettre des livraisons d’armes à embargo pour des raisons politiques.

    Ce fut le cas après la guerre des 6 jours, lorsque la France mit fin à la livraison de « Mirage » à Israël en 1969. On peut par amitié pour Israël regretter cette décision, mais elle correspondait à une politique qui visait à affirmer l’indépendance de notre pays à l’égard des Etats-Unis et à reprendre pied dans le monde arabe.

    Cela s’est traduit d’ailleurs par de nombreux contrats de fourniture d’armement à des pays arabes. De même, aujourd’hui, la France peut affirmer son indépendance en devenant l’interlocuteur privilégié de la Russie en Europe, en disant clairement qu’elle n’est pas solidaire de la guerre froide que les Etats-Unis continuent d’entretenir avec la Russie. Mais cela implique la livraison des Mistral à la marine russe. Quant aux éternuements des pays qui, à force de craindre la Russie d’une manière pathologique, ont conduit à humilier et à ostraciser ce pays dont la fierté est prompte à réanimer le nationalisme, il faut leur donner une importance limitée. Ce sont les mêmes qui ont suivi aveuglément l’Amérique dans son aventure irakienne, quand la France avait vu juste.

     

    On se souvient de la réponse cinglante de Chirac aux deux lettres adressées par 10 et 8 pays candidats à l’Union Européenne et membres de celle-ci, et dont il apparaissait clairement qu’ils agissaient comme clients de l’oncle Sam.

     

    Enfin, en matière de ventes d’armes, la solidarité européenne est un vain mot : la Pologne est équipée en F16 américains, l’Allemagne, le Royaume-Uni, l’Italie et l’Espagne réalisent l’Eurofighter , le rival heureux du Rafale, et le suédois Gripen NG de Saab vient de s’imposer au Brésil.

    Si les alliances industrielles sont parfois efficaces, dans un domaine de grande concurrence, il n’y a aucune raison pour que l’alignement de notre pays soit un handicap supplémentaire.

     

    Il faut au contraire à la fois pratiquer l’indépendance politique et le souci de nos intérêts économiques, l’un en premier, l’autre en second.

    La livraison des Mistral les réunit à l’évidence.


    0 0

     Le Mistral passe sous pavillon russe ?

     

     

     

    Le Mistral passe sous pavillon russe ?

     

     

    Énorme surprise pour les tenants de la rupture du sur les BPC Mistral : bien qu’il n’y ait eu ce matin aucune cérémonie officielle à  Saint-Nazaire où la délégation russe ne s’est pas rendue, depuis 14 h le BPC Vladivostok est sous pavillon russe et a troqué son MMSI pour un numéro russe.

     

     Le MMSI est un numéro international régulé par l’autorité des communications basée à Genève et qui sert à déterminer l’appel sélectif des navires.

    Celui du BPC Vladivostok est en effet passé de 227022600 – enregistré sous pavillon français, à 273549920, sous pavillon russe depuis cet après-midi. L’ancien était encore valable hier 13 novembre.

     

    Ce matin, la avait annoncé qu’elle ne laissait que quinze jours à la pour se décider, faute de quoi elle estimait que le contrat était rompu et s’apprêtait à demander des indemnités qui se chiffrent d’ores et déjà entre 3 et 10 milliards d’euros.

     

    DCNS a déjà démenti la transmission effective du navire, plaidant une erreur humaine du cabinet Veritas chargé du changement de pavillon, et qui l’aurait fait de façon prématurée.
     
    Cependant, ce démenti semble très peu convaincant car il est impensable que la décision de changer le MMSI ait été prise sans l’accord de l’Elysée.
     
    Il semble donc que s’achemine, dans une étrange Valls-hésitation qui risque de la fâcher tant avec qu’avec ses alliés , vers le respect de ses engagements. 
     

     

    Par LOUIS-BENOIT GREFFE

     

    Source : http://www.politicvisio.com/n31-france/article-le-mistral-passe-sous-pavillon-russe.html?id=11976&_ga=1.244757829.151875798.1415983140


    0 0

    Mercredi 19 novembre 2014

    Глашатай Турчинова разболтал в эфире тайный план обстрелов Донбасса

    L'impunité ne peut pas durer éternellement. Enfin, espérons-le. Déjà 7 recours viennent d'être déposés par des réfugiés ukrainiens qui ont tout perdu, et leurs biens et leurs proches.

    En cela, ils accusent non pas les chars russes, les soldats russes ni les combattants du Donbass. Ils accusent le pouvoir ukrainien.

     

    Comment la CEDH va-t-elle réagir? Le moment de vérité sur l'indépendance de la justice européenne est arrivé.


    Sous l'égide de l'Union des réfugiés ukrainiens mise en place par l'ancien député ukrainien O. Tsarev, une action de masse des réfugiés ukrainiens s'organise devant la CEDH à Strasbourg.
     
    Pour l'instant, 7 recours ont été déposés, dont un à plus de 200 000 dollars qui a déjà été enregistré.
    En tout, un millier de recours sont en cours de préparation par les habitants des régions de Lugansk et Donetsk et une cinquantaine doit être déposée dans les prochains jours.
    Les requérants accusent les autorités ukrainiennes de la destruction de leur biens immeubles et de la mort de leurs proches.
     
     
    La CEDH va se retrouver dans une situation délicate. D'un côté, l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe accuse la Russie de tous les déboires en Ukraine, d'un autre côté, l'instance juridictionnelle du Conseil de l'Europe, la Cour européenne des droits de l'homme, est saisie d'une pléiade de recours de simples citoyens ukrainiens contre le Gouvernement de Kiev.
     
    Les experts reconnaîtraient que ces simples citoyens, ces simples victimes, ont de bonnes chances de gagner, comme le soulignent même les Echos de Moscou. Si tel est le cas, l'Ukraine est en banqueroute.
     
     
    Mais si la CEDH reconnaît le fondement de ce recours, ça peut créer une avalanche judiciaire intéressante. Rappelons-nous que l'Ukraine, en mars, a déposé un recours inter-étatique contre la Russie devant la CEDH.
     
    Or, la Cour a pris des mesures temporaires interdisant aux deux pays de prendre toute mesure pouvant causer un préjudice aux populations civiles. Or, par la soi-disant Opération anti-terroriste, Kiev a provoqué une vague de réfugiés qui s'adressent à la Cour. Donc, si la CEDH reconnaît le fondement des recours individuels, elle reconnaît que l'Ukraine a violé sa décision.
     
    Donc l'Ukraine est responsable et le recours contre la Russie doit être reconsidéré.
     
     
    Sans oublier que, en plus, les hommes de Turchinov (président de la Rada) déclarent sur les chaînes de télévision ukrainienne que le  pays est obligé de tenir un double discours. D'un côté, il faut déclarer sur la scène internationale que l'Ukraine fait tout pour mettre en oeuvre le plan de Minsk.
    D'un autre côté, il faut utiliser les bataillons déclarés incontrôlés pour leur mettre sur le dos le bombardement de Donetsk et Lugansk. Ce qui permet de dédouaner l'armée ukrainienne et donc le pouvoir officiel. Ainsi, l'Ukraine vient de reconnaître publiquement violer les accords de paix.
     
     
    Les cartes sont dans les mains de la CEDH. Aura-t-elle le courage d'être indépendante? Aura-t-elle le courage de remplir la mission pour laquelle elle a été crée? Défendre les droits de l'homme, de tous les hommes.
     
    Car les habitants du Donbass, contrairement aux déclarations des politiciens ukrainiens, ne sont pas des animaux nuisibles, mais bien des êtres humains, qui ont des droits. Dont le premier est celui de vivre.
     
     
     
    vu sur : http://russiepolitics.blogspot.fr/2014/11/moment-de-verite-la-cedh-va-t-elle.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+RussiePolitics+(Russie+politics)

    0 0

     

    Published On: Wed, Nov 19th, 2014
     

    “Washington veut assujettir Moscou, peine perdue” (Poutine)

    putin_parade

    BREIZATAO – ETREBROADEL (19/11/2014)

     

    Les Etats-Unis veulent assujettir la Russie, mais personne n’y arrivera jamais, a déclaré mardi à Moscou le président russe Vladimir Poutine.

