Are you the publisher? Claim or contact us about this channel


Embed this content in your HTML

Search

Report adult content:

click to rate:

Account: (login)

More Channels


Showcase


Channel Catalog


Channel Description:

LA TRIBUNE D' UN HOMME LIBRE, REVUE DE PRESSE NON-CONFORMISTE

older | 1 | .... | 130 | 131 | (Page 132) | 133 | 134 | .... | 246 | newer

    0 0

    Un conseiller municipal PS pilote le Campus islamique turc de Strasbourg

    Extraits d'un article de Libération du 7 octobre 2013 de Bernadette Sauvaget"La Turquie investit dans l'islam made in France"

    libeturquie.jpg"Saban Kiper, l’une des chevilles ouvrières du chantier, figure des milieux musulmans de Strasbourg et conseiller municipal socialiste."

    "Pour le moment, c’est un chantier. Mais c’est surtout l’un des projets les plus ambitieux de la communauté musulmane en France. Enfin, celle d’origine turque.

    Pour une quinzaine de millions d’euros au bas mot, un campus franco-turc va voir le jour dès l’an prochain dans le quartier de Hautepierre à Strasbourg (...)L’ampleur et l’ambition du projet qui comprend aussi un internat ont un peu pris tout le monde de court. Et rend perplexe jusque dans les couloirs du ministère de l’Intérieur, chargé des cultes.

    Au départ, en 2010, il s’agissait seulement de former des imams issus des jeunes générations"

    " Les autorités turques, elles, n’ont pas attendu la bénédiction de Paris pour avancer leurs pions. Depuis 2010, l’association (française) qui pilote le chantier a déjà acquis quatre immeubles (de plus de 10 000 m2 de surface) à Hautepierre.

    Dans un proche avenir, elle devrait compléter ce patrimoine immobilier. Même si elle ne dispose pas encore des locaux, la faculté a bel et bien démarré. Une promotion d’une quinzaine d’étudiants a entamé, il y a un peu plus d’un an, le cursus de cinq ans qui sera sanctionné par un diplôme de la faculté de théologie d’Istanbul.

    En apprenant l’arabe. «C’est indispensable pour le cursus, car l’essentiel du corpus est dans cette langue», explique Fazli Arabaci, le futur doyen, envoyé par Ankara pour superviser l’affaire. Dès la rentrée prochaine, deux classes de seconde seront ouvertes, les prémices d’un vrai lycée musulman, un peu à la manière des imam hatip turcs, les établissements scolaires religieux dont est issu le Premier ministre, Recep Tayyip Erdogan"

    Comme l’Algérie et le Maroc, la Turquie envoie et rémunère des imams en France, 150 actuellement, pour une durée de quatre ans.

    Ce nombre ne couvre pas tous les besoins.

     Le ministère des Affaires islamiques, le Diyanet, contrôle, en effet, 250 mosquées sur les 400 lieux de culte de la diaspora turque en France.

     

    http://www.islamisation.fr/archive/2014/05/17/apres-le-campus-islamique-turc-un-consulat-geant-a-25-millio-5371524.html


    0 0

    [LPJ] Cristeros : Une belle réussite

    Article rédigé par B.V., le 15 mai 2014
    • Envoyer par email
    •  
    • Imprimer
    •  
    • Export au format PDF
    •  
    • Ajouter aux favoris
    [LPJ] Cristeros : Une belle réussite

    Une belle réussite, tant sur la forme que sur le fond. Cristeros répond notamment aux attentes d’un jeune public en soif d’action et d’exploit de western.

    On s’enthousiasmera pour une production chiadée au service de la vérité d’une histoire méconnue.

     

    La force d’un blockbuster américain

    Servi par une production de qualité indéniable, un casting de rêve, un scénario dans des paysages magnifiques de la campagne mexicaine, le film possède tous les atouts de la réussite, et la combinaison est gagnante.

    Les scènes de batailles, où les cavaliers coiffés de sombreros, cartouches en bandoulière, chargent des lignes de fantassins dans la fumée des carabines, flattent notre imagination de ces exploits guerriers.

    On sent la difficulté du scénariste à ne pas tomber dans le documentaire et à présenter une histoire juste et cohérente, parce qu’inscrite dans un contexte historique complexe.

    Au travers de quelques personnages choisis par les figures emblématiques de la Cristiada, il révèle la cruauté de la lutte d’un Etat contre la liberté des peuples à croire.

    Le rôle joué par les Etats-Unis dans cette guerre civile n’est pas oublié et rappelle son action médiatrice entre le Vatican et le Mexique au nom de ses intérêts pétroliers.

    On pourrait être déçu de voir surgir bien vite le choix de la ligue d’une opposition armée au gouvernement. Ce sont des anecdotes et des faits d’armes qui nourrissent le scénario, un choix légitime pour l’action du film évitant la lourdeur d’un documentaire, mais nous laisse seul avec notre réflexion. 

    Contrairement à ce que certains ont pu dire, il n’y a pas de manichéisme dans cette présentation de l’histoire mexicaine.

    Le train incendié sur ordre d’un prêtre en est l’extrait le plus parlant, le film ne fait donc pas des Cristeros une armée angélique !

    Chacun possède sa part de responsabilité dans ce conflit armé qui fit 250 000 morts environ.

    Cela n’en retire rien à l’héroïsme et à la foi de ces hommes qui surent mourir pour la Vérité et la liberté d’y croire.

    Un véritable témoignage de foi et un encouragement à sortir de nos sécurités

    La conversion progressive du général Gorostieta (Andy Garcia) qui prit la tête de l’armée Cristeros est marquante.

    Cet homme d’affaire confortablement installé dans la vie choisit le risque pour l’amour de sa femme, et pour la liberté de ses filles. Car rien pour lui ne peut empiéter la liberté, et la première, qui est celle de croire.

    Fier et fort de ses exploits militaires et de son intelligence de stratège, il est retourné par la foi de cet adolescent béatifié sous Benoit XVI en 2005, le petit José Luis Sanchez del Rio.

    Comme le centurion romain, le général aura l’humilité de professer la même foi que ce jeune garçon et que ces femmes engagées dans la lutte armée.

    Le témoignage de ces figures héroïques appellent à renforcer notre foi, et dans la communion des saints, à nous unir à tous ceux qui aujourd’hui encore, au nom du Christ Roi donnent leur vie dans le martyre, pour le salut du monde et la plus grande gloire de Dieu.

    « Viva Christo Rey »

    « Viva Sancta Maria de Guadalupe »

     

     

    B.V.

     

    Voir aussi à ce sujet : Cristeros, un enthousiasme qui fait réfléchir

     

    Source et publication:   http://www.libertepolitique.com/Actualite/LP-Jeunes/LPJ-Cristeros-Une-belle-reussite


    0 0

     

    Ukraine : une autre politique est possible pour les nations européennes de l’Ouest et de l’Est

    Ukraine : une autre politique est possible pour les nations européennes de l’Ouest et de l’Est

     
     
     

    16/05/2014 -PARIS (NOVOpress via le Bulletin de réinformation)
    Mardi soir, la fondation Polemia organisait un forum consacré aux enjeux identitaires et géostratégiques de la révolution en Ukraine. Philippe Christèle a animé un débat avec les journalistes Pierre‑Alexandre Bouclay et Christophe Dessanti, spécialistes du monde slave.

    Ils ont rappelé les origines de la révolution de 2014

    A l’origine immédiate de la crise, la proposition de l’Union européenne de conclure avec l’Ukraine un accord d’association. Cet accord était incompatible avec la coopération militaire entre l’Ukraine et la Russie : il aurait vraisemblablement conduit à terme à une adhésion de l’Ukraine à l’UE et à l’OTAN.

    C’est le revirement brutal du président Ianoukovitch en décembre dernier qui a mis le feu aux poudres.

    La contestation populaire animée par une minorité nationaliste héroïque a eu raison de son gouvernement

    Ce, dans des circonstances troubles et sans que la Russie ne soutienne Ianoukovitch.

    Le résultat est édifiant : l’Ukraine est divisée et affaiblie, l’Europe de l’Ouest a révélé son impuissance à contrôler la situation, la Russie sauve les meubles, mais voit son image se dégrader ; les Etats‑Unis remplissent le vide laissé par les Européens.

     

    Un fossé semble s’être creusé entre Européens de l’Ouest et Russes

    Ce fossé existe surtout entre la Russie et son « proche étranger ». Il sanctionne la « politique du knout », dont la Russie est familière à l’endroit de ses anciens Etats satellites.

    La Russie n’a par exemple pas développé de politique de séduction en Ukraine et n’a pas réussi à promouvoir son développement économique.

