Are you the publisher? Claim or contact us about this channel


Embed this content in your HTML

Search

Report adult content:

click to rate:

Account: (login)

More Channels


Channel Catalog


Channel Description:

LA TRIBUNE D' UN HOMME LIBRE, REVUE DE PRESSE NON-CONFORMISTE

older | 1 | .... | 153 | 154 | (Page 155) | 156 | 157 | .... | 245 | newer

    0 0

    Jeune Tunisienne affrontant des islamistes venus l’obliger à se voiler !

     
    Jeune Tunisienne affrontant des islamistes venus l’obliger à se voiler !

     « Ici c’est la Tunisie, un pays de plus de 3000 ans d’histoire!  Vous, vous n’êtes que des intrus, des parvenus de l’histoire,

    les descendants du sanguinaire Okba Ibn Nafu .. Jamais la Tunisie ne sera l’Afghanistan! »


    0 0

    Comment les copains de Marine Le Pen festoient à Fréjus

     

    Vendredi 29 Août 2014 à 05:00 | 

     

     

    Pour assurer la programmation estivale de sa ville, le jeune maire FN de Fréjus, David Rachline, a très gentiment fait appel à des prestataires proches de la présidente du Front national.

     

    Alain ROBERT/Apercu/SIPA
    Alain ROBERT/Apercu/SIPA
    David Rachline, le maire de Fréjus, et chouchou de Marine Le Pen, a mis le paquet pour faire des arènes de la ville un haut lieu de la fiesta varoise cet été.
     
    Et la programmation n'est pas sectaire : concert du mythique groupe de reggae The Wailers, ambiance gitane avec Chico & the Gypsies, soirée électro... et clou de la saison le 22 août : le retour fracassant des taureaux après huit ans d'absence dans l'arène.
     
    Bref, un joli coup pour le jeune maire, mais aussi pour... La Patrouille de l’événement, la boîte d'événementiel qui a organisé les festivités et qui, comme nous le révélions en juillet dernier, partage ses bureaux du 16e arrondissement de Paris avec Jeanne, le microparti de Marine Le Pen, ou encore Riwal, l’agence de communication de son copain Frédéric Chatillon.

     

    Comment les copains de Marine Le Pen festoient à Fréjus
     
     
    Il va  sans dire que la collaboration avec La Patrouille (qui, rappelons-le, a ouvert une succursale à Fréjus un mois seulement après la victoire de Rachline), a été un succès... Mais si l'on en croit l'ancien président du FNJ devenu maire, il n'a pas choisi de faire travailler de vieux amis.
     
    Rachline affirme qu'il ne connaissait pas « particulièrement » les deux patrons de La Patrouille, Minh Tran Long et Romain Petitjean, avant le printemps dernier.

    La première étape qui marquerait donc officiellement le début de leur lune de miel ? L’appel à projets pour la Fête de la musique.
     
    Tran Long et Petitjean répondent immédiatement présents et, aussi sec, raflent la mise.
    A eux l’organisation, le 21 juin, de la soirée « dancefloor » dans ce qu'ils ont baptisé pour l'occasion « la plus grande discothèque à ciel ouvert de la côte d’Azur »

     

    La petite entreprise produit ensuite coup sur coup – parfois en collaboration avec Fun Radio – cinq événements dans ces mêmes arènes entre juillet et août.
     
    Soit la totalité de la programmation estivale. Un bon début, mais « beaucoup moins que ce qu’on fera l’année prochaine », fanfaronne déjà le maire.
    Des «Toros» aux bimbos, en passant par The Wailers et Chico, la Patrouille de l'événement a occupé la scène fréjusienne durant toute la saison estivale.
    Des «Toros» aux bimbos, en passant par The Wailers et Chico, la Patrouille de l'événement a occupé la scène fréjusienne durant toute la saison estivale.

     

    Pour les deux compères, en tout cas, c’est déjà tout bénéf. A raison de 2 000 personnes par soirée à 25 € l’entrée en moyenne, ce sont près de 50 000 € qui sont potentiellement entrés à chaque fois dans les caisses, contre un modeste chèque de 1 000 € pour la location des lieux. 

    Restait, ensuite, à payer les prestataires. Amis, de préférence. Pour les gros bras à l’entrée, par exemple, les compagnons de route de Marine Le Pen ne sont pas allés chercher bien loin, puisqu'ils ont fait appel à une société bien connue du FN qui l'a employée à plusieurs reprises : Vendôme Sécurité. Et qui trouve-t-on à la tête de cette entreprise de sécurité privée  ? Axel Loustau... le trésorier de Jeanne. Un autre illustre inconnu ?

     

    Une équipe de Vendôme sécurité devant l'entrée des arènes. Crédit : Bah Alors ?
     
     
    source et publication:  http://www.marianne.net/Comment-les-copains-de-Marine-Le-Pen-festoient-a-Frejus_a240833.html?com#comments
     

     


    0 0

    Pour la rentrée CARL LANG , Président du Parti de la France sera présent le Samedi 27 Septembre à PONT-AUGAN près de BAUD dans le Morbihan !

     

    11h30  Accueil

    12h 30 Le mot du Délégué Régional

    13 h  Repas

    Le prix du repas est fixé à 25 Euros ! Apéritif vins et café compris !

     

    14 h 30 Prise de parole de Carl Lang

     

    15 h  Questions au Président du Parti de la France

     

     

    Vous pouvez réserver dés maintenant ! les chèques faisant foi de réservation !

    Attention: Les places sont limitées !

    Pour plus d' information:
    Monsieur Daniel Lucas Délégué du PDF dans le Morbihan (56 )
    Tél: 06 65 61 08 62

    Email: daniel-lucas1313@bbox.fr

     

     

    Pour plus d' infos


    Site : http://jean-marielebraud.hautetfort.com/


    BLOG : http://pdfbretagne.blogspot.fr/
    Mail : pdfbretagne@orange.fr


    0 0

     

    Vidéo / « Me siffler n’est pas un compliment! »

     
     

    Un collectif s’est monté à Paris pour lutter contre le harcèlement de rue, ces actes non répréhensibles par la loi et qui commencent souvent par de la drague indésirable.

     

    Au menu, tractages et affichages, sur le terrain comme sur le web.

    Une étude de l’Insee révèle que 20% des femmes de 18 à 29 ans disent se faire injurier au moins une fois par an dans la rue. 

    10426810_772026629494859_972241647534198052_n

    Remarques gênantes, sifflements, insultes…

     

    Tous les jours, les femmes, peu importe leur âge ou leur physique, sont confrontées au harcèlement de rue.

     

    Il y a deux ans, la réalisatrice belge Sofie Peeters a mis en lumière ce phénomène avec Femme de la rue,un documentaire sur le sexisme ordinaire à Bruxelles.