    “Ils ne veulent pas nous humilier, ils veulent nous assujettir. Ils souhaitent régler leurs problèmes à nos dépens, nous placer sous leur domination.

    Personne n’a jamais réussi à le faire avec la Russie et personne n’y arrivera jamais”, a indiqué M.Poutine lors d’un forum du Front populaire de Russie, commentant la déclaration d’un participant au forum selon laquelle Washington entend humilier Moscou.

    Dans le même temps, le président russe a noté que les Etats-Unis avaient réussi à dominer “leurs pays-satellites”.

    “Malheureusement, beaucoup de leurs alliés essaient de défendre des intérêts étrangers aux dépens – c’est évident – de leurs propres intérêts nationaux pour des raisons inconnues et avec une perspective inconnue”, a ajouté M.Poutine.

    About the Author

    - Yann de Kerguezec est en charge de l'actualité internationale pour Breiz Atao


    0 0

     

    Mosquée d’Annemasse.

    La municipalité pro-mosquée s’acharne contre le maraîcher

    Francis Gruzelle
    Journaliste 

    MosquéeAnnemasseB1 17.11

     

    Au moment où les juges ont invalidé les élections municipales d'Annemasse et obligent le maire socialo-communiste pro-mosquée Dupessey à repasser devant les électeurs , et un mois après l’annulation, par les magistrats du tribunal administratif de Lyon, du projet insensé conduit par le même maire socialo-communiste de la ville d’Annemasse Christian Dupessey de construction d’une mosquée gigantesque, visible de Genève, sur les terres du dernier maraîcher Pierre Grandchamp (lire Annemasse : Grâce au combat du dernier maraîcher, la mosquée a du plomb dans l’aile !), la municipalité pro-mosquée s'acharne contre le maraîcher Pierre Grandchamp, qui a reçu la visite de l'huissier ce lundi 17 novembre 2014.

     

    MosquéeAnnemasseGrosPlanDomaineMaraîcher117.11.

    Pierre Grandchamp confirme l'information et explique : "J'ai reçu la visite de l'Huissier ce matin envoyé par ce qui fait encore office de maire. L'huissier m'a délivré une assignation à comparaitre  devant le juge pour payer 32 500 Euros pour cause de refus de quitter les lieux du terrain destiné a la mosquée ! L'audience est fixée au 2 décembre (N.D.L.R. : anniversaire de la bataille d'Austerlitz)....".

     

    Ainsi, dans ce dossier, rien n'arrête l'entêtement du maire pro-mosquée d'Annemasse et son acharnement à l'égard de Pierre Grandchamp, dernier agriculteur de la ville, qui avait eu l'audace de conduire un liste d'opposition divers droite aux élections municipales de mars 1989 et d'être élu (lire http://ripostelaique.com/annemasse-pourquoi-lequipe-municipale-voulait-la-peau-de-pierre-grandchamp.html ).

     

    MosquéeAnnemasseav grand fils

    L'affaire Dupessey illustre la chute de la République en France

     

    Dans une France où tout va mal, surtout pour les patriotes qui travaillent dur, dans une France en plein désarroi, où nos paysans se suicident pour échapper aux huissiers, dans une France où des intégristes Egyptiens utilisent le Pays comme base arrière, dans une France où les projets de mosquées ou de centres cultuels musulmans intégristes se multiplient, comme à Saint Alban d’Ay (lire Ardèche : ce qui se cache derrière le centre d’éducation islamique de Saint-Alban-d’Ay ), dans une France où les entreprises licencient à tour de bras, où le groupe Aoste ferme son usine « Calixte » à Boffres en Ardèche, dans une France où peu d’entreprises innovent, créent des emplois et beaucoup disparaissent , dans une France où beaucoup de magistrats découragés diagnostiquent « La fin des juges », à l’image de Marie-Odile Theoleyre dans son remarquable livre (http://suite101.fr/article/actualite–la-fin-des-juges-dans-une-societe-en-pleine-folie-a35178), certains juges, ici et là, redressent la tête et stoppent des élus qui se croyaient intouchables.

     

    Dans l'affaire "Dupessey - mairie pro-mosquée d'Annemasse", les juridictions administratives de Lyon ont stoppé, avec beaucoup de courage et des arguments tirés du droit et des codes de procédure, la construction d’une mosquée à Annemasse, en condamnant la municipalité socialo-communiste-Modem et en retenant les arguments du dernier maraîcher de l’agglomération, qui emploie 15 personnes sur son exploitation.

     

    En octobre, le maraîcher a déstabilisé la mairie socialo-communiste d’Annemasse

     

    Dans le dossier de la mosquée pharaonique aux portes de Genève, les trois ans de combat du dernier maraîcher, soutenu par une seule élue d’opposition de la ville d’Annemasse, la gaulliste Anne Michel, ont payé et permettent de sauver l’exploitation agricole et les 15 emplois du site, face à la folie d’une municipalité qui voulait rayer de la carte la dernière exploitation agricole de la ville, qui ravitaille Genève en fruits et légumes, pour édifier à sa place un centre cultuel musulman et une mosquée, dont les esquisses architecturales laissaient entrevoir plusieurs minarets. La juridiction administrative Lyonnaise a préservé la loi, la laïcité et a sauvé 15 emplois.

     

    L'islam semble devenu le cheval de Troie de la République Laïque une et indivisible

     

    Mais ce dossier d'Annemasse constitue la partie visible d'un iceberg dans la chute d'un état républicain, dans la violation régulière des principes de la laïcité (lire http://ripostelaique.com/la-guerre-impitoyable-de-la-goche-hollande-valls-attali-contre-les-gaulois.html ). Car, semaine après semaine, des maires français de droite comme de gauche financent en toute illégalité et en toute impunité des mosquées. La loi de 1905, séparant les Eglises de l’Etat est pourtant claire et formelle :

    « La République ne reconnaît, ne salarie, ni ne finance aucun culte » (lire http://ripostelaique.com/bordeaux-juppe-abandonne-le-projet-de-grande-mosquee.html ). Après la naissance annoncée d’un centre cultuel musulman intégriste à Saint Alban d’Ay (lire Ardèche : ce qui se cache derrière le centre d’éducation islamique de Saint-Alban-d’Ay ) déguisé en société d’éducation, l'inauguration d'une mosquée à Tournon-sur-Rhône en Ardèche, financée par le royaume du Maroc, après que les juges Français aient interdit à la ville de Tournon d'acheter le terrain nécessaire à la construction, des projets de mosquées dans une centaine de villes Françaises, l'islam semble devenu le cheval de Troie de la République Laïque une et indivisible.

     

    A la mairie socialo-communiste d’Annemasse, il n'y a pas que des Saints

     

    L'acharnement juridique et moral dont sont victimes le maraîcher Pierre Grandchamp et les quinze salariés de son exploitation nous oblige à rappeler certains dossiers judiciaires touchant de près l'équipe municipale de la mairie d'Annemasse. Il y a un peu plus de deux ans, la police hélvétique confirmait que les Services industriels genevois (SIG) avaient constaté des irrégularités commises au sein de leurs services par un ancien adjoint au maire d’Annemasse suspecté de malversation, maire adjoint en fonction dans cette ville au début des années 2000, et ayant à l’époque reçu délégation du conseiller régional-maire socialo-communiste Robert Borrel (qui avait été élu en 1986 député apparenté PS en même temps que Dominique Strauss-Kahn, parachuté en Haute Savoie).

     

    La société Suisse a déposé plainte au pénal en France pour malversations financières. Ce qui est confirmé par la direction de la SIG qui dévoile « avoir porté plainte au pénal en France, contre l’un de ses directeurs accusé d’avoir détourné plusieurs milliers de francs suisses ». « Des irrégularités ont été constatées et des enquêtes les ont confirmées », souligne un porte parole de la SIG, joint par téléphone.

