Are you the publisher? Claim or contact us about this channel


Embed this content in your HTML

Search

Report adult content:

click to rate:

Account: (login)

More Channels


Channel Catalog


Channel Description:

LA TRIBUNE D' UN HOMME LIBRE, REVUE DE PRESSE NON-CONFORMISTE

older | 1 | .... | 185 | 186 | (Page 187) | 188 | 189 | .... | 245 | newer

    0 0

    Jihadistes.  L'imam brestois les hérisse

    5 mai 2015/

    Hervé Chambonnière /

     

    1 L'imam Rachid Abou Houdeyfa, condamné par certains pour ses positions peu modernistes, déplaît aussi, jusqu'en Syrie, pour sa dénonciation de l'extrémisme et du djihadisme.

    Sur les réseaux sociaux, Rachid Abou Houdeyfa, l'imam fondamentaliste et hyperconnecté de la mosquée du quartier de Pontanézen, fait un carton. Ce qui lui vaut aussi d'être la cible d'extrémistes de tous bords. Jusqu'en Syrie.

    Portrait. Un visage fin et jovial coiffé d'un keffieh, deux yeux malicieux derrière de discrètes lunettes et une longue barbe filandreuse flottant au-dessus d'un kamis blanc immaculé. Tous les vendredis à l'heure de la prière, la même silhouette fluette s'anime dans la mosquée Sunna de Brest, dans le quartier de Pontanézen.

    Le même visage apparaît aussi sur les écrans de téléphone et d'ordinateur de centaines d'autres fidèles, partout en France et bien au-delà. En quelques années, l'imam Rachid Abou Houdeyfa ?

    Rachid El Jay de son vrai nom ? s'est taillé une solide réputation : 153.405 « J'aime » sur sa page Facebook, 8.500 abonnés à son compte Twitter, 68.763 autres à sa chaîne YouTube. Ses centaines de vidéos totalisent près de 17,6 millions de vues !

    Dans une tombe ou à 11.000 m d'altitude Pourquoi un tel succès ? Un discours jeune, des prêches pêchus, collés à l'actualité.

    Et un ton syncopé qui électrise ses sermons. L'imam a aussi un sens très prononcé de la mise en scène. Pour parler de la mort, il se fait filmer au coeur d'une tombe, fraîchement creusée (258.536 vues sur YouTube), ou à 11.000 m d'altitude, alors qu'il file au Canada où il doit animer une conférence (près de 61.000 vues). Pour évoquer les loisirs (« Peut-on s'amuser ? »), il apparaît, en tee-shirt, avec des amis, sur un puissant bateau à moteur fendant les eaux méditerranéennes.

    Marié, père de cinq enfants, l'imam répond aussi à toutes les questions du quotidien. Aucun sujet ne le rebute. Piercings, faux ongles, épilation, émoticônes, crédit bancaire, menstrues, alcool, divorce... Même les questions les plus inattendues (« peut-on roter pendant la prière ? » ; la réponse dure neuf minutes).

    Qu'il évoque « les rapports intimes » ou aborde « le célibat et la masturbation » et la fréquentation s'envole au-delà des 400.000 ou même 600.000 vues. « Je ne suis pas salafiste » Cette « visibilité » irrite aussi beaucoup. Les détracteurs de l'imam raillent du « prêt-à-penser » islamique et son absence d'études théologiques (il est autodidacte). D'autres condamnent ses positions peu modernistes, notamment sur les femmes.

    L'homme est même régulièrement taxé de salafiste, un courant de pensée fondamentaliste (*) revendiquant un retour à « l'islam des origines ». Le qualificatif agace Rachid Abou Houdeyfa. « Je ne suis pas salafiste, s'était-il défendu lors de notre entrevue, il y a plusieurs mois.

    D'ailleurs, j'ai reçu des mises en garde de ceux qui se définissent comme tels en France ». « Pour moi, il s'inscrit dans le courant salafiste quiétiste (influence saoudienne, wahhabisme), même s'il est beaucoup moins sectaire qu'eux », tranche Romain Caillet, spécialiste des questions islamistes. Insultes et menaces « Vous, les médias, êtes responsables des amalgames qui nous causent tant de torts, reproche l'imam brestois.

    Dès qu'on voit un homme avec une barbe, une femme avec un voile, c'est un extrémiste, un salafiste et un terroriste ! Dit-on des prêtres, dans les monastères, qu'ils sont des extrémistes ? Non ! Il s'agit de personnes, comme nous, qui souhaitons nous vouer davantage au dieu auquel nous croyons.

    Ces raccourcis créent des tensions et font au contraire le jeu des terroristes. Ces derniers disent à nos jeunes, se sentant stigmatisés : " Voyez comment on vous considère et on vous rejette ! "». Lui veut ouvrir sa mosquée pour montrer qu'il n'a « rien à cacher ».

    En janvier 2013, il invite même les écoles de la région brestoise à une « découverte pédagogique ». Aucune ne lui répond.

    « Quand on s'ouvre, c'est du prosélytisme. Si on ne le fait pas, on est secrets et suspects ! », dénonce l'imam, qui récolte après cet épisode une flopée de lettres d'insultes et de menaces. « Cela a duré des mois, jusqu'à mon domicile, même la nuit », déplore-t-il.

    Cela ne l'a en tout cas pas empêché de lancer, il y a quelques semaines, un appel aux dons (830.000 € espérés) pour financer la construction d'une école musulmane à Brest. (*)

     

    « Contrairement à une idée reçue, les salafistes d'Europe sont, dans leur extrême majorité, très orthodoxes et pacifiques et refusent toute intervention dans le champ politique »

    (« Les Français jihadistes », David Thomson, éd. Les Arènes).

    © Le Télégramme - Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/finistere/brest/jihadistes-l-imam-brestois-les-herisse-05-05-2015-10617530.php


    0 0

    5 mai 2015

    Communiqué de presse du Parti de la France du Calvados

     

    La droite nationale, c’est nous !

     

    Caen, le 5 mai 2015

     

    La mesure d’euthanasie politique prise par Marine le Pen contre son propre père est la dernière, et la plus forte, démonstration de ce que le Front National a définitivement renié toutes les valeurs qui ont pu être les siennes depuis sa création.

     

    Le Parti de la France du Calvados tient à rappeler ce qu’il dit depuis sa naissance en 2009 : les innombrables errements frontistes, qu’ils soient idéologiques ou moraux, ont fait perdre au FN son statut de figure de proue de la droite nationale.

     

    La nouvelle direction du FN se déclare d’ailleurs « ni de droite, ni de gauche ».

    Au Parti de la France, nous ne sommes ni de gauche, ni de gauche !

     

    Nous sommes la seule formation politique de droite nationale, nous l’avons toujours dit, et nous le rappelons aujourd’hui, à l’heure où l’éviction de Jean-Marie le Pen peut troubler certains patriotes sincères encore adhérents du Front National.

     

    Le Parti de la France invite tous ces patriotes sincères et tous ceux qui sont attachés à nos valeurs de civilisation à le rejoindre, à participer à la construction du grand mouvement de droite nationale de demain.


    0 0
  • 05/06/15--01:24: LU,VUET ENTENDU ???
  •  

      • 06 MAI 2015

        IL ETAIT UNE FOIS MAÎTRE JACQUES PEYRAT

        IL ETAIT UNE FOIS MAÎTRE

        JACQUES PEYRAT

        url

         Photo C. Copyright Diaconesco.tv

         Jacques Peyrat

         
         
        Jacques Peyrat
        Image illustrative de l'article Jacques Peyrat
        diaconescotv.canalblog.com
         
         
         
         
        QUELQUES PHOTOS EXCLUSIVES DE JACQUES PEYRAT PAR AGENCY PRESS INTERNATIONAL DIACONESCO.TV
         

        url

        url

        url

        url

        url

        url

        url

         
         
        QUELQUES FILMS VIDEO REALISES PAR AGENCY PRESS INTERNATIONAL DIACONESCO.TV
         
         
         
         
         
         
         
       

     

     

     

     
    Posté par DIACONESCO_TV à  -

    0 0

    L’offensive de l’Otan globale

    Publié par wikistrike.com sur 6 Mai 2015, 09:36am

     L’offensive de l’Otan globale

    L’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord n’a plus de frontières. En Europe -après s’être étendue à sept pays de l’ex Pacte de Varsovie, trois de l’ex URSS et deux de l’ex Yougoslavie (démolie par la guerre de 1999)- elle est en train d’incorporer l’Ukraine. Les forces armées de Kiev, qui depuis des années participent aux opérations Otan dans diverses aires (Balkans, Afghanistan, Irak, Méditerranée et Océan Indien), sont de plus en plus intégrées dans celles de l’Alliance sous commandement USA. Le 24 avril a été signé un accord qui les insère de fait dans le réseau de commandement, contrôle et communication Otan.

    Au moment même où le parlement de Kiev approuve à l’unanimité une loi qui exalte comme « héroïque » le passé nazi de l’Ukraine et, alors qu’il déclare « criminelle » toute référence au communisme en mettant hors la loi le Pc, il qualifie de « combattants pour l’indépendance ukrainienne » les nazis qui massacrèrent des dizaines de milliers de juifs.

    En Lituanie et en Pologne, l’Otan a déployé des chasseurs-bombardiers qui « patrouillent » dans les cieux des trois républiques baltes, aux limites de l’espace aérien russe : l’Italie, après avoir conduit la « mission » dans le premier quadrimestre 2015, y reste au moins jusqu’en août avec 4 chasseurs-bombardiers Eurofighter Typhoon.

    En Asie centrale, «région stratégiquement importante », l’Otan est en train d’incorporer la Géorgie qui, déjà intégrée dans ses opérations, « aspire à devenir membre de l’Alliance ». Elle continue en outre à « approfondir la coopération » avec Kazakstan, Kirghizistan, Tadjikistan, Turkmenistan et Ouzbékistan, pour contrecarrer l’Union économique eurasiatique (comprenant Russie, Biélorussie, Kazakstan, Arménie et, depuis mai, le Kirghizistan).

    Elle reste « profondément engagée en Afghanistan » (considéré, dans la géographie impériale, comme partie de l’ « Atlantique Nord »), pays de grande importance géostratégique face à Russie et Chine, où la guerre Otan continue avec des forces spéciales, drones et chasseurs-bombardiers (52 attaques aériennes rien qu’en mars).

    En Asie occidentale, l’Otan poursuit l’opération militaire couverte contre la Syrie et en prépare d’autres (l’Iran est toujours dans le viseur), comme le montre le déplacement à Izmir (Turquie) du Landcom, le commandement de toutes les forces terrestres de l’Alliance.

    En même temps l’Otan renforce le partenariat (expérimenté dans la « campagne de Libye ») avec quatre monarchies du Golfe -Bahrein, Emirats Arabes Unis, Koweit, Qatar- et la coopération militaire avec l’Arabie Saoudite qui, dénonce « Human Rights Watch », massacre au Yémen avec des bombes à fragmentation fournies par les USA.

    En Asie orientale, l’Otan a conclu avec le Japon un accord stratégique qui « élargit et approfondit le long partenariat », à quoi se joint un accord analogue avec l’Australie, en fonction anti-chinoise et anti-russe.

    Dans la même finalité les plus grands pays de l’Otan (parmi lesquels l’Italie) participent tous les deux ans, dans le Pacifique, à ce qui est défini par le commandement de la Flotte USA comme « la plus grande manoeuvre maritime du monde ».

    En Afrique, après avoir démoli la Libye, l’Otan est en train de potentialiser son assistance militaire à l’Union africaine, à qui elle fournit aussi « planification et transport aéronaval », dans le cadre stratégique du Commandement Africa des Etats-Unis

    En Amérique Latine, l’Otan a stipulé un « Accord sur la sécurité » avec la Colombie qui, déjà engagée dans des programmes militaires de l’Alliance (parmi lesquels la formation de forces spéciales), peut en devenir rapidement le partenaire.

    On ne devra pas s’étonner si, sans trop attendre, l’Italie enverra ses chasseurs-bombardiers « patrouiller » les cieux de la Colombie dans une « mission » Otan contre le Venezuela.

    Manlio Dinucci

    Edition de mardi 5 mai 2015 de il manifesto

    http://ilmanifesto.info/loffensiva-della-nato-globale/ (notamment pour la photo des serial killer sur la pelouse)

    Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio

     


    0 0

    TAFTA : quand les multinationales prendront insidieusement le pouvoir, à la place des États

    Publié par wikistrike.com sur 6 Mai 2015, 13:41pm

     

    TAFTA : quand les multinationales prendront insidieusement le pouvoir, à la place des États

     

    Toute sa vie est un combat. A 80 ans, Susan George, présidente d'honneur d'Attac, n'a rien perdu de sa capacité de révolte. Avec l'arme des mots et de la précision, et son indéfectible accent de l'Ohio, elle milite contre les ravages du système néolibéral et pour un monde moins injuste. Auteur de nombreux livres engagés, la chercheuse franco-américaine dénonce, dans son dernier ouvrage (1), les patrons des multinationales, ces "usurpateurs" qui, avec leurs lobbyistes, prennent insidieusement le pouvoir de la planète, sans aucune légitimité démocratique et sans devoir rendre de comptes à personne. Leur cheval de Troie actuel : le Partenariat transatlantique de commerce et d'investissement (TTIP, en anglais) qui se négocie confidentiellement entre les Etats-Unis et la Commission européenne. Les flèches décochées par Susan George font mouche. 