     En France, des acteurs souhaitent, eux aussi, dénoncer cette pratique.
    C’est le cas du collectif « Stop harcèlement de rue », né le 13 février à Paris. Inspiré de son grand frère américain « Stop street harassment », il s’est fait connaître grâce à une tribune publiée dans Libération, à l’occasion de la semaine internationale contre le harcèlement de rue qui a eu lieu début avril.
     
    Un événement relayé dans l’Hexagone alors qu’une étude de l’Insee, datée de 2013 et citée par l’émission Envoyé Spécial sur France 2, révèle que 25% des femmes de 18 à 29 ans ont peur dans la rue et 20% d’entre elles disent se faire injurier au moins une fois par an dans la  rue.

    #Stopharcelementderue

    « Tout a commencé sur les réseaux sociaux, notamment avec le hashtag #stopharcelementderue », confie Delphine, 29 ans, membre du collectif et chargée d’étude dans la vie professionnelle.

    Le hashtag sert à sensibiliser les internautes à la cause ou rapporter des témoignages, même si pour l’heure, il n’est pas encore très répandu.

    Un autre hashtag, intitulé #safedanslarue, avait rencontré un beau succès en février et est toujours utilisé. A l’origine, il permettait aux femmes d’échanger sur leur vécu du harcèlement au quotidien. C’est cette initiative populaire qui a motivé la création du collectif.

    Sur Facebook, la page dédiée à l’organisation rencontre plus de succès et compte actuellement un peu plus de 1000 fans.

    Mais dans les réunions publiques, seule une vingtaine répondent présents pour l’instant. Parmi eux, des hommes et des femmes, qui ont l’expérience du militantisme ou non, âgés de 20 à 45 ans.

    Des slogans chocs pour éveiller les consciences

    « Nous sommes parties du constat que la parole individuelle commençait à se libérer mais qu’au niveau collectif, rien n’était fait », poursuit Delphine.

     

    « Notre objectif est d’être dans l’action et de prouver aux gens que chacun peut être acteur dans l’arrêt de ce phénomène. » Tractages, affichages, réunions… Voilà les moyens que se donne l’association pour agir et éveiller les consciences.

     

     Leur marque de fabrique? Des slogans courts et expressifs tels que « Ma mini-jupe ne veut pas dire oui », « Je ne suis pas Ta jolie » ou encore, « Me siffler n’est pas un compliment ».

    Mais, est-ce vraiment suffisant pour faire bouger les choses? « Aujourd’hui, il n’y a pas de législation en France sur le harcèlement de rue », regrette Delphine. « Mais on espère un engagement des pouvoirs publics et des actions de la part des municipalités ». Pour rappel, seul le harcèlement sexuel est puni par la loi et avait fait l’objet d’un long débat juridique. En juillet 2012,une loi a élargi sa définition après que le Conseil constitutionnel avait invalidé le délit au motif que sa définition était trop floue.En attendant un cadre juridique, le collectif propose sa propre définition du harcèlement de rue. « Tout comportement verbal ou non-verbal qui est non-sollicité », énonce Delphine. Soit les actes qui vont de l’interjection à l’agression physique et qui se répètent, explique le collectif dans sa tribune à Libération. Reste à savoir à quel moment un compliment indésirable devient un vrai problème. « Nous ne sommes pas contre la drague quand elle est respectueuse », assure encore Delphine.

    Une prise de conscience mondiale

    La création de Stop harcèlement de rue s’inscrit dans un mouvement plus global: dans de nombreux pays, le harcèlement de rue est également dénoncé grâce à différentes techniques. Aux Etats-Unis par exemple, Tatyana Falalizadeh, une illustratrice basée à Brooklyn, a trouvé un moyen original pour dénoncer cette pratique: afficher des portraits de femmes avec, en dessous, des légendes où ces dernières s’adressent directement aux agresseurs.

    En Angleterre, un site, Everyday Sexism, a notamment été créé pour permettre aux femmes de raconter leur propre expérience.

    La police des transports de Londres a travaillé avec Everyday Sexism et d’autres associations pour mieux former les agents aux problématiques de harcèlement et d’agressions dans les transports.

    La journaliste du Guardian Leah Green s’est aussi servie de témoignages laissés sur Everyday Sexism pour une vidéo où elle reproduit en caméra cachée des comportements de harcèlement de rue sur des hommes (voir la vidéo).

     

    Elle explique sa démarche ainsi: « les choses que certains hommes disent aux femmes sont choquantes.

     

    C’est triste, mais ce n’est qu’en inversant les rôles qu’on entend à quel point elles sont vraiment incroyables ».

    Source


    0 0

    Séléka et anti-Balaka…

     
    Séléka et anti-Balaka…

    Par Charles Chaleyat

    Après dix mois d’un conflit sanglant qui a fait des milliers de morts, les groupes rebelles de République centrafricaine ont signé un cessez-le-feu le 23 juillet à Brazzaville, en République du Congo, promettant de mettre fin à la violence contre les civils, de respecter les droits humains et de mettre un terme aux discours haineux basés sur l’appartenance à une religion ou à une tribu.

    Jusqu’à quand ?

    Comme il fallait s’y attendre, les événements de RCA entrainent les déplacement de plus de 500 000 personnes comme ce fut le cas au Mali où, mille soldats français veillent à la sécurité des citoyens, tandis que 80 000 maliens vivent tranquillement en banlieue parisienne, réclamant soins et soutien et brandissant de temps à autre leur drapeau face aux forces de l’ordre françaises si peu redoutables…

     

    On se demande s’ils oseraient le brandir face aux combattants du MUJAO… s’ils avaient la décence de retourner  défendre leur pays.

    En parallèle, l’on assiste désormais au foisonnement de reportages sur les Mbororos (pasteurs peuls), souvent islamisés et donc obligés de fuir les zones d’insécurité du pays, la RCA, pour se réfugier au Nord-Cameroun jusqu’ici épargné.

    Il est bien évident que cette insécurité que ne parviendront pas à juguler les forces françaises trop réduites, s’accompagne de banditisme et de violences inexcusables sur les populations pacifiques.

    On aurait bien aimé le même genre de reportages sur les exactions anciennes des Séléka (milices musulmanes) occupant peu à peu le territoire de la RCA jusqu’à l’arrivée des troupes françaises en 2014.

     

    Ces violences, dans un pays largement christianisé, ont bien évidemment donné naissance à la réaction de groupes chrétiens d’auto-défense : les anti-balaka.

    Là aussi, le banditisme est apparu et s’est attaqué aux populations musulmanes les plus visibles et les plus riches : les commerçants, les éleveurs peuls souvent isolés en brousse avec leurs troupeaux.

    Si on ne peut que se désoler de la souffrance de populations paisibles, il convient de ne pas ignorer la chronologie des événements ayant engendré ces violences.