    La diabolisation des prétendus nazis ukrainiens est symptomatique de cette incapacité de la Russie à créer des intérêts communs avec ses anciens vassaux.

    A l’égard des Européens de l’Ouest, la Russie a bel et bien esquissé une politique de séduction, mais qui est aujourd’hui fragilisée

    Pourtant, le débat s’est conclu sur l’intérêt commun des nations européennes, à savoir construire une Ukraine qui puisse être un trait d’union entre Europe de l’Ouest et de l’Est.

    Cela suppose que l’Union européenne cesse de s’aligner sur la politique de la tension mise en œuvre par les Etats‑Unis.

    Et que la Russie renonce à toute crispation impériale.


    0 0

    Paris : 400 clandestins envahissent la mairie du 17ème


     

     
    Les 400 sans-papiers qui occupaient la mairie du 17ème arrondissement ce samedi matin demandaient la régularisation des membres du collectif de sans-papiers (CSP) de Paris

     

    Les 400 sans-papiers qui occupaient la mairie du 17ème arrondissement ce samedi matin demandaient la régularisation des membres du collectif de sans-papiers (CSP) de ParisPhoto : Geoffroy Boulard/ Twitter

    0 0

    Fraudes aux élections Européennes : le F.N interpelle le Ministère de l'Intérieur

    Posted: 25 May 2014 09:13 AM PDT



    Communiqué de Presse du Front National


     
    De très nombreux dysfonctionnements nous sont signalés quant à la
    régularité du scrutin. Cela concerne plusieurs départements.
    Dans de nombreux bureaux, a été notée l’absence de bulletins de vote
    du Front National, ou la présence de bulletins de vote du Front National
    ne correspondant pas à la circonscription électorale du bureau concerné.
    C’est le cas par exemple dans le 3ème arrondissement de Paris, dans la
    ville d’Evry (Essonne), de Sainte-Geneviève des Bois (Essonne) ;
    c’est le cas aussi dans des communes de la Nièvre, la Seine-et-Marne,
    la Saône-et-Loire ou la Moselle, notamment.
    La multiplicité des remontées nous laisse penser que la fraude est massive.
     
    Le ministère de l’Intérieur a choisi de tenter d’empêcher la victoire du Front
    National en lui interdisant simplement de concourir en certains endroits du territoire.
    C’est une entrave gravissime à la démocratie.
    Le Front National accuse donc le gouvernement de Manuel Valls, et son ministre
    Bernard Cazeneuve, de truquer par les moyens les plus odieux le vote des Français.
    Cette manipulation industrielle du vote des Français doit être immédiatement
    interrompue, et les préfets doivent tout mettre en œuvre, dans des délais urgents,
    pour apporter dans toutes les communes de France les bulletins de vote du Front National.
    Interpellé plusieurs fois depuis ce matin, le ministère de l’Intérieur n’a répondu q
    ue par un vague désintérêt, qui prouve une volonté de nuire au bon déroulement du scrutin.

    Le Front National demandera de toute façon à l’issue du scrutin de faire la lumière sur les manipulations auxquelles s’est livré le pouvoir.


    Il consigne pour le moment la liste des communes où sont déplorées ces atteintes ignobles à la démocratie.


    0 0

    Ecrit le 26 mai 2014 à 7:10 par Eric Martin dans Nos brèves
     

    Victoire du FN aux européennes : les journalistes étrangers aussi bouchés et sectaires que leurs confrères français

    C’est la première fois que le FN remporte un scrutin national en France.

    Score surprenant, inquiétant… ? Les journalistes étrangers qui ont suivi l’élection de près ne mâchent pas leurs mots et montrent aux caméras de BFM TV qu’ils sont au moins aussi bouchés et sectaires que leurs confrères français :

     


    0 0

    http://revoltes-en-europe.over-blog.com/articles-islamisation- 

    Mercredi 28 mai 2014

    Le centre culturel Abdallah Al Darwhish et la mosquée de Nantes Assalam ont

    le plaisir de vous inviter à la 6ème édition de la Rencontre Annuelle

    des Musulmans de l'Ouest de la France (RAMO), qui se tiendra au

    centre islamique de Nantes.

    Au programme : 
    - Des intervenants de renoms
    - Des expositions culturelles
    - Des animations en plein air 
    - le Grand concours régional de mémorisation du Coran
    - Des veillées spirituelles

    ALLAH AKBAR !


    Mercredi 28 mai 2014

    Le canton de Zurich a rejeté la demande de création d’une école maternelle musulmane dénommée Al Huda par une association islamique locale.

    Il y a un danger d’éduquer les enfants dans des valeurs unilatérales incompatibles avec la tolérance, l’ouverture et le dialogue a déclaré le ministère de l’Education dans un communiqué de presse.

    Le conseil central islamique de Suisse est en désaccord avec la décision indiquant qu’il s’agit de motifs futiles. 

    Source info : srf.ch


      im-copie-51.jpg

    Mardi 27 mai 2014

    Un groupe de musulmans nigérians a lancé une campagne pour dénoncer l’enlèvement de jeunes filles par la secte islamique Boko Haram.

    Campagne sur le thème Not in God's Name répété à tue-tête dans la vidéo ci-dessous (ce n’est pas au nom de dieu que l'on pourrait traduire par rien à voir avec dieu).

    Bien sûr ces gens ne partagent pas avec leurs coreligionnaires de Boko Haram ni la religion, ni le dieu, ni le prophète pédophile, ni le livre criminel appelant à décapiter les infidèles, les chrétiens et les juifs.

    L'islam rend vraiment con.


     
    Mardi 27 mai 2014

    Husby, une des banlieues islamisées de Stockholm s’est enflammée le week-end dernier.

    Les policiers suédois ont poursuivi un conducteur ivre quand des individus ont commencé à leur jeter des pierres depuis un pont.

    Les policiers ont alors tiré un coup de semonce.

    En représailles, les individus ont brûlé plusieurs voitures dans la nuit du dimanche 25 mai (ndlr : qui peut faire ça en dehors des tenants de la religion de paix et d’amour).

    Les autorités ont alors déployé des forces importantes pour tenter de réduire un début d’émeute dans Husby : hélicoptère de surveillance et fourgons de police anti-émeute.

    Forces également déployées dans les banlieues islamisées de Kista et Rinkeby. 

    Source info : nyheteridag.se


    Voitures incendiées à Husby dimanche 25 mai.    


    Des musulmans agressent un policier suédois.


    La police suédoise déployée.
    im2-copie-11.jpg

    Face à face musulman - policier suédois.
    im-copie-50.jpg
     
     
    •  
    Lundi 26 mai 2014

    Aneth Admundsson a témoigné de son agression sur sa page facebook : 

    deux individus sont sortis des bois et m’ont agressé parce que je n’ai pas

    voulu enlevé mes vétements. Ils m’ont battu et donné des coups de pieds.

    Un des deux hommes m’a violé et j’ai perdu conscience.

    Quand j’ai repris mes esprits, j’ai découvert que j’avais été violée.

    J’ai commencé à ramper mais j’ai reçu des coups de pieds dans la bouche…

    Ce n’était pas des suédois. 

    Source : exponerat.net


    im-copie-47.jpg

     

    Lundi 26 mai 2014

    Les mahométans ont interviewé des musulmanes bâchées sur l’esplanade

    du Trocadéro avec la Tour Eiffel en arrière-plan, endroit et

    monument symboliques pour bien marquer l’emprise de l’islam en France et

    la conquête avancée…


     
     
    •   

     

    Lundi 26 mai 2014

    L’islamisation de Strasbourg bat son plein : plusieurs casernes islamiques sont en construction ou en projet. Le califat alsacien est en marche. L'Est de la France bientôt sous la domination de la charia, la loi islamique ?


    Mosquée en construction du quartier de Robertsau.

    im-copie-48.jpg


    Mosquée en construction dans le quartier islamisé de Hautepierre. Il s’agit d’un complexe islamique avec salle de cours, bibliothèque et logement.im-copie-49.jpg


    Dans le quartier voisin de Koenigshoffen, les mahométans turcs veulent aussi construire une caserne islamique.

    im3-copie-3.jpg

     


    Dans le quartier de l’Eslau, un autre projet de construction…im4.png

    Samedi 31 mai 2014

    Samedi 31 mai, des milliers de musulmans ont prié devant la basilique Sainte-Sophie à Istanbul exigeant qu’elle soit convertie en mosquée.

    Eglise chrétienne du 6eme au 15eme siècle puis mosquée jusqu’au début du 20eme siècle, la basilique n’est plus un lieu de culte mais un musée depuis 1934.

