Are you the publisher? Claim or contact us about this channel


Embed this content in your HTML

Search

Report adult content:

click to rate:

Account: (login)

More Channels


Channel Catalog


Channel Description:

LA TRIBUNE D' UN HOMME LIBRE, REVUE DE PRESSE NON-CONFORMISTE

older | 1 | .... | 140 | 141 | (Page 142) | 143 | 144 | .... | 245 | newer

    0 0

    REVUE DE PRESSE        http://www.lindependant.fr/2014/07/09/cite-ensoleillee-les-musulmans-reclament-un-lieu-de-culte-digne,1905516.php

    Cité ensoleillée à Perpignan : les musulmans réclament un lieu de culte digne

    Le 09 juillet à 6h00 par Arnaud Andreu | Mis à jour le 09 juillet

    • Les musulmans de la Cité ensoleillée ont organisé mardi matin un blocus pacifique des chantiers en cours.

      Les musulmans de la Cité ensoleillée ont organisé mardi matin un blocus pacifique des chantiers en cours.(Photo par Philippe Rouah)
    • (Photo par Philippe Rouah)
    • PHOTO PQR/ PHILIPPE ROUAH L'INDEPENDANT/ PERPIGNAN/ LE 8 JUILLET 2014 DEPUIS HIER LES MUSULMANS DE LA CITE ENSOLEILLEE BLOQUENT LE MOUVEMENT A DEBUTE HIER RECLAMANT UN LIEU DE CULTE DIGNE

      PHOTO PQR/ PHILIPPE ROUAH L'INDEPENDANT/ PERPIGNAN/ LE 8 JUILLET 2014 DEPUIS HIER LES MUSULMANS DE LA CITE ENSOLEILLEE BLOQUENT LE MOUVEMENT A DEBUTE HIER RECLAMANT UN LIEU DE CULTE DIGNE(Photo par PERPIGNAN PHILIPPE ROUAH)
    • Les musulmans de la Cité ensoleillée ont organisé mardi matin un blocus pacifique des chantiers en cours.

      Les musulmans de la Cité ensoleillée ont organisé mardi matin un blocus pacifique des chantiers en cours.(Photo par Philippe Rouah)

    Depuis lundi, les musulmans de la cité du quartier Mailloles bloquent les chantiers en cours. Pour que la mairie leur vende un terrain où édifier un lieu de culte décent.

    Le mouvement a débuté ce lundi. C'est depuis ce jour-là que les banderoles réclamant "un lieu de culte digne" ornent les entrées de la Cité ensoleillée, dans le quartier de Mailloles. Cependant, hier matin, la tension est encore montée d'un cran. Lorsqu'une quarantaine de personnes ont empêché les camions d'accéder aux chantiers en cours, qui concernent l'aménagement de jardins familiaux et la rénovation de bâtiments. Initié par les jeunes, le blocus est désormais soutenu par une grande partie des musulmans du quartier. "Ça fait plus de dix ans qu'on prie dans un lieu de culte qui est dans un état désastreux, explique le président de l'Association arabo-turque de l'Ensoleillée (Assate), Ibrahim Elhamdioui. Les fenêtres ne tiennent plus. On a même dû faire venir une entreprise de dératisation !".

    • Obligés de prier dehors

    Pour ne rien arranger, le préfabriqué mis à disposition par la mairie afin que les fidèles puissent se réunir, semble sérieusement sous-dimensionné. "Nous sommes en plein Ramadan. Et tous les soirs, il y en a qui sont obligés de prier dehors car la salle est pleine", renchérit un autre membre de l'Assate. Pour toutes ces raisons, les musulmans du quartier réclament aujourd'hui que la commune leur cède un terrain suffisamment vaste pour y édifier un lieu de culte aux normes. "On ne demande pas la charité, souligne Ibrahim Elhamdioui. Ce terrain, on souhaite l'acheter. On est tous prêts à investir financièrement et manuellement pour construire ce lieu de culte".

    • Promesses

    Les fidèles de la Cité ensoleillée sont d'autant plus remontés que le projet de construction d'un lieu de culte décent dans le quartier ne date pas d'hier. Selon eux, les maires successifs ont pris, à plusieurs reprises, des engagements oraux à ce sujet. "Ça fait des années qu'on nous promet un lieu de culte digne, rappelle le porte-parole des jeunes du quartier, Abderrahim Ouali. Mais il n'y a jamais rien eu d'écrit. C'est pourquoi nous avons décidé de passer aux actes".

    Selon Ibrahim Elhamdioui, l'actuel maire, Jean-Marc Pujol, se serait par exemple engagé à céder un terrain de 900 m2 avant les élections. Et il ne leur en proposerait plus aujourd'hui qu'un de 300 m2. "Si on construisait sur cette surface, il y aurait encore moins de place que dans le préfabriqué", s'énerve le président de l'Assate. Jean-Marc Pujol reconnaît avoir promis de mettre à disposition de l'association un terrain "d'environ 1 000 m2". Il affirme être en mesure de tenir parole. Par contre, il assure n'avoir jamais évoqué la cession d'un terrain plus petit.

    Le maire entend bien honorer ses engagements

    Le maire, Jean-Marc Pujol, affirme avoir du mal à comprendre les raisons du blocus. Il reconnaît avoir pris des engagements et se dit prêt à les honorer. "Je suis très à l'aise, assure-t-il. J'ai toujours bien expliqué que j'acceptais que l'Assate transforme le préfabriqué en un lieu de culte en dur. Je travaille depuis plusieurs années avec l'association, et notamment avec son ancien président, Miloud Houssairy, qui est à l'origine du projet".

    Pourquoi le dossier met-il tant de temps à aboutir ? "On ne savait pas à qui appartenait le terrain sur lequel se trouve le préfabriqué, répond Jean-Marc Pujol. On a dû faire une procédure de bien sans maître pour le récupérer et le mettre à disposition de l'Assate".

    Entamée il y a trois ans, la procédure a abouti il y a une dizaine de mois. Le terrain mesure environ 1 000 m2. Comme convenu. L'édile propose de le mettre à disposition de l'Assate sous forme d'un bail emphytéotique. "On peut leur vendre s'ils le souhaitent, précise-t-il. Mais ça leur reviendra plus cher. Alors qu'un bail emphytéotique peut ne leur coûter qu'un euro symbolique".

    A réfléchir.

     

     

    Le Parti de la France

    6, Allée des Templiers
    78860 Saint Nom La Bretèche

    Tel : 09 67 17 81 36 - Fax : 01 41 10 81 36
    Email : lepdf@orange.fr


    0 0

    L'opération Serval au Mali remplacée par Barkhane pour combattre le terrorisme au Sahel

    C'est ce qu'annonce le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, alors

    que l'opération Serval au Mali doit prendre fin. 

    Des soldats de l'opération Serval au Mali écoutent le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, prononcer un discours, le 31 décembre 2013 à Gao (Mali). Des soldats de l'opération Serval au Mali écoutent le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, prononcer un discours, le 31 décembre 2013 à Gao (Mali).  (JOEL SAGET / AFP)

    Par Francetv info avec AFP

    Mis à jour le 13/07/2014 | 11:04 , publié le 13/07/2014 | 10:44

    Un an après le déclenchement de l'opération Serval au Mali, l'armée française s'apprête à lancer une nouvelle opération régionale, baptisée Barkhane, pour combattre le terrorisme dans le Sahara et au Sahel, a annoncé le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, dimanche 13 juillet, lors de l'émission "Le Grand Rendez-vous" sur Europe 1Le Monde et i-Télé. Il confirme ainsi des informations du Parisien

    Selon le quotidien, cette nouvelle opération doit "terminer le travail" entamé par Serval, qui est "de fait terminée" selon les termes du ministre.

    Il s'agit désormais d'"éradiquer la menace islamiste radicale dans la région".

    Après avoir repoussé les rebelles de l'offensive jihadiste au Mali vers le massif de l'Adrar des Ifoghas, la France craint en effet que des groupes jihadistes ne se reforment. 