     

    Source:  http://www.delitdimages.org/seleka-anti-balaka/#


    0 0

    L’OTAN et la CIA arment en cachette les rebelles syriens afin d’affaiblir l’Iran

    Ouvrir les yeux sur le 11-Septembre, c’est aussi ouvrir les yeux sur les guerres qui s’en sont suivies, et nous avons souvent tenté d’alerter le public français sur les guerres injustes et illégales contre l’Irak et l’Afghanistan, mais jamais encore n’avions-nous traité du cas de la Syrie. L’occasion nous en est donnée par cet article où apparait le nom de l’ex-agent de la CIA Phil Giraldi, qui a co-signé une lettre des Vétérans US du Renseignement récemment adressée au président Obama, le mettant en garde contre un nouveau conflit contre l’Iran qui pourrait dégénérer en 3e guerre mondiale.

    Phil Giraldi n’est pas un inconnu dans le Mouvement pour la vérité sur le 11/9, il est notamment l’auteur avec la lanceuse d’alerte Sibel Edmonds, de l’un des articles majeurs de ces dernières années sur la corruption au sein des services secrets US "Administration américaine : y aurait-il une pieuvre ?"

    La fourniture d’armements, de renseignements stratégiques, d’instructeurs militaires de la part de l’OTAN et de la CIA aux rebelles syriens s’inscrit évidemment dans un objectif de renversement du régime de Bachar El-Assad, mais surtout dans celui d’un futur conflit avec l’Iran car, comme l’écrit l’auteur de ce papier, "la route de Téhéran passe par Damas". 

     

    Carte de la région

     


    L’OTAN et la CIA arment en cachette les rebelles syriens afin d’affaiblir l’Iran

    Par Daan de Wit, DeepJournal, le vendredi 27 janvier 2012

    Traduction GV pour ReOpenNews

    L’actuelle couverture médiatique sur l’Iran nous rapporte toute une série d’incidents, mais lorsque l’on regarde cela dans le contexte [plus large] des événements survenus ces dernières années – comme je l’ai fait dans mon livre « The Next War – The attack on Iran – A preview» et aussi dans une série d’articles parus dans le « DeepJournal », il est clair que tous ces éléments s’assemblent en vue d’une guerre contre l’Iran.

     

    C’est un projet de longue haleine qui a demandé des années de préparation, et son but ultime se rapproche chaque fois un peu plus. L’un des éléments de cette préparation est la fourniture en secret d’armes aux rebelles syriens.

    Affaiblir la Syrie, c’est affaiblir l’Iran. Au lendemain de l’annonce par les États unis de nouvelles mesures contre l’Iran justifiées par son programme nucléaire, le conseiller à la Sécurité nationale de Barack Obama, Tom Donilon, a déclaré que « la fin du régime d’Assad représenterait le plus important revers de l’Iran dans la région – un coup stratégique qui ferait encore plus pencher la balance du pouvoir dans la région contre l’Iran.» Évoquant en novembre dernier la situation instable en Syrie, le secrétaire d’État d’Obama avait dit : « Je pense qu’il pourrait y avoir une guerre civile avec une opposition extrêmement déterminée, bien armée, et bien financée […] chose que nous haïssons, car nous sommes favorables aux protestations pacifiques et à une opposition non violente. »

     

    La première partie de la déclaration d’Hillary Clinton ressemblait davantage à l’expression d’un espoir qu’à l’avertissement qu’elle tentait d’envoyer, comme cela fut confirmé par le fait que l’OTAN et les USA sont en train d’alimenter en armes libyennes les rebelles syriens.

    L’envoi secret par l’Occident d’armements aux rebelles syriens

    Les opposants au régime du président Assad sont armés en secret par l’Occident. Des avions sans marques appartenant à des pays de l’OTAN atterrissent sur les bases militaires de la Turquie près de la frontière syrienne. Ces appareils apportent des armes provenant de l’arsenal de Mouammar Kadhafi. À bord des avions se trouvent également des combattants issus du CNT libyen, « qui ont l’expérience de dresser des volontaires locaux contre des soldats entrainés, une compétence qu’ils ont acquise en affrontant l’armée de Kadhafi. » Mais une étape de plus a été franchie. L’ex-officier de la CIA Phil Giraldi, [souvent] très bien informé explique que« les instructeurs des forces spéciales françaises et britanniques sont sur le terrain, et prêtent main-forte aux rebelles syriens, tandis que la CIA et la Division des Opérations spéciales US fournissent les moyens de communication et de renseignement pour soutenir la cause des rebelles, en permettant aux combattants d’éviter les zones où se concentrent les soldats syriens».

    La route de Téhéran passe par Damas

    La stratégie visant à atteindre Téhéran à travers Damas semble avoir également été adoptée par l’Arabie Saoudite : « le Roi sait bien qu’excepté l’effondrement de la République islamique elle-même, rien ne pourrait plus affaiblir l’Iran que la perte de la Syrie, » a expliqué une source saoudienne au magazine Foreign Policy en août dernier. Depuis lors, la situation n’a cessé d’évoluer. La situation syrienne est surveillée de près par les Russes, qui ne la voient pas du même œil« sentimental » que le public occidental : « L’Ouest fait pression sur la Syrie parce que ce pays refuse de mettre fin à son alliance avec l’Iran, et non pour sa répression des opposants,» a indiqué Nikolai Patrushev, qui a travaillé pour le KGB aux côtés du premier ministre Vladimir Poutine pendant l’ère soviétique. Patrushev a poursuivi : « Cette fois, ce n’est pas la France, la Grande-Bretagne ni même l’Italie, qui fourniront la principale force de frappe, mais sans doute le voisin turc, qui [pourtant] était en bons termes avec la Syrie jusque très récemment, mais est un rival de l’Iran extrêmement ambitieux. »

    La vacance du pouvoir syrien pourrait profiter aux islamistes

    La Russie s’inquiète pour l’avenir : « La Russie, qui possède une base navale en Syrie et vend des armements aux pays du Moyen-Orient, est très inquiète de la possibilité que des islamiques radicaux puissent arriver au pouvoir, » a indiqué Irina Zvyagelskaya, une analyste du Moyen-Orient travaillant pour l’Académie des sciences de Moscou. Mme Zvyagelskaya a expliqué lors d’une interview téléphonique aujourd’hui : « Notre crainte est que la Syrie s’écroule et que des forces dirigées par des extrémistes islamiques s’emparent du pouvoir, ce qui ne plairait à personne. Cela déstabiliserait la région tout entière.»