     

    Pour ce responsable suisse, le responsable concerné par la plainte pénale n’est autre qu’un ancien adjoint au maire d’Annemasse dans les années 2000. Epoque où la municipalité était dirigée d’une main de fer par le maire socialio-communiste Robert Borrel, réputé pour ses leçons de morale et de probité. Le directeur indélicat a été « suspendu de ses fonctions » par la direction des Services industriels genevois (SIG).

     

    Le cas 2014 des élections municipales invalidées à Annemasse (où le maire socialo-communiste pro-mosquée Dupessey devra repasser devant les électeur à Annemasse ) est particulièrement flagrant. Tous nos confrères journalistes semblent avoir oublié les antécédents de fraude de l’équipe municipale Annemassienne socialo-communiste, actuellement aux manettes de la ville, sans interruption, depuis 1977 ! En effet, à l’occasion des élections municipales de 1995, sur 4 110 comptes examinés, la CNCCFP en avait rejeté 245, dont celui de la liste conduite à Annemasse, en Haute-Savoie, par le maire socialo-communiste Robert Borrel, déclaré inéligible à l'époque. Peu de rejets par rapport au grand nombre de communes concernées (36 000) et par rapport au nombre de comptes examinés.

     

    Francis GRUZELLE,  17 novembre 2014

    Carte de Presse 55411

     

     

    Légendes photos

     

    - A la frontière Suisse, à Annemasse, le maraîcher Pierre Grandchamp (ici avec son fils) se dit victime d'un acharnement de la mairie pro-mosquée.

     

    - Le 15 octobre 2014, les juges Français de la Cour administrative d'Appel de Lyon ont annulé ce projet de mosquée gigantesque aux portes de Genève.

     

    - La dernière exploitation agricole du Grand Annemasse est toujours menacée par l'entêtement du maire pro-mosquée Christian Dupessey.

     


    0 0

    Mardi 18 novembre 2014
     L'on entend souvent la ritournelle apaisante selon laquelle les sanctions sont temporaires.
     
    Une fois la crise passée tout redeviendra comme avant.
     Peu d'hommes d'affaires y croient, mais les politiques et leur entourage le répètent à chaque occasion, espérant peut être modifier la réalité.
    Le Premier Ministre russe D. Medvedev vient donc de jeter un pavé dans la mare: non le marché n'attendra pas le bon vouloir des décideurs occidentaux.
     Il leur faudra assumer leur décision. 


    La déclaration de D. Medvedev n'est en soi pas une grande surprise, elle est simplement pleine de bon sens.
    Au nom de quoi le marché russe devrait-il attendre que les européens se soient libérés de toute influence extérieure pour enfin penser à l'intérêt de leurs chefs d'entreprises?
     Au nom de quoi les consommateurs russes devraient voir se vider les rayons des magasins ?
     C'est peut être ce que, dans ce cas, très naïvement, attendaient les décideurs européens en suivant les diktats américains.
    Ou bien, ils ne portent simplement aucune attention aux producteurs, hommes d'affaires, entrepreneurs des pays européens, car leur poste ne dépend pas de l'opinion de ces "trop simples" individus.

    Donc D. Medvedev a juste rappelé que peu d'entreprises sorties du marché russe pourront y revenir dans un an.
     La place sera prise.
    Soit par les entreprises locales, soit par les entreprises des pays de l'Union douanière, soit par les entreprises des pays de la région Asie-Pacifique.
    Qui sont par ailleurs très intéressées par le développement de la coopération avec la Russie.

    Autrement dit, l'Europe a fait son choix.
     5 à 7 milliards annuels de pertes cumulées, et ces pertes ne seront pas temporaires.
     Les intérêts américains méritent-ils un tel sacrifice?
     Nous pourrions peut être organiser un référendum européen sur cette question?
     Puisque les conséquences touchent l'intérêt de chaque citoyen vivant dans les pays de l'Union européenne ...
     
     Quand l'entreprise ferme, quand elle perd un marché, quand il perd son travail, quand son pouvoir d'achat baisse, quand des pressions bruxelloises touchent son Gouvernement national pour qu'il s'appauvrisse volontairement - ou sous pression si nécessaire. Etc. Etc. Etc.

    Tiens, faisons référendum à la dimension de l'Union européenne pour redonner la voix aux populations. Voyons à quel niveau de démocratie l'Europe pourrait se situer.

    0 0


    http://pdf-morbihan.blogspot.fr/

     

    lumix 010.JPG

     

     

    026.JPG

     

     

     

     

     

     

     

    Adhérez !

     

     

     

    bulletin_adhesion.pdfbulletin_adhesion.pdf (268.01 Ko)

    Nous comptons sur votre soutien afin de poursuivre notre nécessaire combat pour la sauvegarde de notre Identité et de nos valeurs de civilisation. 
    Le Parti de la France est la seule formation politique a mener ce combat, sans compromission ni reniement.
     
     
    Mais sans ses adhérents, il n’est rien.
     
    Votre adhésion peut se faire
    • par chèque, à l'ordre du Parti de la France, en remplissant le bulletin d'adhésion et en envoyant le tout au siège du PDF :  6 allée des Templiers, 78 860 Saint-Nom-la-Bretèche

     

    Adhérez !
     
    • ou par paiements sécurisé en ligne via PayPal :

     

    Tarif Adhésion
     

     


    • Vous pouvez également faire un don régulier au Parti de la France, afin de soutenir ses campagnes électorales :

     

     
     

     



    Chaque don ou adhésion ouvre la possibilité d’une réduction fiscale de 66 % dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.
     
    Ainsi, un don de 100 euros ne vous coûte réellement que 34 euros. Dès réception de votre don, nous vous enverrons un reçu à joindre à votre déclaration d’impôts. 
     

    Merci pour votre soutien et votre fidélité à notre combat.

     

    Site : http://jean-marielebraud.hautetfort.com/

    BLOG : http://pdfbretagne.blogspot.fr/
    Mail : pdfbretagne@orange.fr
             
    PDF/BRETAGNE  Tél:  06 65 61 08 62

     

    ET AUSSI

     

     

    Samedi 22 novembre, Carl Lang à Nice

     

    Déjeuner patriotique du Parti de la France à Nice samedi 22 novembre à Nice (RN 202).

     

    Samedi 22 novembre, Carl Lang à Nice

     

    Réservations et informations : par téléphone : Anne Marie au 04 93 34 66 10 aux heures de bureau ou Gérard Fournier au 06 12 99 35 28.

    Le prix pour le repas avec apéritif, entrée, plat, dessert, vin, café et la réservation de la salle est de 20 euros TTC.

     

    Samedi 22 novembre, Carl Lang à Nice

     

     

     

     


    0 0

    Marion Maréchal-Le Pen désavoue la réintégration au FN de Maxence Buttey, le prosélyte musulman

    Invitée sur le plateau de Jean-Jacques Bourdin, Marion Maréchal-Le Pen a signalé qu’elle n’avait pas apprécié la réintégration de Maxence Buttey au sein du Front National.

    Maxence Buttey est cet individu qui, converti à l’islam, avait envoyé à des cadres du parti une vidéo faisant l’apologie de cet islam.

    Pour Marion Maréchal-Le Pen, c’est clair, Maxence Buttey s’est fichu de la direction du Front National puisque, sa suspension à peine levée, il se précipitait chez Canal + et y tenait un discours totalement déplacé.

    Marion Maréchal-Le Pen s’est également exprimée en faveur de la reconnaissance d’un Etat palestinien et a réclamé la fin du laxisme à l’égard des djihadistes qui rentrent en France.

     

    Commentaires:

     

    champar

    Une grande dame, elle ne se laisse pas démonter face aux questions incisives et fait passer ses convictions avant la logique d’appareil.

    jmlb

    Le problème est que le FN est influencé  par les nouveaux arrivants du RBM !

    La ligne " Nationaliste " de JMLP n' est plus dans les discours du FN /RBM incarnée par sa Présidente !

    Qu' elle le veuille ou non le FN/RBM a rejoint sur beaucoup de sujets la bande des Quatres ( comme disait jadis JMLP ).