    Le Vif/L'Express : "Les entreprises transnationales sont devenues la première puissance collective mondiale, loin devant les États qui leur sont souvent inféodés", écrivez-vous dans Les Usurpateurs. N'est-ce pas un effet de la mondialisation ? 

    Susan George : Certainement. Je n'aurais pas pu écrire cela il y a trente ans. Les entreprises se sont mondialisées beaucoup plus vite que les citoyens, surtout depuis la chute de l'empire soviétique, qui leur a ouvert les portes du monde entier. Elles se sont organisées sur une base collective à partir du début des années 1990, avec la naissance de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) qui leur a donné de nouveaux horizons en matière de libre-échange. Elles ont d'ailleurs été très influentes dans les négociations de l'OMC. Sans l'insistance de groupes comme American Express ou Citicorp, l'OMC n'aurait probablement pas vu le jour. 

    Les gouvernements sont-ils complices de la montée en puissance des multinationales ? 

    Ils ont laissé faire. Complices ? Je ne veux pas suggérer qu'il y ait des complots ni une corruption à grande échelle des gouvernants. C'est plus subtil que ça. Le néolibéralisme a instauré un climat favorable aux entreprises : c'est en fonction des besoins du marché qu'on gouverne. Aujourd'hui, de plus en plus de gens sont nés dans ce contexte idéologique, sans avoir vécu les Trente Glorieuses. Ils ne connaissent que cette mentalité-là. 

    Dans votre livre, vous épinglez le sommet de Davos ainsi que son Initiative de restructuration mondiale. C'est quoi ce programme ? 

    Le Global Redesign Initiative (GRI), en anglais, part du constat que les États sont devenus inefficaces, qu'ils ne peuvent pas régler les problèmes mondiaux, contrairement aux entreprises transnationales qui sont partout, qui disposent de ressources et de relais dans de nombreux pays et qui sont unies. Ce programme GRI de Davos réunit 1 600 experts, répartis en 46 Conseils de l'agenda mondial traitant de tous les sujets imaginables pour mieux réfléchir à une gouvernance mondiale. D'ici à cinq ans, on ne songera même plus à chercher des solutions pour résoudre les problèmes mondiaux sans la présence de grandes entreprises. 

    Pourquoi parlez-vous de la "classe Davos" ? 

    Parce que ceux qui fréquentent Davos ont tous les attributs d'une classe sociale, partageant les mêmes codes, les mêmes lieux de villégiature, les mêmes écoles élitistes... C'est une classe nomade, très influente, avec beaucoup de cohésion. L'aristocratie moderne. Une aristocratie qui, pour la première fois dans l'Histoire, est internationale. Le réseau des têtes couronnées européennes, lui, s'arrêtait aux frontières du Vieux Continent. 

    Le monde des affaires est-il un milieu que vous connaissez et que vous fréquentez ? 

    Je suis née dans l'Ohio, à Akron, un des principaux centres mondiaux du caoutchouc. Mon père était assureur. Il fréquentait les patrons de Goodyear, de Goodrich et tous les PDG de la ville. Je connais bien les codes de ces gens-là. Je sais comment ils fonctionnent. 

    Votre combat actuel est celui du TTIP, le Transatlantic Trade and Investment Partnership. Pourquoi parlez-vous de "stratégie Dracula" en évoquant ce partenariat entre les États-Unis et l'Europe ? 

    La "stratégie Dracula" consiste à exposer le vampire à la lumière du jour, insupportable pour lui. Les négociations en cours du TTIP sont très confidentielles, aussi secrètes que celles de l'Accord multilatéral sur l'investissement (AMI), au milieu des années 1990, qui est finalement mort lorsqu'il a été exposé en plein jour par ses détracteurs. Les parlementaires européens n'ont pratiquement aucun droit de regard sur les négociations du TTIP. Seuls les membres de la commission Commerce international ont déjà pu se rendre dans une pièce fermée, consulter les documents qu'on veut bien leur montrer, sans prendre de notes ni faire de copies. 

    Qu'est-ce qui vous gêne tant dans le TTIP ?

    Il s'agit d'un véritable coup d'état des entreprises transnationales contre les gouvernements. Leur but est d'arriver à fixer elles-mêmes les normes en matière de santé publique, d'agroalimentaire, de fiscalité, de commerce.... En outre, les bons de croissance promis par les négociateurs sont remis en cause. Un chercheur de la Tufts University, près de Boston, a calculé, en se basant sur les critères économiques de l'ONU, que le TTIP dépossèderait l'Europe de 600 000 emplois. Les PME ont tout à y perdre également. Elles commencent d'ailleurs à réagir.

    La convergence des réglementations, prônée par le TTIP, n'est-elle pas inéluctable avec la mondialisation ? 

    Je ne vois pas pourquoi on devrait accorder la réglementation européenne avec celle d'un pays qui, depuis cinquante ans, n'a interdit que 12 produits chimiques nouveaux, alors que l'UE en a mis 1 200 à l'index. Je suis Américaine d'origine, mais je préfère vivre, manger et me laver en Europe, où les consommateurs sont mieux protégés. Ce qui sépare Américains et Européens, c'est le principe de précaution. Aux États-Unis, il faut prouver scientifiquement de manière absolue la dangerosité d'un produit pour l'interdire. En Europe, la charge de la preuve incombe aux entreprises qui doivent établir que leur produit n'est pas dangereux. Que va devenir ce principe de précaution avec le TTIP ? 

    Dans ces négociations, les États-Unis ont plus à y gagner que les Européens ? 

    Bien sûr, sauf sur les produits financiers qu'ils essaient d'ailleurs d'exclure des négociations... On se demande vraiment pourquoi les Européens se sont engouffrés là-dedans. Sans doute parce que la très influente European Round Table (ERT), un groupe de lobbying qui rassemble les patrons des 50 plus grosses multinationales européennes, le veut. 

    Vous fustigez en particulier les tribunaux d'arbitrage privés. Pourquoi ? Cela existe déjà. 

    Absolument. Cela s'est fort développé en catimini ces vingt dernières années. On compte actuellement 3 268 traités internationaux qui comportent une clause d'arbitrage privé. A l'origine, c'était surtout pour permettre à une entreprise de se défendre contre un État peu démocratique, dont la justice était corrompue. Mais aujourd'hui, les arbitrages concernent de plus en plus les pays développés démocratiques. Exemple : il y a deux ans, le suédois Vattenfall, troisième fournisseur d'électricité en Allemagne, a réclamé 4,7 milliards d'euros à la République fédérale suite à l'abandon du nucléaire. L'affaire est en cours. Les bureaux d'avocat ont compris qu'ils pouvaient se faire beaucoup d'argent avec ce système. Ils se frottent encore plus les mains avec le TTIP qui, en prévoyant un mécanisme de règlement des différends entre investisseurs et États, risque de faire exploser le nombre d'arbitrages. 

    Est-ce si inquiétant ? 

    Mais oui. Qu'est-ce qui empêcherait une entreprise américaine de faire un procès à un pays européen qui aurait décidé d'augmenter le salaire minimum, en arguant que ça affecte ses bénéfices ? Ce genre de procès à sens unique - car seules les entreprises peuvent attaquer - aurait une influence considérable sur le pouvoir législatif des États qui réfléchiraient à deux fois avant de prendre des décisions pourtant bonnes pour les citoyens. Précisons que les dédommagements imposés aux États se chiffrent souvent en milliards et sont épongés, au final, par les contribuables. 

    Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, ne s'est-il pas prononcé contre ces tribunaux privés ? 

    Juncker a fait beaucoup de promesses pendant la campagne électorale. Va-t-il les tenir ? Il avait promis d'obliger les lobbies européens à s'inscrire dans le registre de Transparence. Mais il a déjà cédé du terrain sur les délais et les groupes concernés. 

    Il y aura tout de même un débat parlementaire sur le TTIP... 

    Ce n'est pas certain. Des juristes me disent que si les négociateurs américains et européens trouvent un accord, le partenariat transatlantique peut être mis en application de manière provisoire. Et le provisoire peut durer longtemps, à savoir tant qu'aucun État ne le remet en cause. Tout sera fait pour éviter un débat parlementaire, parce qu'on sait qu'au Parlement, le TTIP sera malmené. Même au sein du SPD allemand, des voix s'élèvent désormais pour critiquer des points comme l'arbitrage privé. 

    Dans la précédente Commission, Karel De Gucht a-t-il joué un rôle important dans les négociations sur le TTIP ? 

    C'était le néolibéral de service, le paillasson des entreprises transnationales. Il ne faisait preuve d'aucune objectivité. Il était très militant pour le partenariat, comme s'il s'agissait de la plus grande découverte depuis l'Amérique par Christophe Colomb. Tiens, où en est son procès en Belgique pour cette fraude fiscale de 900 000 euros ? 

    Quelle est l'ampleur de la mobilisation contre le TTIP ? 

    Un million et demi de signatures contre le partenariat ont déjà été récoltées. Or, il en faut un million pour ouvrir une Initiative citoyenne européenne (ICE). L'ICE est un droit d'initiative politique, instauré depuis le traité de Lisbonne, qui oblige la Commission à présenter une proposition législative. La Commission a refusé notre demande d'ICE qui visait à annuler son mandat de négociation pour le TTIP. Sa justification : elle ne négocie pas de sa propre initiative, mais sur mandat du Conseil européen, donc des Etats membres. Pour nous, il s'agit d'un simulacre. Le mandat de la Commission a prétendument été rédigé sur la base du rapport d'un groupe de travail de haut niveau. Or il est impossible de savoir qui composait ce High Level Group. C'est un mystère total. Un de plus. Mais nous ne baissons pas les bras. Nous avons saisi la Cour de justice européenne. Le 18 avril, il y aura une journée internationale, avec des actions de rue, des colloques, etc. Et nous arriverons bientôt à deux millions de signatures. 

    Il y a encore beaucoup de gens qui ne connaissent pas le TTIP... 

    Vrai, mais le travail d'information commence à porter ses fruits. Récemment, j'étais à Thonon-les-Bains, en Haute-Savoie, pour y donner une conférence. Il y avait 400 personnes dans la salle. Ce n'est pas mal pour une ville de 30 000 habitants. Et elles ne sont pas venues pour me voir, mais parce que le sujet les interpellait. La grande presse parle de plus en plus du sujet. C'est bon signe aussi. Plusieurs communes, en France ou en Belgique, ont voté une motion pour se déclarer hors TTIP. Bref, ça commence à mousser. 

    Vous vous définissez comme une chercheuse militante. C'est-à-dire ? 

    Je mets mon travail de recherche au service des mouvements sociaux, en étudiant les riches. J'ai toujours travaillé sur le pouvoir, car ce ne sont pas les gueux, comme on disait sous la Révolution, qui sont la cause de leur malheur. 

    Que devient le mouvement altermondialiste ? On a l'impression qu'on en entend moins parler. 

    On parle moins des altermondialistes parce qu'ils font partie des meubles. Attac continue tout de même à remporter de belles victoires. Récemment, la Société générale a renoncé au financement d'une immense mine de charbon en Australie, grâce à une campagne d'Attac. Le mouvement altermondialiste s'est stabilisé.

    Il fonctionne de plus en plus en coalition avec d'autres mouvements sociaux, surtout au niveau européen. Le combat contre le TTIP en est un des meilleurs exemples. Grâce à Internet, cette collaboration va désormais de soi. Nous aussi, nous devenons transnationaux. 

    Notes : 

    (1) Les Usurpateurs. Comment les entreprises transnationales prennent le pouvoir, par Susan George, éd. Seuil, 192 p.

     

    Source


    0 0

    L'EI interdit les chaussures Nike

    Publié par wikistrike.com sur 6 Mai 2015, 16:17pm

    Catégories : #Religion - pensées

    L'EI interdit les chaussures Nike

    À Raqqa, en Syrie, la marque Nike est désormais interdite. Le groupe État islamique, qui détient la ville depuis mars 2013, prétexte vouloir éviter le port de vêtements à connotation sexuelle, rapporte France 24.

    L'organisation terroriste a distribué fin avril des tracts aux commerçants de la ville afin qu'ils cessent la vente de marques "qui portent atteinte aux moeurs". "Les slogans des mécréants sont sur nos vêtements", peut-on également lire sur ces dépliants. 