    Phil Giraldi fait la même analyse. Il écrit : « Aux États-Unis, de nombreux sympathisants d’Israël sont pour un changement de régime d’Assad, convaincus qu’une Syrie affaiblie, en proie à la guerre civile, ne présenterait pas de risque pour Tel-Aviv. Mais ils devraient y penser à deux fois, car la situation pourrait bien se retourner contre eux. [En effet] en Syrie, le mouvement politique d’opposition le mieux organisé et disposant des financements les plus importants n’est autre que celui des Frères musulmans. » Hillary Clinton a déclaré : « Ecoutez, Assad va partir ; ce n’est qu’une question de temps. »

    Des professionnels du renseignement mettent en garde Obama

    Cela fait plusieurs années maintenant que Phil Giraldi met en garde contre une éventuelle guerre contre l’Iran, qui selon lui, pourrait déclencher la 3e guerre mondiale. « En tant que professionnels possédant à nous tous plusieurs centaines d’années d’expérience dans le Renseignement, la politique étrangère, et le contre-terrorisme, nous sommes inquiets de voir les rumeurs basées sur une déformation grossière des faits qui tentent de vous convaincre de déclencher une nouvelle guerre. » Telle est la première phrase d’une lettre envoyée au président américain par les Veteran Intelligence Professionals for Sanity (ex-professionnels du Renseignement), dont Giraldi fait partie des signataires. Ce groupe de spécialistes du renseignement demande [au président] de ne pas lancer une guerre contre l’Iran. « Nous assistons à un remake de la [soi-disant] menace des armes de destruction massive (AMD) irakiennes. » C’est un argument solide, que je développe dans mon livre The Next War.

     

    Ce groupe d’experts conclut sa lettre par cette phrase : « Nous nous dirigeons très certainement vers ce que vous appelez une « guerre idiote » (dumb war) ; nous devrions éviter de nous engager dans une nouvelle « guerre idiote » contre un pays presque trois fois plus grand que l’Irak, qui pourrait donner naissance à un conflit régional majeur et créer des générations de djihadistes.

     

    Une telle guerre, contrairement à ce que disent certains, ne rendrait pas Israël et les USA plus sûrs. »

    Source :  Daan de Wit      http://www.reopen911.info/News/2012/01/30/l%E2%80%99otan-et-la-cia-arment-en-cachette-les-rebelles-syriens-afin-d%E2%80%99affaiblir-l%E2%80%99iran/

     

    Traduction GV pour ReOpenNews


    0 0

    Ukraine : qui sont les quatre Français partis se battre avec les séparatistes pro-russes ?

    "Libération" et "Le Monde" ont rencontré ces jeunes qui affirment avoir fondé, en janvier, le groupe Unité continentale, pour défendre, armes à la main, "les valeurs de la Russie".

    Des combattants séparatistes pro-russes paradent avec des soldats loyalistes prisonniers, à Donetsk (Ukraine), le 24 août 2014. Des combattants séparatistes pro-russes paradent avec des soldats loyalistes prisonniers, à Donetsk (Ukraine), le 24 août 2014. (ALEXANDR OSINSKIY / AFP) Par Salomé Legrand

    Mis à jour le 29/08/2014 | 20:43 , publié le 29/08/2014 | 13:46



    Ils sont quatre, ont 25 ou 26 ans, et ont rejoint les séparatistes pro-russes qui se battent dans l'est de l'Ukraine. Libération et Le Monde (lien abonnés) ont rencontré, cet été, Victor, Guillaume, Michael et Nikola.

    Après un voyage chaotique depuis la France, raconté par les deux quotidiens, ils ont revêtu l'uniforme des bataillons de la République populaire autoproclamée de Donetsk le 20 août. 

     

    Ils se disent"prêts à mourir pour les valeurs de la Russie"

    D'anciens militaires...

    Nikola Perovic, franco-serbe, a passé cinq ans dans le 13e bataillon de chasseurs alpins, où il a fini caporal-chef.

    Il a notamment combattu dans la vallée de la Kapisa, en Afghanistan.

    Bilingue en serbe, et avec l'aide de Google pour passer au russe, il sert d'interprète aux trois autres. 

    Victor Lenta a, lui aussi, passé cinq ans dans l'armée française, comme caporal du 3e régiment de parachutistes d'infanterie de marine, et a servi en Afghanistan, en Côte d'Ivoire et au Tchad.

    "J’ai vu que nous ne sommes que les supplétifs des Etats-Unis et de l’Otan.

    Ce n’était pas pour ça que je m’étais engagé", confie-t-il à Libération.

    Avec eux, Guillaume, licencié en histoire, et Michael, ancien salarié de Carrefour, très méfiants, qui ne veulent pas donner leur nom de famille.

    Le dernier, qui a d'abord été distribuer des jouets aux enfants en Syrie, a rencontré les trois autres sur Facebook.

    ... proches de l'extrême droite

    "Nous sommes des nationalistes avec un zeste de socialisme révolutionnaire", confie Victor à Libé.

    Au micro de TF1, il détaille (à 23'50) : "Ici, c'est deux visages l'Europe qui s'affrontent, celle de l'UE, de l'ultralibéralisme, de l'impérialisme américain, du mariage gay, de l'athéisme, contre l'Europe de Russie, celle de la famille traditionnelle et des valeurs saines."

    Le jeune homme a codirigé les Jeunesses identitaires à Toulouse, selon Le Monde, participé au développement de la section locale des Jeunesses nationalistes et est "proche du Lys noir, un groupuscule putschiste prônant un coup d'Etat militaire"

     

    Guillaume est à la fois sympathisant des Jeunesses identitaires et du Parti de la France, et membre du mouvement skinhead Troisième voie.

     

    Michael et Nikola, eux ont des contacts avec diverses organisations radicales, mais sans engagement formel.

    Fondateurs d'un groupuscule d'embrigadement

    Selon Le Monde, ils affirment "être les fondateurs d'un mouvement ultranationaliste nommé Unité continentale".

    Un "réseau d'avant-garde géopolitique et continentale" selon leur page Facebook qui compte près de 2 300 likes.

    Volontaires bénévoles, ils souhaitent préparer l'arrivée d'autres Français sur place et estiment avoir une vingtaine de candidats.

    Avec l'aide de Dobrovolets, une "'organisation humanitaire' [russe] acheminant médicaments, nourriture et équipement militaire pour les séparatistes""quelque Allemands, des Espagnols, des Tchèques et des Norvégiens les ont déjà rejoints", selon Le Monde.

     

    Mais l'Ukraine n'est qu'une étape de leur combat. "Si on est toujours en vie, une fois cette guerre finie, on ira aider les chrétiens d'Irak et dessouder de l'islamiste", confie Nikola au Monde.

     

    source: francetvinfo.fr


    0 0

    Samedi 30 août 2014
    MH370: L'avion aurait été retrouvé

    Des milliers de document subtilisés

    MH370: L'avion aurait été retrouvé

     

     

    En Malaisie, les autorités viennent de révéler que des milliers de documents relatifs à l’enquête de l’avion disparu de la Malaysia Airlines, auraient été subtilisés par des hackers chinois.