     

    Il vaut mieux ce faire élire sur nos idées que sur celles des autres ! ( dixit Jean-Marie LE PEN )

    Maintenant on peut dire UMPSFN sans beaucoup se tromper ! d'ailleurs les fondateurs du FN  ont quitter le navire pour rejoindre Le Parti de la France ! CQFD !


    0 0

     

    carnaval-1

     

    Le peuple Suisse va se prononcer bientôt sur l'initiative « Ecopop », qui vise à restreindre drastiquement l'immigration dite de peuplement. 
     
    En France, la situation est telle, qu'on en vient à disserter au plus haut niveau de la vie politique sur le « Grand remplacement ». 

    Un concept et, surtout, une réalité, qui pourrait aider nos amis Suisses à faire leur choix le 30 novembre prochain...

    En 2011, Renaud Camus publie un recueil d'articles intitulé Le Grand Remplacement.
     

     Il y décrit un mouvement général de nocence, c'est-à-dire de nuisance. 

    La nuisance, c'est ce qui perverti et dégrade l'environnement, la culture, mais aussi les plus élémentaires relations intersubjectives. 
    En jargon journalistique, cela se nomme les « incivilités » : le genre de celles que nous rencontrons tous les jours dans nos rues.
    Au-delà de ce mouvement de nuisance, et même de surcroît, il y a un mouvement de susbtitution
    «  le simple fait que dans nos rues, nos rames de métro, nos écoles, nos écoles maternelles et nos maternités surtout, sur des pans entiers du territoire, il y avait un peuple et que, à sa place, il y en a un ou plusieurs autres. »
    Le fait du Grand remplacement creuse à nouveau, si ce n'est encore plus, la vieille distinction maurassienne entre le « pays réel » et le « pays légal », c'est-à-dire entre le monde vécu, celui du transport commun à 22h dans la banlieue parisienne, de la gare de Châtelet-les-Halles, des personnes âgées isolées dans les cités, et le pays des statistiques, des chiffres, des experts et des énarques propres sur eux...
     
    Ce « pays légal », c'est aussi celui des médias ; ceux qui, hier par exemple, imposent sur les grandes chaines de télévision publiques des apologies de l'immigration, et qui, dans le même temps et dans le même mouvement nihiliste et suicidaire, diffusent des idées dénigrant la civilisation "réactionnaire" et "moyenâgeuse". 

    La manipulation, pour Renaud Camus aussi, consiste dans l'entretien, lucide et volontaire, de cette "déculturation" :
    C’est la sociologie, ce sont les statistiques, ce sont les chiffres qui se sont chargés de persuader les malheureux Français abusés, hébétés par elles et par le bourrage de crâne quotidien, qu’à l’école le niveau montait, que la culture se répandait dans les masses, qu’il n’y avait aucune surdélinquance des immigrés, que d’ailleurs il y avait de moins en moins d’immigrés, que l’immigration diminuait, que jamais il n’y avait eu si peu d’étrangers dans notre pays : bref que le système éducatif ne s’effondrait pas du tout, que la Grande Déculturation n’avait pas lieu, que le Grand Remplacement était un fantasme.
    Tout est tristement « grand» dans cette histoire. 

    De la Grande Déculturation au Grand Remplacement, de ce phénomène constitue pour Renaud Camus, le pire qui soit arrivé dans l'histoire de France :
    « Le Grand Remplacement, le changement de peuple, que rend seule possible la Grande Déculturation, est le phénomène le plus considérable de l'histoire de France depuis des siècles, et probablement depuis toujours 11. »
    Alors, quand certains blogues d'extrême-gauche, comme Rue 89, évoquent une « idée raciste » (ici), que certains appellent cela une « hoax d’extrême droite », ils se fourvoient complètement. 
    Il ne s'agit ni d'une idée, ni d'une théorie. 
    Il s'agit d'un fait, si terrible soit-il, et Renaud Camus insiste là-dessus.

    Il faudrait au moins que les journalistes, chroniqueurs et autres intellos-bobos se rappellent que la moindre des politesses, quand on critique un concept, c'est de lire son concepteur. 

    Ceci vaut aussi pour les journalistes et commentateurs suisses qui traitent de l'initiative Ecopop.

     Même si vous refusez la réalité, préférant vos illusions, ne vomissez pas votre haine sur votre ignorance ; ne traitez pas non plus ce qui perce vos illusions de « radical » ou d'extrémiste.

     N'est radical dans ses idées que celui qui impose ses idées à la réalité.

     Et Renaud Camus de terminer : « Hélas, ce n’est pas l’expression Grand Remplacement qui est radicale, c’est la sinistre réalité de ce qu’elle désigne. »... 

    Vivien Hoch, 18 novembre 2014

    source
    vu sur : http://by-jipp.blogspot.fr/2014/11/le-grand-remplacement-nest-pas-une.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+blogspot/ojiPR+(Ma+France)

    0 0

    LA STRATÉGIE ISLAMIQUE DE LA TERREUR
     
    « Les tortionnaires se ressemblent…

    Ils appartiennent à la sombre patrie des bourreaux et insultent d’abord à notre espèce avant de salir, au hasard des guerres, le drapeau de leurs victimes » (Pierre Moinot)
     
    Le 22 septembre 2014, l'Etat  islamique (EI) a appelé sur les réseaux sociaux, le monde islamique « à tuer des citoyens, notamment Américains et Français, des pays formant la coalition internationale mise en place pour le combattre en Irak et en Syrie ».

     


    Dans un  message diffusé en plusieurs langues, sous forme audio en arabe  avec une traduction en Anglais, Français et Hébreu, son porte-parole, Abou Mohammed Al-Adnani a déclaré :
    « Si vous pouvez tuer un incroyant américain ou européen –en particulier les méchants et sales Français– ou un Australien ou un Canadien ou tout citoyen des pays qui sont entrés dans une coalition contre l'Etat islamique, alors comptez sur Allah et tuez-le de n'importe quelle manière ».

     


                Pour donner plus de poids à cette argumentation, le 24 septembre, le naïf, imprudent et inconscient otage Français, Hervé Gourdel, était, « pour l’exemple », décapité en Kabylie… (Le Département d’Etat américain avait pourtant informé les services français de ne se rendre en Algérie sous aucun prétexte. L’Algérie est sur la liste des pays extrêmement dangereux).


    Cet acte barbare déclencha, en France, un électrochoc d’une intensité jamais atteinte auparavant…
    Et pourtant !...

    Des égorgements et décapitations, il s’en produit, chaque jour, des dizaines –voire, des centaines- en terre d’Islam sous la sombre indifférence d’un monde par trop égoïste et blasé de tant de violence comme, l’exécution cet été, par l’Etat Islamique de 700 personnes d’une tribu syrienne fidèle à Bachar El-Assad et, à Racca (Nord de la Syrie), de soldats de l’armée régulière dont les têtes ont été plantées sur des poteaux en guise de trophées et largement diffusées sur le net. Début novembre, 600 autres membres d’une tribu Bounemer, en Irak ont connu le même sort…


    Le 16 novembre 2014, une nouvelle vidéo mise en ligne par l’Etat Islamique met en scène la décapitation de dix-huit soldats syriens et de l’otage américain Peter Kassig… qui a adopté le prénom d’Abdul Rahman après sa conversion à l’Islam fin 2013… ce qui ne l’a pas épargné pour autant.


    Depuis le début de ce conflit, nos médias n’ont eu de cesse –comme pour minimiser l’horreur de ces exécutions- de véhiculer l’idée qu’Hervé Gourdel, James Foley, Steven Sotloff, David Haines avaient été décapités… comme la guillotine permettait de le faire il y a encore un demi-siècle, en France. Cela fait plus « propre » et heurte moins les sensibilités… mais la vérité est tout autre. Ces hommes ont été égorgés comme des moutons, exécutés avec une bestialité innommable dans le but de terroriser la victime, la faire souffrir et la reléguer au rang d’animal… ce qui rend actuelle la remarque de Confucius : « Lorsque les mots perdent leur sens, les gens perdent leur liberté ».