    Barkhane va être lancée "dans les jours qui viennent", indique Jean-Yves Le Drian, qui précise que 3 000 hommes seront mobilisés.

    Elle devrait être déclenchée juste avant la tournée de François Hollande en Côte d'Ivoire, au Niger et au Tchad.

    Il arrive sur place mardi. 

    Source et publication:   http://www.francetvinfo.fr/monde/mali/guerre-au-mali/l-armee-francaise-lance-une-nouvelle-operation-baptisee-barkhane-pour-combattre-le-terrorisme-au-sahel_646459.html#xtor=EPR-51-[l-armee-francaise-lance-une-nouvelle-operation-baptisee-barkhane-pour-combattre-le-terrorisme-au-sahel_646459]-20140713-[bouton]


    0 0

     

    Chantiers en cours, projets, appels aux dons : la terre de France se couvrent progressivement de milliers de mosquées dans les villes grandes ou moyennes d’où partiront demain les appels au jihad contre les mécréants.


     Clermont-Ferrand (63)

    Noisy le Grand (93)

    Montigny en Ostrevent (59) 


    Marseille (13) :  quartier islamisée de Busserine

    Grigny (91) : chantier de la mosquée

    Arras (62)

    Ivry sur Seine (94) appel aux dons de l’imam

     

     
     

    Le Parti de la France
    6, Allée des Templiers
    78860 Saint Nom La Bretèche

    Tel : 09 67 17 81 36 - Fax : 01 41 10 81 36
    Email : lepdf@orange.fr


    0 0

    Défilé 14 Juillet : Mimolette 1er hué (Maj)

     

     

    Les journalopes essaient de le masquer mais Mimolette 1er a été copieusement conspué lors de son passage sur les Champs. Ils ont baissé le son d’ambiance et interviennent intempestivement.

    Comme l’indique la propagande staffel il y a eu quelques sifflets mêlés à des applaudissements.. https://www.youtube.com/watch?v=tKf...

    Maintenant c’étaient peut être des sifflets d’admiration pour son port altier.

     


    lundi 14 juillet 2014

    1 Message

    Répondre à cette brève

     

    • Défilé 14 Juillet : Mimolette 1er hué 14 juillet 09:38, par cc2000

      Selon nos reporters sur place, François Hollande a subi quelques sifflets lors de son arrivée sur les Champs Élysées pour le défilé du 14 juillet. La police a procédé à "une petite dizaine" d’arrestations de spectateurs particulièrement virulents 
      http://www.rtl.fr/actu/societe-fait...

       

      http://www.euro-reconquista.com/site/spip.php?breve1989


    0 0

    Israël/Palestine : on s’en fout !

    Triste spectacle depuis quelques jours à propos du Moyen-Orient. Rien de nouveau concernant le champ de bataille en lui-même, car on s’habitue très vite à 60 ans de combat entre Sémites

    . Le triste spectacle, c’est celui de “l’extrême-droite française” qui se déchire avec passion et énervement à travers des postures idéologiques plus fantaisistes les unes que les autres sur un conflit étranger et lointain.

    L’actualité brûlante et l’intensification des combats échauffent les esprits des deux camps de l’Étranger dans lesquels s’engouffrent avec une hâte insensée des Européens qui feraient mieux de se focaliser sur les intérêts directs.

    Les juifo-laïcards contre les bougnouls mentaux

    Combat d’infirmes chez les “nationalistes”, choisis ton camp camarade. Le premier en lice est le camp facile, celui des dingos islamo-centrés, composé majoritairement de beaufs qui n’ont pas encore compris que la Oumma est un fantasme fabriqué par les juifs et vanté par les musulmans qui aimeraient croire à cette unité de papier.

    Cette ligne de front, laïcarde pour les crédules, juive pour les experts, est la plus lucrative pour ceux qui offrent leurs bouches aux phallus israélites contre quelques shekels, puisque nos détracteurs au sexe retroussé ne peuvent s’empêcher de mettre en pratique leur rapinerie talmudique à travers une turpide cooptation typique de ce peuple obsédé par la basse manipulation.

    Au sommet de cette organisation trônent d’étranges spécimens, juifs la nuit, Français le jour.

    Ou l’inverse, on ne sait plus trop.

    On y retrouve aussi toute la crasse profane républicaine, galvanisée par un laïcisme délirant et obnubilée par des sous-sujets anachroniques à propos du hallal, du voile, des sourates, etc. et qui ne prennent pas la peine de se pencher un temps sur la pollution ethnique pourtant à la base des effets qu’ils dénoncent.

    Le second camp est investi par toute la chiassidence dieudonniste atteinte du syndrome très connu du bougnoulisme mental.

    Popularisée par Allah Soral, cette mouvance se caractérise principalement par de la chialerie baboucholâtre anti-impérialiste, des analyses géopolitiques effectuées par des boucaques de cités et des réflexes antiracistes que devrait fuir tout nationaliste qui se respecte.

    Le niveau intellectuel de ce collectif métissé oscille entre le néant absolu et le degré d’expertise que peut espérer une famille de paysans berbères frappés de trisomie.

    A noter que toute cette population africaino-réconciliée avale sans broncher toutes les théories surcomplotistes qui lui passent sous le nez et accuse régulièrement ses membres comme ses adversaires d’être des “siounistes” à la solde de l’Empire américano-bancaire de mon cul.

    délires de Sémites

    Et si on défendait les Blancs ?

    Dans un monde où le paraitre est roi, il est vrai que trancher en faveur de Tsahal ou du Hamas afin d’éblouir son prochain avec des théories fumeuses constitue le summum de la branlette intellectuelle.

     

    Mais, puisqu’il faut le rappeler, l’essentiel de notre combat n’a aucun rapport de près ou de loin avec cette guerre du désert qui se déroule à 3.000 km de chez nous. Israël ? Palestine ? On s’en fout !

    conflit

    Car pendant que les uns et les autres jouent les apprentis sorciers avec des soldats de plomb virtuels, une autre guerre bien plus vitale et contemporaine se déroule sous nos yeux.

    Une guerre sans caméras ni uniformes pour l’instant, mais avec des morts bien réels.

    Le peuple blanc est engagé contre son gré dans une lutte sans merci pour sa survie et cette problématique réclame l’entièreté de votre attention.

    Si l’arrogance mahométane vous débecte autant que la propagande universaliste hébraïque, inutile de foncer en Terre sainte pour débusquer vos ennemis, car ils sont au moins aussi nombreux sur le Vieux Continent.

    Au diable la passion et les querelles interminables et inconsistantes, la logique nous commande de sauver d’abord notre peau avant de sauver celle des autres.

     

    ET AUSSI

     

     

    Le Parti de la France
    6, Allée des Templiers
    78860 Saint Nom La Bretèche

    Tel : 09 67 17 81 36 - Fax : 01 41 10 81 36
    Email : lepdf@orange.fr


    0 0

    NAPOLÉON ET LA CAMPAGNE DE FRANCE DE JACQUES- OLIVIER BOUDON - 1814 , l'honorable défaite !

    NAPOLÉON ET LA CAMPAGNE DE FRANCE DE JACQUES- OLIVIER BOUDON

     

     

    1814 , l'honorable défaite !



    Rémy Valat 
    le 13/07/2014 

    Napoléon et la campagne de France, 1814 est le dernier ouvrage publié par Jacques-Olivier Boudon, professeur à l'Université Paris IV, spécialiste renommé de la Révolution et du Ier Empire

    . Le souvenir de cette campagne refait surface; passé inaperçu en 1914, ce thème suscite aujourd'hui l'intérêt des Français au-delà du cercle des amoureux de l'épopée napoléonienne.

     La période de doute que nous traversons actuellement est peut-être propice au souvenir de cet épisode tragique, mais glorieux : l'invasion du territoire national, la résistance héroïque face à un ennemi supérieur en nombre, un homme providentiel doté du génie militaire...


    La campagne de France est le dernier acte du drame de la 6ème coalition d’un Napoléon de plus en plus isolé sur le plan diplomatique, politique et militaire... Le maréchal Joachim Murat, roi de Naples, rejoint la coalition le 6 janvier 1814.