    Samedi, les alentours de Sainte-Sophie étaient remplis de mahométans depuis le milieu de la nuit occupés à écouter le coran, prier et galvanisés par un Cheikh en provenance d’Arabie Saoudite.

    La police est intervenue pour empêcher les mahométans de pénétrer dans la basilique.



    0 0

    27/05/2014

    Alain Marsaud dénonce les prestations sociales qui permettent à la famille Merah d'aller en Syrie

    cette information avait été mise en lumière sur FDS le 23/05   ici

    Alain Marsaud est un homme politique français, né le 8 mars 1949 à Limoges (Haute-Vienne).

    Ancien magistrat, il a été notamment chef du Service central de lutte antiterroriste au Parquet de Paris dans les années 1980.

     Il est élu député dans la dixième circonscription des Français établis hors de France lors des élections législatives de juin 2012.

     

    http://www.islamisation.fr/archive/2014/05/27/alain-marsaud-denonce-les-prestations-sociales-qui-permetten-5379145.html


    0 0
  • 05/31/14--21:49: L' UMP ET LES ISLAMISTES ???
  • 29/05/2014

    Le nouvelle direction de l'UMP prépare le terrain aux islamistes (preuves)

    Titre excessif ? Merci de prendre 2 minutes pour lire ces faits vérifiables. 

    oubrou.jpg

    6 avril 2014 : Alain Juppé remet la Légion d'honneur au Frère Musulman assumé Tareq Oubrou.

    Ainsi, les anciens Premiers Ministres du RPR et de l'UMP, faisant figures de Sages, devraient assurer une direction collégiale de l'UMP. Alain Juppé, Jean-Pierre Raffarin, François Fillon, des ténors au positionnement centriste qui vont certainement rassurer les sympathisants les plus naïfs d'un électorat âgé, s'informant dans la presse subventionné et à la télévision.

    Nous avons depuis 6 ans consacré de nombreux articles et le premier chapitre de notre enquête Ces Maires qui courtisent l'islamisme (éditions Tatamis, 2010) à l'imâm de Bordeaux, Tareq Oubrou, de nationalité marocaine, à qui Alain Juppé a mis à disposition un vaste terrain municipal cédé pour une Grande Mosquée (Sud Ouest). Tareq Oubrou est membre de l'UOIF, fédération de mosquées des Frères, chez qui nous avons obtenu les preuves qu'ils diffusent  les ouvrages les plus radicaux de l'islamisme violent. Nous n'allons pas revenir sur tous les détails du profil ouvertement en phase avec la doctrine de Hassan al-Banna, fondateur des Frères Musulmans, auquel Oubrou consacrait des conférences élogieuses d'une heure dans sa mosquée de Bordeaux.

    Ce qu'aucun journaliste n'a relevé, après le triste passage des Frères Musulmans au pouvoir en Egypte, est que Tareq Oubrou, fort de son estampillage républicain et de son opération séduction réussie dans les médias, s'affirme encore Frère Musulman dans un livre en 2013 !

    Dans "Le Prêtre et l'imâm", paru aux éditions Bayard en 2013, Tareq Oubrou affirme page 134 :

    "Le mouvement des Frères Musulmans prétend moderniser la religion, sans rien toucher à l'essentiel. Ce discours, peu audible, est en perte de vitesse. Je continue d'être membre de ce mouvement"

    Or, en août 2013, Le Monde soulignait que le nouveau Guide suprême des Frères Musulmans, Mahmoud Ezzat est un fervent dévot de la pensée deSayyed Qutb (1906-1966)ce doctrinaire des Frères ayant théorisé la prise du pouvoir par la violence armée offensive. "Le Jihâd est indispensable à la prédication"écrivait Sayyed Qutb. Un djihâd spirituel a dû faire croire Tareq Oubrou à son idiot utile Alain Juppé, qui considère les Frères Musulmans égyptiens comme des démocrates (lire ici et ici)

    Lire notre analyse des écrits de Sayyed Qutb, figure mythique des Frères Musulmans, qui seront donc enseignés plus que probablement dans la Grande Mosquée de Bordeaux, à cause d'Alain Juppé.

    fillon.jpg

    Photo: François Fillon inaugurant la mosquée algérienne d'Argenteuil le 28 juin 2010. L'imâm y officiant est un fonctionnaire détaché du ministère des Affaires islamiques algérien.

    Nous titrions à l'époque " François Fillon inaugure la mosquée/université islamique d'Argenteuil" 

     "Le Premier ministre français a donc inauguré la mosquée Al-Ishan lundi 28 juin. Une information de Libération qui consacre un article à l'évènement, où 800 personnes sont invitées par Matignon, dont évidemment le président du Conseil "Français" du Culte Musulman, le marocain Mohamed Moussaoui.
      Le ministre des Affaires religieuses algérien, Bouabdallah Ghlamallah, islamiste notoirement anti-chrétien, fut annoncé à la cérémonie. Ses déclarations fracassantes contre l'évangélisation de l'Algérie, et son zèle quant à l'application des lois de mars 2006 réprimant l'apostolat chrétien n'ont déclenché aucune réactions en France, malgré les 2 à 5 ans de prison et milliers d'euros d'amende qu'encourent les évangélistes dans l'état FLN.Ainsi, la mosquée Al-Ishan d'Argenteuil est contôlée par l'Algérie, qui y nomme l'imâm, à l'encontre de tout le discours officiel sur un islam supposément "de France".

    Lire nos articles sur les persécutions légales de chrétiens en Algérie passées sous silence par les médias. François Fillon n'est-il pas au courant des lois de mars 2006 criminalisant les Chrétiens ?

     Fillon, en ayant opté pour favoriser l'islam sunnite algérien en France, commet une faute lourde. Une faute politique, identitaire, sécuritaire, voire une trahison nationale.

      Les photos du site Internet de la mosquée montrent des salles de classes de la future "Université" (terme employé par l'association) où sera enseignée la charia, ou "science religieuse", reconnue pourtant comme incompatible avec les démocraties européennes par un arrêt de la Cour européenne des droits de l'homme du 13 février 2003. François Fillon a préfèré parler de "centre culturel", n'ayant pas le courage d'appeller école coranique une école coranique. Mais les Français ne sont pas dupes.

    On lit également sur le site :

    "Depuis le début de l’Islam, la mosquée est un foyer culturel qui enseigne aux musulmans à se diriger vers les principes de leur vie guidés par leur religion. Ainsi, une école pour la récitation du Coran, un institut pour enseigner aux musulmans la science religieuse et la civilisation, une bibliothèque contenant des ouvrages religieux et scientifiques sont mis à leur disposition."

    "Capacité et taux d'occupation des espaces :   

     - Salle de prière hommes 1668 personnes ;

    
- Salle de prière femmes 730 personnes ;

    
- Salle polyvalente 760 personnes ;

    
- Salles de classes 132 personnes ;"

     Lire également cette dépêche AFP de 2008 : Fillon promet 170 000 visas/an à l'islamiste Belkhadem, son "homologue" Algérien..

    Alors oui, en cédant des terrains publics aux Frères Musulmans pour leurs mosquées (Juppé), en accélérant l'immigration algérienne puis en confiant les rênes de l'islam de France à l'Algérie (Fillon) on peut écrire que "la nouvelle direction de l'UMP prépare le terrain aux islamistes."

    Joachim Véliocas

    Observatoire de l'islamisation, mai 2014.

    France 4 surfe sur l'islamophobie en engageant des acteurs jouant des racistes improbables

    Des acteurs embauchés par France4 jouent des scènes qui n'arrivent jamais dans le métro. Jamais pour ceux qui le prennent depuis 20 ans. Inventer une islamophobie outrancière surjouée et jouer l'ambiguité entre le jeu de scène et des badauds réels, un cocktail qui plaira aux annonceurs publicitaires . Qui plait déjà à tous les sites islamistes qui remercient France 4 pour les conforter dans leur posture victimaire ! Lire

    "Ce concept d’émission vient des États-Unis avec le programme What Would you do ? Des acteurs simulent des scènes de tensions sociales et des réactions réelles viennent se greffer à la fiction, sous l’oeil de la caméra. Les intervenants sont ensuite interrogés sur leurs motivations. [...]

    Le concept est si bluffant que la vidéo d’une intervention raciste contre une jeune femme voilée a fait le buzz, alors que beaucoup ignorent qu’il s’agit en partie d’une mise en scène puisque le commencement de l’action raciste est provoqué par des acteurs. [...]