    Une organisation luttant contre l'EI, "
    Raqqa est massacrée en silence" a publié quelques clichés de ces circulaires. Y figurent notamment quelques recommandations et la liste des griffes interdites par le groupe terroriste.

    Nike en fait partie et son interdiction n'est pas uniquement liée à ses origines américaines. 

    En arabe comme en français, "Nike" peut en effet faire penser à l'acte sexuel (le nom de la marque fait référence à Niké, déesse grecque de la Victoire, rappelle France 24). Les marques "Gross", "Croix", "Crux" et "Vicar" sont elles proscrites car elles possèdent une consonance trop chrétienne. "Woolen" fait également partie des marques honnies. La raison est ici plus complexe: "Laine" traduit en arabe évoque le soufisme, un courant de l'islam considéré comme hérétique par l'EI. 

    Sont également exclues toutes les inscriptions qui pourraient heurter la "morale" jihadiste, comme "Vixen" (expression anglaise pour femme fatale), "I'm a pretty bitch" mais aussi "Bad boy".

    Enfin, les commerçants de Raqqa sont priés de ne pas vendre des vêtements qui laissent voir les "awra", ces parties du corps qui doivent être cachées en public

    . "Sachez que ceux qui vendent ces vêtements se rendent coupable de péché, tout comme ceux qui les portent et ce jusqu'à la fin des temps", écrit l'EI.

    Pour l'instant, ces dépliants n'ont été distribués que dans la région de Raqqa et Hassaka, a indiqué à France 24 un proche de l'organisation islamiste, qui précise que, à ce stade, ce code vestimentaire n'a pas de caractère officiel.

    Comme le rappelle par ailleurs le site d'info français, on compte parmi les jihadistes de l'EI de nombreux amateurs de marques occidentales, et notamment de baskets Nike...

    Difficile donc de savoir si ces "recommandations" vont être respectées à la lettre.

     

    Source


    0 0

     

    «Jean-Marie Le Pen pourrait tout à fait impulser la composition d'une nouvelle droite nationale Française»

    Carl Lang, ancien cadre du FN et président du Parti de la France !

    Président du Parti de la France depuis 2008, après avoir milité au FN pendant 30 ans et en avoir été exclu par Jean-Marie Le Pen pour s'être opposé à sa fille, Carl Lang participerait lui aussi volontiers à une telle aventure.

    «Jean-Marie Le Pen pourrait tout à fait impulser la composition d'une nouvelle droite nationale Française. 
    Non pas sur sa seule personne, ça semble difficile à 86 ans.
    Mais comme élément central d'un dispositif où chacun poserait sa pierre dans une logique de coopération.
    Si demain nous pouvons nous retrouver, ce serait souhaitable, et il existe un vivier de cadres qui pourraient suivre un tel mouvement comme Jean-Claude Martinez et Roger Holeindre (deux figures historiques du FN qui ont quitté le parti en opposition à Marine Le Pen, ndlr)», assure ce vétéran de l'extrême droite.

    Source: http://www.lefigaro.fr/…/25003-20150506ARTFIG00221-jean-mar…

    LE SCAN POLITIQUE - Sur France 2, mardi soir, le fondateur du FN n'a pas exclu cette option. Mais il lui faudrait un projet, des troupes, et des cadres. Les candidats susceptibles de le rejoindre sont partagés.
    LEFIGARO.FR|PAR MARC DE BONI
     

    0 0

    Menu principal

    Navigation des articles

     

    Roger Holeindre : “Ce que fait Marine Le Pen contre son père est déguelasse”


    Nous avons rencontré l’ami Roger Holeindre à propos de son dernier livre Ça suffit, 1935-2015 : 80 ans de mensonges et de calomnies (591 pages, Les Editions d’Héligoland.

    BP 2. 27 290 Pont-Authou. 25 euros, 30 euros franco de port). Ce livre préfacé par Anne Brassié est dédié à Pierre Descaves, récemment décédé.

    Nous avons également interrogé “Popeye” sur la crise au Front national dont il est l’un des cinq cofondateurs.

     

    Il nous répond comme à son habitude sans langue de bois.

     

    RIVAROL : Que pensez-vous de la crise qui secoue actuellement le FN et des sanctions très sévères prises par Marine Le Pen contre le président d’honneur et fondateur du mouvement qui est aussi son père ?

    Roger HOLEINDRE : Pour être franc je pense que la façon dont Jean-Marie Le Pen est traité par sa fille et les amis de sa fille est proprement déguelasse. On peut peut-être faire tel ou tel reproche à Jean-Marie Le Pen mais sûrement pas tous ceux que ses ennemis lui jettent au visage depuis des décennies.

    Il est incontestable que ce qui se passe actuellement est une attaque en règle pour tuer cet homme et les idées nationales qu’il représente et qui sont loin d’être nauséeuses comme disent ces messieurs. Le pouvoir en place a profité de la guerre politico-familiale entre Jean-Marie Le Pen et Marine Le Pen pour tuer politiquement la droite française, pour éliminer l’opposition nationale.

    Il est incontestable que, dès l’instant où Marine Le Pen parlait de dédiabolisation serait enclenchée contre le Front national, son président, fût-il d’honneur, et le pouvoir une mise à mort orchestrée. Tout a commencé au moment du vote interne pour la succession de Jean-Marie Le Pen à la présidence du Front national. Les media avaient clairement choisi Marine Le Pen contre Bruno Gollnisch et ils n’ont jamais dévié de cette ligne de conduite. Je me souviens que Bruno Gollnisch avait embauché une secrétaire de très grande qualité pour mener sa campagne et que celle-ci, malgré son grand sérieux, ne parvenait pas à lui obtenir des passages à la télévision. Un jour, téléphonant à Arlette Chabot pour lui dire une énième fois qu’elle désirait que son poulain passât lui aussi à son émission de France 2, Arlette Chabot lui répondit ceci : « Mais, Mademoiselle, vous êtes idiote ou quoi ?  Je pense que vous l’êtes totalement. Vous n’avez pas compris que c’est Marine Le Pen qui nous intéresse et nullement Bruno Gollnisch. » Par conséquent Marine Le Pen étant le joker de tous les media réussit à passer devant le successeur maintes fois désigné de Jean-Marie Le Pen, en l’occurrence Bruno Gollnisch, intelligent, sérieux mais absolument pas magouilleur.

    Pour être l’élue des media, la fille du chef abandonna chaque jour un peu plus les idéaux qui ont fait la droite nationale et a supprimé d’un trait de plume 40 ou 50 ans de notre histoire.

    Je ne crois absolument pas aux chances de Marine Le Pen d’être élue présidente de la République. Je l’avais dit à son père, lorsque je suis allé lui faire mes adieux, cette femme ne représente aucune des idées du FN canal historique, donc rien des idées de Jean-Marie Le Pen, de son entourage et de moi-même. J’avais prévenu le président-fondateur du FN : « ta fille n’a pas tes idées, elle te trahira, elle te foutra dehors avec ses pédés de ton propre parti ». C’est exactement ce qui se passe aujourd’hui. C’est tragique.

    Je pense qu’il n’est pas possible de mettre sur pied en quelques mois un parti politique différent du FN actuel mais en revanche qu’il est possible et même indispensable de susciter lors de la présidentielle de 2017 un candidat de droite nationale pure et dure qui ne transigera jamais sur les idéaux qui doivent être la base même de la nation française.

    Mon départ du Front dont je fus un des cinq membres fondateurs est dû au fait que cette jeune femme ne croit en rien, ni à Dieu ni à diable, ne respecte rien ni personne, puisqu’elle exècre les catholiques, les maréchalistes, les Pieds-Noirs, les anciens combattants, tous des cons selon elle, qu’elle ne voit pas la nécessité de créer et de subventionner des mouvements de jeunes patriotes et nationalistes, bref qu’elle n’a aucun idéal digne de ce nom. Marine Le Pen déteste tous ceux que l’on a essayé de rassembler pendant quarante ans. Par ailleurs, je suis écœuré par le nombre incroyable d’homosexuels qui constituent sa garde rapprochée. Son mentor Philippot tient le discours de Mélenchon. Et il est à Colombey toutes les semaines. Pour un type comme moi qui a fait l’Algérie, être représenté par un pédé gaulliste, c’est quand même un peu gros !

    La soi-disant dédiabolisation menée par Marine Le Pen et ses amis, eux-mêmes adoubés par les media du Système, a permis à ces derniers de tuer la droite nationale.

     

    R. : Comment voyez-vous la suite ?

    R. H. : Elle est toute tracée. Quoi que cette femme et ses acolytes fassent, ils ne courberont jamais assez la tête pour complaire aux maîtres du jeu et être admis dans cette république de plus en plus franc-maçonne. Pour s’en convaincre, il suffit de lire chroniqueurs ou éditorialistes de la presse nationale. Gérard Courtois dans Le Monde du 15 avril 2015 écrit ainsi : « En revanche, hormis l’antisémitisme et un pétainisme désuet, la présidente du FN n’a jamais renié l’essentiel de l’héritage qu’elle a reçu. Et cet héritage est bien celui d’une extrême droite nationaliste, profondément xénophobe — obsédée par la “décadence” de la société française et le déclin du “monde blanc” face au “torrent de l’immigration” et désormais du péril islamiste —, agressivement réactionnaire, brutalement protectionniste, violemment hostile à la construction européenne et à la mondialisation, favorable enfin à un pouvoir autoritaire et démagogique, dont Vladimir Poutine constituerait, de nos jours, un exemple achevé. »

     

     

    Suite de l’entretien avec Roger Holeindre  dans Rivarol n° 3187 du7 mai 2015

    Site du journal  Rivarol

     


    0 0

    François Hollande admet avoir armé les rebelles syriens en violation de l’embargo

    Publié par wikistrike.com sur 7 Mai 2015, 12:17pm

    Catégories : #Politique intérieure#Politique internationale

    François Hollande admet avoir armé les rebelles syriens en violation de l’embargo

    Dans un livre à paraître prochainement, le président français admet avoir livré des armes aux rebelles syriens en violation de l’embargo européen sur ce type de livraisons à la Syrie.

    Les livraisons auraient eu lieu en 2012, avant l’annulation de l’embargo en 2013. C’est du moins les propos de François Hollande tels que les a recueillis le journaliste et écrivain Xavier Panon l’année dernière. «Nous avons commencé quand nous avons eu la certitude qu’elles iraient dans des mains sûres. Pour les armes létales, ce sont nos services qui ont procédé aux livraisons», a déclaré François Hollande à l’écrivain, rapporte l’AFP.

    Xavier Panon a utilisé cette interview dans son livre intitulé «Dans les coulisses de la diplomatie française» qui sort en France ce mois-ci.

    Selon les propos de François Hollande rapportés par l’auteur, la France a livré des canons, des mitrailleuses, des lance-roquettes et des missiles antichars aux forces qui luttent contre Bachar Al-Assad alors que le président français avait toujours dit jusqu’ici que la France n’avait envoyé des armes en Syrie qu’après la levée de l’embargo.

    Dans une interview accordée à la chaîne de télévision France 2, Bachar Al-Assad a accusé la France de soutenir les mêmes terroristes que ceux qui ont perpétré les attaques à Paris en janvier dernier. «Est-ce de la démocratie que d’envoyer des armes aux terroristes et de les appuyer ? Ai-je le droit de soutenir les terroristes qui ont attaqué Charlie Hebdo par exemple ?», s’est demandé le président syrien.

    En savoir plus:Toutes les actions des autorités françaises s’inscrivent dans une politique « suiviste »

    Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a accusé l’Occident de soutenir les extrémistes pour renverser le régime syrien. «La Russie condamne l’utilisation des groupes extrémistes dans les efforts visant à changer le régime», avait-il asséné lors d’une conférence de presse en novembre dernier.

    Xavier Panon décrit aussi dans son livre les plans d’attaque du gouvernement français en Syrie. Il s’agissait des frappes aériennes contre le régime syrien soupçonné d’avoir utilisé des armes chimiques contre son propre peuple en août 2013. Parmi les cibles, on trouve le siège des services de renseignement de l’armée syrienne que la France a jugé responsable des attaques chimiques. Mais faute de l’appui de Washington, ces plans n’ont pas pu être menés à bien.

    Un conseiller politique français aurait dit à Xavier Panon que les frappes avaient pour but de changer l’ordre politique en Syrie et de déstabiliser la Russie en la forçant à changer de position à propos du conflit syrien.

    La guerre civile en Syrie qui dure depuis cinq ans a fait plus de 220 000 victimes et a fait fuir des millions de Syriens dans les pays alentours. Quelques groupes islamistes ont profité du chaos pour gagner du terrain en Syrie. L’Etat Islamique, l’Armée syrienne libre et le Front islamique luttent toujours contre les forces gouvernementales.

    http://francais.rt.com/international/2185-francois-hollande-admet-livraison-arme-syrie


    0 0

    jeudi, 07 mai 2015

    MARINE LE PEN EST-ELLE « PHILIPPOTÉE » ?

    url.jpg

    Pierre Picace Le nouveau NH cliquez ici

    Jean-Marie Le Pen se demandait, si sa fille n’était pas « Philippotée », comme ces personnes crédules qui se font « maraboutées » par des escrocs ? S’il y en a un aujourd’hui qui peut se frotter les mains, c’est bien lui : Florian Philipot !