     

    Deux ans après la désastreuse campagne de Russie ( 1812 ) et la perte des territoires allemands, les alliés bousculent partout la Grande Armée.

    Bien que Napoléon ait laissé des garnisons à l'arrière de l'ennemi, ceux-ci bien plus nombreux ( autour d'un million de soldats ) envahissent le sol national dans le Nord, l'Est et le Sud.

    L'empereur dispose sur le papier de 360 000 soldats et 160 000 gardes nationaux, mais ce sont des unités régulières amenuisés, insuffisamment entraînées et quelques corps francs ( soit moins de 150 000 baïonnettes )  qui vont faire face. Alors que Napoléon prépare son entrée en campagne, les corps d'armée français tentent de ralentir les armées alliées.

    L'empereur engage l'avant-garde du vieux maréchal prussien Blücher à Brienne (29 janvier), commune où Napoléon a étudié l'art de la guerre au sein de l'académie militaire.

    Les troupes russes et prussiennes ayant fait leur jonction, Napoléon est battu à la Rothière (1er février), mais opère de magistrales manœuvres lui permettant de faufiler son armée entre les corps ennemis et de les vaincre séparément.

    De nouveaux noms se cousent en lettre d'or sur les drapeaux : Champaubert, Montmirail, Vauchamps et Montereau (10-18 février 1814). Victoires éphémères.

    Napoléon ne parviendra pas à stopper la marche des troupes coalisées sur la capitale : Paris est pris le 30 mars ; les Bourbons restaurés sous la pression des Alliés (1er avril) ; et Napoléon, privé de tout moyen concret politique ou militaire, abdique (6 avril) et part pour l'Île d'Elbe.


    Dans son livre,  Jacques-Olivier Boudon relate ces événements, mais nous apporte un éclairage nouveau  sur cette campagne, en particulier sur la vie des populations ( exode, habitants assiégés, administration des territoires occupés par l'ennemi ).

    L'auteur nous montre aussi combien Napoléon suivait de près l'opinion publique et a tenté de l'instrumentaliser.

    Mais sa tentative de sursaut national a avorté: les Français sont las des guerres continuelles qui durent depuis 1792 et des réquisitions d'hommes et de vivres. Une lassitude mélangée à un sentiment de peur, celle de l'ennemi qui va s'en prendre aux civils.

    Déjà se pose le problème des francs-tireurs qui sont la source d'exactions sanglantes de la part des armées prussiennes et allemandes en 1870-1871 et 1914, atrocités qui resteront dans les mémoires (lire : John Horne et Alan Kramer, 1914. Les Atrocités allemandesLa Vérité sur les crimes de guerre en France et en Belgique, plusieurs éditions, dont Tallandier, 2011). , « Los Désastres de la Guerra  » en France sont des vols, viols, pillages et exécutions sommaires.

    Le cosaque, ce cavalier insaisissable à l'allure de brigand, comme plus tard le uhlan, font peur.

    Jacques-Olivier Boudon aborde aussi le quotidien des combattants : des températures sibériennes (-12o), une boue tenace qui paralyse les mouvements lors des dégels, les maladies, les problèmes de ravitaillement, les combats acharnés et la fatigue.

    Si le grognard marche toujours, il doit aussi assumer des marches et des combats nocturnes : dans sa guerre de mouvement, Napoléon pousse ses hommes jusqu'aux limites extrêmes de leurs possibilités.


    L'honorable défaite de 1814 est une des raisons du succès du retour de Napoléon en 1815 : son prestige militaire est resté intact. Personne n'osera tirer sur « son » empereur à La Mure....

    Napoléon et la campagne de France, 1814de Jacques-Olivier Boudon, Ed. Armand Colin, 368 pages, 19€.


    Pour aller plus loin : lire

    La campagne de France est souvent comparée à celle d'Italie du jeune Bonaparte. Nous signalons cet intéressant  livre de Stéphane Béraud,  Bonaparte en Italie 1797-1798 : naissance d'un stratège, réédité en 2008 par les éditions Bernard Giovanangeli.  Sur la stratégie napoléonienne, lire les incontournables ouvrages de Bruno Colson, L'art de la guerre de Napoléon, Perrin, 2011 et son étude sur le général Rogniat (Le général Rogniat, ingénieur et critique de Napoléon.

    Économica, Paris, 2006, 862 pages).

    Dans l’univers ludique, on trouve l’excellent jeu de stratégie sur le thème de la campagne de France de 1814, Les 6 jours de Gloire, édition française du jeu de l'éditeur Clash of Arms, The 6 Days of Glory.



    Source et publication:  http://metamag.fr/metamag-2170-NAPOLÉON-ET-LA-CAMPAGNE-DE-FRANCE-DE-JACQUES--OLIVIER-BOUDON-1814%C2%A0--l-honorable-defaite%C2%A0-.html

    0 0

    EGOTUSUM.WORDPRESS Presse libre !

    Ego Tu Sum Tu Es Ego. Il est inacceptable que quelques hommes déterminent l'avenir et la condition de 7 milliards d’êtres humains. Je ne courberai l'échine pour aucun d'entre eux, fussent ils Rois ou Présidents.. Je suis un homme libre et cultivé. Nous ne sommes plus à l'époque féodale ! La mort plutôt que la servitude !

    Attention: L’Ukraine se prépare à déclarer la Guerre à la Russie !

     
     
     
     
     
     
     
    1 Vote

     


    carteukraine

    L’Ukraine se prépare à semer la Guerre en Crimée et donc en Russie

     Des nouvelles inquiétantes parviennent de la Crimée – réunifiée avec la Russie depuis la déclaration d’indépendance de la Presqu’île et le référendum du 16 mars 2014. En effet, les forces ukrainiennes se massent au niveau de l’isthme de Perekop, une bande de terre de 8 km qui est quasiment le seul lien entre la Crimée et l’Ukraine. Des concentrations d’artillerie très significatives ont été relevées et le gouvernement de Kiev vient d’annoncer la mobilisation générale des hommes de 18 à 35 ans dans la province limitrophe de Kherson.

      Pareillement, la partie ukrainienne du banc de sable Arbatskaya Strelka (près du village Strelkovoe), qui relie aussi la Crimée à la terre ferme, s’est vu renforcée de troupes et de systèmes lance-roquettes Grad. Du côté politique, Kiev se prépare à fusionner la Crimée – dont il n’a pas le contrôle mais qu’il revendique – à la région de Kherson et multiplie les déclarations va-t-en-guerre. Cela dit, les médias ukrainiens – où règnent en maîtres censure et propagande – annoncent que ces concentrations de troupes ne sont qu’un renforcement de la protection du pays.

    Cependant, les forces russes basées en Crimée étant nettement supérieures tant en nombre qu’en qualité, il est peu probable qu’un blitzkrieg ukrainien puisse réussir. En revanche, l’artillerie concentrée peut permettre de tirer sur les 20-30 km les plus proches et espérer faire paniquer la population. L’Ukraine compte surtout sur sa cinquième colonne : les chefs tatares du Mejlis, mécontents d’être écartés par le pouvoir de Crimée et du retard pris sur les engagements au retour des terres confisquées sous Staline, une vieille revendication de la minorité. Certains tatares sont partis se battre aux côtés des milices nationalistes ukrainiennes contre les insurgés russes – ils auraient notamment participé à des exécutions sommaires et des pillages à Mariupol et seraient de fait dans le collimateur de la justice russe. Le grand espoir de Kiev est donc de provoquer une guerre civile en Crimée afin que la Russie ait autre chose à faire que de défendre les russophones du pays.

    Détourner l’attention du Donbass

    Si le gouvernement de Kiev veut absolument provoquer un conflit en Crimée, c’est qu’il essaie aussi de détourner l’attention du Donbass. Là-bas, les insurgés tiennent, et maintenant qu’ils ont aussi des chars, des installations lance-roquettes et lance-fusées qu’ils ont pris à l’ennemi, le rapport des forces tend à s’inverser. Ils multiplient aussi les diversions et les attaques sur les arrières des forces pro-Kiev (notamment à Kramatorsk et à Slaviansk qu’elles ont récemment reprises) et soutiennent les résistants qui se déclarent un peu partout, notamment à Karkov (sabotages), Odessa (contribution humanitaire ; renseignement ; attaque de postes isolés ukrainiens) ou même à Uzhgorod à l’ouest du pays.