    L’absence de distinction du faux et du vrai de ce type de vidéo qui peuvent se répandre très vite sur la toile risque de porter préjudice à des situations réelles en faisant planer le doute sur elles, d’induire le spectateur en erreur  […]"

     

    http://www.islamisation.fr/archive/2014/05/28/le-nouvelle-direction-de-l-ump-s-annonce-tres-islamophile-5379825.html


    0 0

     

    Chroniques de l’Europe assiégée (suite) : des djihadistes arrêtés à Melilla (Espagne)

    Chroniques de l’Europe assiégée (suite) : des djihadistes arrêtés à Melilla (Espagne)

     
     
     

    31/05/2014 – MELILLA (NOVOpress) - Sept personnes ont été arrêtées à Melilla (Espagne) dans le cadre d’une opération conjointe de la gendarmerie et de la Police espagnoles, qui ont démantelé un réseau international de recrutement djihadiste pour le compte d’organisations islamistes installées au Mali et en Libye.

    Parmi les personnes arrêtées figure le premier djihadiste “espagnol” tout juste rentré du Mali.

    Melilla est une petite ville espagnole située sur la côte Nord-Ouest de l’Afrique, et formant une encoche dans le territoire marocain.

    À l’image de Lampedusa en Italie, Melilla sert de point de passage aux africains subsahariens pour rentrer illégalement en Europe : rien que cette semaine, près de 500 d’entre eux sont parvenus à rejoindre Melilla.

    Depuis le mois de mars les polices espagnole et marocaine ont porté un coup dur à la cellule djihadiste la plus active en Espagne, responsable du recrutement de volontaires pour les djihad notamment à destination de la Syrie et du Mali.

    En France, le Bloc identitaire et le député Jacques Bompard militent pour la suppression de la nationalité française aux djihadistes : près de 300 Français issus de l’immigration se battraient actuellement dans des groupes terroristes musulmans en Syrie.

    Le cocktail explosif immigration/islam, dont Mohamed Merah et sa famille sont la plus parfaite illustration, ne fait que commencer en Europe…


    0 0

    Mercredi 28 mai 2014

    Voir aussi : La banlieue islamisée de Stockholm s'enflamme

    Mercredi 28 mai 2014

    Les jeunes suédois du parti politique patriote Sweden Democrats ont adressé un message dans une vidéo à tous les jeunes européens, message en suédois, anglais, français, allemand, espagnol, russe et finlandais : 

    - l'union européenne, l'immigration de masse et le multiculturalisme détruisent les nations européennes:

    - notre génération refuse dorénavant de se taire, 

    - nous sommes d'une génération qui aime la Nation et qui la défendra toujours,

    - rejoignez nous pour combattre l'union européenne et défendre notre liberté,

    - l'Europe nous appartient.

    Sweden Democrats défend les valeurs traditionnelles suédoises et dénonce l’immigration de masse, le multiculturalisme et l’islamisation de la Suède.

    A DIFFUSER LARGEMENT (et à sous-titrer pour les plus courageux).



    0 0

    Jeudi 29 mai 2014

    C’est au nom d’Allah que les journalistes ont été accuellis à la conference de presse de la mosque Fazl-e-Omar d’Hambourg.

    Le chef des musulmans locaux Abdullah Uwe Wagishauser est heureux que sa communauté islamique soit considérée aujourd'hui d’intérêt public. Abullah explique avec le sourire que l’islam s’est implanté à Hambourg. 

    Source info et suite de l’article sur ndr.de


    im-copie-52.jpg


    Le muezzin appelle à la prière islamique du haut d'un minaret d'une mosquée de Hambourg.

     
     
    •  
     

    Partager l'article ! Allemagne : l’islam s’implante à Hambourg: C’est au nom d’Allah que les journalistes ont été accuellis à la conference de presse ...


    0 0

    Jeudi 29 mai 2014

    Un nouveau bar le Croissant chaud ouvert dans Amsterdam offre aux musulmans des prostitués halals. Jonathan Swick, le propriétaire a consulté trois imams  ''modérés'' et ''modernes'' pour identifier les exigences halal en matière de prostitution : elles ne doivent pas boire d’alcool ni prendre de drogue et prier cinq fois par jour.

    En retour, leurs clients doivent avoir des relations sexuelles de manière à ne pas violer le rite musulman.

    Selon l’islam Shiite, le mariage ''pour le plaisir'' permet un mariage temporaire. La durée est décidée avant de se marier et se termine à la fin de la période convenue. Par ailleurs, les mariages peuvent être renouvelés contre paiement financier du musulman vers la femme.

    Le bar Le Croissant Chaud demande aux prostitués de faire des tests médicaux tous les deux mois afin que les musulmans puissent satisfaire leur besoin de manière saine et sans culpabiliser. 

    Source info : albawaba.com


     im-copie-53.jpg

    Vendredi 30 mai 2014

     

    Le 22 mai 2014, 5000 motards et des milliers d’anglais se sont rassemblés en Angleterre en souvenir du meurtre de Lee Rigby, un soldat anglais poignardé à mort par un musulman le 22 mai 2013 dans la rue à Woolwich (sud-est de Londres).


     


    L’assasinat de Lee Rigby 

    Comment les musulmans mènent le jihad au Kenya

    Excellant reportage de la chaîne Vice News au Kenya sur le jihad, la guerre sainte, mené par des musulmans qui ont notamment assassiné 67 personnes dans un centre commercial à Nairobi (capital du Kenya) en septembre 2013.

    Le vrai islam est l’islam extrémiste déclare un des chefs musulmans local et

    je suivrai l’islam tel qu’il a été enseigné par le prophète.

    Si on me tue et bien tant mieux je serai content de mourir pour ma religion.


    Samedi 31 mai 2014

    La police espagnole a procédé à l’arrestation de 6 musulmans suspectés de recruter des coreligionnaires pour aller combattre en Libye et au Mali. L’arrestation s’est déroulée dans l’enclave espagnole de Melilla située sur la côte Nord du Maroc où des milliers d’africains sub-sahariens tentent quotidiennement de passer clandestinement en Europe.


     

    0 0

    Armement : DCNS decroche un contrat de 1 milliard d euros en Egypte

    COM

     

    Le groupe naval a récemment signé un contrat d'environ un milliard d'euros (hors armement) avec Le Caire pour la vente de quatre corvettes de type Gowind, dont trois seront construites localement.

    Pour DCNS, l'essai est transformé en Egypte.

    Le groupe naval a récemment signé un contrat d'environ un milliard d'euros (hors armement) avec Le Caire pour la vente de quatre corvettes de type Gowind, selon nos informations.

    Un très joli coup commercial pour DCNS en Egypte, qui a beaucoup surpris le petit monde de la défense en France.

    Le groupe naval a vendu au Caire quatre corvettes Gowind de 2.400 tonnes (+ 2 options), équipées de son système de combat, le Setis, et qui pourraient être armées de missiles surface-air VL Mica et mer-mer Exocet de MBDA.

    Le missilier européen négocie actuellement les installations de tir avec l'armée égyptienne (50 millions d'euros environ) et devrait proposer un lot de missiles évalué entre 300 et 400 millions d'euros.

    Une compétition remportée face aux chantiers navals allemand ThyssenKrupp Marine Systems (TKMS), qui proposait des Meko A200, et néerlandais Damen (corvette Sigma). Trois des quatre corvettes Gowind seront fabriquées en Egypte dans un chantier naval étatique à Alexandrie.

    Pour DCNS, c'est un nouveau succès de la Gowind après celui remporté en Malaisie (6 corvettes) et peut-être avant celui en Uruguay où le groupe a été choisi en persone par le président José Mujica (trois patrouilleurs Gowind, dont l'Adroit). Un contrat qui a été rondement négocié, le groupe naval ayant été sélectionné au premier trimestre par l'Egypte.


    Un choix du maréchal Al-Sissi
    C'est le maréchal Abdel Fattah al-Sissi, alors ministre de la Défense, qui a lui-même décidé cette acquisition.

    Un geste fort vis-à-vis de Paris, qui n'avait pourtant pas ménagé Le Caire ces derniers mois. Aujourd'hui Abdel Fattah al-Sissi a remporté comme prévu une victoire écrasante avec 96 % des voix à la présidentielle en Egypte, 11 mois après avoir destitué l'islamiste Mohamed Morsi.

    Son unique adversaire, Hamdeen Sabbahi, une vieille figure de la gauche et considéré souvent comme un simple faire-valoir, a reconnu sa défaite jeudi, n'empochant que 3,8 % des suffrages validés, selon des résultats préliminaires mais portant sur la quasi-totalité des bureaux de vote.

    Ce véritable plébiscite, prédit par tous les experts depuis que le maréchal à la retraite Sissi a renversé Mohamed Morsi le 3 juillet 2013, a précipité en pleine nuit dans les rues du Caire des milliers de supporteurs de l'homme fort du pays, objet d'un véritable culte de la personnalité depuis qu'il a chassé du pouvoir des islamistes régulièrement élus mais vite devenus impopulaires. Les observateurs de l'Union européenne ont estimé que cette élection avait "respecté la loi" mais ont regretté l'absence de "certains acteurs" de l'opposition.