     

     

    Une cyberattaque qui en dit un peu plus long sur les dessous de l'affaire, notamment sur le plan diplomatique.

     

    C'est un courriel rapportant que l’avion avait été retrouvé, et incluant une pièce jointe en PDF déguisée comme un article de presse, qui a été envoyé à différents responsables malaisiens.

    En cliquant pour ouvrir le document, les utilisateurs ont laissé un vers malveillant s’introduire dans leurs ordinateurs.

    ne fois installé, celui-ci récupérait les données et les envoyait en toute discrétion à une adresse en Chine.

    Trente appareils ont été infectés, dont certains de l’Aviation Civile, de la Malaysia Airlines, ou d’autres ministères.

    Les Malaisiens ont admis que des milliers de documents relatifs au MH370, aux circonstances de sa disparition, à l’investigation ont été dérobés.

    L’attaque était si perfectionnée qu’un simple antivirus ne suffisait pas et il ne semble pas que les enquêteurs aient crypté les documents qu’ils s’échangeaient.

    Tous les regards braqués sur Pékin

    La première chose suspecte, c’est la rapidité à laquelle l’opération a été lancée : le lendemain même de la disparition de l’avion ! Le MH370 a disparu le 8 mars, et l’email a été envoyé le 9.

    Or selon un expert malaisien en sécurité informatique, il faut tout de même un peu de temps pour programmer un tel vers numérique, pour fabriquer le fichier PDF.

    Il semble dire qu’il faut plus d’une journée.

    On sait que le gouvernement chinois dispose d’un bataillon de hackers très perfectionnés, et que l’espionnage électronique est une de ses méthodes favorites.

     

    On se rappelle l’enjeu pour Pékin de cette catastrophe : les 2/3 des passagers étaient des Chinois et les nombreux problèmes de communication de la Malaisie – et notamment dans les premiers jours.

    Un autre expert rappelle aussi que ce n’est pas parce que les documents ont été envoyés à une adresse mail en Chine que la destination finale est fatalement celle-là : elle est souvent celle d’un homme de paille dont se sert le hacker.

     

    Il n’empêche que les regards ont tendance à se braquer sur Pékin !

    Le dessous des cartes

    On ne sait pas combien de temps l’espionnage a duré. Le ministère de la Technologie se garde bien de le préciser. Il n’a pas été détecté très tôt, mais quand exactement ?

    Ne l'a-t-il été que dernièrement ?

    Et pourquoi décider de mettre la Chine en porte-à-faux de cette manière au lieu de régler la question diplomatiquement ?

     

    Dans tous les cas, cela prouve bien que les gouvernements ne coopèrent pas de façon efficace sur cette affaire, ce que l’on soupçonnait depuis le début de cette sinistre disparition.

     

    http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20140825-avion-documents-vol-mh370-malaisie-chine-hacking-virus-informatique-/?aef_campaign_date=2014-08-25&aef_campaign_ref=partage_user&ns_campaign=reseaux_sociaux&ns_linkname=editorial&ns_mchannel=social&ns_source=twitter


    0 0

     

     

    L' EUROPE, L' OTAN ET LES USA NOUS MENTENT-ILS ?

     

    Les photos étaient -elles  prises ailleurs ?

     

    Les USA sont des faussaires et des menteurs, ils manipulent le monde entier !!!

    “Pas de troupes russes en Ukraine” répond le représentant des observateurs européens de l’OSCE à Moscou aux affirmation de Kiev ---- qu'est ce qu'il faut de plus ?---

     

    Le représentant russe de l’OSCE (Observateurs de l’Europe) Andreï Kéline quant à lui a donné une réponse ferme à ces allégations en disant que “nous avons dit qu’aucune implication russe n’a été vérifiée, il n’y a aucun soldat ni équipement présents.”

    “Des accusations au sujet de convois de transports de troupes blindées ont été entendues cette dernière semaine et la semaine d’avant ; toutes ont été prouvées fausses et sont toujours prouvées fausses maintenant”, a t-il déclaré.

     

    Par: Thérèse Lenglin


    0 0

     

    Les Djihadistes touchés par les maladies sexuelles en Syrie

    Aug.27,2014

    Share

    Image

    Le Dr Baran Yilmaz, un spécialiste à l’hôpital » Medical Park » dans la ville turque de Gaziantep a confirmé l’information relative à l’existence de nombreux cas de maladies congénitales »MTS » parmi les membres de l’organisation terroriste qui sont admis dans les hôpitaux turcs près de la frontière avec la Syrie .

     


    Selon le rapport de M. Yilmaz qui a présenté à l’administration de l’hôpital; dans les quatre derniers jours, il est devenu clair à travers l’examen médical minutieux que près de 70% des islamistes qui combattent en Syrie et le nord de l’Irak sont diagnostiqués avec raison des rapports sexuels à risque de maladies sexuellement transmissibles et en conformité avec les résultats des tests médicaux, environ 30 % d’entre eux sont infectés par le VIH.


    Dr Yilmaz demandé à l’administration de l’hôpital d’imposer des mesures de quarantaine plus strictes sur les terroristes radicaux qui ont été diagnostiqués avec le VIH, et a également demandé aux responsables de l’hôpital de ne pas recevoir d’autres numéros des terroristes blessés à l’hôpital de peur d’une catastrophe épidémique.

    source awdnews.com


    0 0

     

    Un califat sur le territoire libyen frontalier avec la Tunisie et l’Algérie!

     
    Un califat sur le territoire libyen frontalier avec la Tunisie et l’Algérie!

    Les terroristes des différents groupes armés sévissant dans la région du Maghreb sont sur le point d’annoncer leur ralliement à l’Etat Islamique (EI) en créant une cellule appartenant à l’ex-Daech en Afrique du Nord.

    Les jihadistes tunisiens, marocains, algériens et libyens projettent de s’implanter en créant un califat sur le territoire libyen frontalier avec la Tunisie et l’Algérie, selon l’organisation pour la justice et le développement des droits de l’homme en affirmant qu’il y aurait eu l’unification des rangs d’Ansar Charia et Al-Qaeda au Maghreb Islamique (AQMI).

    L’intensification des activités diplomatiques des pays de la région pour venir à la rescousse des autorités régulières de la Libye aurait accéléré cette « entente » entre ces groupes armés terroristes.

     

    Ils veulent précéder la mise en œuvre des mesures prises par l’Egypte, l’Algérie et la Tunisie visant à fournir des armes à l’armée libyenne, selon la même source.

     

    Source


    0 0

     

    Nouvelle provocation : le gouvernement veut étendre les « salles de shoot » à l’ensemble du territoire

    30 Août 2014, 08:23am

    Publié par Thomas Joly

    L’oligarque Marisol Touraine – assujettie à l’impôt sur la fortune – a été maintenue à son poste. Elle est la mère de plusieurs délinquants.