    Cette barbarie accomplie, on les a alors décapités, puis on a posé leur tête sur leur corps. Et quelle que soit la victime sacrifiée, le but à atteindre et les procédés utilisés sont les mêmes…


    On agenouille l’otage, mains liées dans le dos devant une caméra. Durant un laps de temps effroyable d’angoisse qui doit sembler une éternité pour lui (ce qui ajoute à son tourment), le bourreau cagoulé harangue l’occident et la chrétienté. Et pas un secours humain à espérer, rien, personne !... et l’horreur de voir venir sa mort…

    Puis c’est un bref silence durant lequel le temps paraît suspendre son cours… Une face de bile noire s’écrase sur la victime… Un geste de sacrificateur et l’éclair d’une lame qui s’abat déclenchant aussitôt une salve d’Allah Akbar !… Avec un crissement horrible, elle entaille le cou, pénètre, hache et tranche dans la gorge du supplicié son dernier hurlement sous les vociférations bestiales d’une meute assoiffée de sang tandis que la main libre du bourreau écrase les yeux de la victime.


                Ces scènes reproduites à l’infini dans un but précis atteignent à l’horreur d’une cérémonie ensanglantée par des sacrifices humains… Et le choix de l’égorgement au couteau ne doit rien au hasard…

    « Dans une société acclimatée à la violence par arme à feu, au cinéma et à la télé, l’Etat Islamique devait se démarquer et gravir un degré supplémentaire dans l’horreur », explique le criminologue Patrick Morvan. « Cette barbarie sanglante est une opération de communication », précise-t-il.


    En effet, les membres de l'État islamique ou autres djihadistes maîtrisent parfaitement la mise en scène de leurs forfaits. Question marketing de la terreur, il semble difficile de les concurrencer sur ce terrain-là.…

    Les images sont aussitôt diffusées sur les réseaux sociaux dans un but précis : Répandre la terreur !...

    Laisser la peur envahir les citoyens du monde et,  en premier lieu, les Arabes eux-mêmes, sachant qu’elle demeurerait tapie en eux comme une bête cruelle et s’installerait pour des temps infinis.


    Et cette décapitation relève, en réalité, d’une culture, d’une coutume, d’un rituel, d’une tradition institués par Mahomet qui déclara dans un hadith : « Ô gens de Qoraïch ! Écoutez bien ! Au nom de celui qui détient mon âme entre ses mains, je suis venu à vous par l’égorgement ! »


    Et, joignant le geste à la parole, le fondateur de l’Islam ordonna la décapitation, en l’an 627, de tous les hommes pubères de la tribu juive des Banu Qurayza après la « bataille de la Tranchée » (800 à 900 personnes) et la réduction de leurs femmes et enfants en esclavage.


    « L’Envoyé d’Allah les fit chercher et les décapita dans les fossés alors qu’ils lui étaient amenés par groupes. Ils étaient 800 à 900 », rapporte à cet effet l’historien musulman Ibn Ishaq dans sa biographie de Mahomet (« Sîrat Rasûl Allah », c’est-à-dire « Biographie du Messager de Dieu »), écrite entre l’an 740 et l’an 770.
                Depuis lors, pour justifier leurs décapitations, les barbares se réfèrent au Coran qui, dans sa Sourate 8, 12-13, précise :
    « Et ton Seigneur révéla aux Anges : « Je suis avec vous : Affermissez donc les croyants. Je vais jeter l’effroi dans les cœurs des mécréants [les non-musulmans]. Donc frappez-les au-dessus des cous [décapitez-les] et frappez-les sur tous les bouts des doigts [amputations]. Cela, parce qu’ils ont désobéi à Allah et à son messager ».


                Par ailleurs, quand les pères, chaque année lors de la « Fête du mouton » (l’Aïd el-Kebir),  apprennent à leurs jeunes garçons à égorger des moutons, ils les rendent, de fait, mentalement insensibles à cet acte barbare qu’ils considèrent naturel, adéquat et juste, approprié à la situation dans laquelle il est accompli.


    Devenus adultes, ils pérennisent à leur tour cette coutume de l’abattage qui, inéluctablement, débouche sur d’inévitables agressions barbares comme, entre autres, celle pratiquée sur les sept marins italiens à bord de leur navire dans le port de Gigel (anciennement Djidjelli), sur les sept moines trappistes français du monastère de Tibhirine enlevés en mars 1996 et retrouvés décapités deux mois plus tard et sur les deux religieuses espagnoles qui aidaient des familles malheureuses dans un quartier pauvre à Alger… autant d’actes monstrueux commis au nom de cet islam que la « bien pensante » qualifie toujours de religion « de paix et d’amour, pacifique et tolérante ».


                Les âmes chagrines disent que la conscience se révolte au spectacle de certains crimes.

    Nous sommes ici –comme hier, en Algérie- en présence du plus monstrueux florilège du crime qui puisse se concevoir. Ce n’est pas de guerre –au sens conventionnel du terme qu’il s’agit- mais d’extermination ! De massacres perpétrés dans des conditions atroces sur des innocents.

    Les images qui représentent ces égorgements, ces décapitations, ces visages mutilés au couteau, ces corps déchiquetés, ces femmes vitriolées, lapidées après avoir été violées, reculent les limites assignées à l’horreur.

    Ni l’amour, ni les bienfaits ne suffiraient à vaincre ce fléau, car ces trésors prodigués pendant des mois, des années, seraient –comme hier, en Algérie- ramenés au néant par un seul cadavre abandonné la gorge ouverte au travers d’une piste ou pendu à l’entrée d’un village.


                Churchill s’est écrié un jour : « Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre ! ».

    Dans cette logique, la guerre d’Algérie a produit des monstres tout aussi ignobles que ceux qu’il nous est donné de découvrir aujourd’hui et c’est parce que l’on s’est toujours désintéressé de ce douloureux passé que l’on voit, désormais, reproduites à l’identique, ressurgir tant de créatures du diable… et le diable n’apparaît qu’à celui qui le craint.
     
    José CASTANO
                                                                     Courriel : joseph.castano0508@orange.fr
     
    o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-
     
    A l’attention des « bonnes consciences » qui qualifient encore de « torchons » mes articles sur l’Islam… Cette vidéo témoigne de l’exécution de Peter Kassig et des 18 soldats Syriens. Au nombre des barbares, un jeune Français, originaire de l’Eure, Maxime Hauchard, qui s’est converti à l’Islam à 17 ans. Au moment de l’entretien, il confiait à BFMTV qu’il allait participer à une « mission spectaculaire » et qu’il était prêt à mourir en martyr. La chance pour lui, c’est que le gouvernement français s’interdit de bombarder les zones djihadiste de Syrie « pour ne pas risquer la vie de ses ressortissants (terroristes) »… De quoi se rouler avec volupté sur une haie de figuiers de barbarie !...
     
    http://www.infobae.com/2014/11/17/1609281-el-estado-islamico-se-radicaliza-y-difunde-video-su-ejecucion-mas-salvaje
     
    -o-o-o-o-o-o-o-o-
     
    Colloque du Cercle algérianiste du GERS – 27 et 28 Novembre 2014
    Théâtre de Condom - 1 rue de la République - 32 100 CONDOM
    Parking sur les quais
     
    Cliquez : http://popodoran.canalblog.com/archives/2014/10/06/30720500.html
    Renseignements : Georges BELMONTE -  Tel. 06.84.51.39.42
    Courriel : belmonte-georges@wanadoo.fr
     
    Conférence sur : « LES SEIGNEURS DE LA GUERRE »
     
    - De l’Indochine à l’Algérie, la Légion étrangère au combat
    - L’Odyssée et la fin tragique du 1er Régiment Etranger de Parachutistes en Algérie.
     
    « De l’Indochine à l’Algérie, le conférencier évoque le vécu, l’héroïsme et les sacrifices de ces légionnaires, Fils de France non par le sang reçu mais par le sang versé.