    Abdel Fattah al-Sissi, qui réclamait un adoubement populaire massif, avait espéré pas moins de"45 millions" de voix.

    Il est finalement élu avec plus de 21 millions des suffrages exprimés. Le taux de participation, qui est estimé à 44,4 %,

    est inférieur à la présidentielle de 2012 (51,85 %), mais le maréchal empoche près du double des voix qu'avait alors recueillies Mohamed Morsi (13,2 millions), fait valoir le camp Sissi.

    Armement : DCNS decroche un contrat de 1 milliard d euros en Egypte

    Source, journal ou site Internet : la Tribune

    Date : 3 juin 2014

    Auteur : Michel Cabirol


    0 0

    La cellule familiale arabo-musulmane est-elle criminogène ?

    Posted On 03 juin 2014
    By :  

    muslim insidex-large

    Personne ne s’interroge sur le caractère sur-criminel, criminogène de la structure familiale et sociale arabo-musulmane et de son ethno-culture.

    Personne ne veut savoir pourquoi, à condition égale de vie sociale défavorisée, les immigrations successives que nous avons connues en Europe et en France en particulier, qu’elles soient polonaises, italiennes, espagnoles, portugaises, yougoslaves, et j’ajoute, bien qu’elle fut spécifique parce que de nationalité française, près d’un million de réfugiés d’Algérie, les « pieds noirs », arrivés sur le sol français dans une extrême précarité, sans aucune aide ni soutien ; pourquoi ces immigrations n’ont jamais peuplé les prisons, n’ont jamais dégradé les cités et les immeubles qu’ils habitaient, n’ont jamais constitué des bandes de racaille volant, pillant, razziant, dealant et trafiquant, violant, etc. ?

    Le politiquement correct oblige, il est interdit de poser la question, en déni des faits !

    Pourtant un jour, il faudra bien.

    © Claude Salomon Lagrange

     

     

    Commentaires

     


    0 0

    LES COMMUNISTES FRANÇAIS DURANT LA GUERRE D’INDOCHINE

     

    « Félicitations au succès du Vietminh. Nous sommes de cœur avec lui. Nous envoyons aux troupes du Vietminh notre fraternel salut et notre témoignage de solidarité agissante. » (Journal communiste « L’Humanité » du 6 mars 1952)

     

    Après le bombardement du port de Haiphong, le 23 novembre 1946, par la Marine française, le Viet Minh, dirigé par Hô Chi Minh, président de la République démocratique du Viêt Nam (dont l'indépendance a été proclamée à Hanoi le 2 septembre 1945), décide de lancer, le 19 décembre 1946, une offensive ayant pour but la « libération » de la ville de Hanoï. À 20 heures, une explosion dans la centrale électrique de la ville annonce le début de l'insurrection.

    De nombreux ressortissants français sont massacrés et des maisons pillées. Hô Chi Minh appelle tout le peuple vietnamien à se soulever contre la présence française : «Que celui qui a un fusil se serve de son fusil, que celui qui a une épée se serve de son épée… Que chacun combatte le colonialisme ! ».

    C’est le début de la guerre d’Indochine. Elle va durer huit ans.

    La France avait engagé sa parole auprès du Viêt-Nam, dirigé alors par Bao Daï. Elle n’était plus un pays affrontant une rébellion nourrie par la Chine et l’URSS, elle était la représentante d’un système, le « monde libre », face à un détachement d’un régime ennemi, le « communisme ». Et le général Catroux, ancien gouverneur général de l’Indochine, d’écrire dans Le Figaro du 21 juillet 1953 : « Il n’est pas en effet loisible à la France de rompre à sa convenance le combat, parce que la guerre d’Indochine n’est pas seulement sa guerre contre le seul Hô Chi Minh, mais celle du monde libre, auquel elle est liée, contre le communisme ».

    Dès le début de ce conflit, les communistes français n’eurent de cesse de procéder à une critique et à une condamnation de cette « sale guerre » qu’ils appréciaient, à l’instar d’Etienne Fajon « comme une guerre injuste, réactionnaire, menée contre la liberté d’un peuple ». Dès lors, tout fut mis en œuvre pour venir en aide au « peuple vietnamien opprimé » et la consigne émise par la direction centrale du PCF : « Refus de la fabrication, du transport et du chargement du matériel de guerre destiné à l’Indochine », immédiatement appliquée, notamment par les syndicalistes de la CGT.

    La presse communiste devenait quotidiennement plus incisive en stigmatisant à outrance la présence française en Indochine, la qualifiant de « poison colonialiste » et Léon Feix d’écrire dans L’Humanité du 24 mars 1952 : « De larges masses participeront effectivement à la lutte anticolonialiste dans la mesure où nous saurons extirper de l’esprit des Français, en premier lieu des ouvriers, le poison colonialiste »… tandis que Jean-Paul Sartre, n’avait de cesse de fustiger dans la revue « Temps Modernes », « l’action criminelle des soldats français ». Dès lors, les communistes français allaient, à leur façon, participer activement à ce conflit…

    Dans les usines d’armement, les armes et les munitions destinées aux soldats de l’Union Française étaient systématiquement sabotées… « L’effet retard » des grenades était volontairement supprimé, ce qui entraînait leur explosion immédiate dès qu’elles étaient dégoupillées, la plupart du temps, dans les mains de leurs servants… Les canons des pistolets mitrailleurs et des fusils étaient obturés avec une balle, ce qui entraînait souvent leur explosion… Les munitions étaient sous chargées ou ne l’étaient pas du tout… Les obus de mortier explosaient dès leur percussion ou s’avéraient inertes… Les moteurs des véhicules de terrains comme ceux des avions subissaient également toutes sortes de sabotage : Joints de culasse limés et  limaille de fer dans les carters à huile…

    Ce fut le cas, entre autres, des moteurs de l’hydravion « Catalina » de la 8F où furent impliqués des ouvriers des ateliers de la base de Cuers-Pierrefeu… Même le porte-avions d’escorte « Dixmude », n’échappa pas aux dégradations : Ligne d’arbre endommagé. L’enquête permit d’identifier le saboteur en la personne du quartier-maître mécanicien Heimburger, membre du Parti Communiste Français.

    Tout cela, pourtant, n’était rien d’autre que de la haute trahison et les ouvriers comme leurs commanditaires qui envoyaient chaque jour à une mort certaine des soldats français, auraient dû être traduits devant des Tribunaux d’exception pour « intelligence avec l’ennemi ». Ils ne furent jamais inquiétés !

    Et cette strophe du poème du capitaine Borelli, officier de Légion, adressé à ses hommes morts au combat, prennent ici, un sens particulier : « Quant à savoir, si tout s’est passé de la sorte, si vous n’êtes pas restés pour rien là-bas, si vous n’êtes pas morts pour une chose morte, Ô, mes pauvres amis, ne le demandez pas ! »

    Sur les quais, les aérodromes et les gares tenus par la CGT,  la mobilisation communiste était identique.

    Les acheminements de troupes et de matériels subissaient de graves perturbations… Les navires et les trains étaient immobilisés, les détériorations  ne se comptaient plus, les grèves se multipliaient… A Grenoble, une pièce d’artillerie fut jetée à bas du train. En gare de Saint-Pierre-des-Corps, à Tours, une militante communiste, Raymonde Dien, devint une héroïne nationale pour s’être couchée en travers d’une voie. 

    Cette violence atteignit son point culminant dans la nuit du 2 au 3 décembre 1947. A la suite du sabotage d'une voie ferrée par un commando de la cellule communiste d’Arras, l'express Paris-Lille dérailla, faisant 16 morts et 30 blessés...

    Quant aux blessés rapatriés, généralement débarqués de nuit à Marseille, ils étaient acheminés secrètement en région parisienne où ils arrivaient au matin à la gare de l’Est.

    Mais cette discrétion ne les épargnait pas des manifestations hostiles des cheminots CGT. Les blessés étaient injuriés et frappés sur leurs civières.

    Un hôpital parisien qui demandait du sang pour les transfusions sanguines spécifiait « que ce sang ne servirait pas pour les blessés d’Indochine » car, à l’Assemblée Nationale, les députés communistes avaient exigé que « la collecte publique de sang ne soit jamais destinée aux blessés d’Indochine qui peuvent crever (sic) ».

    A Noël un député suggéra qu’un colis de Noël soit envoyé aux combattants d’Extrême Orient. Une député du PCF s’exclama aussitôt : « Le seul cadeau qu’ils méritent, c’est douze balles dans la peau ! ».