     

    L’un de ses fils avait été condamné pour extorsion de fonds ; un autre a fait parler de lui pour une affaire de vol de voiture et pour usage de drogues.

    Est-ce pour cela que d’importants moyens du ministère dit de la Santé (sic) sont consacrés au bien-être des drogués ?

    Le gouvernement, depuis son officialisation en début de semaine, a passé la vitesse supérieure dans la déréglementation, dans les domaines économiques, sociétaux et moraux.

     

    Hier, nouvelle provocation, le ministère de la Santé a annoncé la mise en place de « salles de shoot » ces prochaines années sur l’ensemble du territoire au titre de « l’expérimentation ».

    Ce nouveau texte de loi prévoit qu’elles accueillent les « usagers de stupéfiants et d’autres substances psychoactives, majeurs, qui apportent et consomment sur place ces produits », le tout sous la surveillance de professionnels de santé qui seront donc contraints par le ministère d'aider des individus à se détruire.

    Rien n’est prévu pour lutter contre la consommation de drogues : les professionnels de santé seront simplement tenus de « mettre en garde les usagers contre les pratiques à risques, à les accompagner et leur prodiguer des conseils [!]».

    Ces salles et ces médecins et infirmiers, seront financés avec l’argent du contribuable pour permettre aux drogués, comme les enfants de Marisol Touraine, de se défoncer en toute quiétude.

    Marisol Touraine a obtenu que cette loi soit examinée en priorité : elle devrait être présentée en conseil des ministres dès septembre pour être soumise aux députés début 2015.

    Les salles de shoot ont été dénoncées par l’Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS), une institution dépendant de l’ONU, comme, au niveau national, par l’Académie nationale de médecine.

    Source


    0 0



    Thomas Joly‎       Rassemblement contre l'immigration à Calais.


    Rassemblement contre l'invasion migratoire à Calais le 7 septembre : pas d'excuse pour ne pas y être !


    Dimanche 7 septembre à 14h, à l'appel du Collectif Sauvons Calais, les patriotes français sont appelés à se rassembler Place d'Armes pour dire non à la colonisation migratoire.

    Ce thème fédérateur au sein de la mouvance nationale doit conduire à une démonstration de force des nationalistes dans une ville hélas symbole de l'invasion.


    C'est pourquoi je souhaite interpeller tous ceux qui sont attachés à la défense du peuple français et à nos valeurs de civilisation grandement en danger en raison d'une submersion migratoire qui, à terme, s'avérera mortelle si rien n'est fait pour l'endiguer.

    Ce n'est pas seulement sur les réseaux sociaux, bien au chaud derrière son clavier, que l'on ménera le combat de reconquête nationale et européenne que tant appellent de leurs voeux tout en refusant souvent de prendre part aux actions militantes de terrain.

    Sachez que personne ne libérera la France à votre place !


    Alors pas d'excuse pour tous ceux qui n'en peuvent plus de l'immigration-invasion, je pense en particulier aux Nordistes et à tous ceux habitant les régions limitrophes.

    Par notre mobilisation, nous prouverons notre détermination et notre implacable volonté de rendre la France aux Français !


    Thomas JOLY (Secrétaire général du Parti de la France)


    0 0


    CELUI QUI COMBAT PEUT PERDRE, MAIS CELUI QUI NE COMBAT PAS À DÉJÀ PERDU !


    LES PAROLES SONT NÉCESSAIRES ! MAIS LES ACTES SONT ESSENTIELS !



    RÉUNION MILITANTE ET DE COHÉSION

    Pour la rentrée CARL LANG , Président du Parti de la France sera présent le Samedi 27 Septembre à PONT-AUGAN près de BAUD  dans le Morbihan !

    12 h   Accueil

    12h30  Le mot du Délégué Régional

    13h  Repas
    Le prix du repas est fixé à 25 Euros ! Apéritif vins et café compris !


    14h30  Discours de Carl Lang   Président du Parti de la France


    15h30  QUESTIONS DIVERSES


    Vous pouvez réserver dés maintenant ! les chèques faisant foi de réservation !


    Attention: Les places sont limitées !


    Pour plus d' information:

    Monsieur Daniel Lucas Délégué du PDF dans le Morbihan (56 )
    Tél: 06 65 61 08 62
    Email: daniel-lucas1313@bbox.fr


    0 0

     

    Samedi 30 août 2014

    Après la prolifération toujours en cours des mosquées (plusieurs milliers de construites en France), c’est au tour des ''écoles'' musulmanes, coraniques ou islamiques, enfin bref autre lieu d’endoctrinement à l’idéologie politico-religieuse malsaine, de pousser comme des champignons.

     

    C’est àNîmes, 205 rue Guy Arnaud, que les adeptes d’Allah veulent ouvrir un de ces lieux ultra-communautariste où l’islam et l’arabe seront ''enseignés'' en maternel et primaire et accessoirement d'autres matières comme le français, pour la formation des futurs jihadistes dont le comportement des coreligionnaires en Syrie et en Irak est plus qu’exemplaire. 

    Pour ce faire, les mahométans font feu de tout bois dans la ''communication'' pour rameuter les dons financiers et obtenir les papiers nécessaire dont la république islamo-socialiste s’est empressée dedonnerau moins concernant le statut d’association à ce stade :site internet,page fcebooket vidéos d'amateurs fraîchement publiées sur Youtube. Un vrai travail d'...


    La vidéo de ''promotion'' du futur centre d’endoctrinement par les petits mahométans : on va faire une école musulmane inch allah disent-ils.

     

    Et déjà le regard hautain de conquérant.

    im-copie-121.jpg

     


     
    le blog revoltes-en-europe.over-blog.com
     
     
     
     

    Les bienfaits de l’immigration, encore une chance pour la France,

    Vendredi 29/08/2014

    Double meurtre à Argenteuil: « La décapitation, l’horreur à l’état pur », dit un policier.

     

     

    La stupéfaction est de mise après la découverte des corps de deux hommes tués dans la nuit à Argenteuil, dans le Val-d’Oise. Un homme a été interpellé et est toujours en garde à vue.

     

    C’est une véritable scène d’horreur qui s’est jouée à deux pas du commissariat d’Argenteuil, en région parisienne, où deux hommes ont été tués dans la nuit de mardi à mercredi. Le drame s’est noué vers 3h30 du matin au quatrième étage d’un immeuble dans une rue calme du centre-ville de la commune du Val-d’Oise. La première des deux victimes a été retrouvée agonisante sur le trottoir au pied de l’immeuble. La seconde a été découverte dans la cuisine de l’appartement, décapitée.