    L’ambitieux vice-président voit la route se dégager devant lui, comme par enchantement. Tout ceux, qui pouvaient lui faire de l’ombre et avoir un tant soit peu l’oreille de Marine Le Pen sont sur la touche.

     

    En but à des ennuis judiciaires les « gudards » sont hors jeu pour un bon moment, Aymeric Chauprade a été ravalé au rang de simple député européen, Paul-Marie Couteaux dégagé de la présidence du Siel. Le cercle des conseillers de Marine Le Pen se réduit comme peau de chagrin, bientôt s’il n’en reste qu’un, ce sera lui.

    Après la suspension, puis peut-être l’exclusion de Le Pen père, il reste encore deux obstacles à franchir : Marion Maréchal Le Pen qui a la cote auprès des militants et la marque du parti indissociable du nom Le Pen.

    Des obstacles auxquels Philippot compte s’attaquer au plus vite puisque comme le révèle le Canard Enchaîné de cette semaine, le vice-président du FN a fait déposer, auprès de l’INPI, ce qui pourrait devenir le prochain nom du Front national : « Les Patriotes », comme les missiles américains.

    La méthode : Profiter du cas JMLP et de sa présidence d’honneur pour dans le même temps proposer de rénover, nettoyer les statuts du parti afin de le « dynamiser » ou plutôt de le dynamiter.

    Comment ? La tactique du voleur chinois, l’air de rien en « loucedé »…

    A lire le communiqué publié par le bureau éxécutif du FN, « une consultation des adhérents via une Assemblée générale extraordinaire sera organisée dans un délai de trois mois par correspondance afin de modifier les statuts… »

    Une Assemblée générale par correspondance ! Il fallait y penser, pas de débat, pas de contradicteurs, juste des cases à cocher pour se prononcer sur le sort de Jean-Marie Le Pen et l’avenir du parti.

    On assassine en silence chez Philippot !

    NDLR - SN : lire aussi cette intéressante analyse : cliquez là

     

    10:20 Publié dans Revue de presse 


    0 0

    Création d’un Service d’Encadrement et de Protection du PdF/ Bretagne

    Dans le cadre du développement de son organisation, Le Parti de la France a décidé de créer un Service d’Encadrement et de Protection dont la mission sera d’assurer la sécurité de nos réunions publiques et de nos diverses manifestations.

    A cet effet, un Responsable Régional du S.E.P a été nommé.

    ...Afficher la suite
    Photo de Pdf Bretagne.

    ET AUSSI   

    La jeunesse avec le Parti de la France !

    Communiqué du PDF / Bretagne

    Vous habitez la Bretagne !...

    Afficher la suite
    Photo de Pdf Bretagne.
     

    0 0


    0 0

     

    FRANÇOIS HOLLANDE AUX ANTILLES   - Ce dont on ne parlera jamais

    FRANÇOIS HOLLANDE AUX ANTILLES 


    Ce dont on ne parlera jamais



    Michel Lhomme 
    le 07/05/2015 

    En Outre-mer, comme dans l’Hexagone, le contrôle de l’immigration et l’assimilation républicaine sont totalement en panne voire inexistants. Or, en Outre-mer, le sujet ne peut être pris à la légère car la question de l’immigration illégale y est source de nombreuses tensions et d’exaspérations.

    C'est une question encore plus sensible qu’en métropole. C’est même pour les territoires ultra-marins le sujet majeur, qui a été totalement négligé par les gouvernements successifs, de gauche comme de droite. Il faut donc oser parler d'une reconquête nécessaire des Outre-mer français. Qui osera le faire ?

    Cette reconquête passera par la prise en considération des problématiques spécifiques de ces territoires.


    La question délicate du droit d’asile 

    Bien que très peu médiatisée, la demande d’asile outre-mer était en 2010, la 3ème en importance après celle de l’Île-de-France et de la région Rhône-Alpes, avec 2 800 demandes de protection internationale. On a parlé récemment en France au niveau gouvernemental de la création d’une « Agence de l’Asile » mais sans jamais évoquer la création d'antennes ultra-marines. Que signifierait une telle agence hexagonale sans antennes ultra-marines ?
     
    L’accès à la protection internationale est le sujet brûlant et la hausse croissante des demandes d’asile (véritables filières africaines et malgaches à Mayotte, première maternité de France, immigration surinamienne, brésilienne et haïtienne en Guyane ) mettent à la peine les pouvoirs publics que ce soit dans le traitement des dossiers ou en termes de dispositifs d’accueil qui deviennent rapidement insuffisants.
     
    A Mayotte, on ne cesse ainsi de construire des lycées qui, à peine ouverts sont déjà saturés. L'UMP, dans ces instances, a évoqué récemment la création d’une « carte à puce Asile », qui vaudra pour toute la procédure, le versement des aides et l’autorisation de maintien sur le territoire et qui devra être actualisée en temps réel, sous peine de suspensions des versements des allocations. Ficher les demandeurs d'asiles, c'est une proposition peut-être nécessaire. Ce n'est pas une véritable politique de l'immigration, une politique des frontières.

    L’immigration clandestine 

    Quelques chiffres d’abord : parmi les quatre centres de rétention administrative (CRA) outre-mer, il en existe un à Mayotte et un autre en Guyane et parmi les 6 locaux de rétention administrative (LRA) outre-mer, il y en a un en Guyane et un autre à Saint- Martin. Ils sont tous gérés par la PAF (la Police de l'Air et des Frontières). 

    Le nombre d’expulsions chaque année équivaut à la moitié des expulsions réalisées sur l’ensemble du territoire national. Sarkozy adorait l'Outre-mer et en particulier Mayotte où les expulsions vers l'île d'Anjouan (aussitôt expulsé, aussitôt revenu) étaient faciles parce que cela lui permettait de gonfler ses chiffres et de faire ainsi abusivement croire qu'il luttait contre l'immigration, ce qu'il n'a, en réalité, jamais fait.
     
    Si nous avons cité les cas symptomatiques de Mayotte, de la Guyane et de Saint-Martin, c’est que la problématique de l’immigration irrégulière y est particulièrement délicate. On estime ainsi que plus d’un quart de la population de ces territoires serait en situation irrégulière. Un phénomène qui s’explique par la situation géographique, historique, culturelle et économique de ces territoires situés hors de l’espace Schengen.
     
    Pour rappel, la Guyane, dont l’attractivité repose en partie sur l’orpaillage clandestin, possède 1000 kilomètres de frontières terrestres avec le Surinam et le Brésil, quand son PIB est 13 fois supérieur à celui du Surinam et 39 fois plus élevé que celui d’Haïti. 

    A Saint-Martin, la différence entre les 2 parties de l’île en matière de visas favorise une immigration clandestine importante de haïtiens, de dominicains et de jamaïcains. Côté chiffres, l’INSEE estime que 5 à 8000 clandestins vivent dans la partie française sur 40 000 habitants et 15 à 20 000 clandestins vivent côté hollandais sur 55 000 habitants.
     
    L’île de Mayotte est le département français qui, à lui tout seul, alimente plus de la moitié des reconduites à la frontière chaque année : 22 000 reconduites en 2012 ! Alors que la population est de 186 000 personnes, le nombre de personnes reconduites depuis cette île est devenu très important, atteignant près de 20 000 en 2009, dont plus de 3 000 mineurs, après avoir été multiplié par 2,5 en 4 ans. L’on connaît également la forte attractivité sociale de Mayotte, dont l’histoire est indissociable de celle de l’archipel des Comores et où le PIB par habitant, bien que faible, reste 9 fois supérieur à celui des îles voisines. Or, il y a pour la France d'importantes conséquences de cette pression migratoire dans ces trois territoires.

    Il y a une charge financière qui plombe les budgets des collectivités ultramarines concernées car la dotation globale de fonctionnement versée par l’Etat est calculée en fonction du nombre d’habitants recensés par l’INSEE, auquel échappe une part importante de la population irrégulière. La conséquence de cette forte pression migratoire, c’est ensuite la dégradation des services publics. A l’hôpital de Saint-Martin, la moitié des hospitalisations est le fait d’étrangers, ce taux atteignant 70% en service gynéco-obstétrique, qui compte près de 1000 naissances par an. 44% des patients sont dépourvus de toute couverture sociale. A Mayotte, le nombre d’élèves scolarisés est passé de 2000 à 60 000 en 30 ans, dont un tiers a des parents clandestins. En Guyane enfin, des milliers d’enfants restent déscolarisés, faute de places dans les structures scolaires. 

    En fait, ces trois territoires restent des îlots de prospérité dans des océans de misère. Malgré la législation dérogatoire en matière d’exécution des reconduites à la frontière et de recours contre ces derniers et quelques moyens accrus en termes d’effectifs policiers, la problématique demeure inchangée et provoque de fortes tensions communautaristes dans ces territoires. A situation exceptionnelle, il faudrait donc une législation exceptionnelle, car le problème est loin d’être résolu et les afflux migratoires sont toujours plus nombreux. Aucun élu à droite comme à gauche n'y songe un moment.

    En Outre-mer, le tout répressif ne fonctionne pas

    Le renforcement des moyens des forces de sécurité ne suffit pas à répondre à la problématique. Il y a le manque de moyens judiciaires. On manque de magistrats et les prisons débordent. Il faudrait donc aller plus loin sur le plan législatif dans la différenciation des règles applicables dans les territoires outre-mer du reste du territoire français, dans les domaines de la nationalité, de l’état civil et des prestations sociales.

    Mais il faut surtout qu’un travail de fond soit mené en matière de diplomatie : les relations avec les Etats voisins constituant l’une des clés de la maîtrise des flux migratoires irréguliers. Il faudrait renforcer les fonds de coopération régionale destinés à soutenir les projets facilitant les échanges entre les collectivités françaises d’outre-mer et les Etats voisins et relever le défi de la coopération économique régionale.

    Chaque année, 50 à 70 millions d’euros sont consacrés à la lutte contre l’immigration clandestine et les reconduites à la frontière, quand 20 millions d’euros seulement, sont consacrés à la coopération.

    Pourquoi ne pas développer plutôt ce volet crucial de la coopération économique régionale, qui ne représente aujourd’hui que 0,3% des crédits de la mission outre-mer ?


    Faute d'une politique énergique de l'Outre-mer, les ultra-marins se sentiront de plus en plus les délaissés de la République mais aussi ils seront de plus en plus les dindons de la farce électoraliste que très précisément, nous commençons à voir à l'œuvre au niveau du pouvoir socialiste avec le voyage antillais de François Hollande en Guadeloupe.
    Source Metamag
     

    0 0

     

    Chronique de l'islamisation de l'Europe: à quand la charia au Danemark?

    L'islamisation de l'Europe se poursuit, dans la quasi-indifférence de la majorité des Européens. A l'exemple de ce qui se passe au Danemark. Le réveil sera très brutal. 

    Les deux derniers attentats de février dernier à Copenhague, l'un contre un centre culturel et l'autre contre une synagogue, tout comme l'attentat contre Charlie Hebdo peu de jours avant, ne sont que le prélude du quotidien que seront amenés à vivre les Européens.  Tant qu'ils continueront leur "analyse" sur ce qu'ils dénomment pudiquement le terrorisme et tant qu'ils resteront dans le déni de vérité concernant l'islam et son idéologie. Le coran est pourtant accessible à tous...


    Cinq articles signés Nicolai Sennels, 10news.dk (traduction libre).

    ___________________________________
     

    Les Danois qui vivent dans le ghetto musulman: "On subit des crachats, des jets de pierres ou on est battus" 

    Nos dirigeants et nos médias parlent d'aider les musulmans au Moyen-Orient et en Afrique, en Méditerranée et en Europe. Mais personne ne parle d'aider les non-musulmans vivant dans les zones à majorité musulmane dans nos propres pays. 