    Par ailleurs, si les insurgés ont dernièrement délaissé Slaviansk et Kramatorsk où ils étaient bloqués, c’était pour se replier sur Donetsk et organiser le territoire contrôlé par l’insurrection. Le commandant des forces insurgées de Slaviansk Igor Strelkov (de son vrai nom Guirkin) a mis de l’ordre dans le bazar politique sans nom qui règnait à Donetsk et en quelques jours a organisé la défense de la ville et de la ligne de front, tout en unifiant le commandement et commençant à régler divers problèmes : manque numérique d’insurgés, sous-équipement en artillerie, blindés et munitions, querelles entre chefs de groupes, tentatives de trahisons politiques…

    Désormais, les insurgés tiennent fermement la montagne de Saour-Mogila, au sud de leur territoire. Depuis cette colline qui culmine à 277 m, on peut voir la mer d’Azov distante de 90 km. Là-haut, les insurgés ont monté des lance-fusées et pilonnent continuellement les forces ukrainiennes qui tentent de les déborder par le sud et de conquérir Sneznoe et les 90 km de frontière russe tenus par l’insurrection; ils ont d’ailleurs détruit avant-hier une colonne blindée de plusieurs dizaines de véhicules des forces pro-Kiev, et hier une autre encore. A l’est, celle-ci est toujours tenus malgré des combats continuels autour d’Izvarino et de Rovenki. Au nord-est, l’armée de Lugansk (8.500 hommes expérimentés) a pris plusieurs bases militaires dans la ville (dont une usine de produits chimiques) et repoussé les forces pro-Kiev de 10 km. Au nord, tous les ponts sur le Donets ont été dynamités par les insurgés qui se sont repliés sur la rive sud. A l’ouest, outre les attaques dans les arrières ukrainiens sur Slaviansk et Kramatorsk, les insurgés ont pris plusieurs noeuds de communication importants (dont Popasnaia) et tiennent toujours Artemovsk. Au sud-ouest enfin il y a un front urbain continu avec la conurbation Donetsk-Gorlovka, une configuration quasi-semblable à celle de Slaviansk-Kramatorsk et qui est très favorable aux insurgés, qui peuvent s’appuyer sur la densité du tissu urbain et les infrastructures existantes. Donetsk est mis en état de se défendre, plusieurs hameaux et villages des alentours ont été pris et fortifiés par les insurgés qui s’apprêtent maintenanr à organiser l’évacuation d’un maximum de civils vers la Russie. Bref, le Donbass aujourd’hui est plus inexpugnable que jamais.

    Détourner l’attention du Donbass permet aussi à Kiev de passer sous silence les crimes de ses propres troupes. Habitations civiles, écoles et hôpitaux bombardés, exécutions sommaires, purges, mobilisation forcée des hommes valides de Slaviansk une fois repris aux insurgés… la liste est longue des prédations, rapines et exactions commises au nom du nationalisme ukrainien. De nombreux civils ont fui vers la Russie, qui accueille maintenant entre 500 et 800.000 ukrainiens, dont plusieurs centaines de milliers arrivés ces dernières semaines. D’autres ont rejoint l’insurrection qui malgré la défection de quelques groupes dans la banlieue ouest de Slaviansk s’est renforcée de 2 à 4000 hommes ces deux dernières semaines; le problème de leur équipement et de leur formation reste cependant entier, quand bien même ils se battent pour leur terre, leurs proches et leurs morts. Désormais, le Donbass est plein de haine, des générations vivront avec l’esprit de vengeance, et quel que soit le vainqueur de cette guerre, le fossé entre le Donbass et l’Ukraine n’est pas près de se combler.

    Qui veut faire entrer la Russie dans la guerre ?

    Surtout, les bruits de bottes autour de la Crimée sont une nouvelle provocation de l’Ukraine contre la Russie. Sachant que l’Ukraine est soutenue par l’Union Européenne et les Etats-Unis, une guerre entre Russie et Ukraine peut provoquer un emballement rapide par le jeu des alliances, aussi vite qu’une guerre somme toute locale entre serbes et autrichiens avait provoqué la conflagration de la Première Guerre Mondiale.

    Ce n’est pas la première fois que l’Ukraine provoque la Russie. En juin, deux blindés ukrainiens s’étaient enfoncés de plusieurs centaines de mètres dans le territoire russe ; les douaniers en avaient démoli un, l’équipage du second n’a pas hésité à braquer son canon sur les russes pour récupérer l’équipage du char hors-service ; il y a eu aussi des avions ukrainiens dans le ciel russe. Plus tard, des hameaux russes ont été touchés par des obus tirés par les forces ukrainiennes ; plusieurs maisons du gros bourg de Donetsk, situé à quelques kilomètres du poste frontière d’Izvarino tenu par les insurgés, ont-elles aussi été détruites. Alors que les provocations continuent en ce début juillet la Russie a adressé un dernier avertissement solennel à Kiev, annonçant qu’elle réagira très énergiquement à la prochaine violation de sa frontière.

    Il est vrai que la situation économique des Etats-Unis est catastrophique. La crise de la dette souveraine américaine, voire de l’ensemble de sa dette domestique (particuliers, entreprises, collectivités et Etat) qui dépasse les 60.000 milliards de dollars apparaît imminente, tant la confiance internationale dans le dollar est minée. Les pays asiatiques et la Russie ont d’ailleurs commencé à échanger avec leurs devises nationales plutôt que le dollar sur le marché stratégique du pétrole ; ils vendent aussi peu à peu les obligations d’Etat américaines et retirent leurs fonds de la réserve fédérale (qui est d’ailleurs ni une réserve, ni fédérale). Pour ne pas couler seuls, les Etats-Unis essaient d’amarrer l’UE à leur pays – c’est ce qu’on appelle le Grand Marché Transatlantique ou TAFTA et multiplient les guerres pour sécuriser leur approvisionnement en pétroles conventionnels ou de schistes dont ils sont importateurs net. La seule solution pour régler la crise apparaît maintenant dans une nouvelle guerre mondiale. Mais le retour de bâton – nucléaire – risque d’être terrible.

    Carte des hostilités dans le Donbass 

     Source :  http://egotusum.wordpress.com/2014/07/12/attention-lukraine-se-prepare-a-declarer-la-guerre-a-la-russie/


    0 0

    Ramadan de l'horreur: quelques bienfaits de la religion d'amour

    Islamic horror au Pakistan et au Myanmar, en ce début du doux mois de Ramadan. 

    Un mois lunaire, car Mahomet n'est qu'un ignare qui ne savait pas compter.

    Mais un mois tout de même qualifié de "Saint" par le milliard et quelques de pieux musulmans à travers le monde.

    Un mois dédié à la bonté, à la sociabilité, au partage, à la piété, à l'humanisme, à la spiritualité et à la réflexion, selon eux.

     
    Des qualités d'ailleurs toutes bien musulmans, et des qualités auxquelles ont peut ajouter la tolérance, l'amour et la paix, fondement-même de cette belle doctrine, il n'y a qu'à voir les paradis terrestres que sont les pays musulmans, en premier le Yémen, le Soudan, l'Iraq et la Syrie.

     

    1) L'imam-enseignant de la madrasa arrêté pour tentative de viol sur une gamine de 11 ans.

    Kuthibarhi, 28 juin 2014.
    Rafiqul Islam, 35 ans, imam-professeur de la mosquée de Kuthibarhi, a tenté de violer une de ses élèves. Le bien-nommé Rafiqul Islam enseigne à la madrasa adjacente à la mosquée. La gamine avait l'habitude d'aller à cette madrasa pour apprendre l'arabe. L'enseignant est allé à la maison de la jeune fille un jeudi matin et a essayé de la violer alors qu'elle était seule chez elle.