    Par ailleurs, outre les armes et les fonds adressés régulièrement au « grand frère vietminh », des tonnes de médicaments lui étaient également acheminés par l’Union des Femmes Françaises (1) et l’indignation de nos soldats ne résultait pas tellement de ce que l’ennemi recevait de la Métropole des colis de pénicilline, mais du fait que, chaque jour, des soldats français mouraient, faute d’en posséder.

    Pour nos soldats enlisés dans ce conflit, la guerre prenait un parfum amer teintée de colère et de découragement…

    La prise de conscience fut rapide et brutale : Désormais l’ennemi n’était plus le Viêt-Minh mais les communistes français...

                La fin tragique de la bataille de Diên Biên Phu scella la défaite de la France et l'obligea à se retirer de l'Indochine mais le PCF demeura actif et poursuivit son action dévastatrice au sein du contingent et de ses réseaux de « porteurs de valises », durant la guerre d’Algérie. Combien de nos jeunes soldats sont morts sous les balles des communistes français livrées aux tortionnaires du FLN ?...

     

    José CASTANO

    courriel : joseph.castano0508@orange.fr

     

    (1)   Issue des comités féminins de la Résistance, l'Union des Femmes Françaises est créée par un congrès le 21 décembre 1944. Elle se révèle rapidement liée au Parti communiste français, sous la houlette de Jeannette Vermeersch, qui en fait pendant les années de guerre froide, une organisation communiste de masse. Elle se retrouve notamment impliquée dans des actes de sabotages et de découragement à l'encontre des soldats français lors de la guerre d'Indochine.

    L'Union des femmes françaises devient Femmes solidaires en 1998.

     

    « Les Justes meurent comme des chiens ; les crapules ont leur chance. C’est un monde totalitaire déserté par toute transcendance. Le Mal n’y est pas un scandale mais la règle commune » (Commandant Hélie Denoix de Saint Marc, officier putschiste du 1er REP)

     

    Soldats français prisonniers du Vietminh

     

    Réponse à l'hommage de Laurent Fabius au général GIAP (mise à jour du 20/10/2013)

     

    N' oubliez jamais ...   le système carcéral viet-minh   N' oubliez jamais ...   le système carcéral viet-minh

    Ces hommes mourant sur des civières ne sont pas des déportés à Buchenwald ou Mauthausen et pourtant, avec des milliers d'autres camarades, ils ont rejoint la longue cohorte des ombres et des martyrs de l'Histoire qui appellent à un « devoir de mémoire » éternel et à l'indignation la plus vive, car le crime, ici, est resté impuni.

    Rappelons une ultime fois l’ignominie de ces camps de la mort et la véritable nature du Viêt-Minh et de ses collaborateurs. La guerre d’Indochine ne fut pas une guerre comme les autres. Contre des soldats prisonniers -en principe, couverts et protégés par la Convention de Genève- le Viêt-Minh et ses sbires français, tels que des monstres de la trempe deBoudarel ont perpétré un génocide qui n’a d’équivalent au XXème siècle que celui effectué par les nazis.

    Dans ces antichambres de la mort, en plus des brimades et des privations communes à tous les centres d’internement, nos soldats furent soumis aux fantaisies machiavéliques d’un professeur de philosophie français qui avait déserté pour devenir « Commissaire Politique » (Can Bô pour les viets) à la solde de l’ennemi.

    Cet individu de basse besogne, vil et lâche, profita de l’appui du PCF pour retrouver un poste de leader syndicaliste en Tchécoslovaquie et, à la chute du mur de Berlin, revenir sans la moindre inquiétude en France pour y retrouver, avec l’appui d’intellectuels communistes, une chaire universitaire et usurper une retraite « bien méritée » (dixit le PCF). Protégé par l’intelligentsia de gauche, ce criminel de guerre, finira ses jours tranquillement dans son lit avec la satisfaction du « devoir accompli », notamment au camp 113. Boudarel, de par ses multiples protections, a échappé au châtiment des hommes et ses victimes ne connaîtront jamais la paix.

    Les amis français des « Can Bô » siègent toujours au Parlement et leur objectif demeure le même depuis la fin de la première guerre mondiale : La destruction de la Nation française...

    Nos soldats ne furent pas les seuls à connaître les sévices du goulag rouge. De nombreux vietnamiens furent également soumis à la torture, au lavage de cerveau et à l’extermination. Le Viêt-Minh de l’oncle «  » traqua aussi les montagnards Moï,LaoHmongRhadésThaï ou Nung dans le but avoué d’éradiquer le pays de leur existence et de les punir (comme, plus tard, le seront les harkis en Algérie), de leur fidélité à la France. Ne les oublions jamais !

     

    http://hpbimg.hemaridron.com/hisroria8.jpg            http://www.hemaridron.com/mediapool/75/752955/resources/big_22865452_0_500-375.JPG

     
     

     

    Adieu l'Indochine...........

     

    - A mes Hommes qui sont morts -

    [… ]

    Soldats qui reposez sous la terre lointaine,

    Et dont le sang versé me laisse des remords,

    Dites vous simplement : « C'est notre Capitaine

    Qui se souvient de nous et qui compte ses morts ».

    Dernière strophe du poème du Vicomte de BORELLI, Capitaine de la Légion Étrangère.

     

    -o-o-o-o-o-o-o-

     

    A l’occasion du 60ème anniversaire de la fin de la guerre d’Indochine, l'ANAI 31 (Association des Anciens et des Amis de l'Indochine) organise une journée commémorative le Samedi 14 juin à TOULOUSE de 10H à 17H.

    Journée d'hommage, de mémoire et d'amitié ouverte à tous pour découvrir trois siècles de présence française en Indochine, pour rendre hommage aux anciens combattants et donner un témoignage d'amitié aux communautés asiatiques issues de l'ancienne Indochine qui ont payé si cher leur engagement aux côtés de la France.

    Renseignements : Contact – ANAI 31  : 06 95 16 07 77

     

    -o-o-o-o-o-o-o-o-o-

     

    A l’occasion du soixantenaire de la fin de la guerre d’Indochine, une brochure (90 pages couleurs) intitulée « Il y a 60 ans, DIEN BIEN PHU » à laquelle ont participé le Colonel Jean Luciani  et Roger Holeindre, entre autres,  a été éditée. Prix : 15 euros (franco de port).

    Adresser commande au Cercle National des Combattants - 38, rue des Entrepreneurs 75015 Paris – Tél. 01 40 59 07 66 – Courriel : cerclenationalcombattants@orange.fr – Site : http://www.cncombattants.org

     

    -o-o-o-o-o-o-o-

     

    FLN et Việt Cộng sur les Champs-Élysées le 14 juillet : merci François !

    Vous voyez les États-Unis inviter Al-Qaïda à défiler dans les rues de New York ou Washington en 2061 ?

    Cliquez sur : Lire sur Boulevard Voltaire

     

    -o-o-o-o-o-o-o-

    share on Twitter

    Like FLN et Việt Cộng sur les Champs-Élysées le 14 juillet : merci François ! on Facebook

    Ma biographie, cliquer sur : - Ma Biographie 

     

    Mes ouvrages, cliquez sur : -Ma Bibliographie –


    0 0

    Ukraine : l'UE laisse faire le massacre de la population

    Ukraine : l'UE laisse faire le massacre de la population

    Par La Voix de la Russie |

     

     L'Europe s'enfonce dans la guerre et la barbarie en cette semaine du 70e anniversaire du débarquement.

    Des corps de civils coupés, déchiquetés, gisent dans des litres de sang ce 2 juin, une semaine après l'élection du nouveau président ukrainien.

    Vendredi dernier, Herman Van Rompuy a reçu, en Allemagne, le Prix Charlemagne, un prix qui récompense un constructeur de l'Europe.

    Van Rompuy était accompagné du Premier ministre par intérim ukrainien Arseni Iatseniouk, qui soutient la résurrection de l'idéologie nazie de Bandera et les bombardements sur le Donbass. BHL continue de vanter le gouvernement provisoire de Kiev après avoir soutenu Maïdan. L'horreur est au quotidien, en Ukraine.

    Le peuple français ne bouge pas quand le peuple allemand manifeste contre la guerre. Les responsables politiques et les médias français taisent l'ampleur des massacres.

    L'Europe s'enfonce dans la guerre et la barbarie en cette semaine du 70e anniversaire du débarquement.

    Les massacres continuent, l’UE sable le champagne. Les instances internationales soutiennent les massacres en Ukraine comme les bombardements d'écoles, d'hôpitaux, de rues, de villages et de villes.