    Ces soldats-loups à la démarche souple de félins, accoutumés à la chasse et au guet, infatigables dans le chaos minéral de l’Aurès, acceptaient le défi de la guerre dans  les défilés étroits comme des pièges, sur les pitons enneigés ou brûlés par le soleil, dans l’enfer du désert où le monde mort a chassé celui des vivants.

    Ces hommes, « soldats pour mourir », constituaient le plus beau régiment du mode ; jalousés, admirés et vénérés parce qu’ils étaient capables de mourir avec panache en criant : « Vive la Légion ! »


    … Puis il y eut le 22 avril 1961 et le soulèvement des meilleures unités combattantes dont le 1er REP était le « fer de lance »… sa dissolution et celle des plus belles unités parachutistes… l’émouvant adieu de la population de Zéralda à « ses » légionnaires… le « cessez-le-feu » et la fin tragique de l’Algérie française… Le génocide des harkis commençait. »
     
    Cette conférence sera donnée par José CASTANO dans le cadre du Colloque du Cercle algérianiste du GERS, le 27 novembre à 16 heures.
     
    -o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-
     
    Ma biographie, cliquer sur : - Ma Biographie –
     
    Mes ouvrages, cliquez sur : - Ma Bibliographie –


    0 0

    LA STRATÉGIE ISLAMIQUE DE LA TERREUR
     
    « Les tortionnaires se ressemblent… Ils appartiennent à la sombre patrie des bourreaux et insultent d’abord à notre espèce avant de salir, au hasard des guerres, le drapeau de leurs victimes » (Pierre Moinot)
     
    Le 22 septembre 2014, l'Etat  islamique (EI) a appelé sur les réseaux sociaux, le monde islamique « à tuer des citoyens, notamment Américains et Français, des pays formant la coalition internationale mise en place pour le combattre en Irak et en Syrie ».
    Dans un  message diffusé en plusieurs langues, sous forme audio en arabe  avec une traduction en Anglais, Français et Hébreu, son porte-parole, Abou Mohammed Al-Adnani a déclaré :
    « Si vous pouvez tuer un incroyant américain ou européen –en particulier les méchants et sales Français– ou un Australien ou un Canadien ou tout citoyen des pays qui sont entrés dans une coalition contre l'Etat islamique, alors comptez sur Allah et tuez-le de n'importe quelle manière ».
                Pour donner plus de poids à cette argumentation, le 24 septembre, le naïf, imprudent et inconscient otage Français, Hervé Gourdel, était, « pour l’exemple », décapité en Kabylie… (Le Département d’Etat américain avait pourtant informé les services français de ne se rendre en Algérie sous aucun prétexte. L’Algérie est sur la liste des pays extrêmement dangereux).
    Cet acte barbare déclencha, en France, un électrochoc d’une intensité jamais atteinte auparavant…
    Et pourtant !... Des égorgements et décapitations, il s’en produit, chaque jour, des dizaines –voire, des centaines- en terre d’Islam sous la sombre indifférence d’un monde par trop égoïste et blasé de tant de violence comme, l’exécution cet été, par l’Etat Islamique de 700 personnes d’une tribu syrienne fidèle à Bachar El-Assad et, à Racca (Nord de la Syrie), de soldats de l’armée régulière dont les têtes ont été plantées sur des poteaux en guise de trophées et largement diffusées sur le net. Début novembre, 600 autres membres d’une tribu Bounemer, en Irak ont connu le même sort…
    Le 16 novembre 2014, une nouvelle vidéo mise en ligne par l’Etat Islamique met en scène la décapitation de dix-huit soldats syriens et de l’otage américain Peter Kassig… qui a adopté le prénom d’Abdul Rahman après sa conversion à l’Islam fin 2013… ce qui ne l’a pas épargné pour autant.
    Depuis le début de ce conflit, nos médias n’ont eu de cesse –comme pour minimiser l’horreur de ces exécutions- de véhiculer l’idée qu’Hervé Gourdel, James Foley, Steven Sotloff, David Haines avaient été décapités… comme la guillotine permettait de le faire il y a encore un demi-siècle, en France. Cela fait plus « propre » et heurte moins les sensibilités… mais la vérité est tout autre. Ces hommes ont été égorgés comme des moutons, exécutés avec une bestialité innommable dans le but de terroriser la victime, la faire souffrir et la reléguer au rang d’animal… ce qui rend actuelle la remarque de Confucius : « Lorsque les mots perdent leur sens, les gens perdent leur liberté ». Cette barbarie accomplie, on les a alors décapités, puis on a posé leur tête sur leur corps. Et quelle que soit la victime sacrifiée, le but à atteindre et les procédés utilisés sont les mêmes…
    On agenouille l’otage, mains liées dans le dos devant une caméra. Durant un laps de temps effroyable d’angoisse qui doit sembler une éternité pour lui (ce qui ajoute à son tourment), le bourreau cagoulé harangue l’occident et la chrétienté. Et pas un secours humain à espérer, rien, personne !... et l’horreur de voir venir sa mort… Puis c’est un bref silence durant lequel le temps paraît suspendre son cours… Une face de bile noire s’écrase sur la victime… Un geste de sacrificateur et l’éclair d’une lame qui s’abat déclenchant aussitôt une salve d’Allah Akbar !… Avec un crissement horrible, elle entaille le cou, pénètre, hache et tranche dans la gorge du supplicié son dernier hurlement sous les vociférations bestiales d’une meute assoiffée de sang tandis que la main libre du bourreau écrase les yeux de la victime.
                Ces scènes reproduites à l’infini dans un but précis atteignent à l’horreur d’une cérémonie ensanglantée par des sacrifices humains… Et le choix de l’égorgement au couteau ne doit rien au hasard… « Dans une société acclimatée à la violence par arme à feu, au cinéma et à la télé, l’Etat Islamique devait se démarquer et gravir un degré supplémentaire dans l’horreur », explique le criminologue Patrick Morvan. « Cette barbarie sanglante est une opération de communication », précise-t-il.
    En effet, les membres de l'État islamique ou autres djihadistes maîtrisent parfaitement la mise en scène de leurs forfaits. Question marketing de la terreur, il semble difficile de les concurrencer sur ce terrain-là.… Les images sont aussitôt diffusées sur les réseaux sociaux dans un but précis : Répandre la terreur !... Laisser la peur envahir les citoyens du monde et,  en premier lieu, les Arabes eux-mêmes, sachant qu’elle demeurerait tapie en eux comme une bête cruelle et s’installerait pour des temps infinis.
    Et cette décapitation relève, en réalité, d’une culture, d’une coutume, d’un rituel, d’une tradition institués par Mahomet qui déclara dans un hadith : « Ô gens de Qoraïch ! Écoutez bien ! Au nom de celui qui détient mon âme entre ses mains, je suis venu à vous par l’égorgement ! »
    Et, joignant le geste à la parole, le fondateur de l’Islam ordonna la décapitation, en l’an 627, de tous les hommes pubères de la tribu juive des Banu Qurayza après la « bataille de la Tranchée » (800 à 900 personnes) et la réduction de leurs femmes et enfants en esclavage.
    « L’Envoyé d’Allah les fit chercher et les décapita dans les fossés alors qu’ils lui étaient amenés par groupes. Ils étaient 800 à 900 », rapporte à cet effet l’historien musulman Ibn Ishaq dans sa biographie de Mahomet (« Sîrat Rasûl Allah », c’est-à-dire « Biographie du Messager de Dieu »), écrite entre l’an 740 et l’an 770.
                Depuis lors, pour justifier leurs décapitations, les barbares se réfèrent au Coran qui, dans sa Sourate 8, 12-13, précise :
    « Et ton Seigneur révéla aux Anges : « Je suis avec vous : Affermissez donc les croyants. Je vais jeter l’effroi dans les cœurs des mécréants [les non-musulmans]. Donc frappez-les au-dessus des cous [décapitez-les] et frappez-les sur tous les bouts des doigts [amputations]. Cela, parce qu’ils ont désobéi à Allah et à son messager ».
                Par ailleurs, quand les pères, chaque année lors de la « Fête du mouton » (l’Aïd el-Kebir),  apprennent à leurs jeunes garçons à égorger des moutons, ils les rendent, de fait, mentalement insensibles à cet acte barbare qu’ils considèrent naturel, adéquat et juste, approprié à la situation dans laquelle il est accompli.
    Devenus adultes, ils pérennisent à leur tour cette coutume de l’abattage qui, inéluctablement, débouche sur d’inévitables agressions barbares comme, entre autres, celle pratiquée sur les sept marins italiens à bord de leur navire dans le port de Gigel (anciennement Djidjelli), sur les sept moines trappistes français du monastère de Tibhirine enlevés en mars 1996 et retrouvés décapités deux mois plus tard et sur les deux religieuses espagnoles qui aidaient des familles malheureuses dans un quartier pauvre à Alger… autant d’actes monstrueux commis au nom de cet islam que la « bien pensante » qualifie toujours de religion « de paix et d’amour, pacifique et tolérante ».
                Les âmes chagrines disent que la conscience se révolte au spectacle de certains crimes. Nous sommes ici –comme hier, en Algérie- en présence du plus monstrueux florilège du crime qui puisse se concevoir. Ce n’est pas de guerre –au sens conventionnel du terme qu’il s’agit- mais d’extermination ! De massacres perpétrés dans des conditions atroces sur des innocents. Les images qui représentent ces égorgements, ces décapitations, ces visages mutilés au couteau, ces corps déchiquetés, ces femmes vitriolées, lapidées après avoir été violées, reculent les limites assignées à l’horreur. Ni l’amour, ni les bienfaits ne suffiraient à vaincre ce fléau, car ces trésors prodigués pendant des mois, des années, seraient –comme hier, en Algérie- ramenés au néant par un seul cadavre abandonné la gorge ouverte au travers d’une piste ou pendu à l’entrée d’un village.
                Churchill s’est écrié un jour : « Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre ! ». Dans cette logique, la guerre d’Algérie a produit des monstres tout aussi ignobles que ceux qu’il nous est donné de découvrir aujourd’hui et c’est parce que l’on s’est toujours désintéressé de ce douloureux passé que l’on voit, désormais, reproduites à l’identique, ressurgir tant de créatures du diable… et le diable n’apparaît qu’à celui qui le craint.
     