     

    « On ne s’habitue jamais à ce genre de scène »

     

    Les enquêteurs sont à la fois horrifiés et perplexes. « La décapitation n’est pas quelque chose de très courant effectivement. Dans un endroit civilisé, en plein coeur d’une ville, à quelques pas d’un commissariat, c’est quelque chose de hors normes, confie Loïc Travers, secrétaire régional du syndicat de police Alliance. C’est particulièrement glauque et morbide. On ne s’habitude jamais à ce genre de scène extrêmement violente avec tout ce qu’on peut imaginer comme éclaboussures de sang partout. C’est l’horreur à l’état pur ».

     

    Un homme en garde à vue

     

    L’homme qui a alerté la police, présenté comme un colocataire des victimes, a été interpellé. Il est toujours en garde à vue. Âgé de 30 ans, il est originaire de Trinidad-et-Tobago et ne parle pas Français. Selon les premiers éléments de l’enquête, il tient des propos très confus. Il n’avait pas de sang sur les mains et l’arme du crime est toujours introuvable. La police judiciaire tente désormais de savoir, notamment auprès des autorités de Trinité-et-Tobago, s’il est connu de la police ou éventuellement de services psychiatriques.

     

    http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/double-meurtre-a-argenteuil-la-decapitation-l-horreur-a-l-etat-pur-dit-un-policier-7773946636

     
     

     

     

    Le Parti de la France
    6, Allée des Templiers
    78860 Saint Nom La Bretèche

     

    Tel : 09 67 17 81 36 - Fax : 01 41 10 81 36
    Email : lepdf@orange.fr


    0 0

     

    Donbass : recul de l’armée ukrainienne et message de Vladimir Poutine aux forces d’autodéfense

     

    pro-russie_Donbass_mpi

    Nous vous disions il y a un mois et demi que sans réaction forte de la part de la Russie, la lutte engagée par les insurgés du Donbass pour l’indépendance et la liberté était trop inégale pour être couronnée de succès.

    Et pourtant, après avoir annoncé une contre-offensive, les combattants de Nouvelle-Russie ont bel et bien regagné du terrain sur une armée ukrainienne de plus en plus démoralisée.

     

    Alors qu’au début du mois de juillet, les milices d’autodéfense contrôlaient moins d’un tiers du territoire des régions de Donetsk et de Lougansk, elles en maîtriseraient aujourd’hui la moitié (situation sur carte ici).

    A Kiev, le doute, voire la panique, s’installe au sommet de l’Etat ; le président Piotr Porochenko, attendu en Turquie pour l’investiture à la présidence de Recep Erdogan, a annulé sa visite pour se pencher de toute urgence sur la quasi-déroute de l’armée ukrainienne.

    Les derniers succès militaires des miliciens de Nouvelle-Russie sont remarquables.

    En effet, tandis que l’aide des Russes à leurs frères du Donbass consiste essentiellement en l’accueil des réfugiés sur le territoire de la Fédération (le chiffre d’un million a été dépassé cette semaine) et en l’envoi de convois humanitaires, les indépendantistes sont livrés à eux-mêmes sur le plan militaire. Il va sans dire qu’ils bénéficient du soutien diplomatique du Kremlin, mais quoiqu’en disent les propagandistes occidentaux, les insurgés ne jouissent pas d’autre assistance militaire (voir ici et ici) que celle de volontaires n’ayant absolument aucun lien officiel avec l’armée russe.

    Selon Alexeï Mozgovoï, un des chefs militaires de la République populaire de Lougansk, les dernières victoires des rebelles sur l’armée ukrainienne s’expliquent en premier lieu par le fait que ceux-là sont « prêts à risquer leur peau ». « Au départ, nous n’avions que des troncs d’arbres, des fourches et des haches pour repousser les attaques des chars, tandis que l’armée ukrainienne était bien équipée pour faire la guerre. » a raconté le chef de guerre à l’agence de presse russe RIA Novosti. D’après lui, les effectifs ukrainiens engagés dans l’est du pays seraient dix fois plus nombreux que ceux des séparatistes prorusses.

    Côté russe, le site web du Kremlin a publié ce vendredi un message adressé par le président Vladimir Poutine aux miliciens de Nouvelle-Russie.

    Nous vous en proposons une traduction intégrale en français : « Il est clair que la milice a obtenu un succès majeur dans sa lutte contre l’opération militaire de Kiev qui représente un grave danger pour la population du Donbass et qui a déjà entraîné la perte de nombreuses vies humaines parmi les habitants pacifiques.

    En conséquence des actions de la milice, un grand nombre de membres des services ukrainiens qui ne participaient pas à l’opération militaire de leur propre gré mais en obéissant aux ordres ont été encerclés. J’appelle les groupes de de la milice à ouvrir un corridor humanitaire pour les militaires ukrainiens qui ont été encerclés de manière à éviter toutes pertes inutiles de vies humaines, en leur donnant la possibilité de quitter la zone de combat sans entrave et de retrouver leurs familles, de les renvoyer auprès de leurs mères, de leurs épouses et de leurs enfants, et de fournir rapidement une assistance médicale à ceux qui ont été blessés au cours de l’opération militaire.

    Pour sa part, la partie russe est prête à fournir une aide humanitaire aux populations du Donbass qui ont été touchées par cette catastrophe humanitaire. Je demande une nouvelle fois aux autorités ukrainiennes de cesser immédiatement les opérations militaires, de cesser le feu, de s’asseoir à la table des négociations avec les représentants du Donbass et de résoudre tous les problèmes accumulés et ce exclusivement par des moyens pacifiques. »

    Baudouin Lefranc

     

     

    http://medias-presse.info/donbass-recul-de-larmee-ukrainienne-et-message-de-vladimir-poutine-aux-forces-dautodefense/14631


    0 0

     

    “Marseille”, une série télévisée politiquement incorrecte?

     

    ND de la Garde, Marseille-mpi

    Notre-Dame de la Garde à Marseille

    Alors que la police des polices a ouvert une enquête sur les membres du commissariat de Marseille, dont un bon nombre ont été inculpés pour corruption, et tandis que pratiquement pas une semaine ne se passe sans qu’un nouveau règlement de compte n’ait ensanglanté les rues de Marseille ou de la région, une série télévisée annoncée par un producteur des USA sur le milieu politico-mafieux marseillais, risque de faire bouger l’ hideux politiquement correct dont les téléspectateurs sont abreuvés en permanence.

    Le géant américain Netflix qui s’est fait connaître par la diffusion de la série sur les coulisses du pouvoir à Washington “House of Cards », commencera le tournage de cette version des dessous du pouvoir à la française à partir de 2015, a-t-il fait savoir le 27 août au cours d’une conférence de presse: “ »Marseille » raconte l’histoire de Robert Taro, maire de la ville depuis 25 ans.