    L'OSCE est l'un de ces exemples, qui a invité l'armée ukrainienne à poursuivre ses bombardements et ses expéditions punitives sur les villes et villages du Donbass ce 31 mai. « Moscou est indigné par les appels du médiateur de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) pour l'Ukraine, le diplomate allemand Wolfgang Ischinger à +intensifier l'opération antiterroriste+ dans le Sud-est ukrainien »,souligne samedi la diplomatie russe.

    Le 30 mai, Van Rompuy recevait en Allemagne à Aix-la-Chapelle le Prix Charlemagne. Arseni Iatseniouk était de la fête, à sabler le champagne.

    L'Allemagne et l'UE invitent selon les manifestants allemands un criminel de guerre et la population allemande l'accueille en hurlant « meurtrier » (https://www.youtube.com/watch?v=UJ-5ZWCee5E).

    Comment peut-on fêter la construction de l'Europe dans de telles conditions ? Comment peut-on continuer avec cette UE ?

    A regarder de plus près le Prix Charlemagne, on découvre que le juriste Walter Hallstein, un nazi devenu le 1e président de la Commission Européenne comme l'explique François Asselineau, a reçu le Prix Charlemagne en 1961

    (https://www.youtube.com/watch?v=nwS0E1N1OCg%20).

    Ce lundi 2 juin une femme, allongée sur le sol, devant un bâtiment administratif de Lougansk demande à l'aide en tentant de se soulever sur son torse

    (https://www.youtube.com/watch?v=05m9gLftj5M).

    Ses jambes ont été broyées dans l'attaque de l'armée de l'air ukrainienne de ce lundi dans le centre de la ville de Lougansk. Autour d'elle des corps de femmes mutilées inertes.

    Un homme est allongé, grièvement blessé. Dans la rue se trouvent des victimes

    (https://www.youtube.com/watch?v=HdqLGqRWKZg).

    Arrivés de soldats. Des bataillons se forment des deux côtés du front pour mener le combat.

    Du côté des forces du gouvernement provisoire de Kiev, de nouvelles recrues arrivent dans les rangs de l'armée soutenue par Washington, l'OTAN et UE pour alimenter l’organisation paramilitaire fasciste ukrainienne Secteur Droit, créée par le leader du mouvement extrémiste Dmitri Iaroch, qui prend la forme d'un bataillon Donbass, sans oublier les mercenaires des sociétés privées comme Academi.

    Du côté des pro-Russes le bataillon Vostok composé de plus de 1000 soldats, défend le Donbass.

    Il est épaulé par le bataillon du colonel Strelkov Igor Ivanovich.

    Le soldat de l'élite de la RDA, qui a appelé à fonder le bataillon Ernst Thälmann, pour défendre le Donbass anti-Bandera, a disparu cette semaine du site qui l'employait pour former des forces spéciales privées.

    La guerre, le génocide des russophones, le massacre d'une même population, s'installent dans la durée comme nous le montre ces images du 3 juin.

    Le Donbass envoie ses enfants se réfugier en Crimée

    (https://www.youtube.com/watch?v=1HKz7ER7-LQ). N

     

     

    source:   http://french.ruvr.ru/2014_06_03/Ukraine-lUE-laisse-faire-le-massacre-de-la-population-7594/

     


    Lire la suite: http://french.ruvr.ru/2014_06_03/Ukraine-lUE-laisse-faire-le-massacre-de-la-population-7594/


    0 0

    Les 4 vérités du djihadisme français

    Posted On 04 juin 2014

    609

    «Nous les combattrons» a déclaré François Hollande au sujet des djihadistes. Pour Gilles-William Goldnadel, si ces paroles ne veulent pas rester lettre morte, il est urgent d’ouvrir les yeux sur certaines réalités.

     

    Le début du commencement du combat réside dans la parole libre

    «Nous les combattrons!, nous les combattrons!, nous les combattrons!» Si l’on veut que ce décret présidentiel, cette profession de foi anti-djihadiste, ne rejoigne dans les annales des promesses non tenues, les anaphores et les engagements de campagne, le début du commencement du combat réside dans la parole libre. Et ce n’est pas rien, tantle terrorisme intellectuel qui sévit depuis 30 ans aura été le compagnon de route le plus fidèle et le plus efficace du terrorisme criminel. Alors parlons librement et sans crainte:

     

    Les djihadistes sont désormais parmi nous. Ils sont nombreux.

    Les djihadistes sont désormais parmi nous. Ils sont nombreux. Ils bénéficient de la peur ou de la complaisance d’une minorité, non négligeable, d’une partie de la communauté musulmane de France devenue nombreuse. Lutter contre eux est d’ores et déjà un combat très difficile pour la société démocratique. Et d’autres attentats sont évidemment à redouter. La communauté juive est à nouveau en première ligne, mais elle n’est pas la seule cible, des chrétiens ou des musulmans modérés ont été et seront frappés.

    Si l’on veut combattre vraiment et jusqu’au bout le djihadisme assassin, il faut oser dire à la société française ses 4 vérités:

    -Première vérité: cette société démocratique a le devoir de se défendre. Y compris, avec des moyens exceptionnels lorsqu’elle est attaquée exceptionnellement. Les individus convaincus de djihadisme doivent être retranchés de la communauté nationale. Cela passe par la déchéance de la nationalité française.

    -Deuxième vérité: Le djihadisme n’est qu’une des versions de l’islamisme. Il n’existe pas d’islamisme sans Jihad, ni Charia. L’islamisme a déclaré une guerre de conquête, civilisationnelle, au monde occidental judéo-chrétien. Aucune complaisance n’est permise avec aucun islamisme. Ni le wahhabisme des émirs, ni l’islamisme prétendument modéré de la Turquie ou de l’Iran, ni celui des Frères musulmans en Égypte, dans le Maghreb ou en Palestine (Hamas).

    Par conséquent, répéter trois fois ou mille fois que l’on va combattre le terrorisme islamiste et continuer de tolérer que certaines télévisions comme Al-Jazira puissent diffuser les prêches antijuifs ou antichrétiens de prédicateurs haineux, serait désormais mentir trois fois ou mille fois.

     -Troisième vérité: seuls quelques intellectuels dépassés ont encore l’idée de commencer leur condamnation du terrorisme en appelant à se garder d’amalgames anti-musulmans auxquels personne ne songe sérieusement, tant la majorité de la communauté musulmane française est opposée à la violence.

    Ceci fermement posé, il n’en demeure pas moins qu’une minorité, non négligeable, de cette communauté doit être fermement préservée de toute tentation du fléau djihadiste. Jusqu’à présent, par frilosité, la communauté musulmane organisée est demeurée trop silencieuse. Seule une grande et vraie manifestation de masse serait de nature à sortir de cette ambiguïté qui encourage les extrêmes.

    -Quatrième vérité: la pression des clandestins aux frontières n’a jamais été aussi forte. C’est l’agence européenne Frontex, chargée du contrôle des frontières extérieures de l’Union Européenne qui nous en prévient. Son dernier rapport confirme la hausse importante de l’immigration clandestine.

    Qui a la naïveté encore de penser que parmi eux ne se trouvent pas de futurs djihadistes, alors même que les services antiterroristes sont déjà débordés en raison du nombre de suspects à surveiller?

     

    Le simple fait d’évoquer ce combat, c’est encourir le risque d’être diabolisé

    C’est sans doute le combat le plus ingrat, le plus difficile à mener. Le simple fait de l’évoquer, c’est encourir le risque d’être diabolisé par les cerbères les plus vigilants de la police intellectuelle et des mœurs. Ceux qui prétendent incarner la résistance au fascisme, tout en courant derrière les fantômes du passé plutôt que d’affronter le vrai fascisme qui vient encore de tuer. C’est tellement moins risqué.

    Quatre vérités, dures à dire, dures à lire, tant elles ont été indicibles et illisibles pour cause de terrorisme intellectuel.

    Dures comme les temps de la terreur qui nous poursuit.

    Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gilles-William Goldnadel.

    http://www.dreuz.info/2014/06/les-4-verites-du-djihadisme-francais/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+drzz%2FPxvu+%28Dreuz%29Publié avec l’aimable autorisation duFigaro.


    0 0

    Révélations – En prison Nemmouche n’était pas le gentil garçon que l’on dit

    Posted On 04 juin 2014
    By :  

    Mehdi-Nemmouche-1

    Michel Garroté, réd en chef –- C’est en France qu’Europol recense le plus grand nombre d’activistes islamistes. Et à ce propos, le 31 décembre 2012, quand Mehdi Nemmouche part en Syrie, via Bruxelles, Londres, Beyrouth et Istanbul, la police est informée trop tard.Il y reste sur place un peu plus d’un an.