    Nota: pour l'islam, une femme ou une fillette est une tentation pour l'homme: si elle se fait violer, la faute lui en revient entièrement. 

    ___________________________________


    2) Une jeune fille de 17 ans brûlée vive pour avoir rejeté la demande en mariage.


    Toba Tek Singh, 29 juin 2014.
    La jeune fille est décédée après avoir été aspergée d'essence et brûlée par un homme qui voulait l'épouser, mais qu'elle avait rejeté.
    C'est le deuxième meurtre brutal dans la province pakistanaise du Punjab en quelques jours, après celui d'une jeune fille de 17 ans et de son mari, assassinés par des parents parce qu'ils s'étaient mariés sans le consentement de la famille.

    "Doit-on demander le consentement de la fille qu'on veut marier? 

    - On ne la marie sans son consentement , répondit Mahomet 
    - Et si elle est pudique? 
    - Son silence vaut consentement".
    (hadith sahih rapporté par Bukhari)

    ___________________________________


    3) Violence conjugale: l'homme coupe le nez de sa femme et la retient enfermée pendant 19 jours.


    Mingora, 3 juillet 2014. 

    La jeune femme, contrainte au mariage à 7 ans, subit quotidiennement passages à tabac et menaces par son mari musulman.
    Quand Shahida avait 7 ans, elle a été mariée à un garçon de 19 ans dans le cadre d'un watta satta (échange de mariée). 


    Le mari de Shahida l'a ligotée à une chaise et a commencé à la rouer de coups. Il lui a ensuite coupé le nez, qu'il a haché. Puis, il lui tendit une arme et lui demanda de tuer son père et de reporter sur lui la défiguration qu'elle a subi. 


    Comme elle a très logiquement refusé, elle a été maintenue prisonnière dans sa propre maison, battue comme elle l'avait été pendant 11 ans, jusqu'à sa fuite au bout de 19 jours. 

    Nota: En plus de ce viol "halal" et de ce traitement bestial, l'enfant n'avait sans doute pas prévu la torture physique et les violences psychologiques comme une partie de sa vie quotidienne.

    Pourtant, ce genre de violence est le lot quotidien de la plupart des femmes musulmanes mais dont les gens n'entendent jamais parler et que les bonnes consciences taisent systématiquement.

    Un proverbe arabo-musulman dit: "En rentrant chez toi, bat ta femme. Si toi tu ne sais pas pourquoi, elle, elle le sait". 

    ___________________________________


    4) Sans remords: une fillette tuée par ses oncles pour son "mauvais caractère".


    Faisalabad, 4 juillet 2014.
    Deux hommes auraient tué leur nièce de 13 ans à cause de son "mauvais caractère".


    Ses oncles l'auraient découverte "dans un position compromettante" avec un garçon avec qui elle aurait eu des "relations illicites". Les oncles ont frappé la jeune fille à mort, avec des marteaux.


    Le père de la jeune fille a bien entendu protégé ses assassins de frères, il en va de "l'honneur de la famille". 

    Nota: Régulièrement, je lance un défi aux musulmans, très pointilleux en matière de ce qu'ils nomment "honneur", pour qu'ils me citent un verset et un seul de leur coran où figure ce mot.

    Aucun d'eux ne m'a encore apporté la réponse, comme ils ne m'apporteront jamais de réponse concernant le mot "amour", qui ne figure nulle part dans leur livre de référence dans son sens premier: sentiment d'attirance entre 2 personnes, sentiment d'affection ou d'attachement entre deux ou plusieurs personnes. 

    ___________________________________


    5) Des terroristes rohingyas violent une femme bouddhiste au Myanmar, provoquant de vives réactions des bouddhistes.


    Mandalay (Myanmar), 5 Juillet 2014.

    Tout a démarré par le viol d'une femme bouddhiste par un groupe de musulmans.
    "Nous allons tuer tous les musulmans", a crié l'un d'eux, quand ils sont descendu dans la rue après avoir assisté à l'enterrement d'un des leurs poignardé à mort mercredi soir.

    Nota: L'islam le démontre tous les jours: paix, amour et tolérance sont les premiers des faveurs que ce dogme accorde au monde. C'est pourquoi les gens ne comprennent pas la raison pour laquelle les bouddhistes, qui sont par ailleurs les gens les plus pacifiques du monde, n'en peuvent plus de devoir supporter tous les bienfaits prodigués sans compter par les musulmans.


    Pour le viol, qui est à l'origine de toute cette violence: la femme butin de guerre dont on dispose comme s'il s'agissait d'un objet sexuel est un héritage légué par Mahomet.

    Lui et ses acolytes l'ont pratiqué sur toutes les fillettes et femmes qu'ils ont pu faire prisonnières lors de leurs innombrables razzias. Les femmes étaient systématiquement violées avant d'être revendues aux marchés aux esclaves.

    Quand un musulman viole une femme non-musulmane, il ne s'agit donc pas pour lui d'un acte criminel, puisque pratiqué et encouragé par son modèle Mahomet, mais d'une bonne action qui lui vaudra des "hassanates", ces sortes de bons-points que les musulmans doivent collecter tout au long de leur existence pour mériter le paradis-lupanar d'allah, paradis aux 72 houries et aux éphèbes efféminés entièrement dévoués et placés là par allah pour satisfaire le moindre des désirs du pieu musulman.

    __________________________________


    6) On the rocks: le mari brûle sa femme après une querelle.


    Multan, 13 juillet 2014.

    Un musulman "modéré" a battu sa femme, l'a arrosée de kérosène et y a le feu. Des voisins ont appelé les secours, qui ont emmené la femme à l'hôpital où elle a été placée dans l'unité des grands brûlés. Les médecins ont estimé qu'elle a été brûlée à 75%.

    Nota: Une forme de "divorce", non pas à l'italienne comme on disait jadis, mais "à la musulmane". Toute une sourate est consacré au divorce (ou plutôt à la répudiation): la sourate 65 (at-Talaq), sourate qui commence par: "Ô Prophète! Quand vous répudiez les femmes, répudiez-les conformément à leur période d’attente prescrite".

    Parce que la femme n'est qu'une sorte d'animal au service de l'homme, il peut disposer d'elle comme on dispose d'un objet, ce qui est confirmé par le verset 2.223: "Vos épouses sont pour vous un champ de labour; allez à votre champ comme [et quand] vous le voulez".



    14/07/2014

    Source:    http://apostat-kabyle.blog4ever.com/ramadan-de-l-horreur-quelques-bienfaits-de-la-religion-d-amour?trck=notif-10770606-1005631-101Px


    0 0
    0 0

    « Al-Qaïda entraîne des jeunes

    pour mener des attentats en

    Europe »

    11/06

    Le responsable de l’Unité de Coordination de la Lutte Anti-Terroriste en France estime que la menace d’attentats en Europe est réel.

    Selon lui, l’organisation terroriste Al-Qaïda entraînerait des jeunes djihadistes en Syrie dans ce but.

    « Al-Qaïda sélectionne des jeunes et les entraîne, dans l’unique but de mener des attentats en Europe.

    Pour cela, ils vont recruter des jeunes linguistiquement compatibles avec les pays visés, et qui sont les plus aptes psychologiquement à se noyer dans une population occidentale », confie Loïc Garnier au micro de RTL France. [...]

    Pour Loïc Garnier si tous ces jeunes partis combattre en Syrie ne reviennent pas dans le but de commettre un attentat, ils représentent cependant un risque pour la population.

    « Ils ont un degré de tolérance à la violence qui n’est pas le même que celui des sociétés occidentales », déplore-t-il. « Pour eux, tuer ou voir tuer sera devenu quelque chose d’assez banal ».

    Hebergeur d'image

    7sur7


    0 0

    Un soldat du 1er REG tué au Mali

    L’Elysée a annoncé ce matin dans un communiqué de presse la mort d’un sous-officier du 1er REG  

    ndlr:régiment étranger du génie) au Mali.

    Le soldat participait à une mission de reconnaissance dans la région d’Al Mouastarat.