    Les prochaines élections municipales vont l’opposer à l’homme qu’il avait choisi pour lui succéder, un jeune loup aux dents longues.

    Les deux candidats vont se livrer un combat sans merci au terme duquel un seul sortira vainqueur. 

    Marseille met en scène une lutte au couteau tournant autour de la vengeance et animée par les barons de la drogue, les politiciens, les syndicats et les acteurs politiques de la ville”.

    «Ce sera beaucoup plus shakespearien [que House of cards] car de nombreuses histoires de famille viendront irriguer l’intrigue.

    Il y aura des drames, de la tragédie, quelques explosions, mais ce n’est pas un film d’action.»

     

    La réalisation est néanmoins partiellement française, mais il est peu probable que Netflix soit tout-à-fait flexible aux pressions du politiquement correct.

     

    En effet Netflix, lors de la diffusion en français de « House of cards », a refusé de payer quelque subvention que ce soit à la culture républicaine, préférant s’installer aux Pays-Bas.

     

    De là, il entend pénétrer l’Europe et la France.

    Si on en croit « House of cards », -qui était diffusé sur Canal Plus -,âmes sensibles et délicates s’abstenir!

     

    http://medias-presse.info/marseille-une-serie-televisee-politiquement-incorrecte/14665

    ED


    0 0

     

    Le renseignement russe tire la sonnette d’alarme !!

     Le renseignement russe tire la sonnette d’alarme !!
    Mine de rien, les armées américaines se positionnent lentement mais sûrement. A l’Ouest, l’ se renforce à la frontière russe.
     
    Au Sud, sous prétexte de , le se positionne et, en même temps justifie une présence militaire américaine accrue.
     
    Dans l’Arctique, le Canada commence à se préparer à se déployer, tandis qu’à l’Est des sous-marins grouillent comme des requins en attente de leurs proies.
     
    Qui peut encore douter des objectifs de tout ce beau monde?
     
    ***
    Le renseignement russe SVR vient de remettre un rapport au Kremlin,où il met en garde contre de nouvelles tentatives anti-russes des Etats Unis.
     
     
    « Les Etats Unis ont l’intention de mettre à profit les capacités de la milice de Daesh, pour ouvrir un nouveau front contre la Russie, en Asie centrale.
     
    Dans le strict objectif de mettre en œuvre leurs nouvelles politiques dans la région du Moyen-Orient, les Etats Unis ont mobilisé les extrémistes musulmans du monde entier, avant de les envoyer, en Syrie et en Irak.
     
    Les Etats Unis ont organisé ces extrémistes en de nombreuses milices, les ont entraînés, avant de leur donner des noms, comme ou encore Daesh. ..
     
    Les Etats Unis ont l’intention  d’ouvrir, dans un avenir tout proche, un nouveau front anti-russe, au et en Asie centrale.
     
    Les moyens en sont fournis par l’, qui agit, en Asie centrale, pour y recruter des combattants, avant de les envoyer, en Syrie et en Irak.
     
     
    Les cheikhs wahhabites préparent, idéologiquement, les jeunes originaires de la Russie, du , de l’Ouzbékistan, du Tadjikistan, du Kirghizistan, avant de les envoyer, en Irak et en Syrie.
     
    C’est depuis Bichkek, la capitale kirghiz, que les terroristes gagnent Istanbul, en Turquie, et se rendent, en Irak et en Syrie ».
     
     
    Le rapport du renseignement russe vise à lancer un sérieux avertissement, à l’adresse du Kremlin, et à lui faire prendre conscience du danger qui menace la Russie..
     
     
    Envoyé par Rethy

    0 0

     

    La Slovaquie menace d'imposer un veto sur les sanctions de l'UE contre la Russie

     

    Auteur : La Voix de la Russie/RIA Novosti | Editeur : Walt | Dimanche, 31 Août 2014 - 11h46

     

    Le premier ministre slovaque Robert Fico a qualifié samedi les nouvelles sanctions de l’Union européenne contre la Russie d’« absurdes et contreproductives », menaçant d’imposer un veto sur ces sanctions.

    Le Conseil européen a chargé la Commission européenne d’élaborer au cours d’une semaine de nouvelles sanctions à l’encontre de la Russie.


    Fico a averti que la Slovaquie se prononcerait contre ces nouvelles sanctions au sommet de l’UE.

    Les relations entre la Russie et l'Occident se sont détériorées en raison de la situation en Ukraine.

     

    À la fin de juillet, l'UE et les Etats-Unis sont passés des sanctions ciblées visant des personnes concrètes à des sanctions plus larges visant des secteurs entiers de l’économie russe.


    0 0

     

     

    Le RPR de Jacques Chirac est de retour

    Le Point.fr - Publié le 25/07/2014 à 20:29 - Modifié le 26/07/2014 à 09:31

    On croyait le parti fondé par l'ancien président en 1976 disparu.

     

    N'ayant pas été déposés, son nom et son logo sont désormais propriété... du RPF.


    Tel le phénix, le RPR renaît de ses cendres.

    Créé en 1976 par Jacques Chirac, le Rassemblement pour la République avait pourtant été enterré en 2002, après sa dissolution dans l'UMP.

    Mais voilà, le nom et le logo du parti n'ayant jamais été déposés, des responsables départementaux du RPF - le Rassemblement pour la France, de Charles Pasqua et Philippe de Villiers - du Vaucluse ont eu l'idée de ressusciter le parti gaulliste, rapporte La Provence.

     

    Frédérik Bigrat, un responsable du RPF, a donc effectué les démarches auprès de l'Inpi (l'Institut national de la propriété intellectuelle) pour s'approprier la "marque" RPR et son logo arborant la croix de Lorraine. C'est désormais chose faite.

    Les statuts de l'association RPR - quasiment identiques à ceux de l'ère Chirac, souligne La Provence - ont été déposés à la préfecture de Paris.

     
     

    "Le sarkozysme a tué le gaullisme"

    Mais quel est l'intérêt de la démarche ?

    Igor Kurek, le secrétaire général du néo-RPR, fait un pari. Selon lui, l'UMP "n'a plus de patron" et va mourir.

    En faisant renaître le RPR, il espère "récupérer le noyau dur de l'UMP" et rassembler "les familles gaullistes dispersées et déboussolées".

    "Le sarkozysme a tué le gaullisme, mais le gaullisme est éternel.

    C'est comme un phénix, ça renaît toujours de ses cendres", assène-t-il.

    "Depuis trois ans que l'on fait des réunions, on entend partout les gens s'interroger : pourquoi le RPR n'est plus ?...

    Il y a une véritable nostalgie des valeurs portées par le RPR", poursuit-il.

     

    Source :Le Point.fr

     


older | 1 | .... | 153 | 154 | (Page 155) | 156 | 157 | .... | 245 | newer