    Et à son retour, la DGSE française, censée traquer les djihadistes français en Syrie et ailleurs, rate Nemmouche. En mars 2013 — intriguée par les méandres de son itinéraire de retour, entre la Malaisie, la Thaïlande et la Turquie — l’Allemagne signale un passage de Nemmouche à Paris, et là, la DGSI française l’inscrit comme personne à surveiller. Un suspect qui fait donc l’objet d’une fiche dite « S ».

    De mars 2013 à mai 2014, lors de son arrestation fortuite, soit durant plus de deux mois, Nemmouche a totalement disparu des radars français. Outre l’incompétence de la DGSE et de la DGSI, il faut ici souligner que Nemmouche s’était déjà radicalisé dans diverses prisons françaises. C’est donc, aussi, l’administration pénitentiaire française, qui n’est pas en mesure de faire son travail, en raison des entraves judiciaires qui lui sont imposées par des lois stupides.

    Ainsi, sur MYTF1News, Alexandra Guillet écrit que les gardiens de prison ont, entre autre, pour mission (théorique ?), de surveiller les signes de radicalisation des détenus (extraits adaptés et actualisés ; voir lien vers source en version originale en bas de page) : la radicalisation de Mehdi Nemmouche a débuté au centre de détention de Salon-de-Provence et s’est amplifiée à Toulon.

    « Contrairement à ce que certains ont pu laisser entendre au début dans les médias, Mehdi Nemmouche n’était pas un gentil garçon en prison », résume pour Philippe Abîme, délégué régional SNPFO à Toulon où le jeune homme, auteur de la tuerie de Bruxelles, a été incarcéré deux ans entre 2010 et décembre 2012, juste avant de partir en Syrie.

    « Il ne parlait pas ou peu avec les agents pénitentiaires car en tant qu’occidentaux, ils les considéraient comme des infidèles. A la suite d’une série d’incidents, et notamment le jet de projectiles sur les agents, il a fait un mois de quartier disciplinaire avant d’être placé à l’isolement », explique le syndicaliste.

    Il confirme que, d’après les renseignements recueillis auprès de collègues, Mehdi Nemmouche s’est radicalisé derrière les barreaux. Pas à Toulon, mais juste avant, au centre de détention de Salon-de-Provence. « C’est dans ce centre que son prosélytisme a été pour la première fois signalée.

    Les agents sont en effet chargés de surveiller l’attitude des détenus : avec qui ils discutent, est-ce qu’ils ont un tapis de prière, font-ils un refus alimentaire, cherchent-ils à recevoir ou faire circuler des documents, etc. », détaille Philippe Abîme. « Des fiches quotidiennes sont rédigées et remontées à la hiérarchie et si un groupe prosélyte se forme, on sépare les membres en les envoyant dans d’autres établissements », précise-t-il encore.

    Quand il y a eu l’affaire Merah, tout de suite, Nemmouche a demandé à avoir un poste de télévision pour suivre l’affaire. A Toulon, selon David Mantion, secrétaire régional adjoint de l’UFAP-Unsa Justice Paca Corse, Medhi Nemmouche essayait d’enrôler des codétenus, précise le surveillant. Il faisait les cinq prières par jour, a-t-il poursuivi. Il avait la barbe, portait la djellaba quasiment tous les jours. Il n’avait pas la télévision en cellule, car selon Nemmouche « ce n’était pas bien ».

    Sauf quand il y a eu l’affaire Mohamed Merah. « Quand il y a eu l’affaire Merah, tout de suite il a demandé à avoir un poste de télévision pour suivre l’affaire. Son comportement a un peu changé, il était un peu jubilatoire. Une fois la médiatisation retombée, il a rendu le téléviseur », a ajouté le gardien.

    Interrogé sur l’importance du phénomène de la radicalisation de certains détenus lors de leur séjour en prison, Philippe Abîme, délégué régional SNPFO à Toulon, déclare : « Le manque de moyens et l’article 57 de la loi pénitentiaire qui nous interdit de procéder à des fouilles systématiques sur les détenus après une visite au parloir, notamment pour vérifier l’introduction de téléphone portable, ne nous aide pas » (fin des extraits adaptés et actualisés ; voir lien vers source en version originale en bas de page).

    Reproduction autorisée avec mention :

    M. Garroté réd chef www.dreuz.info

    Source :

    http://lci.tf1.fr/france/faits-divers/comment-les-gardiens-de-prison-ont-detecte-la-radicalisation-8429287.html?google_editors_picks=true


    0 0

    Les prisons françaises, hauts-lieux des vocations djihadistes et antisémites

    Posted On 04 juin 2014
    By :  

    1443244_3_addb_ill-1443244-162f-dalil-boubakeur_d44e067dceb0a0b3c0586df4b886b08d

    En France, on entre en prison délinquant et égaré du sentier d’Allah et on en sort terroriste -djihadiste aux frais du contribuable français.

    En prison, des musulmans sont chargés de recycler les voyous en pieux combattants pour la gloire d’Allah, missionnés moyennant finances par l’Administration pénitentiaires pour aider à la rédemption des brebis musulmanes perdues dans cette société sans coeur ni humanité, comme se plaisent à la présenter les services d’hygiène de la santé mentale des musulmans.

    Grâce à la sollicitude louable qui vaudra à la France la reconnaissance éternelle d’Allah, ses invités carcéraux de marque profitent de sa générosité pour consommer à forte dose les psychotiques prescrits par les soigneurs de l’âme musulmane perturbée.

    A ce jour, rien a été fait pour évaluer les effets néfastes de cette substance aux propriétés impossibles à déceler par les laboratoires de toxicologie, malgré les troubles provoqués chez ses usagers.

    L’Administration pénitentiaire profite de ce puissant antidote qui détend les ressorts de la colère chez ses invités, et provoque des profondes modifications de la pensée qui se manifestent par la conscience d’une nouvelle renaissance, donne l’illusion de passer de l’état d’humain en butte avec soi et l’autorité, à l’état d’un mutant islamiste doté d’un pouvoir hors du commun qui lui confère un sentiment d’invincibilité et d’impunité.

    Il est urgent dans l’intérêt de la sécurité publique de la population inscrivent le coran, ce psychotrope qu’on inhale par les yeux et les oreilles, car il est de nature auditive et oculaire, et irradie directement le cerveau, au catalogue des drogues dures.

    Il n’y a qu’un seul remède: il faut déclarer l’islam hors-la-loi à cause de son enseignement hautement subversif et dangereux pour la vie humaine.

    Les musulmans hypocrites qui font seulement entendre leur voix pour insulter leurs détracteurs et jamais dénoncer la violence de l’islam, ne manquent pas de crier leur douleur de voir leur religion dévoyée par des extrémistes. Ils sont pourtant le pur produit de l’endoctrinement musulman dispensé dans les prisons françaises – sur le budget de l’Etat.

     Jamais l’islam n’est la cause de rien. Même le ministre français de l’intérieur le dit, en grand spécialiste d’un sujet qui le dépasse. L’islam est un ange de paix et d‘amour de son prochain. Les familles des victimes de l’attentat meurtrier du Musée juif de Bruxelles apprécieront. Peu de chances pour qu’ils compatissent avec les victimes et qu’ils témoignent publiquement leur rejet inconditionnel de la terreur : c’est la bactérie principale de la source, chara’a, à laquelle ils s’abreuvent. Mehdi Nemmouche est contaminé par cette eau polluée qu’on lui a servie en prison, et en aucun cas victime de l’ostracisme de la société française.

    On doit s’inquiéter de la qualité originelle de l’eau islamique et non accuser les consommateurs musulmans à la santé mentale déficiente, fortement empoisonnés par la bactérie hyperactive qui provoque des troubles d’humeur, des angoisses insoutenables, des fortes poussées de fièvre et des comportements délirants, incontrôlés et ultra-violents.

    Tels des sujets pétrifiés par la peur de briser le miroir de vérité sur lequel se reflètent leurs visages hideux, déformés par les toxines doctrinaires de leur religion, les musulmans ont la réputation de s’enfermer dans leur bunker mental qui leur sert de forteresse. Ils se veulent imprenables contre toute tentative d’introspection et de réflexion sur le sens même de leur propre vie, dont ils sont totalement dépossédés, au profit de leur propriétaire et maître, Allah.

    Les musulmans aux facultés de discernement affaiblies par la sape massive et constante de leur personnalité, du berceau jusqu’à la mort, ne pourront jamais condamner ce que le Coran ordonne et récompense.

    Quant aux agressions antisémites, elles sont dans la logique même de leur dogme.

    Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info.


older | 1 | .... | 130 | 131 | (Page 132) | 133 | 134 | .... | 246 | newer