     

    "Aarhus (2ème plus grande ville du Danemark) a un plan directeur pour changer le ghetto. Le prix en est de plusieurs milliards de couronnes. Il vise à transformer l'important ghetto de GellerupParken en une ville attrayante dans laquelle les Danois aimeront vivre. GellerupParken a été tristement célèbre pendant des décennies comme étant une zone de non-droit notoire où la criminalité, les gangs organisés, la conduite frauduleuse, le vandalisme et les incendies criminels sont très répandus. 
    GellerupParken est également de plus en plus peuplé de pieux musulmans qui travaillent à façonner la contrée en une société parallèle où les normes et les comportements sociaux sont de plus en plus façonnés par la loi islamique, la chariya islamiya. Il y a seulement 10 ans, il n'y avait pratiquement pas de femmes portant le voile ou des vêtements longs les dissimulant. Aujourd'hui, c'est devenu presque la règle, même pour les petites filles [1]. 
    C'est dans ce ghetto que se trouve aussi la mosquée Grimhøjvej, la mosquée du Danemark d'où sont partis le plus grand nombre de djihadistes vers la Syrie. Selon la mosquée elle-même, c'est celle qui attire le plus grand nombre d'enfants et de jeunes de la région. La chaîne d'information danoise TV2 East Jutland a rendu visite à un couple de Danois qui vivaient dans Gellerup. 
    Les Fisker, qui sont aujourd'hui à la retraite, vivaient là depuis le milieu des années soixante-dix: 
    "Certaines choses sont bonnes et d'autres peuvent être mauvaises. On subit les crachats, les jets de pierres et on est même battus", dit Allan Fisker, ajoutant qu'il a vu également des choses très positives. Allan Fisker ne dit pas ce qu'il y a vu de positif. 
    Autre témoignage: Inga Sorensen a emménagé dans Gellerup en 1969, et ses enfants sont allés à l'école locale. Aujourd'hui, elle n'a pas confiance dans ces grands plans des politiciens pour changer la tendance négative dans Gellerup. Elle dit que la région a commencé à changer au milieu des années soixante-dix, où de nombreux étrangers ont emménagé dans le quartier, majoritairement des familles turques. Selon Inga Sorensen, ils étaient [à cette époque] comme tout le monde. Leurs enfants jouaient avec les enfants danois et il n'y avait jamais aucun problème. Mais pour Inga Sorensen, c'est au début des années quatre-vingt-dix que le district a vraiment changé. 
    "J'étais assise sur mon balcon et j'ai pensé: "Mon Dieu, où êtes-vous? Pas un seul de ces enfants ne parle le danois". "J'ai aussi éprouvé la même chose dans le bus lorsque j'ai constaté que j'étais la seule Danoise. Je pense que c'est un peu décourageant, même pour eux, car ils n'apprennent pas la langue et ne se "socialisent" pas avec les Danois, dit Inga Sorensen [2]
    Inga Sorensen dit que la réputation de la région est détruite. "Je ne connais pas un seul Danois qui voudrait s'installer ici, moi je ne le ferais pas, et vous?" demande t-elle au journaliste de TV2". 
     
     
    ___________________________________ 
     

    Les musulmans qui avaient brutalisé un couple avec des chaînes rient durant leur audition par la Cour

    Les assaillants sont des "immigrants de deuxième génération". 
    C'est l'euphémisme danois [3] pour désigner les musulmans. En l'occurrence, il s'agit ici de Somaliens. 

    "Selon l'acte d'accusation, l'attaque a commencé à minuit dix environ, à Vesterbro (banlieue de Copenhague), la nuit de Noël 2014, quand Mads Schöllhammer reçut un grand coup sur la tête avec une bouteille en verre qui se brisa. 
    Puis il a reçu plusieurs coups, toujours à la tête, donnés avec des chaînes et des cadenas de chaîne [cadenas filaires]. Les accusés lui ont aussi donné ''d'innombrables coups de poing et coups de pied à la tête et au corps". Quand Mads Schöllhammer se retrouve par terre, ils ont continué à le frapper à la tête et au corps à coups de poings et à coups de cadenas filaires. 
    Selon son amie Nanna Skovmand, 23 ans, les quatre accusés ont commencé par le battre alors qu'ils rentraient tous deux chez eux, dans la nuit de Noël. "Mads m'a crié de fuir pour me mettre à l'abri , mais j'ai eu peur qu'ils le tuent. Je suis donc intervenue", dit Nanna Woodsman . A ce moment, les assaillants sont devenus fous furieux. Ils mettent Nanna Skovmand au sol et se mettent à la frapper aussi, avec des chaînes et des cadenas filaires". Ensuite, les jeunes agresseurs s'enfuient. 
    À plusieurs reprises durant la lecture de l'acte d'accusation, les accusés ont éclaté de rire. "Ils se sont mis à rire fort alors qu'ils sont accusés de voies de fait graves sur Nanna Skovman et Mads Schöllhammer". 

    Nanna avait écrit sur son mur Facebook : 

    "Le sang coulait de ma bouche, de l'arrière de ma tête et de mes autres plaies. Ma lèvre était coupée en deux jusqu'au nez. ... Je ne comprends pas. ... Je suis restée avec beaucoup de questions. Pourquoi? Pourquoi nous? Quel est le sens de cette violence extrême? Ce qui se passe dans la tête de ces immigrants, quand ils rouent de coups un couple qui est sur leur chemin, au retour de la veillée de Noël? [4] Je suis remplie de haine, de frustrations et de tristesse. Je ne les veux pas dans mon quartier, dans ma ville ou dans mon pays "
    __________________________________ 

     

    Multiculture au Danemark : l'homme "moyen-oriental" qui a déchiré le drapeau du Danemark le jour commémoratif de la Libération, avait menacé de mort un garde. 

    Je suis sûr que tous les pays d'Europe occidentale ont d'innombrables incidents similaires quotidiennement. Le Danemark a été libéré de l'Allemagne nazie le 5 mai 1945 et ce jour est toujours célébré par une grande fête nationale avec des drapeaux et des discours honorant les morts. 

    "La police est à la recherche de l'homme qui, la nuit dernière, a menacé un gardien à Sonderborg ... 
    ... L'homme était dans un état de grande excitation, il se promenait sur le pont et a essayé d'enlever le drapeau danois hissé à l'occasion du Jour de la Libération. Comme le garde lui a demandé de partir, l'homme l'a menacé avec ces mots: "Je vais vous tuer". ... L'homme est décrit comme ayant environ 25-30 ans, mesurant 1,75 m et d'apparence moyen-orientale, cheveux noirs et portant une veste bleue. L'homme avait disparu quand la police est arrivée sur les lieux peu de temps après. 
    ___________________________________
     

    Danemark: l'entraînement de football annulé pour cause de risque de collision avec des ... motos 

    Nouvelles quotidiennes ordinaires, qui sont le résultat de l'immigration musulmane, croyez-moi si vous voulez. D'autres incidents bizarres dans le ghetto musulman de Vollsmose (Odense Est, troisième plus grande ville du Danemark): 
     
    - b) Émeutes musulmanes de l'Aïd: fusillades, lapidation de la police, 60 musulmans armés attaquent l'hôpital
    ( Lors des célébrations de l'Aïd dans le ghetto musulman de Vollsmose, une voiture arrive avec deux musulmans membre d'un gang. L'un des deux est poignardé, l'autre s'enfuit. Comme la victime reçoit un traitement à l'hôpital universitaire d'Odense, un groupe de 60-70 musulmans agressifs et violents arrive à l'hôpital, portant des armes telles que clubs, couteaux et même armes à feu, dans l'intention de tuer ).
     
    Vidéo: des musulmans sur des motos de cross raillent la police: "les Hors-la-loi de Vollsmose se moquent de la police danoise" 

     


     
    "La police est toujours à la recherche de cinq des dix motos de cross volées dans la région de Vollsmose. La police a demandé au public d'aider à retrouver les motos qui ont été volées dans un club de jeunes de Kirkendrup (Odense Nord). Il est à craindre que la conduite folle pourrait être un danger pour les résidents de la région. La nuit dernière, un cycliste a été percuté par une des motos volées... La collision est arrivé au Vollsmose Torv, deux hommes roulant sur une motocross ont heurté un cycliste... 
    Le club de football B1909 a dû annuler son entraînement parce que le risque de collision avec les motos était trop grand". 
     
     

    Chronique de l'islamisation de l'Europe: à quand la charia au Danemark?

    L'islamisation de l'Europe se poursuit, dans la quasi-indifférence de la majorité des Européens. A l'exemple de ce qui se passe au Danemark. Le réveil sera très brutal. 

    Les deux derniers attentats de février dernier à Copenhague, l'un contre un centre culturel et l'autre contre une synagogue, tout comme l'attentat contre Charlie Hebdo peu de jours avant, ne sont que le prélude du quotidien que seront amenés à vivre les Européens.  Tant qu'ils continueront leur "analyse" sur ce qu'ils dénomment pudiquement le terrorisme et tant qu'ils resteront dans le déni de vérité concernant l'islam et son idéologie. Le coran est pourtant accessible à tous...


    Cinq articles signés Nicolai Sennels, 10news.dk (traduction libre).

    ___________________________________
     

    Les Danois qui vivent dans le ghetto musulman: "On subit des crachats, des jets de pierres ou on est battus" 

    Nos dirigeants et nos médias parlent d'aider les musulmans au Moyen-Orient et en Afrique, en Méditerranée et en Europe. Mais personne ne parle d'aider les non-musulmans vivant dans les zones à majorité musulmane dans nos propres pays. 

     

    "Aarhus (2ème plus grande ville du Danemark) a un plan directeur pour changer le ghetto. Le prix en est de plusieurs milliards de couronnes. Il vise à transformer l'important ghetto de GellerupParken en une ville attrayante dans laquelle les Danois aimeront vivre. GellerupParken a été tristement célèbre pendant des décennies comme étant une zone de non-droit notoire où la criminalité, les gangs organisés, la conduite frauduleuse, le vandalisme et les incendies criminels sont très répandus. 
    GellerupParken est également de plus en plus peuplé de pieux musulmans qui travaillent à façonner la contrée en une société parallèle où les normes et les comportements sociaux sont de plus en plus façonnés par la loi islamique, la chariya islamiya. Il y a seulement 10 ans, il n'y avait pratiquement pas de femmes portant le voile ou des vêtements longs les dissimulant. Aujourd'hui, c'est devenu presque la règle, même pour les petites filles [1]. 
    C'est dans ce ghetto que se trouve aussi la mosquée Grimhøjvej, la mosquée du Danemark d'où sont partis le plus grand nombre de djihadistes vers la Syrie. Selon la mosquée elle-même, c'est celle qui attire le plus grand nombre d'enfants et de jeunes de la région. La chaîne d'information danoise TV2 East Jutland a rendu visite à un couple de Danois qui vivaient dans Gellerup. 
    Les Fisker, qui sont aujourd'hui à la retraite, vivaient là depuis le milieu des années soixante-dix: 
    "Certaines choses sont bonnes et d'autres peuvent être mauvaises. On subit les crachats, les jets de pierres et on est même battus", dit Allan Fisker, ajoutant qu'il a vu également des choses très positives. Allan Fisker ne dit pas ce qu'il y a vu de positif. 
    Autre témoignage: Inga Sorensen a emménagé dans Gellerup en 1969, et ses enfants sont allés à l'école locale. Aujourd'hui, elle n'a pas confiance dans ces grands plans des politiciens pour changer la tendance négative dans Gellerup. Elle dit que la région a commencé à changer au milieu des années soixante-dix, où de nombreux étrangers ont emménagé dans le quartier, majoritairement des familles turques. Selon Inga Sorensen, ils étaient [à cette époque] comme tout le monde. Leurs enfants jouaient avec les enfants danois et il n'y avait jamais aucun problème. Mais pour Inga Sorensen, c'est au début des années quatre-vingt-dix que le district a vraiment changé. 
    "J'étais assise sur mon balcon et j'ai pensé: "Mon Dieu, où êtes-vous? Pas un seul de ces enfants ne parle le danois". "J'ai aussi éprouvé la même chose dans le bus lorsque j'ai constaté que j'étais la seule Danoise. Je pense que c'est un peu décourageant, même pour eux, car ils n'apprennent pas la langue et ne se "socialisent" pas avec les Danois, dit Inga Sorensen [2]
    Inga Sorensen dit que la réputation de la région est détruite. "Je ne connais pas un seul Danois qui voudrait s'installer ici, moi je ne le ferais pas, et vous?" demande t-elle au journaliste de TV2". 
     
     
    ___________________________________ 
     

    Les musulmans qui avaient brutalisé un couple avec des chaînes rient durant leur audition par la Cour

    Les assaillants sont des "immigrants de deuxième génération". 
    C'est l'euphémisme danois [3] pour désigner les musulmans. En l'occurrence, il s'agit ici de Somaliens. 