    Le président a présenté ses condoléances à la famille et a rappelé que les forces françaises agissaient pour

    assurer la souveraineté du Mali.

    Le ministère de la Défense devrait donner plus de précisions dans la journée sur les circonstances de la mort et de l’identité du militaire.

    source:   http://medias-presse.info/un-soldat-du-1er-reg-tue-au-mali/12853

    Un soldat français tué au cours d'une opération dans le nord

    du Mali

    Il s'agit d'un sous-officier du 1er régiment de Génie de Laudrun-l'Ardoise

    (Gard).

    Un neuvième soldat français a été tué dans le nord du Mali, le 14 juillet 2014, annonce l'Elysée.Un neuvième soldat français a été tué dans le nord du Mali, le 14 juillet 2014, annonce l'Elysée. (FRED DUFOUR / AFP)

    Par Francetv info

    Mis à jour le 15/07/2014 | 09:41 , publié le 15/07/2014 | 09:28

    Un soldat français a trouvé la mort, lundi, dans le Nord du Mali, rapporte l'Elysée, dans un communiqué publié mardi 15 juillet.

    Le sous-officier du 1er régiment de Génie de Laudrun-l'Ardoise (Gard) effectuait "une opération de reconnaissance dans la région d'Al-Moustarat" lorsqu'il a été tué. 

    Dans le communiqué, François Hollande adresse ses condoléances à la famille du militaire, le neuvième tué au Mali. 

    Le chef de l'Etat rappelle aussi que les soldats français "accomplissent avec courage et efficacité cette mission pour consolider la souveraineté du Mali et lutter contre les groupes terroristes".

    La mort de ce sous-officier intervient alors que l'opération Serval, engagée en 2012, touche à sa fin. Elle s'apprête à être remplacée par l'opération Barkhane pour combattre le terrorisme dans le Sahara et le Sahel. 

     

     

      Source et publication:   

    Par Francetv info        http://www.francetvinfo.fr/monde/mali/guerre-au-mali/un-soldat-francais-tue-au-cours-d-une-operation-dans-le-nord-du-mali_647611.html#xtor=EPR

     

    0 0

    RENAISSANCE DU CALIFAT MONDIAL (par Maurice D.)


    À la surprise générale semble-t-il, les terroristes islamistes qui combattaient Bachar el Assad en Syrie et que voulait aider, subventionner et armer notre gouvernement, ont conquis en quelques semaines la moitié nord de l'Irak, aboli la frontière Syrie-Irak en y détruisant ostensiblement tous les signes matériels, bornes, poteaux, guérites, postes de douane pour proclamer EIIL, Etat islamique en Irak et au Levant.

    Le Levant, c'est la Syrie, le Liban, la Palestine, Israël et la Jordanie.

    Le 29 juin dernier, Ibrâhîm Ibn ‘Iwâd Ibn Ibrâhîm Ibn ‘Ali Ibn Muhammad Al-Badrî Al-Hâchîmî Al-Qourachî par sa lignée, As-Sâmourrâ-î par sa naissance, Al-Baghdâdî pour l’endroit où il a fait ses études et où il a vécu, a été proclamé "calife" de l’Etat islamique (EI).

    Il a en effet prononcé le 6 juillet un discours à Mossoul, au Nord de l'Irak, pour annoncer que dans EIIL la référence à l'Irak et au Levant est supprimée, puisqu'il a été choisi par Allah pour instaurer le califat sur la terre entière.

    Il faut donc parler maintenant d'Etat islamique, EI, sous-entendu "universel".

     

    00 Calife.jpg

    Il a appelé au djihad extérieur contre les mécréants, insistant sur le fait qu'il s'agit d'une stricte obligation pour tous les musulmans du monde.

    Dans la tradition sunnite, le djihad ne peut être prononcé que par le calife, c'est fait. Il n'y avait plus de Califat depuis 90 ans, sa renaissance est le fruit de la politique débile menée dans le monde musulman tant par les Américains que par l'Angleterre et la France.

    En détruisant les régimes socialistes baasistes de Sadam Hussein et El Assad, en encourageant les prétendus "printemps arabes" qui ont chassé ceux qui tenaient en main et contrôlaient les peuples musulmans, en faisant exploser la Libye que Kadhafi gardait unie d'une main de fer, en laissant l'Arabie et le Qatar financer et armer en sous-main les palestiniens et les djihadistes, nos éminents diplomates ont ressuscité le Califat qui va motiver et armer le djihad dans le monde entier.

    C'est aussi le résultat de l'erreur intellectuelle qui consiste à croire que la démocratie, l'humanisme, le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes sont des valeurs universelles, alors qu'il saute aux yeux quand on a étudié la civilisation, la culture et les textes fondateurs de l'islam (coran et hadiths) que les principes de cette théocratie oppressive sont incompatibles avec tout le bazar idéologique occidental.

    Que valent les soixanthuiteries droitdel'hommistes de nos politiques qui braillaient en 1968 "il est interdit d'interdire" avant de devenir  avocats, notaires, bourgeois et membres du club Le Siècle, face à une religion dont le nom signifie "soumission".

    Soumission des peuples à Allah, soumission de la femme à l'homme, soumission des chrétiens et des juifs aux musulmans, soumission des noirs "faits par dieu pour être esclaves" aux arabes (application sur le terrain : Boko haram, Mauritanie, etc.) quand seule la langue arabe doit être utilisée pour prier ?

    Le calife Ibrahim bin Machin et cœtera (pour mémoire Ibrâhîm Ibn ‘Iwâd Ibn Ibrâhîm Ibn ‘Ali Ibn Muhammad Al-Badrî Al-Hâchîmî Al-Qourachî As-Sâmourrâ-î Al-Baghdâdî) est là, et pour longtemps semble-t-il au vu des mesurettes cosmétiques que Obama a décidé de prendre pour l'arrêter tout de suite : financer les "bons" djihadistes en Syrie et envoyer des conseillers militaires à Bagdad.

    Mesurettes approuvées par l'Europe qui n'ayant pas d'armée et aucune envie de contrarier "l'allié" américain ne peut qu'approuver, de même que par la France dont les maigres ressources militaires sont affectées à la poursuite des opérations ratées au Mali et en Centrafrique où Hollande, Le Drian et Fabius ont cru qu'il suffirait d'arriver en disant "La France est là, calmez-vous" pour arrêter la progression des milices islamistes.

    À quoi doit-on s'attendre maintenant ?

    Dans la théologie musulmane, le djihad annoncé par le calife n'est pas un vœu pieux mais une stricte obligation pour tout musulman où qu'il soit dans le monde.

    Dans son discours  le calife cite abondamment le coran et les hadiths pour rappeler que la guerre sainte est une obligation à laquelle aucun musulman ne peut se soustraire sous peine de péché grave dont la sanction est la mort.

    Deuxième point, il cite un hadith rapporté par Abou Hourayra, un compagnon d'allah qui dit que "toute innovation est une perdition, et toute perdition mérite l’enfer", c'est la doctrine salafiste, celle de Boko haram dont le nom signifie "l'occident c'est le mal". Nous sommes donc directement visés.

    Troisième point, c’est l’application de la charria (loi) de dieu et l’établissement de sanctions sérieuses et sévères partout où le califat s'étendra.

    Il confirme ces trois points en citant le premier calife de l’islam, Abou Bakr, beau-père de Mahomet, et père du sunnisme ultra-orthodoxe.

    Ce sont ces musulmans-là qui égorgent,  décapitent, amputent,  lapident, pendent, crucifient tous les incroyants et les homosexuels, mettent les Noirs en esclavage et traitent les femmes en objets sexuels à qui il est interdit de sortir de la maison comme le rappelle un communiqué publié lui aussi à Mossoul le 29 juin dernier. Ils sont ultra-fanatiques et orthodoxes, avec eux il est hors de question de prendre des libertés avec la parole de dieu.

    Pour le théologien de l'islam Bassam Tahann cité par La voix de la Russie, "il est clair que c’est un appel à la guerre et à une révolte dépassant de loin l’Irak, la Syrie. C’est un appel à la totalité du monde musulman".