    José CASTANO
                                                                     Courriel : joseph.castano0508@orange.fr
     
    o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-
     
    A l’attention des « bonnes consciences » qui qualifient encore de « torchons » mes articles sur l’Islam… Cette vidéo témoigne de l’exécution de Peter Kassig et des 18 soldats Syriens. Au nombre des barbares, un jeune Français, originaire de l’Eure, Maxime Hauchard, qui s’est converti à l’Islam à 17 ans. Au moment de l’entretien, il confiait à BFMTV qu’il allait participer à une « mission spectaculaire » et qu’il était prêt à mourir en martyr. La chance pour lui, c’est que le gouvernement français s’interdit de bombarder les zones djihadiste de Syrie « pour ne pas risquer la vie de ses ressortissants (terroristes) »… De quoi se rouler avec volupté sur une haie de figuiers de barbarie !...
     
    http://www.infobae.com/2014/11/17/1609281-el-estado-islamico-se-radicaliza-y-difunde-video-su-ejecucion-mas-salvaje
     
    -o-o-o-o-o-o-o-o-
     
    Colloque du Cercle algérianiste du GERS – 27 et 28 Novembre 2014
    Théâtre de Condom - 1 rue de la République - 32 100 CONDOM
    Parking sur les quais
     
    Cliquez : http://popodoran.canalblog.com/archives/2014/10/06/30720500.html
    Renseignements : Georges BELMONTE -  Tel. 06.84.51.39.42
    Courriel : belmonte-georges@wanadoo.fr
     
    Conférence sur : « LES SEIGNEURS DE LA GUERRE »
     
    - De l’Indochine à l’Algérie, la Légion étrangère au combat
    - L’Odyssée et la fin tragique du 1er Régiment Etranger de Parachutistes en Algérie.
     
    « De l’Indochine à l’Algérie, le conférencier évoque le vécu, l’héroïsme et les sacrifices de ces légionnaires, Fils de France non par le sang reçu mais par le sang versé. Ces soldats-loups à la démarche souple de félins, accoutumés à la chasse et au guet, infatigables dans le chaos minéral de l’Aurès, acceptaient le défi de la guerre dans  les défilés étroits comme des pièges, sur les pitons enneigés ou brûlés par le soleil, dans l’enfer du désert où le monde mort a chassé celui des vivants. Ces hommes, « soldats pour mourir », constituaient le plus beau régiment du mode ; jalousés, admirés et vénérés parce qu’ils étaient capables de mourir avec panache en criant : « Vive la Légion ! »
    … Puis il y eut le 22 avril 1961 et le soulèvement des meilleures unités combattantes dont le 1er REP était le « fer de lance »… sa dissolution et celle des plus belles unités parachutistes… l’émouvant adieu de la population de Zéralda à « ses » légionnaires… le « cessez-le-feu » et la fin tragique de l’Algérie française… Le génocide des harkis commençait. »
     
    Cette conférence sera donnée par José CASTANO dans le cadre du Colloque du Cercle algérianiste du GERS, le 27 novembre à 16 heures.
     
    -o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-
     
    Ma biographie, cliquer sur : - Ma Biographie –
     
    Mes ouvrages, cliquez sur : - Ma Bibliographie –


    0 0

    Mercredi 19 novembre 2014

    Le 19ème sommet du G20 a fermé ses portes dimanche 16 novembre à Brisbane : et, à en croire les médias au matin du 17, l’événement marquant du sommet fut le départ « précipité » de Vladimir Poutine.

    Présent lors de ces deux journées, Andreï Kolesnikov, reporter au quotidien Kommersant, entend rétablir la vérité, y compris quant au discours de Barack Obama en Australie, selon lui mal interprété par les médias russes.

    Photo G20 Poutine Brisbane

    Photographie de groupe des participants du G20. Crédits : kremlin.ru

    Poutine au coin… de la photo

    La photographie de groupe samedi était le moment le plus attendu du sommet : face à une centaine de journalistes, le Premier ministre australien Tony Abbott et Vladimir Poutine devaient se serrer la main. Et tout le monde avait en mémoire la petite phrase du chef du gouvernement d’Australie, qui avait promis mi-octobre de shirtfront Mr Putin – en français, « rentrer dans la poitrine » du président russe.

    Pourtant, c’est avec cordialité, semble-t-il, que M. Abbott a accueilli M. Poutine : plus qu’un simple salut, il a discuté chaleureusement avec son invité, main posée sur le cœur [vidéo ci-dessous]. De quoi faire rire les journalistes occidentaux, et plus particulièrement les Australiens : « C’est sûrement cela qu’on appelle rentrer dans la poitrine », s’est moqué l’un d’eux.

     

    Le président russe, lui, n’avait pas vraiment l’air de s’amuser quand on lui a précisé la place qu’il devait prendre sur la photographie : ignorant les instructions, il s’est d’abord placé au centre – comme à son habitude et de la même façon qu’au sommet de l’APEC, quelques jours plus tôt, où il s’était tenu à la droite du président chinois. Seulement, le coordinateur l’a invité à reprendre la place qu’on lui avait désignée : au bout du premier rang et à la gauche du président sud-africain Jacob Zuma, qui lui a fait un large sourire. Vladimir Vladimirovitch, comprenant de quoi il retournait, a finalement laissé paraître un certain amusement.

    Poutine g20 photo

    Vladimir Poutine au côté du président sud-africain Jacob Zuma. Crédits : kremlin.ru

    « Je vais vous serrer la main, mais je n’ai qu’une chose à vous dire : Vous devez quitter l’Ukraine » : c’est ce qu’a déclaré à Vladimir Poutine le Premier ministre canadien, Stephen Harper, lors de leur rencontre. Le directeur de la communication de M. Harper, Jason MacDonald, a qualifié la réaction de Vladimir Poutine à ces propos de « peu positive », alors que l’attaché de presse du président russe, Dmitri Peskov, a affirmé que ce dernier s’était contenté de répondre : « C’est impossible, puisque nous n’y sommes pas ».