    "Selon l'acte d'accusation, l'attaque a commencé à minuit dix environ, à Vesterbro (banlieue de Copenhague), la nuit de Noël 2014, quand Mads Schöllhammer reçut un grand coup sur la tête avec une bouteille en verre qui se brisa. 
    Puis il a reçu plusieurs coups, toujours à la tête, donnés avec des chaînes et des cadenas de chaîne [cadenas filaires]. Les accusés lui ont aussi donné ''d'innombrables coups de poing et coups de pied à la tête et au corps". Quand Mads Schöllhammer se retrouve par terre, ils ont continué à le frapper à la tête et au corps à coups de poings et à coups de cadenas filaires. 
    Selon son amie Nanna Skovmand, 23 ans, les quatre accusés ont commencé par le battre alors qu'ils rentraient tous deux chez eux, dans la nuit de Noël. "Mads m'a crié de fuir pour me mettre à l'abri , mais j'ai eu peur qu'ils le tuent. Je suis donc intervenue", dit Nanna Woodsman . A ce moment, les assaillants sont devenus fous furieux. Ils mettent Nanna Skovmand au sol et se mettent à la frapper aussi, avec des chaînes et des cadenas filaires". Ensuite, les jeunes agresseurs s'enfuient. 
    À plusieurs reprises durant la lecture de l'acte d'accusation, les accusés ont éclaté de rire. "Ils se sont mis à rire fort alors qu'ils sont accusés de voies de fait graves sur Nanna Skovman et Mads Schöllhammer". 

    Nanna avait écrit sur son mur Facebook : 

    "Le sang coulait de ma bouche, de l'arrière de ma tête et de mes autres plaies. Ma lèvre était coupée en deux jusqu'au nez. ... Je ne comprends pas. ... Je suis restée avec beaucoup de questions. Pourquoi? Pourquoi nous? Quel est le sens de cette violence extrême? Ce qui se passe dans la tête de ces immigrants, quand ils rouent de coups un couple qui est sur leur chemin, au retour de la veillée de Noël? [4] Je suis remplie de haine, de frustrations et de tristesse. Je ne les veux pas dans mon quartier, dans ma ville ou dans mon pays "
    __________________________________ 

     

    Multiculture au Danemark : l'homme "moyen-oriental" qui a déchiré le drapeau du Danemark le jour commémoratif de la Libération, avait menacé de mort un garde. 

    Je suis sûr que tous les pays d'Europe occidentale ont d'innombrables incidents similaires quotidiennement. Le Danemark a été libéré de l'Allemagne nazie le 5 mai 1945 et ce jour est toujours célébré par une grande fête nationale avec des drapeaux et des discours honorant les morts. 

    "La police est à la recherche de l'homme qui, la nuit dernière, a menacé un gardien à Sonderborg ... 
    ... L'homme était dans un état de grande excitation, il se promenait sur le pont et a essayé d'enlever le drapeau danois hissé à l'occasion du Jour de la Libération. Comme le garde lui a demandé de partir, l'homme l'a menacé avec ces mots: "Je vais vous tuer". ... L'homme est décrit comme ayant environ 25-30 ans, mesurant 1,75 m et d'apparence moyen-orientale, cheveux noirs et portant une veste bleue. L'homme avait disparu quand la police est arrivée sur les lieux peu de temps après. 
    ___________________________________
     

    Danemark: l'entraînement de football annulé pour cause de risque de collision avec des ... motos 

    Nouvelles quotidiennes ordinaires, qui sont le résultat de l'immigration musulmane, croyez-moi si vous voulez. D'autres incidents bizarres dans le ghetto musulman de Vollsmose (Odense Est, troisième plus grande ville du Danemark): 
     
    - b) Émeutes musulmanes de l'Aïd: fusillades, lapidation de la police, 60 musulmans armés attaquent l'hôpital
    ( Lors des célébrations de l'Aïd dans le ghetto musulman de Vollsmose, une voiture arrive avec deux musulmans membre d'un gang. L'un des deux est poignardé, l'autre s'enfuit. Comme la victime reçoit un traitement à l'hôpital universitaire d'Odense, un groupe de 60-70 musulmans agressifs et violents arrive à l'hôpital, portant des armes telles que clubs, couteaux et même armes à feu, dans l'intention de tuer ).
     
    Vidéo: des musulmans sur des motos de cross raillent la police: "les Hors-la-loi de Vollsmose se moquent de la police danoise" 

     


     
    "La police est toujours à la recherche de cinq des dix motos de cross volées dans la région de Vollsmose. La police a demandé au public d'aider à retrouver les motos qui ont été volées dans un club de jeunes de Kirkendrup (Odense Nord). Il est à craindre que la conduite folle pourrait être un danger pour les résidents de la région. La nuit dernière, un cycliste a été percuté par une des motos volées... La collision est arrivé au Vollsmose Torv, deux hommes roulant sur une motocross ont heurté un cycliste... 
    Le club de football B1909 a dû annuler son entraînement parce que le risque de collision avec les motos était trop grand". 
     
    ____________________________________
     

    Lire aussi mes posts:

    -   Danemark islamisé, merci IKEA


    -   Danemark: des enfants musulmans lapident des porcs (encore dans le quartier de GellerupParken!)


    -   Danemark: l’origine de 100 incendies cachée aux citoyens


    -  Danemark: le parti Dansk folkparti appelle à la fin de l’immigration musulmane


    -  Danemark islamisé et dhimmisé, à qui le tour?


    -  Bienvenue au Califat islamique du Danemark

    ___________________________________
     
    [1] Malheureusement, le même constat est à faire partout, en Occident comme en Orient ou en Afrique: par exemple, avez-vous remarqué qu'on ne voit pratiquement plus de femmes d'origine subsaharienne habillées en boubou, le costume traditionnel d'Afrique noire? Ni de femmes berbères en tenue traditionnelle, taqendurt, fouta et ammendil? La mode est au hidjab, au niqab, au jilbab et à la burqa! 
     
    [2] Très naïve, Inga Sorensen. Comme sont très naïfs la plupart des Occidentaux! Car c'est un raisonnement purement occidental, que de penser qu'un musulman puisse fréquenter la mosquée et en même temps se "socialiser", c'est-à-dire se fondre dans le creuset commun que forme la Nation. 
     
    [3] Euphémisme pas seulement danois, puisqu'il est utilisé partout par les z'élites bien-pensantes pour leur éviter de nommer les musulmans par leur nom.
     
    [4] La réponse aux questions que se pose Nanna Skovman est la même réponse à toutes les questions qu'on peut se poser sur les musulmans: le problème, c'est le contenu du coran. Le problème, ce sont les récits concernant la vie de Mahomet, c'est aussi la tradition (hadiths) laissée par ce "beau modèle". Tous les actes quotidiens des musulmans qui fréquentent les mosquées sont dictés par la volonté d'imiter Mahomet, l'exemple parfait, dans les moindres détails car pour eux, c'est l'unique clé qui ouvre les portes du paradis d'Allah.


    08/05/2015_   http://apostat-kabyle.blog4ever.com/chronique-de-l-islamisation-de-l-europe-a-quand-la-charia-au-danemark?trck=notif-11089045-1005631-1149F___________________________________
     

    Lire aussi mes posts:

    -   Danemark islamisé, merci IKEA


    -   Danemark: des enfants musulmans lapident des porcs (encore dans le quartier de GellerupParken!)


    -   Danemark: l’origine de 100 incendies cachée aux citoyens


    -  Danemark: le parti Dansk folkparti appelle à la fin de l’immigration musulmane


    -  Danemark islamisé et dhimmisé, à qui le tour?


    -  Bienvenue au Califat islamique du Danemark

    ___________________________________
     
    [1] Malheureusement, le même constat est à faire partout, en Occident comme en Orient ou en Afrique: par exemple, avez-vous remarqué qu'on ne voit pratiquement plus de femmes d'origine subsaharienne habillées en boubou, le costume traditionnel d'Afrique noire? Ni de femmes berbères en tenue traditionnelle, taqendurt, fouta et ammendil? La mode est au hidjab, au niqab, au jilbab et à la burqa! 
     
    [2] Très naïve, Inga Sorensen. Comme sont très naïfs la plupart des Occidentaux! Car c'est un raisonnement purement occidental, que de penser qu'un musulman puisse fréquenter la mosquée et en même temps se "socialiser", c'est-à-dire se fondre dans le creuset commun que forme la Nation. 
     
    [3] Euphémisme pas seulement danois, puisqu'il est utilisé partout par les z'élites bien-pensantes pour leur éviter de nommer les musulmans par leur nom.
     
    [4] La réponse aux questions que se pose Nanna Skovman est la même réponse à toutes les questions qu'on peut se poser sur les musulmans: le problème, c'est le contenu du coran. Le problème, ce sont les récits concernant la vie de Mahomet, c'est aussi la tradition (hadiths) laissée par ce "beau modèle". Tous les actes quotidiens des musulmans qui fréquentent les mosquées sont dictés par la volonté d'imiter Mahomet, l'exemple parfait, dans les moindres détails car pour eux, c'est l'unique clé qui ouvre les portes du paradis d'Allah.



    08/05/2015

    0 0
  • 05/08/15--02:09: L' IRAK COMBAT DAESCH !
  • Comment l'Irak combat-il Daech?

    Posted: 07 May 2015 05:31 AM PDT

    L'Irak est toujours la scène des atrocités commises par les terroristes...

     

    Ces derniers jours, les daechistes ont fusillé 35 autres habitants de Mossoul, chef-lieu de Ninive, pour la seule raison qu'ils étaient sortis de la ville sans avoir reçu la permission!!

    Les terroristes criminels de Daech n'ont pas même permis aux familles des victimes d'organiser des cérémonies de funérailles pour leurs proches. Depuis le jour où Daech a occupé les parties de l'ouest du nord de l'Irak, pour être précis, depuis l'été dernier, ses terroristes ont massacré, pour diverses raisons, toutes illogiques, d'ailleurs, des centaines d'habitants de Mossoul. 

    Dans la foulée, les forces irakiennes et celles de mobilisation populaires poursuivent leurs opérations contre les terroristes, libérant déjà des endroits, qui étaient sous domination des islamistes. 

     

    Le Premier ministre irakien Haïdar al-Abadi insiste sur le lancement de l'opération de renseignements pour pouvoir arrêter les terroristes et ceux qui mettent en danger la sécurité de l'Irak.

     

     Lors de sa visite du siège du commandement d'opération de Bagdad, Al-Abadi a parlé de l'amélioration relative de la situation sécuritaire à Bagdad, la capitale et les régions d'alentours, rappelant la nécessité d'utiliser des services de renseignement pour la reconnaissance des terroristes et leur arrestation. 

     

    Entre temps, le ministre irakien des Affaires étrangères, Ibrahim al-Jaafari a réitéré, mercredi, lors d'une rencontre avec le représentant du Secrétaire général de l'ONU en Irak, l'importance de la contribution de cette instance, en soutien à l'Irak, dans les domaines humanitaire, sécuritaire, politique... 

     

    Critiquant le soutien du Congrès américain au plan de l'armement des Kurdes et des tribus sunnites, sans la coordination avec le gouvernement irakien, Ibrahim al-Jaafari, le chef de la diplomatie irakienne a souligné que l'Irak dispose d'une souveraineté territoriale complète qu'il ne permet pas d'être violée. Il est vrai que l'Irak emploie tous ses moyens pour contrer les terroristes. 

     

    Après la libération de la province de Salaheddin dans le nord de l'Irak des mains de Daech, la première réunion du conseil provincial de Salaheddin s'est tenue à Tikrit, chef-lieu de la province, au cours de laquelle, le gouverneur de Salaheddin et ses adjoints ont examiné la situation sécuritaire de la province ainsi que la reconstruction des régions détruites.

    Tous les Irakiens sont prêts à aider le gouvernement à chasser les terroristes de leur pays.

     

     Récemment, le représentant des Chrétiens de l'Irak, chef du parti Al-Rafedin, au parlement irakien, a fait part de la disponibilité des groupes chrétiens à participer aux opérations de libération de Mossoul, soulignant qu'il s'agit du devoir national des Chrétiens de l'Irak.

    Les dépêches depuis des champs de batailles font part de la mort des dizaines de daechistes, mardi soir et mercredi, dans les opérations menées par les forces de l'armée régulière et celle de la mobilisation populaire dans diverses régions dont à Al-Anbar.

     

    Source : Le National émancipé 


    0 0

    Loi Renseignement : la boîte à outils pour apprendre à protéger votre vie privée, en chiffrant vos données et communications

    Publié par wikistrike.com sur 8 Mai 2015, 09:15am

    Catégories : #Science - technologie - web - recherche

    Loi Renseignement : la boîte à outils pour apprendre à protéger votre vie privée, en chiffrant vos données et communications

    Pratique : Maintenant que la Loi Renseignement est votée, et en attendant la suite du processus législatif, apprenons à résister à la surveillance de masse avec quelques outils cryptographiques plus ou moins simples, mais efficaces et légaux.

    1984 was not a manualNous sommes le soir du mardi 5 mai, et c’est un jour funeste pour la démocratie. La France s’était autoproclamée « pays des Lumières » parce qu’il y a 250 ans notre pays  éclairait l’Europe et le monde grâce aux travaux philosophiques et politiques de Montesquieu, qui prônait la séparation des pouvoirs, et de Voltaire et Rousseau.