    La suite est prévisible, le califat va se constituer dans un premier temps en peau de léopard : le calife l'a dit, le califat doit s'étendre de l'Indonésie à l'Espagne.

    Le Nord Nigéria, Libye, la Somalie, toutes les régions où grâce aux politiques stupides des occidentaux la pagaille guerrière musulmane règne pourraient y basculer assez rapidement en se déclarant "califats".

     

    00 carte-califat.jpg

     

    En Europe, nous avons surtout à craindre des attentats, le nombre croissant de jeunes musulmans et musulmanes fraichement convertis qui se rendent et reviennent, une fois formés aux techniques du terrorisme, des pays où la guerre islamique est déjà en cours est une menace directe, présente en France même.

    Cela dit je pense, à titre personnel, que la première chose qui va se produire sera une vaste guerre inter musulmane.

    Car le calife Ibrahim machin-truc ne vise pas que l'occident judéo-chrétien, il veut aussi détruire les musulmans chiites "c'est un devoir" dit-il, donc l'Iran, les Turcs qui ont aboli le califat précédent (Mustapha Kemal Atatürk en 1924) et bien sûr Israël et le peuple juif qui sont à ses yeux l'horreur absolue.

    Le Commandeur des croyants Mohamed VI du Maroc, les gardiens des lieux saints La Mecque et Médine (le clan Ibn Saoud), les Kurdes qui viennent de créer le Kurdistan et quelques autres, ne peuvent voir remis en question les pouvoirs qu'ils ont créés et ont du mal à préserver dans l'agitation révolutionnaire du monde musulman.

    Les Saoudiens massent des troupes (déjà 30 000 hommes) sur leur frontière avec l'Irak, les Israéliens pourraient rapidement régler le problème palestinien pour ne pas avoir de boulets potentiellement explosifs sur leurs flancs avant d'avoir à affronter EI qui serait déjà implanté au Liban dans le vaste camp palestinien de Aïn al-Hélloué où l'émir sunnite fondamentaliste Abdel Salam al-Ourdouni fait la loi.

    En France, le pouvoir socialiste n'a aucune conscience de la lourde menace qui pèse. Il n'emprisonnera pas, comme le fait déjà l'Arabie saoudite, tous les jeunes qui reviennent soi-disant contrits et repentants de Syrie où ils sont allés faire le djihad. Il n'aidera pas militairement Bachar el-Assad à reprendre le pouvoir et reconstruire l'état socialiste et laïc créé par son père Hafez el-Assad.

    Il ne soutiendra pas Israël pour ne pas contrarier les antisémites des banlieues qui ont défilé récemment dans nos rues avec des drapeaux palestiniens et algériens, mais sans le moindre drapeau français.

    Il va se contenter de pleurnicher et de nous prodiguer des paroles lénifiantes sur l'islam modéré porteur d'une brillante civilisation d'amour et de paix, témoignant une fois de plus son immense méconnaissance du monde islamique.

    Maurice D. 

     

    http://www.minurne.fr/renaissance-du-califat-mondial?&trck=nl-883158-353556-88pNU

     

    Mercredi 16 juillet 2014

    Ames sensibles s’abstenir


    0 0

    Communiqué de presse de Carl LANG

    Président du Parti de la France

     

    L’effarante condamnation d’Anne-Sophie LECLERE: « selon que vous serez puissant ou misérable…

     

    …Les jugements de Cour vous rendrons blanc ou noir ».

     

    En République socialiste avec madame Taubira Garde des Sceaux, il ne fait pas bon affronter les tribunaux sans disposer de moyens financiers conséquents pour se défendre.

    Dans l’affaire du jugement et de la condamnation à 9 mois de prison ferme de madame LECLERE il apparaît clairement et scandaleusement que la justice socialiste n’est pas faite pour les Français modestes, que l’égalité des citoyens devant la justice est un mythe et que l’on peut bafouer sans vergogne les droits les plus élémentaires de la défense à commencer par le droit d’être représenté et défendu, ce qui ne fut pas le cas devant le tribunal de Cayenne.

    Comment, en effet, madame LECLERE aurait-elle eu les moyens financiers de se rendre à ses frais en Guyane ou de s’offrir les services d’un avocat alors même qu’elle était lâchée, reniée et livrée à elle-même par le parti politique dont elle avait porté les couleurs et ce, sans préparation politique ni médiatique et sans formation juridique de base ?

    SOS Racisme et d’autres peuvent bien se féliciter de l’effarante condamnation d’Anne-Sophie LECLERE : leur justice n’est pas qu’une justice politique et militante, elle est aussi la justice de classe des puissants et des nantis du socialisme contre une citoyenne française isolée, désarmée et sans moyens. 

    Honte à tous ces gens !


    0 0

    Mercredi 16 juillet 2014

    Une dizaine de musulmans, hommes et femmes ont massacré dans la rue un homme converti à l’islam parce qu’il se serait séparé d’une des leur d’origine marocaine.

    Le fait divers atroce s’est produit lundi 14 juillet en fin d’après midi dans la ville belge de Neder-over-Heembeek.

    Un témoin raconte :

    après l’avoir frappé avec des pieds-de-biches, des battes de base-ball et des couteaux, ils l’ont traîné par une jambe jusqu’au milieu du carrefour.

    Il ne bougeait déjà plus et il perdait beaucoup de sang.

    Un jeune homme d’environ 17 ans n’arrêtait pas de shooter dans sa tête.

    J’ai vu qu’une femme avec un foulard allait lui rouler dessus avec une voiture …

    La victime emmenée à l’hôpital à Bruxelles est décédée dans la nuit.

     Le dossier a été mis à l’instruction mais le parquet de Bruxelles ne désirait pas communiquer plus d’informations.

     D'après plusieurs sources proches du dossier, les huit agresseurs auraient déjà fui au Maroc. 

    Source info et article complet : dhnet.be


    Traces de sang de la victime laissées sur le bitume.im-copie-94.jpg


    0 0

    Mardi 15 juillet 2014

    Outre-Manche, les tribunaux islamiques ont pignon sur rue et les mahométans préfèrent s’y rendre plutôt que d’avoir affaire à la justice des mécréants.

    La chaîne anglaise Channel4  interroge dans ce reportage un ''juge'' musulman sur la charia, la loi islamique : autorise t-elle un musulman à battre sa femme ?

    La réponse se trouve dans le coran verset 34, sourate 8  : les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu'Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu'ils font de leurs biens.

    Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l'absence de leurs époux, avec la protection d'Allah.

     Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d'elles dans leurs lits et frappez-les !


     

    0 0

    Mercredi 16 juillet 2014       http://revoltes-en-europe.over-blog.com/article-si-ce-n-est-pas-une-secte-alors-qu-est-ce-que-c-est-124159511.html

    Syrie : individus sous l’emprise de l’islam sunnite lançant un appel à rejoindre le calife sanguinaire Al Baghdadi de l’Etat Islamique.

    Arabie Saoudite : dizaines de milliers d’individus sous l’emprise de l’islam tournant autour d’une caisse noire. 

    Irak : individus sous l’emprise de l’islam shiite s’entrainant au maniement d’armes pour tuer d’autres individus sous l’emprise de l’islam sunnite.

     

    0 0


    0 0

    Deux bulletins d'Al-Manar, la chaîne TV du Hezbollah, datant des 12 et 14 juillet 2014, et publiés ce jour. Ils évoquent les débuts de la guerre de 2006 à l'occasion de son huitième anniversaire.

    https://www.youtube.com/watch?v=NvTFmjeKjzQ

    https://www.youtube.com/watch?v=bA8aS_NmjjE

    Ces vidéos prennent un intérêt tout particulier dans le contexte de l'agression israélienne contre Gaza, qui pourrait se révéler un nouvel échec cuisant pour les forces d'occupation.