    De la route à faire

    Une fois n’est pas coutume – M. Poutine a quitté le sommet le premier, faisant une croix sur le déjeuner de travail commun de la dernière journée. Son attaché de presse a expliqué cette décision par l’emploi du temps très chargé du président lundi, à Moscou. Mais les médias australiens y ont vu un tout autre motif, n’hésitant pas à écrire que le président russe quittait le sommet du G20 « à cause des pressions sur la crise en Ukraine ».

    Que croire ? Certes, l’Ukraine était au centre des discussions et oui – Vladimir Poutine en avait assez du G20. Le président russe ne l’a d’ailleurs pas caché au moment de sa dernière conférence de presse face aux journalistes russes.

    « Nos hôtes ont su créer une atmosphère conviviale », a-t-il entamé. Si le protocole diplomatique ne permet pas de dire le contraire, l’intonation du président avait quelque chose d’ironique. Et l’épisode de la photographie a suffi à le prouver.

    Vladimir Poutine a poursuivi dans sa lancée, revenant sur la décision de créer un « hub » mondial [Global Infrastructure Hub, visant à faciliter la coopération entre les investisseurs et les décideurs, ndt] et sur les discussions autour de la lutte contre l’évasion fiscale et l’optimisation renforcée. « Sur ce dernier point, nous, en Russie, nous ne faisons pas que parler. Nous agissons, et ce, au moment même où je m’exprime face à vous (il était 6h à Moscou) », a-t-il affirmé, avant d’enchaîner sur le thème des épidémies.

    « Une discussion va avoir lieu maintenant, pendant le repas…, puis, après une courte pause : Enfin, entre mes collègues. Concernant les maladies graves, comme Ebola. »

    C’est là que j’ai compris pourquoi le président ne comptait pas rester : parler du traitement d’Ebola à table, c’est quand même le summum du cynisme.

    Je plaisante, la raison est encore ailleurs.

    Vladimir Poutine a signalé qu’il venait d’envoyer en Guinée des spécialistes, dans un avion-hôpital équipé de 200 lits. En somme, le président a fait comme s’il avait participé au repas.

     

    Quant aux sanctions, M. Poutine a simplement admis que le thème avait été évoqué, mais « sans plus ». Il a de même passé très rapidement en revue la chute du prix du pétrole qui, selon lui, n’affecterait pas le budget russe : « Après la décision de la Banque centrale de laisser le rouble évoluer librement [le 10 novembre, ndt], les ressources en roubles ont même augmenté », a-t-il affirmé.

    Le président russe s’est davantage étendu sur le sujet de la crise ukrainienne. « Les discussions ont surtout tourné autour de l’Ukraine… Cela a été utile à tous.
    J’ai entendu parler dans les médias du décret visant à instaurer une sorte de blocus économique sur les régions de Donetsk et Lougansk [les autorités ukrainiennes ont décidé samedi 15 novembre de fermer tous les services publics dans les régions de l'Est, ndt]. Je pense qu’il s’agit d’une grave erreur. Les Ukrainiens se coupent eux-mêmes de ces régions ! Pourquoi ? », a-t-il questionné, sous-entendant une fois de plus que Donetsk et Lougansk n’avaient pas vocation à être russes.

    « Même lors des plus fortes tensions de la guerre en Tchétchénie, a-t-il martelé, nous n’avons jamais cessé de financer la république tchétchène. Alors même que cela semblait un peu idiot… Mais au bout du compte, c’était la chose à faire : la population a apprécié notre soutien. »

    Enfin, le président a expliqué son départ prématuré de Brisbane : « Pourquoi ne suis-je pas allé au déjeuner ? Il me faut neuf heures pour rejoindre Vladivostok, puis neuf heures de plus pour rejoindre Moscou, et lundi, j’ai du travail. J’ai tout de même besoin de dormir quatre-cinq heures. J’avais prévenu Abbott, qui a très bien compris la situation », a-t-il affirmé, précisant au passage que ce dernier lui avait fait une « très bonne impression ».

    Ainsi, son départ n’a pas été aussi soudain que ce que l’on a voulu laisser croire. Dès samedi matin, j’avais moi-même appris que le président russe repartirait deux heures avant la fin du sommet (deux petites heures !), puisque le départ des journalistes l’accompagnant avait également été avancé. À ce moment là, ni le sommet, ni aucune autre rencontre n’avaient eu lieu, et Vladimir Poutine n’avait donc pas de quoi être offensé – même par la photographie, mais c’est une autre histoire.

    Sur le discours d’Obama

     

    Le 15 novembre, Barack Obama était l’invité de l’Université du Queensland, à Brisbane, où il a tenu une conférence devant une salle pleine à craquer.« Bonjour Brisbane ! Je suis si heureux d’être de nouveau en Australie !, a-t-il déclaré d’entrée de jeu, installé confortablement derrière le pupitre. J’aime profondément l’Australie. Le problème, c’est que, chaque fois que j’y viens, je suis contraint de rester enfermé dans des salles de conférence au lieu d’aller à la plage ! »

    La plaisanterie, bien entendu préparée d’avance, a fait son effet : toute la salle, bon enfant, a éclaté de rire. Il faut dire que le public était majoritairement composé d’étudiants et de journalistes, ces derniers étant, à leur manière, également de grands enfants.

    Plus généralement, le discours du président américain a dû faire sourire à Moscou, notamment ce passage, très beau et hypnotisant : « Nous croyons aux marchés ouverts et au libre et honnête échange – un terrain où les économies jouent selon les mêmes règles et où le but du commerce n’est pas seulement d’extraire des ressources, mais de construire un vrai partenariat.

    Un espace où ces valeurs permettent d’améliorer le niveau de vie dans les pays pauvres, où les PME et entreprises innovantes sont libres de penser, de créer et de rayonner. Le succès d’un pays à réaliser un tel environnement dépend de ses efforts à soutenir chacun de ses citoyens. (…) Nous croyons à la démocratie. Et quand nos amis ont besoin d’aide, les États-Unis sont toujours là. (…) En tant que seule superpuissance de ce monde, les USA ont une responsabilité particulière qu’ils assument avec plaisir. »

    La suite du discours du président américain a été mal traduite dans les médias russes : « Nous présidons la communauté internationale dans la lutte contre Ebola et contre l’agression russe en Ukraine, qui menace le monde entier, comme nous en avons été les témoins avec le crash du Boeing de la Malaysia Airlines. » Moscou a alors été prise d’une légère panique, de nombreux experts y voyant l’anéantissement des espoirs nés lors du sommet de l’APEC, à Pékin, entre les dirigeants russe et américain.

    Alors que les propos d’Obama étaient en réalité sensiblement différents. « Nous conduisons une coalition internationale contre le groupuscule terroriste État islamique. Nous jouons un rôle majeur dans la lutte contre le virus Ebola en Afrique de l’Ouest et contre l’agression russe en Ukraine, qui demeure une menace pour le monde entier, comme l’a montré l’abattage sans pitié du MH17. Le président a alors fait une pause. Une tragédie qui a coûté la vie à tant de gens, dont certains de vos concitoyens. »

    Ainsi, la menace islamiste était placée en première position. La « menace russe en Ukraine » peut aussi désigner le rattachement de la Crimée à la Russie et « le Boeing abattu sans pitié » a été évoqué de manière très évasive. Soit une erreur dans l’ordre des priorités évoquées par les médias russes lors de ce sommet.

     

    vu sur : http://www.lecourrierderussie.com/2014/11/poutine-brisbane/?utm_source=Le%20Courrier%20de%20Russie%20-%20Newsletter&utm_campaign=ac0f050698-Newsletter11_19_2014&utm_medium=email&utm_term=0_76a16a0a15-ac0f050698-167605677


older | 1 | .... | 169 | 170 | (Page 171) | 172 | 173 | .... | 246 | newer