    À dater d’aujourd’hui, jour du vote en première lecture du projet de loi sur le renseignement, à cause d’une classe politicienne d’une grande médiocrité, s’enclenche un processus au terme duquel le peuple français va probablement devoir subir une loi dangereuse, qui pourrait s’avérer extrêmement liberticide si elle tombait entre de mauvaises mains, par exemple celles de l’extrême droite.

    Même si la loi doit encore passer devant le Sénat puis peut-être revenir en seconde lecture à l’Assemblée Nationale, même si une saisine du Conseil Constitutionnel va être déposée par une soixantaine de courageux députés en complément de celle déjà annoncée par François Hollande, mieux vaut se préparer au pire, en imaginant que cette loi sera un jour promulguée. En faisant un peu de mauvais esprit, j’ai imaginé un nom pour le dispositif qui sera chargé de collecter nos données personnelles afin de détecter les comportements suspects : « Surveillance Totalement Automatisée via des SystèmesInformatiques » et bizarrement l’acronyme est STASI !

    Dès lors, à titre préventif et sans préjuger de l’avenir, il me semble important d’apprendre à protéger sa vie privée. Ceci passe par le chiffrement de ses communications, qu’il s’agisse d’échanges sur Internet ou via SMS, et cela peut se faire au moyen de différents outils à la fois efficaces et légaux.

    Bien évidemment, les « vrais méchants » que sont les terroristes, djihadistes, gangsters et autres trafiquants connaissent et utilisent déjà ces outils : vous vous doutez bien qu’ils n’ont pas attendu ce billet de blog pour les découvrir….

    Une boîte à outils pour protéger votre vie privée

    Anonymat sur Internet

    Pour protéger votre identité sur Internet et notamment sur le web, vous pouvez combiner l’utilisation d’un réseau privé virtuel, ou VPN, et de TOR, un système d’anonymisation qui nécessite l’installation d’un logiciel spécifique, TOR Browser. Je ne vous donne pas de référence particulière en matière de VPN, car l’offre est pléthorique. Pour faire votre choix, je vous engage à consulter les sites spécialisés UnderNews et VPNblog qui vous donneront une vision exhaustive de ce qui est disponible.

    MAJ : un lecteur m’a indiqué l’existence de La Brique Internet, un simple boîtier VPN couplé à un serveur. Pour que la Brique fonctionne, il faut lui configurer un accès VPN, qui lui permettra de créer un tunnel jusqu’à un autre ordinateur sur Internet. Une extension fournira bientôt aussi en plus un accès clé-en-main via TOR en utilisant la clé wifi du boîtier pour diffuser deux réseaux wifi : l’un pour un accès transparent via VPN et l’autre pour un accès transparent via TOR.

    Chiffrement des données

    Pour chiffrer le contenu de vos données, stockées sur les disques durs de vos ordinateurs ou dans les mémoires permanentes de vos smartphones, vous pouvez mettre en œuvre des outils tels que LUKS pour les systèmes Linux ouTrueCrypt  pour les OS les plus répandus : même si TrueCrypt a connu une histoire compliquée, son efficacité ne semble pas remise en cause par le dernier audit de code effectué par des experts.

    Je vous signale aussi que l’ANSSI – Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information –  signale d’autres outils alternatifs comme Cryhod, Zed !, ZoneCentral, Security Box et StormShield. Même si l’ANSSI est un service gouvernemental il n’y a pas de raison de ne pas leur faire confiance sur ce point .

    Chiffrement des e-mails et authentification des correspondants

    GPG, acronyme de GNU Privacy Guard, est l’implémentation GNU du standard OpenPGP. Cet outil permet de transmettre des messages signés et/ou chiffrés ce qui vous  garantit à la fois l’authenticité et la confidentialité de vos échanges. Des modules complémentaires en facilitent l’utilisation sous Linux, Windows, MacOS X et Android.

    MAJ : un lecteur m’a signalé PEPS, une solution de sécurisation française et Open Source, issue d’un projet mené par la DGA – Direction générale de l’armement – à partir duquel a été créée la société MLState.

    Messagerie instantanée sécurisée

    OTROff The Record, est un plugin à greffer à un client de messagerie instantanée. Le logiciel de messagerie instantanée Jitsi, qui repose sur le protocole SIP de la voix sur IP, intègre l’outil de chiffrement ZRTP.

    Protection des communications mobiles

    A défaut de protéger les métadonnées de vos communications mobiles, qu’il s’agisse de voix ou de SMS, vous pouvez au moins chiffrer les données en elles-mêmes, à savoir le contenu de vos échanges :

    RedPhon est une application de chiffrement des communications vocales sous Android capable de communiquer avec Signal qui est une application du même fournisseur destinée aux iPhone sous iOS.

    TextSecure est une application dédiée pour l’échange sécurisé de SMS, disponible pour Android et compatible avec la dernière version de l’application Signal. Plus d’information à ce sujet sur le blog de Stéphane Bortzmeyer.

    MAJ : un lecteur m’a indiqué l’application APG pour Android qui permet d’utiliser ses clés GPG pour chiffrer ses SMS.

    Allez vous former dans les « cafés Vie Privée »

    Si vous n’êtes pas geek et ne vous sentez pas capable de maîtriser ces outils sans un minimum d’accompagnement, alors le concept des « cafés Vie Privée » est pour vous : il s’agit tout simplement de se réunir pour apprendre, de la bouche de ceux qui savent le faire, comment mettre en œuvre les outils dont je vous ai parlé plus haut afin de protéger sa vie privée de toute intrusion, gouvernementale ou non.

    Tout simplement, il s’agit de passer un après-midi à échanger et à pratiquer la cryptographie. Pour cela sont proposés des ateliers d’une durée minimum de 1 heure, axés autour de la sécurité informatique et de la protection de la vie privée.

    Et comme le disent avec humour les organisateurs, « les ateliers sont accessibles à tout type de public, geek et non-geek, chatons, poneys, loutres ou licornes. ». Bref, le « café Vie Privée » est à la protection de la vie privée ce que la réunion Tupperware était à la cuisine.

    Padlock on computer keyboard

    Padlock on computer keyboard

    Voilà, vous avez je l’espère suffisamment d’éléments pratiques pour commencer à protéger votre vie privée… en espérant vraiment que le Conseil Constitutionnel abrogera les points les plus contestables de cette loi et nous évitera d’avoir à déployer un tel arsenal sécuritaire.

    @PierreCol

    PS : l’image « 1984 was not a manual » a été créée par Arnaud Velten aka @Bizcom.

    A propos de Pierre Col

    Pierre Col a 25 ans d’expérience dans les réseaux et Internet (Infogrames, CosmosBay, Jet Multimédia…). Il est aujourd’hui directeur marketing d’Antidot, éditeur de logiciels spécialisé dans les moteurs de recherche et solutions d’accès à l’information

    http://www.zdnet.fr/actualites/loi-renseignement-la-bo-te-a-outils-pour-apprendre-a-proteger-votre-vie-privee-en-chiffrant-vos-donnees-et-communications-39818894.htm


    0 0

    Les Forces spéciales françaises combattent au Yémen

    Publié par wikistrike.com sur 8 Mai 2015, 10:24am

    Catégories : #Politique intérieure#Politique internationale

    Les Forces spéciales françaises combattent au Yémen

    Mondafrique est en mesure de révéler, d’après des sources bien informées, que la France vient d’engager quelques forces sur le front de la guerre du Yémen.

    Depuis quelques jours, venus de Djibouti et d’Abu Dhabi, où ils ont des bases permanentes, des soldats des Forces Spéciales tricolores appuient leurs collègues Saoudiens à la frontière avec le Yémen.

    On trouve donc, dans cet engagement, des membres de la 13ème Demi-brigade de Légion étrangère implantée à « Zayed Military City », à 65 km d’Abou Dhabi.

    Quant aux militaires venus de Djibouti ils appartiennent au 5e Régiment interarmes outre-mer (5e RIAOM)

    http://www.mondafrique.com/lire/confidentiels/2015/05/06/exclusif-les-forces-speciales-francaises-interviennent-au-yemen


    0 0

     

    Lettre ouverte aux Camarades du Front National

     


    Madrid le 4 avril 2008

    Chers Camerades,

    Le Front National s´ est décidément engagé sur un terrain sur lequel il risque fort de sombrer...

    Le 1er mai, 3 membres de la Phalange Espagnole, dont le Chef National de celle-ci, Manuel Andrino, avaient fait le déplacement jusqu´ à Paris pour soutenir le Mouvement de Jean Marie Le Pen. Alors qu´ ils se trouvaient au pied de la tribune, avec leur drapeau, monsieur Jean-Michel Dubois les a priés de le replier, sous le grotesque prétexte "qu´ il serait une provocation pour la presse". Décidément, avec de tels amis, nous n´ avons pas besoin d´ ennemis. Mais aujourd´ hui, le Front National, ou ce qu´ il en reste, semble surtout soucieux de plaire à ses ennemis. Mais qu´ il ne se fasse pas d´ illusions: il perdra ses amis, et ses ennemis resteront ses ennemis. De plus, cette attitude est une belle manifestation d´ ingratitude envers des hommes qui les ont soutenus pendant une période de l´ Histoire au cours de laquelle ces hommes là se souciaient peu de "la presse". Mais il est vrai, comme le disait le Maréchal, que les Français ont la mémoire courte... Certains membres éminents du F.N., encore parmi nous ou disparus ont été directement accueillis, soutenus et protégés par l´ intervention et la grande bienveillance de nombreux membres de la Phalange Espagnole, le plus éminent d´ entre eux étant notre cher Ramon Serrano Suñer. L´ ingratitude de ces militants du F.N. envers les nôtres, toujours parmi nous ou malheureusement disparus, n´ attendrira pas "la presse", qu´ ils en soient convaincus.

    "La doctrine du Mouvement National (ex Phalange) et ses réalisations ne se limitent plus aujourd´ hui au domaine national. Elles s´ offrent comme solution aux problèmes de nombreux pays. Les problèmes de l´ Espagne sont devenus les problèmes du monde entier."

    Que les nouveaux maitres du F.N. le méditent et en fassent leur profit: Nous tenons la Doctrine de José-Antonio à leur disposition...

    Bruno GOLLNISCH/Alberto TORRESANO
    A tous mes anciens camerades du Front National:
    je voudrais dire que pour la première fois dans ma vie le drapeau de la phalange m' a été confisqué par le chef du Front aux manifestations un tel Jean Michel Dubois.
    Naturelment je fis un sacandale: cela s' est passé an bas de la tribune où je me trouvais avec manuel ANDRINO et Jésus; le type disait que ce drapeau était une provocation pour la presse. Thibeaut de la Tocnaye est descendu de la tribune avec deux autres pous savoir ce qui se passait et moi j' ai dit à tout le monde que c' est honteux pour le Front et pour nous qu' on nous confisque le Drapeau de la Falange... qu' ils on bien profité de notre asile en Espagne à l' époque de l' OAS, et que c' était la Phalange qui les a aidés, etc. etc. et qu' il pouvait se mettre le drapeuau dans son cul...
    Je suis très fâché et c' est la dernière fois qu' on vient à Paris.... etc. etc. etc. etc. etc.

    "Nous resterons fermement en place, et c´ est de nous que viendront les coups et les mêlées." La Chanson de Roland.

    ALBERTO TORRESANO

    Photo de Albert Vonturmer.
    Photo de Albert Vonturmer.
    Photo de Albert Vonturmer.
     

    0 0

    9 mai 2015

    Il est des questions qu'il ne faut pas poser car il est mal venu d'y répondre. Par exemple la proportion d'élèves d'origine étrangère dans les écoles de la République. Cela pourrait pourtant être utile à la mise en place d'une meilleur politique d'intégration, d'une meilleur politique de la ville et du territoire, éviter les ghettos tant dénoncés par notre très actif Premier ministre.

    Cela pourrait permettre de lancer un débat national sur quelle politique d'immigration pour quelle France par exemple. Mais non. En fait, pour ne pas mentir, ces statistiques sont parfois pratiquées ... mais il ne faut pas divulguer les chiffres.

    Et c'est là que Robert Ménard, le maire honni par la classe politique "unioeuropéanisée", ose annoncer que dans sa ville, en lisant la liste des élèves, il a compté en moyenne 64,6% d'élève pouvant être d'origine musulmane. La réaction hystérique est à la proportion du chiffre. Voyons un peu la question sans hurlements.

    En 2004, la loi du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés a été modifiée, intégrant également les normes européennes en la matière. Ainsi, à son article 8, qui est l'article qui nous intéresse ici, l'interdiction de principe est posée en ces termes au point I:

    Et il s'en suit toute une liste d'exceptions au principe, c'est-à-dire de cas dans lesquels il est autorisé de mener des études statistiques mettant en cause, justement, les origines raciales ou ethniques, les opinions politiques, les questions relatives à la santé etc. Il s'agit, pour faire simple, des cas où la personne interrogée a expressément donné son accord à la divulgation de l'information, dans un but d'intérêt général, pour les organismes de statistiques, pour les groupes ou associations en ce qui concerne leur membres.