    Je vous adresse aussi un extrait de la fin du discours du 14 juillet 2006, qui s'inscrit également dans l'actualité par l'exemple de Résistance qu'il propose durant une agression similaire. 

    https://www.youtube.com/watch?v=O3hPfozv0SI

    Les mouvements palestiniens ont pu s'inspirer du Hezbollah, qui a démontré que la patience et l'organisation pouvaient venir à bout de la plus puissante armée du Moyen-Orient et lui imposer ses conditions, voire l'humilier.

     

    Traduction : http://www.sayed7asan.blogspot.fr

     

    Nous entrons dans la deuxième semaine des combats violents entre les factions de la Résistance palestinienne à Gaza et l'entité sioniste. Durant cette période, l'armée israélienne a écrit de nouvelles pages dans  les annales de ses crimes historiques. 

     

    Le premier chiffre notable est celui des presque 1500 raids menés par l'aviation ennemie contre les quartiers et habitations de la bande de Gaza. 

     

    Le nombre de martyrs s'élève à 200 environ, et celui des blessés à plus de 1400. A quoi s'ajoutent des destructions considérables des maisons et des infrastructures causées par des bombardements extrêmes sur une petite bande de territoire dont la superficie est inférieure à 360 kilomètres carrés !

     

    Mais tout cela n'a rien apporté à l'entité (sioniste) qui prétend rechercher la sécurité tout en maintenant le joug de son occupation. En effet, les roquettes de la Résistance n'ont pas cessé ni même ralenti la cadence de leur lancement. Elles dessinent un écran de fumée qui assombrit la plus grande partie des Territoires Occupés, et paralysent la vie à Tel Aviv, à Al-Qods (Jérusalem), à Haïfa et dans d'autres parties actives de l'entité sioniste. De plus, ces roquettes menacent des endroits stratégiques comme la centrale nucléaire de Dimona. ainsi que les industries chimiques de Haïfa, les industries de haute technologie au centre et les bases aériennes de plusieurs régions. 

     

    Enfin, quant à l'impact et au nombre des roquettes de la Résistance, le nombre des roquettes qui ont été lancées depuis Gaza, malgré l'intensité des bombardements aériens, s'élève à environ un millier de roquettes et missiles. Certaines ont frappé des régions éloignées de plus de 140 kilomètres de Gaza.


    Cela a conduit plus de 5 millions d'Israéliens à se réfugier dans les abris, ce pour la première fois dans l'histoire des combats contre la Résistance.

     

    Source :Salah      7asan.saleh@gmail.com

    0 0

    VIDÉO / L’HISTOIRE DU MONDE BERBÈRE PAR BERNARD LUGAN

     

    « J’ai passé toute mon enfance à Meknès, au Maroc.

    J’ai donc été très tôt sensibilisé à l’existence du monde berbère, d’autant plus qu’un de mes oncles était officier des Goums marocains et un autre parent Contrôleur civil en pays berbère.

    Cependant, c’est par l’archéologie que j’en suis venu à m’intéresser scientifiquement aux Berbères.

    C’est ainsi que, travaillant sur les populations de l’ancienne Egypte, j’ai eu une sorte d’illumination en constatant que certaines peintures de l’époque d’avant les pharaons étaient du même style que celles de la partie nord du Sahara et c’est alors que, petit à petit, a mûri ma théorie de la berbérité de l’ancienne égypte.

    En clair, j’ai postulé que le fonds ancien de la population de l’Egypte au nord de la première cataracte était Berbère, ce qui a ensuite été confirmé par les travaux des généticiens.
    Les Berbères qui constituent le fond ancien de la population de toute l’Afrique du Nord, de l’Egypte au Maroc, formaient donc à l’origine un seul Peuple qui fut peu à peu fragmenté par une histoire mouvementée.

    Devenus étrangers sur leur terre, les Berbères ont ensuite subi la domination intellectuelle des partisans de l’arabo-islamisme.

    Pour ces derniers, les Berbères sont sortis de l’histoire car leur conversion à l’Islam les a inscrits de façon irréversible dans l’aire politico-culturelle de l’arabité.

    Certains allèrent jusqu’à nier leur existence comme le ministre algérien de l’Education nationale qui déclara en 1962  que les Berbères « sont une invention des Pères Blancs » !!! »

     Source :  Bernard Lugan

     
     

    0 0

     

    "Réhabiliter le national-socialisme, c'est quoi ?"  
     

    Jean-Paul Picaper vient de publier un ouvrage intitulé: "Les ombres d'Oradour".

    Une partie entière est consacrée aux "négationnistes" et deux chapitres sont plus particulièrement consacrés à (tenter de) réfuter le travail de Vincent Reynouard.

    A propos des "négationnistes" en général, J.-P. Picaper écrit: "Pourquoi donc ne pas accorder justement à Reynouard et à ses amis ce débat libre, loyal et courtois auquel ils aspirent?"

    Afin de justifier sa position, il ajoute: "Car le débat est le carburant qui fait tourner la démocratie."

     

    Dans son éditorial, Vincent Reynouard part de ces deux phrases pour répondre à J.-P. Picaper.

    Cette réponse lui donne l'occasion de revenir sur la "démocratie" en démontrant qu'il ne s'agit pas d'un principe absolu en politique, mais d'un principe subalterne car découlant des "droits de l'homme".

    En conséquence, et contrairement à ce que croient bien des personnes, la démocratie ne permet pas l'arrivée au pouvoir de n"importe quei régime et ne permet pas l'expression de n'importe quelle thèse.

    Elle est limitée par les droits de l'homme, donc elle ne tolère que les gouvernements et les propos estampillés "démocratiques". 

    Vincent Reynouard explique ensuite en quel sens il souhaite "réhabiliter le national-socialisme". Il revient sur le prétendu "Holocauste" en démontrant l'existence de tout une documentation aujourd'hui occultée ou mal interprétée par les historiens.

    Cette documentation établit que la "Solution finale" n'était rien d'autre qu'une expulsion vers l'Est.

    L'auteur mentionne notamment les procès d'après-guerre qu'aucun historien ne cite jamais: on y découvre que pendant la guerre, Hitler se désintéressait de la question juive; au chef de la chancellerie du Reich, il avait clairement expliqué qu'il ne voulait plus en entendre parler et qu'après la guerre, il déciderait où les juifs devraient être parqués, que ce soit à l'Est ou ailleurs.

    En passant, V. Reynouard démasque la malhonnêteté de Saul Friedlander qui, dans son ouvrage "Les années d'extermination" a honteusement tronqué un document capital par ne pas que le lecteur s'aperçoive que Treblinka était lié non à une "extermination", mais à un "mouvement de population".

    Ce document, pourtant connu depuis 1947, n'est cité ni par Hilberg, ni par Browning...  

    V. Reynouard explique ensuite comment nos bons démocrates ont oeuvré pour faire taire les révisionnistes. Il montre un arrêt capital de la Cour d'Appel de Caen en date du 9 octobre 1992 : dans cet arrêt (qui a fait jurisprudence), trois magistrats ont détourné le sens premier de la loi antirévisionniste Gayssot afin que les plaignants n'aient pas à démontrer l'existence des crimes contestés. Depuis cette date, en France, la réalité des "chambres à gaz" homicides  allemandes est une vérité révélée (par les juges de Nuremberg).

    Voilà pourquoi, sur certains sujets d'histoire, le débat n'est pas le "carburant de la démocratie" comme le croit J.-P. Picaper. Le carburant de la démocratie, c'est la répression. 

    Enfin, se fondant sur l'allocution d'un journaliste allemand le 10 janvier 1943 sur les ondes de Radio-Paris, V. Reynouard explique ce que signifie, pour lui, réhabiliter le national-socialisme : il s'agit d'en retenir la quintessence et de mettre de côté ce qui était circonstanciel.

    L'auteur revient ainsi sur le "racisme" et explique notamment les conditions de parution de la brochure anti-slave diffusée par la SS "Le sous-homme".  

    Il termine en prenant Jean-Paul Picaper au mot, donc en l'invitant à un débat sur le drame d'Oradour. 

     

    Une vidéo choc! 
     
    Pour la visionner: cliquez ici
     
     
     
    Marie Pererou

older | 1 | .... | 140 | 141 | (Page 142) | 143 | 144 | .... | 245 | newer