    Autrement dit, ces études statistiques peuvent exister, mais pas être divulguées. Et le 15 novembre 2007, leConseil constitutionnel met un coup d'arrêt à cet assouplissement de 2004 de la collecte de données sensibles par décision posant l'interdiction de collecte de ces données, données qui ne seraient pas objectives et donc collecte qui serait contraire au principe d'égalité devant la loi (considérant 29):

    Cette décision du Conseil constitutionnel permet de hisser au rang des normes constitutionnel le principe de l'autruche. Oui, l'autruche est devenue le symbole des principes républicains.

    Donc forcément, lorsque, se fondant sur ce qui est à sa disposition, un maire a le toupet de soulever le chiffre faramineux de plus de 60% d'élèves susceptibles d'être de confession musulmane, ça fait bondir. En plus un maire FN - il faut dire que la classe politique étant totalement amorphe, il y a peu de chance de voir un maire d'un autre parti politique se poser trop de questions qui dérangent, abandonnant ainsi automatiquement le terrain politique.

    Du coup le ministre de l'éducation nationale fait pression sur le recteur d'académie qui saisi le parquet qui ouvre une enquête. Image de l'indépendance de la Justice. Les dirigeants disent qu'il faut sanctionner le maire. On continue à ne pas faire pression sur la Justice. Les enquêteurs débarquent dans les locaux de la mairie pour chercher les fameux fichiers dont toute la classe politique parle, Président et Premier ministre en tête, et ne trouvent rien, comme le souligne le journal Le Figaro:

    Pour autant, sans fichiers d'aucune sorte, l'acharnement continue, et le véritable débat n'est évidemment pas ouvert. La classe politique et médiatique, unie en chœur républicain, s'enfonce dans une fantasmagorie collective, en appelle aux heures sombres de la République pour révolter le bon peuple.

    Mécanisme éprouvé qui permet, en rabaissant et salissant l'adversaire qui fait peur, d'en ressortir blanchi et auréolé. La presse continu ainsi à entretenir l'hytérie, oubliant de soulignant que rien n'a été trouvé.

    On notera une remarquable oeuvre de propagande dans le journal Le Monde, qui commence à être un habitué de ces feuilles de commande. Le journaliste, Madjid Zerrouky, envoyé spécial pour le journal à Béziers, semble choqué et tourne en dérision des photos des années 50 avec des têtes blondes, un musée sur l'histoire antique.

    Peut être n'est-ce pas suffisamment multiconfessionnel, mais que faire, il est toujours possible de réécrire les origines de la France ou de les nier. Ainsi, le plus grand danger serait, après nombre d'inteviews orientés, Ménard, lui-même.

    Notre belle presse indépendante continue aussi en repêchant une ancienne miss France d'origine marocaine, comme elle l'affirme elle-même, qui crie son amour de la diversité ethnique et religieuse. Grande surprise. Il faut dire que les Miss en tout genre ont toujours été réputées pour leur profondeur ... d'analyse.

    Pourtant, certains analystes sont moins hargneux, peut être parce que plus compétents. On notera la position, toute en nuance, de Michèle Tribalat, démographe, qui comme beaucoup d'autres, rappelle que la pratique des statistiques ethniques existe dans de nombreux pays où l'immigration est forte car c'est un outil de politique publique incontournable et qu'il faudrait relancer le débat sur la question en France.

    Mais évidemment, le problème est plus profond. Les politiques ne sont pas du tout certains que les français soient très heureux d'apprendre les chiffres très objectifs des pays d'origine des habitants de notre beau pays et de leurs parents. L'INSEE n'a même pas de mot pour qualifier une personne née en France de deux parents français, il semblerait que le vocable "français" n'ait plus grand sens.

    La peur profonde est celle d'une réaction violente de la population confrontée à la réalité crue de sa diversité, qui ne devient plus très diversifiée, mais justement s'homogénéise. Mais peut-on encore longtemps se prévaloir du luxe de l'ignorance?

    Les programmes scolaires sont adaptés en fonction de cette diversité que l'on proclame comme avenir de la République, contre une Nation trop étroite, mais on ne veut pas savoir et dire quelle est la composition de cette diversité. Etrange quand même.

    Pourquoi ne peut-on accepter que le silence? Est-ce cela la République aujourd'hui?

    SOURCE


    0 0

    Vladimir Poutine : Discours à l'occasion du 70e anniversaire de la Victoire de 1945 (VOSTFR)

     

     

    Discours de Vladimir Poutine durant la parade militaire sur la Place Rouge à Moscou, à l'occasion du 70e anniversaire de la Victoire dans la Grande Guerre patriotique de 1941 à 1945.

     

     

    Source : http://en.kremlin.ru/events/president/transcripts/49438

     

    Traduction : http://www.sayed7asan.blogspot.fr 

     

     

     

    Vidéo sous-titrée : https://www.youtube.com/watch?v=93RPm7oaCko

     

     

     

    Transcription :

     

     

    Mes chers concitoyens russes,

     

    Chers vétérans,

     

    Honorables invités,

     

    Camarades soldats de l’armée de terre et de la marine, sergents et officiers mariniers, aspirants et adjudants,

     

    Camarades officiers, généraux et amiraux,

     

    Je vous adresse à tous mes félicitations en ce 70e Anniversaire de la Victoire de la Grande Guerre Patriotique !

     

    Aujourd’hui, alors que nous célébrons cet anniversaire sacré, nous nous rendons compte à nouveau de l’ampleur de la Victoire sur le nazisme. Nous sommes fiers que ce soient nos pères et grands-pères qui aient réussi à surmonter, écraser et détruire cette force obscure.

     

    Le projet inconscient d’Hitler est devenu une dure leçon pour la communauté internationale tout entière. A l’époque, dans les années 1930, l’Europe éclairée n’a pas été capable de voir la menace mortelle qui résidait dans l’idéologie nazie.

     

    Aujourd’hui, soixante-dix ans plus tard, l’histoire nous appelle encore à la sagesse et à la vigilance. Nous ne devons pas oublier que les idées de suprématie raciale et d’exclusivisme ont provoqué la guerre la plus sanglante de l’Histoire. Cette guerre a affecté près de 80% de la population mondiale. Beaucoup de pays européens ont été réduits en esclavage et occupés.

     

    L’Union soviétique a subi les attaques les plus cruelles de l’ennemi. Les forces d’élite nazies ont été lancées sur elle. Toute leur puissance militaire a été concentrée contre elle. Et toutes les grandes batailles décisives de la Seconde Guerre mondiale, en termes de troupes, de puissance militaire et d’équipements impliqués, ont eu lieu en URSS.

     

    Et sans surprise, c’est l’Armée Rouge qui, en prenant Berlin dans une campagne fulgurante, a porté le coup final à l’Allemagne d’Hitler et a mis fin à la guerre.

     

    Toute notre nation multi-ethnique s’est dressée pour lutter pour la liberté de notre Patrie. Tout le monde a porté le lourd fardeau de la guerre. Et d’un même élan, tout notre peuple a réalisé un exploit immortel pour le Salut de la Patrie. Il a déterminé l’issue de la Seconde Guerre mondiale. Il a libéré les nations européennes des nazis.

     

    Tous les Vétérans de cette guerre, où qu’ils vivent aujourd’hui, devraient savoir qu’ici, en Russie, nous apprécions hautement leur courage, leur force et leur dévouement à la fraternité de la première ligne.

     

    Chers amis,

     

    La Grande Victoire restera toujours une apogée héroïque dans l’histoire de notre pays. Mais nous rendons également hommage à nos alliés dans la coalition antihitlérienne. 

     

    Nous sommes reconnaissants envers les peuples de la Grande-Bretagne, de la France et des États-Unis d’Amérique pour leur contribution à la victoire. Nous sommes reconnaissants envers les antifascistes de tous les pays qui ont généreusement combattu l’ennemi en tant que partisans et membres de la résistance clandestine, y compris en Allemagne même. 

     

    Nous nous souvenons de la rencontre historique sur l’Elbe [entre forces soviétiques et américaines], et de la confiance et de l’unité qui devinrent notre patrimoine commun et un exemple de l’unification des peuples pour la paix et la stabilité. 

     

    Ce sont précisément ces valeurs qui sont devenues le fondement de l’ordre mondial d’après-guerre. L’Organisation des Nations Unies a été créée et le système du droit international moderne a émergé.

    Ces institutions ont concrètement prouvé leur efficacité pour résoudre les différends et les conflits.

     

    Cependant, dans les dernières décennies, les principes de base de la coopération internationale en sont venus à être de plus en plus ignorés. Ce sont les principes qui ont été durement gagnés par l’humanité à la suite des épreuves de la guerre mondiale.

     

    Nous avons vu des tentatives visant à établir un monde unipolaire. Nous voyons le bloc de la force brute prendre de l’ampleur. Tout cela porte atteinte à un développement mondial durable.

     

    La création d’un système de sécurité égal pour tous les Etats devrait devenir notre tâche commune. Un tel système constituerait une réponse adéquate aux menaces modernes, et il devrait reposer sur une base régionale et mondiale sans blocs opposés. C’est la seule voie qui puisse nous permettre d’être en mesure d’assurer la paix et la tranquillité sur la planète.

      

    Chers amis,

     

    Nous saluons aujourd’hui tous nos invités étrangers et exprimons notre gratitude aux représentants des pays qui se sont battus contre le nazisme et le militarisme japonais.

     

    Outre les militaires de Russie, des unités de parade de dix autres Etats vont également défiler à travers la Place Rouge. Elles comprennent des soldats de l’Arménie, de l’Azerbaïdjan, de la Biélorussie, du Kazakhstan, du Kirghizistan et du Tadjikistan. Leurs ancêtres ont combattu coude à coude, à la fois en première ligne et à l’arrière.

     

    Il y a également des soldats de la Chine, qui, tout comme l’Union soviétique, a perdu des millions de vies dans cette guerre. La Chine a également été le principal front dans la lutte contre le militarisme en Asie.

     

    Les soldats indiens se sont eux aussi battus courageusement contre les nazis. Les troupes serbes ont également offert une résistance forte et implacable face aux fascistes. Tout au long de la guerre, notre pays a reçu un fort soutien de la Mongolie. Et maintenant, dans une formation de parade unique, sont réunis les petits-fils et arrière-petits-fils de la génération de la guerre. Le Jour de la Victoire est notre fête commune. 

     

    La Grande Guerre Patriotique fut en fait la bataille pour l’avenir de l’humanité tout entière. 

     

    Nos pères et nos grands-pères ont subi des souffrances, des privations et des pertes indescriptibles. Ils ont œuvré jusqu’à l’épuisement, jusqu’aux limites de la capacité humaine. Ils se sont battus jusqu’à la mort. Ils ont montré un exemple d’honneur et de véritable patriotisme.

     

    Nous rendons hommage à tous ceux qui ont combattu jusqu’à la mort pour chaque rue, chaque maison et chaque frontière de notre Patrie. Nous nous inclinons devant ceux qui ont péri dans les combats acharnés près de Moscou et à Stalingrad, à Koursk et sur le Dniepr.

     

    Nous nous inclinons devant ceux qui sont morts de la famine et du froid à Leningrad l’invaincue, à ceux qui ont été torturés à mort dans les camps de concentration, en captivité et sous l’occupation.

     

    Nous nous inclinons avec affection à la mémoire des fils, filles, pères, mères, grands-parents, maris, épouses, frères, sœurs, compagnons d’armes, parents et amis, à la mémoire de tous ceux qui ne sont jamais revenus de la guerre, tous ceux qui ne sont plus parmi nous.

     

    Nous faisons une minute de silence à leur mémoire.

     

    [Minute de silence]

     

    Nos chers anciens combattants,

     

    Vous êtes les principaux protagonistes de la Grande Fête de la Victoire. Votre exploit héroïque a permis d’instaurer une vie digne et paisible pour de nombreuses générations. Elle leur a permis de construire leur existence et d’avancer sans crainte.

     

    Et aujourd’hui, vos enfants, petits-enfants et arrières petits-enfants se montrent à la hauteur des hautes exigences que vous avez établies. Ils œuvrent pour le bien du présent et de l’avenir de leur pays. Ils servent leur patrie avec dévouement. Ils répondent aux défis complexes de notre temps avec honneur. Ils garantissent le succès, la prospérité et la puissance de notre patrie, notre Russie !

     

    Gloire au peuple victorieux ! 

     

    Bonne fête à tous ! 

     

    Félicitations pour le Jour de la Victoire ! 

     

    Hourra !

     

    [Soldats : Hourra ! Hourra ! Hourra !]

     

    [Hymne national de la Fédération de Russie.]

     

     

older | 1 | .... | 185 | 186 | (Page 187) | 188 | 189 | .... | 245 | newer